Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 17:14

      

 

La Grande Muette commence à en avoir ras-le-kasoar  de la protection préfectorale accordée les yeux fermés à la liberté d'haïr le pays abritant des hordes de "sauvageons" -le mot est croquant, on dirait une fraise des bois-, sans foi, sans loi, au point de brûler son premier symbole, celui pour lequel tant sont tombés sur tous les théâtres de guerre. 

Le Champ du déshonneur, c'est lorsque les ordres viennent de très haut, et qu'on y préfère jouer l'apaisement et dire à la police de ne pas intervenir, de ne pas faire de vagues, si ce drapeau est devenu un objet de dérision, et finalement la proie des flammes entre les mains des lobotomisés. 

Nous avions relaté cette sur-boom organisée par la préfecture 31 lors de ce "dérapage bien compréhensible", le 18 novembre 2009, souvenez-vous, en plein débat sur "l'identité nationale" : http://lessakele.over-blog.fr/article-le-sort-du-drapeau-fran-ais-brule-a-toulouse-avec-le-consentement-des-autorites-40284167.html


L'officier supérieur, pilote chevronné, qui s'exprime est toujours d'active : Directeur des études et de la prospective de l’aviation légère de l’armée de terre à compter du 2 août 2004.

(http://fncv-drome.over-blog.com/pages/QUI_SUISJE_Biographie_du_LCLer_Michel_BRAULT-1722325.html )

LES LARMES DU DRAPEAU

   

 

 

 

 

 

J’ai longuement flotté sur les champs de bataille,  

 

Résistant bravement aux coups de la mitraille ; 

 

Maintes fois ma voilure épongea dans le vent 

 

Le sang des soldats morts, les pleurs des survivants. 

 

 

 

Au sommet du pays je dressais mes couleurs, 

 

Témoignage vibrant de la Foi, de l’Honneur.   

 

Les anciens devant moi soulevaient leur chapeau,  

 

Qu’y a-t-il de plus beau que l’amour d’un drapeau ? 

 

 

 

Mais la honte survint par un soir gris d’hiver : 

 

Ma hampe fut brisée par des mains étrangères.  

 

Lacérés, mes beaux plis sanglotaient en silence  

 

En voyant que ces doigts s’attaquaient à la France. 

 

 

 

Devant la foule haineuse, on me jeta à terre.   

 

Un instant je pensais : « nous sommes donc en guerre ! » 

 

Mais en guerre un étendard a ses défenseurs,   

 

Ici nul n’accourut pour calmer ma douleur ! 

 

 

 

 

 

Les uniformes bleus trépignaient de colère, 

 

Mais leur chef, tout là-haut, préservant sa carrière,   

 

Me laissa sans mot dire aux mains de mes bourreaux :  

 

Je mourus sans qu’une arme quitte son fourreau. 

 

 

 

Ce soir je regrettais de porter ces couleurs, 

 

Car une part de la France est morte dans mes pleurs.   

 

Quand mon pays me laisse ainsi succomber, seul, 

 

Je ne suis plus drapeau, mais je deviens linceul.

   

 

 

 

Lieutenant-colonel Michel BRAULT

   

 

 

 

Place du Capitole à Toulouse, le 18 novembre 2009, des hordes 

 

d’Algériens (pardon, de Français d’origine algérienne) prennent 

 

prétexte d’un match de football de leur pays (pardon, de leur pays 

 

d’origine) pour arracher le drapeau tricolore, le brûler et le 

 

remplacer par leur torchon croissanté. Les autorités interdisent à la 

 

police d’intervenir pour ne pas « créer de désordre »… Si je parlais 

 

ici en tant que Joyeux Rebelle, ce n’est pas ma plume que je saisirais 

 

mais une arme de guerre. Pour ne pas « créer de désordre », je 

 

laisserai le drapeau exprimer lui-même son amertume de n’être plus 

 

défendu sur son propre sol. 

 

 click to zoom

 

(Le Lieutenant-colonel Michel BRAULT est ancien élève de l’École 

 

spéciale militaire de Saint-Cyr,  Chevalier de la légion d’honneur, 

 

Officier de l’ordre national du mérite, Citation à l’ordre de la 

 

division avec attribution de la croix de guerre des théâtres 

 

d’opérations extérieurs avec étoile d’argent, Médaille outre-mer agrafe 

 

Tchad, Médaille outre-mer agrafe vermeil Moyen-Orient, Médaille 

 

d’argent de la défense nationale, Médaille saoudienne de libération du 

 

Koweït) 

 

 

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Le vieux soldat<br /> Qui est ce vieux soldat qui pleure sous cet arbre,<br /> Quand son cœur fut blessé, et plus froid que le marbre,<br /> D’avoir vu sous ses yeux brûler son étendard,<br /> Insulter sa patrie, par des chiens de pendards ?<br /> <br /> Ignobles mécréants qui se disent français,<br /> Que la laïcité les assigne en procès,<br /> Pour ce voile imposé à notre Marianne,<br /> Baptisée Fatima, Aziza ou Anane…<br /> <br /> Prônant pour la burqa, pour masquer son visage,<br /> Un rite d’arriérés salissant son image,<br /> Quand l’islam ne serait que vieillottes comptines,<br /> Prières du Coran des sourates crétines…<br /> <br /> Des traitres qui s’emploient à la traiter de pute,<br /> Offensant nos valeurs par des mots qui rebutent,<br /> Défiant la patrie, sifflant la Marseillaise,<br /> Des instants de douleur, des moments de malaise,<br /> <br /> Que ressent ce soldat assis dans la tribune,<br /> Sentant monter en lui des élans de rancune,<br /> Quand son sang bouillonnant alimente sa haine,<br /> Et sa foi décuplée en force herculéenne,<br /> <br /> Pour l’amour du drapeau insulté à outrance,<br /> Alors que tout soldat lui fait la révérence,<br /> Symbole maculé par des gestes suspects,<br /> Alors que ses couleurs méritent le respect…<br /> <br /> Des ignobles arrogants que la France francise,<br /> Dont certains pour ‘’djihad’’ se retrouvent aux assises,<br /> Reniant leur patrie, celle qui l’a vu naitre,<br /> En mettant en avant l’excuse du mal-être…<br /> <br /> Ce que j'appellerais des traitres infidèles,<br /> Non pas pour religion, mais pour actes rebelles,<br /> Quand pour eux le respect et morale ils s'en foutent,<br /> Et toi en bon chrétien tu l'excuses en absoutes…<br /> <br /> Traité de mécréant, de vil islamophobe,<br /> Alors que le soldat jamais ne se dérobe,<br /> Affrontant les dangers pour juifs ou musulmans,<br /> Recevant en retour des crachats violemment…<br /> <br /> Par ceux qui se voudraient les enfants du prophète,<br /> Des fidèles vêtus du deuil de la défaite,<br /> Ne semant autour d’eux que Sang de la Discorde,<br /> Allah leur refusant sainte miséricorde…<br /> C’est alors qu’en soldat et en fier patriote,<br /> Il mit seul au défit cette bande de fiottes,<br /> Les prenant un par un, n’opposant résistance<br /> Les fit mettre à genoux… Jusqu’à la repentance,<br /> <br /> Punissant ces ‘’chaytâr’’ de leur vile insolence…<br /> L’ordre lui fut donné d’entrer en résistance…<br /> ************<br /> PS: ma version personnelle du drapeau et du soldat qui fait partie d'un recueil de poèmes édité.
Répondre
J
Ce n'est pas le Colonel Brault qui a écrit ce poème!! Il le reconnait lui-même sur son site: http://fncv-drome.over-blog.com/article-les-larmes-du-drapeau-48853038.html
Répondre
J
<br /> Merci pour ce superb Texte que je ne vais surtout pas hésiter à rependre tout autour de moi et le plus loin Possible.<br /> <br /> Je reprand ce qu'a dit Legoupil a propos de Livre anti-national (Que je trouve innaxeptable d'etre publier sur son propre Sol, Si l'etat de censure n'en fait rien cela signifie qu'il en<br /> cautione<br /> ces pratique qui nous mene peut a peut a la mort de notre pays).<br /> <br /> Jean-Marie LePen a dit “Il sont 5% en France, Le jours ou ils seront 20% C'est en baissant les yeux que nous descendront sur le trottoir” Resultat de ce patriotisme : 6 mois de Prison, Decision<br /> prise sous la pression de ce ces Assotiation "anti-Racsime" ou simplement un etat qui ne veut pas voir la situation actuel ? L'etat Censure ce type de propos alors que quand il en va de la<br /> commercialisation de Tee-Shirt comme on le voit plus haut qui montre notre Bel Geographie dont nos ancetre ont ecouler sueur et sang pour defandre, Baffouer par de tel insulte au Couleur<br /> National.<br /> Je ne suis pas totalement d'accord avec les idées de cette personne, Mais on peu dire que cet homme a du cran de s'exprimer a l'insu d'un Etat Qui se "Magrhebise" peu a peu.<br /> <br /> J'aurai tant de chose a dire sur le sujet, Mais si nous arrivons a dire de tel chose c'est que plus ne vas dans ce pays qu'on aime (Ou que l'on a aimer) en le voyant se detruire et l'histoir<br /> qui<br /> l'a construit.<br /> <br /> Je n'ai que quinze ans et cest chose la exprime déjà en moi une Haine Qualifié injustement de Facsiste.<br /> <br /> A Toulouse le Vendredi 24 Juin 2011.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Mon Colonel<br /> Ancien ESOA à Agen je garde un souvenir impérissable de notre premier défilé et présentation au Drapeau. Votre poème m'a ému et je suis indigné et honteux de voir nosdirigeants laisser faire ces<br /> voyous qui ne respectent plus rien. Quel bonheur de pouvoir porter ne serait-ce que sur le plan sportif les couleurs Nationales. Quelle honte encore que cette équipe de France de football qui ne<br /> porte pas le maillot National avecle respect qu'il devrait imposer. Je vous remercie de me faire savoir qu'il y a encore des Hommes tels que vous qui ont le respect et la fierté de notre<br /> Nation.<br /> Respectueuses salutations.<br /> Joe^l Bruneau<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Bonjour,<br /> On m'a transmit votre poème dans un de mes mails...<br /> J'ai eu cette chance de ne connaitre aucune guerre, mais la vision que j'ai de l'avenir est bien sombre... Je n'ai pas eu à le défendre, il m'est paru, néanmoins, très jeune évident que notre<br /> drapeau méritait le plus grand des respects. J'ai été plus que choquée par l'évènement de Toulouse, il me parait tant invraisemblable que l'on fasse de telles choses !<br /> J'ai espoir qu'une profonde prise de conscience s'opère pour 2012, que notre pays retrouve enfin une personne apte à en découdre avec tout cela.<br /> Il suffit de peu, juste un leader, le français est fier, courageux, intrépide.... On ne se soumettra pas !<br /> ON NE SE SOUMETTRA JAMAIS !<br /> bien à vous<br /> Alexandra<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis