Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 07:46

 

 

c.salomon

 

 

 

(Sur l’air de la Cucaracha :)

 

 

« Les médias français mentent, les médias français mentent … »

 

Par Claude-Salomon Lagrange

pour aschkel.info et lessakele

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui n’auraient jamais encore entendu parler de Radio-Paris, c’était une Radio qui avait été réquisitionnée par les Allemands pendant l’occupation pour en faire, en zone occupée, l'outil principal de sa propagande, dès le 18 juillet 1940.

Disposant de moyens financiers importants, cette radio allemande en langue française recruta de nombreux journalistes collaborationnistes et antisémites.

 

C’était politiquement très correct déjà à cette époque. Pourtant Israël n’était pas encore restauré, il n’y avait pas encore de lutte pour les territoires, le Hamas n’existait pas, donc pas de blocus ni de « flottille humanitaire » pour secourir, surtout pas les Juifs qui y vivaient déjà et qu’Amin al-Husseini, mufti de Jérusalem (dont la petite nièce n’est autre que Leïla Shahid) impatient de s’occuper de diffuser et d'étendre l’idéologie national-socialiste en Palestine, offrait ses services à Hitler en créant un parti national-socialiste arabe en Palestine pour participer à la « solution finale ».


Radio-Paris était, entre autres, dirigée par le père de qui vous savez, le chanteur Renaud qui se définit comme anarcho tout ce qu’on veut, mais atteint surtout d’un « antisionisme rabique ». Fidélité aux ancêtres oblige. Qu’est-ce que vous voulez, on ne choisit certes pas ses aïeux, mais on peut décider de leur ressembler. A moins que ça soit par atavisme.

Papa Renaud portait l’uniforme Waffen SS, et le pépé était en tenue du PPF de Jacques Doriot pendant l'Occupation. A écouter la légende familiale pendant les soirées, ça doit marquer.

Les opposants et les résistants étaient si peu nombreux au début à l’occupation nazie, qu’ils écoutaient plutôt la BBC qui moqua cette radio devenue collaborationniste en chantant pour son indicatif  la ritournelle : « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand » sur l'air de la Cucaracha (un chant révolutionnaire d'Amérique latine). (vidéo ci-dessus)


C’est à Pierre Dac que l’on doit le générique de « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand ».

 

Mais ce n’est pas de Renaud dont je suis venu vous parler, même si de nombreux antisémites sont hébergés à  gauche ou l’extrême gauche comme lui, puisqu’il n’est guère plus nécessaire de se proclamer d’extrême droite pour éructer sa haine des Juifs. La gauche et l’extrême gauche leur assure l’hébergement.


D’aucuns vont trouver sans doute que j’exagère. D’autres exemples ?


Sans vouloir m’attarder sur « l’odieudonné » qui fait des navettes entre extrême gauche et extrême droite, je l’évoque seulement parce que lui a compris, comme son pote A.Soral qui est passé du Parti communiste au Front national, que les totalitarismes, qu’ils soient d’extrême droite et d’extrême gauche ou vert fascislamiste, sont comme des jumeaux « hétérozygotes ». Ils ont certes des différences entre eux, mais ils ont en commun de prétendre assurer le bien des leurs et le malheur des autres, contre l’ennemi de classe ou l’ennemi de race : la mort comme remède au nom d‘« idéaux élevés ».


Je vous citais plus tôt Doriot qui avait tracé la voie de ce qu’est la « mobilité » en idéologie. D’une extrémité à une autre, il n’y a que 180° à parcourir dans un sens ou un autre.

 

Qui a vu encore la diatribe de R. Dumas contre Elisabeth Lévy à l’émission jaculatoire à l’endroit d’Israël de Frédéric Taddéi, journaliste et animateur télé, parait-il, sur la Troisième chaine.


R. Dumas s’adressant à E. Lévy commence par mettre en garde contre un risque de « diffusion de l’antisémitisme partout ». Là, on se dit, il n’est pas si grave le sénile .


Puis R. Dumas est pris d’un raptus agressif qui est une impulsion brusque, entraînant comme un passage à l'acte immédiat, antisémite, pour affirmer « c’est chez nous que ça viendra, ça me rappelle avant guerre quand ‘Monsieur’ Hitler qui occupait et que c’est notre auto défense (…) Les dictatures d’avant guerre allaient dans les eaux territoriales exactement comme Israël (…) et à E. Lévy d’insinuer que « la manière dont elle défend Israël, elle doit avoir des bribes d’Hitler, et qu’elle devrait s’en souvenir » ! « Et qu’il y aura un jour, une coalition, comme il y a eu en Espagne » pour bouter Israël. »


Est-ce qu’avec l’âge chez cet homme les digues psychiques ne supportent plus la poussée du refoulé antijuif ?

 

On me rétorquera qu’en France l’anti judaïsme « vieille France » est une tradition bien transmise au Quai d’Orsay. C’est même l’une des références centrales et un produit précieux du terroir.

Et Taddeï venant à la rescousse de R. Dumas reformule pour énoncer que « le procédé est le même » !

Pour rappel, R. Dumas a été Ministre des Relations extérieures et des Affaires étrangères sous la Présidence socialiste de F. Mitterrand. Il est toujours socialiste, avec ou sans guillemets. Et je n’ai pas entendu les cris d’orfraie qui avaient valu à GeorgesFrêche son éviction du Parti socialiste.


Faut-il en déduire que le Parti socialiste se reconnaît davantage dans les propos de R.Dumas et moins dans ceux de G. Frèche ?

 

J’en viens aux médias français pour commenter comment, en quelques lignes, au nom d’une prétendue protection de la biodiversité de ce que la planète compte de pervers, ils participent à formater et à conditionner l’opinion publique dans la haine des Juifs en les laissant éructer sans aucune limite.


Je ne ferai pas de raccourcis outranciers en comparant les médias français d’aujourd’hui à Radio-Paris de cette sombre époque, mais leur comportement actuel pose question à tous les démocrates et à toutes personnes animées d’une éthique sur les risques de réitération des mêmes phénomènes dont la potentialité existe. 

A quel nouveau type de totalitarisme encore furtif, et pour combien de temps encore, les médias français s’assujettissent et se font la courroie de transmission des idéologies les plus nauséabondes ?

 

En revanche, oyez, oyez, braves Français lecteurs, auditeurs et téléspectateurs, les médias français font de la rétention sélective sur l’information.


A ceux qui ne l’auraient pas su faute de couvertures par les médias « officiels », savez-vous que  mardi 22 dans Paris s’est tenu une manifestation en faveur de la libération du franco-israélien Guilat Shalit emprisonné depuis quatre années par les hordes barbares du Hamas dans leurs geôles à Gaza ? L’ensemble des médias, comme s’ils s’étaient passés le mot, n’en ont rien dit.


Près de 15000 manifestants juifs, intellectuels, honorèrent de leur présence sur cette place du Trocadéro baptisée « Parvis des Droits de l’Homme » pour témoigner de leur solidarité à Guilat SHALIT, sa famille, puis à Israël.


Israël vilipendé à longueur de communiqués et de revues de presse, insulté par les mensonges par omission des médias comme nous le voyons à l’œuvre dans ce nouvel exemple, quand ce n’est pas par le fait des mauvais traitements de l’information qui touche cette partie du monde.


En ne relayant pas sciemment cette information qui concerne le maintien en captivité d’un citoyen qui est aussi Français, ces médias soudain mutiques participent activement et sans scrupules à désinformer les Français.


Les médias unanimement ont décidé que cette manifestation ne valait pas la moindre couverture.

 
Pensez
 donc, une manifestation où l'on chante aussi la Marseillaise, où l’on brandit aussi des drapeaux français sans les brûler, où il n’y a pas de slogans appelant à la haine de quiconque, où aucune voiture n’est incendiée, où aucun magasin n’est vandalisé ni pillé, les médias ne veulent pas de ça.

 

Dans une même logique d’ostracisation d’Israël et de ses citoyens, et par effet de ricochets et d’amalgames des citoyens Français juifs, les médias français dédaignent les conséquences des relais propagandistes qu’ils assurent aux islamistes et à leurs soutiens en France à qui ils assurent une libre expression de leur haine.

 

Par le silence des médias quand il leur faut parler et énoncer les faits tels qu’ils sont en réalité, par leur matraquage médiatique qui alimente la haine d’Israël et des Juifs partout où ils vivent, ils démontrent une fois de plus une complaisance aveugle et coupable devant un péril qu’ils ne veulent voir.

 

Pour paraphraser Pierre Dac, on pourrait dire que « dans les médias, parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler en négatif d’Israël sont les deux principes majeurs de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir ».

 

« Les médias français mentent, les médias français mentent … »

 

 

 

dossier censure-copie-2


 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis