Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 20:23

 

xposé des grandes lignes du rapport concernant les mesures prises par Israël au soutien de l'économie palestinienne, tiré du rapportattaché à l'article du Ministère Israélien des Affaires Etrangères 
 

Exposé réalisé par Hanna pour, sionisme.xooit.comDesInfos.com , Aschkel.Infos et Lessakele 



1ère Partie - Les mesures prises par Israël pour favoriser la croissance économique en Cisjordanie.   
 
 



En 2009, la Cisjordanie a connu une reprise économique significative, avec une croissance économique sans précédent, atteignant 8%. Ce taux de croissance démontre une poursuite des tendances qui ont été signalé en 2008.Les conditions macroéconomiques en Cisjordanie se sont améliorées au cours de l’année 2009, principalement grâce aux mesures prises par Israël pour le soutien à l’activité économique, l’amélioration de la situation relative à la sécurité en Cisjordanie, grâce également au soutien financier continu de la communauté internationale à l’Autorité palestinienne et l’accroissement des investissements étrangers.
Cette croissance économique relative, et une meilleure qualité de vie sont répercutées, dans les florissantes activités économiques, culturelles et sociales, notamment : L’ouverture d’un centre commercial et un complexe cinématographique à Naplouse, la construction d’hôtels, et "l’audacieux" Rawabi [800 millions de Dollars ont été injectés] dans le projet de cette ville, qui comprendra 5.000 logements ; C’est aussi, le début des fonctions de la seconde cellule de l’opérateur téléphonique palestinien, "Wataniya", avec plus de 100.000 abonnés, également le début des activités de construction d’une Zone industrielle dans la région de Bethléem, conçue pour les petites industries ; Tel que le tourisme, l’ameublement, le travail artisanal, l’électronique et autres (Ce projet est financé conjointement par la France et l’Autorité palestinienne), voire plus.

En plus de ce qui précède, selon des sources officielles palestiniennes, depuis 2008, les investissements étrangers en Cisjordanie ont augmenté de 600,2 %, notamment en raison de conférences économiques qui se sont tenues à Bethléem et à Naplouse, la sécurité s’est également améliorée dans les territoires palestiniens.


b)- Les indicateurs suivants indiquent la croissance de l’activité économique : 


  • Le commerce de la Cisjordanie (y compris avec Israël) a progressé de 2,75% en 2009, en comparaison avec 2008, cela a atteint 19.310 millions de shekels en 2009, alors qu’en 2008, c’était de 18.794 millions de shekels. Les importations palestiniennes en provenance du monde (Israël, non compris) ont enregistré une hausse de 25% en 2009, en comparaison, avec 2008.
  • L’indice des prix a augmenté de 7%
En 2009, le PIB a augmenté de 6,7% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 5,147.2 millions de dollars au lieu de 4,820.9 de dollars l’année précédente.En 2009, le PIB par habitant a augmenté d’environ 3,6%, pour atteindre 1389 de dollars, alors qu’il était de 1340 de dollars en 2008.




L’indice Al-Quds a augmenté de 11,8% en 2009
Les recettes fiscales collectées par Israël sont transférées à l’Autorité palestinienne, sur une base mensuelle. En 2009, Israël a transféré 4.372 millions de shekels à l’Autorité palestinienne (après déduction des paiements dus par les Palestiniens), soit une augmentation de 12 % par rapport à 2008, où 3.918 millions de shekels avaient été transférés. Cette augmentation est un autre indicateur de la croissance en activités économiques dans les territoires palestiniens.
Le volume du commerce entre Israël et l’Autorité palestinienne est resté, relativement stable, s’élevant à 15,1 milliards de shekel en 2008, étant de 15 milliards de shekel en 2009.


c) – Concernant les livraisons de marchandises :


  • Le chiffre combiné pour les camions de livraison de marchandises pour la Cisjordanie, y compris au passage du pont Allenby, indique une augmentation de 29%, en 2008, ils ont été au nombre d’ environ 363.000 camions, pour passer en 2009 à 469.000 camions.
  • Au point de passage autour de Jérusalem, en 2009 il y a eu une augmentation de 29%, du volume de la circulation de véhicules par rapport à 2008, de 485.529 cela est passé à 1.920.529. Le nombre de piétons au point de passage a augmenté de 10%, passant de 12.14.632 à 13.970.712.10.
Aux points de passages gérés par l’Autorité palestinienne, une augmentation de 57% a été enregistrée, correspondant au nombre d’entrée en Israël, de piétons palestiniens, atteignant 6.825.247 piétons pour 2009, comparativement, en 2008, il y avait eu 4.340.362 piétons qui étaient entrés en Israël. Les chiffres de janvier et février 2010 sont de 542.264 et 425.207. En 2009, il y avait une augmentation de 6% dans l'importation de carburant diesel à 
la Cisjordanie, une augmentation de 22% dans l'importation de l'essence, et un 
25% d'augmentation dans l'importation de ciment. Une augmentation significative de 49,5% en 
importations d'automobiles en Cisjordanie a également été enregistrée. 13 

Il y a une augmentation dans les nouveaux projets immobiliers, résidentiels 
et commercial.14 

Le point au-dessus des indicateurs pour une croissance significative dans les domaines économique et 
l'activité commerciale ainsi qu'une amélioration substantielle de l'accès 
et le mouvement en Cisjordanie, comme décrit au chapitre 2 ci-dessous. 





d)- L’emploi :




  • De nombreux secteurs économiques ont contribué à précipiter l’accélération de l’activité économique.
  • Dans le secteur de l’emploi, les statistiques montrent une légère amélioration en 2009, le rapport indique une activité au sein de la population atteignant en 2009, 43,8 %, comparativement à 43% en 2008. Le taux de chômage dans les Territoires palestiniens (y compris la bande de Gaza) a diminué de 26% en 2008 et 24% en 2009.
  • Le taux de chômage en Cisjordanie a diminué de 1,2%, il était de 19% en 2008 et est en 2009 de 17,8% (une baisse de 1,8% est également signalée pour la bande de Gaza).


e)- Tourisme :




Après une forte croissance en 2008 pour le tourisme, les données concernant 2009 pointent à un renversement de tendance (diminution de 18% pour le tourisme à Bethléem, et 27% pour le tourisme à Jéricho), apparemment en raison de l’impact de la crise économique mondiale, qui sévit au niveau mondial. Cependant en janvier 2010, une reprise a été enregistrée, concernant le nombre de tourisme visitant la Cisjordanie, et les chiffres pour le mois de janvier 2010, sont plus élevés que les chiffres des années précédentes :
Les touristes extérieurs à Jéricho ont été au nombre de 38.740, contre 20.318 en janvier 2009 et 26.050 en janvier 2008. Les touristes extérieurs à Bethléem au cours de cette même période ont été au nombre de 66.000, contre 28.273 en janvier 2009 et 56.587 en janvier 2008.
Dans la première moitié de 2009, il y a eu une forte augmentation du tourisme intérieur en Cisjordanie, s’élevant à 25% (350.000 touristes, par rapport à 284.000 au cours des six premiers mois de 2008).



 
2ième Partie - Mesures d’Israël pour la croissance économique en Cisjordanie :   
 
a)- Le 10 mai 2009, le gouvernement israélien a décidé de former un cabinet ministériel, présidé par le Premier ministre.





Ce cabinet ministériel est dédié à la facilitation des projets économiques, pour la population palestinienne en Cisjordanie en éliminant les obstacles au développement économique de la croissance. Ce comité fait partie de l’une des grandes priorités accordées par le gouvernement au développement économique palestinien.
Comme le Premier ministre Netanyahu le précise : Il est personnellement à la tête de ce comité ministériel, pour permettre le déblocage de plusieurs projets économiques, il pense, que ces projets pourraient faire progresser l’économie palestinienne. Le Premier ministre a déclaré que : "Nous pouvons faire d’immenses choses pour le tourisme, et les investissements, nous sommes prêts à le faire."

Ce comité est composé de ministres d’Etat, et ses objectifs comprennent l’examen des moyens pour encourager la circulation des biens et des personnes, l’élimination des obstacles au progrès des projets économiques en Cisjordanie, ainsi que l’élimination des obstacles bureaucratiques dans ce domaine.Le comité a déjà tenu plusieurs réunions, au cours desquelles les décisions ont été conclues concernant des questions comme l’extension du fonctionnement pour les horaires du pont Allenby (tel que décrit ci-dessous), ainsi que la création de zones industrielles, et bien d’autres projets.


Faciliter le commerce extérieur palestinien empruntant le pont Allenby, cela améliorera l’importation et l’exportation des marchandises avec la Jordanie, et à la demande des Palestiniens, le Comité ministériel israélien a décidé de prolonger les heures d’exploitation du pont Allenby. Pont de passage pour les voyageurs et les marchandises, il est maintenant ouvert à partir de 8.00 du matin jusqu’à 24.00 (minuit). Ce projet pilote a été lancé pour une période initiale qui s’est terminée en février 2010, et Israël a récemment décidé d’étendre le projet pilote jusqu’à la fin de l’été.

b)- Les emplois occupés par les Palestiniens dans des entreprises israéliennes, en Cisjordanie :






  • En 2009, l’augmentation de travailleurs palestiniens employés en Israël, par des employeurs israéliens, en Cisjordanie a été de 5,4%, par rapport à 2008.
  • Le nombre s’élève actuellement à 48.400.23 Palestiniens. Par rapport à 2006, il y a eu une augmentation constante, chiffres des permis de travail accordés :
  • 2006 : 10.946 permis de travail accordés.
  • 2007 : 22.184 permis de travail accordés.
  • 2008 : 23988 permis de travail accordés.
  • 2009 : 26.011 permis de travail accordés.
c)- Les mesures israéliennes pour faciliter l’activité d’affaires commerciales, financières, artisanales palestiniennes.

  • Un certain nombre de mesures ont été mises en œuvre par Israël pour faciliter les activités commerciales, artisanales, financières…Ces mesures sont conçues pour permettre un meilleur accès aux hommes d’affaires gérant des revenus importants et notamment, jusqu’à présent 456 laissez-passer ont été délivrés en 2010
  • En 2009, s’est un total de 417 laissez-passer qui ont été émis. Le nombre total de titulaires potentiels s’élève à 1500. S’y ajoute plus de 12.000 permis pour les commerçants.
  • . Concernant les grossistes Palestiniens enregistrés par la Chambre de Commerce, potentiellement cela permet d’atteindre le nombre de 15.000 grossistes. Ces laissez-passer et permis, facilitent l’entrée des hommes d’affaires palestiniens en Israël.
  • A cela, s’ajoute la suppression des barrages routiers et point de contrôle :
  • Depuis 2008, le nombre de ces postes clés a été réduit, passant de 41 à 14.
  • Depuis 2008, 357 obstacles (buttes de terre, route, blocs) ont été supprimés.
  • Cette année, se sont dix barrages routiers qui ont été enlevés sur la route 60, la grande artère nord-sud, située en Cisjordanie. En règle générale, le mouvement du Nord au Sud, en Cisjordanie s’est nettement amélioré avec seulement quelques points de contrôles le long du parcours, fonctionnant normalement.
d)- Mesures israéliennes visant à accroître l’activité aux postes commerciaux :





En 2009, Israël a fait des efforts intensifs pour moderniser et améliorer les voies commerciales :


  • En augmentant les horaires au Terminal du pont Allenby, pour les marchandises et les piétons (un projet pilote a récemment été prolongé jusqu’à la fin de l’été 20010).
  • En 2009, 20 millions de shekel ont été investis dans l’amélioration en période de pointe, pour le passage des commerciaux entre Israël et la Cisjordanie, afin de permettre d’améliorer la gestion rapidement et efficacement la circulation des camions et des piétons.
  • Extension des heures d’exploitation de la traversée Tarkumiya
  • La traversée est maintenant ouverte de 6h00 du matin à 19h00 du soir (au lieu de 7h30 du matin, jusqu’à 17h00 comme auparavant), cela permet aux Palestiniens, les commerçants d’augmenter leurs nombres de livraisons par jour au port maritimes israéliens.
La mise en œuvre des mesures pour permettre l’envoi de conteneurs à travers les passages commerciaux – en 2009, le nombre de conteneurs transférés entre la Cisjordanie et Israël a été comme suit :


  • 28.058 conteneurs par Tarkyniya et 20.802 par Shaar Ephraïm.
  • Le volume des échanges de Naplouse par la traversée Shaar Ephraïm a doublé.
  • Mise à jour du point de passage de Gilboa-Jalameh, situé dans la partie nord de la Cisjordanie pour permettre la circulation des véhicules (A compter du 13 octobre 2009, parrainé par l’USAID). L’impact de cette étape se fait déjà sentir, depuis que le point de passage a été ouvert aux véhicules, l’économie a connu une croissance à Djénine oscillant entre 30 et 35%. Environ 1500 voitures entrent en Cisjordanie par le biais de ce point de passage chaque week-end. En moyenne un groupe de quatre passagers empruntant le passage, dépensera 855 shekels au cours de sa visite à Djénine. Ces visites constituent une augmentation de 10% du volume des achats par groupe lors de chaque visite, et un doublement du nombre de visites. L’impact de l’ouverture du point de passage se traduit par une augmentation de fréquentation pour le commerce, s’évaluant à 300.000 dollars par semaine. 80% des commerçants ont signalé une augmentation, et les Arabes israéliens représentent un quart des acheteurs à Djénine, leurs achats correspondent à 30% des achats. Cela entraîne également une augmentation de marchandises disponibles dans les commerces, une augmentation de création d’emploi, et un surplus de publicité.
  • L’amélioration, de plusieurs grands points de passages commerciaux est prévue pour 2010 :
  • Les points de passage d’Ephraïm Shaar et de Gilboa devraient être élargis, le coût de ces opérations s’évalue à 8 millions de dollars, des stations service devraient être construites aux points de passage de Tarkumiya et Ephraïm Shaar.


e)- L’énergie :



Coordination de l’énergie – l’infrastructure électrique :

L’amélioration de l’infrastructure de l’électricité en Cisjordanie est une priorité partagée par Israël, les Palestiniens et la communauté internationale.

En vertu de l’accord intérimaire, un dialogue permanent est maintenu entre les parties concernant les questions énergétiques. Les autorités tiennent des réunions régulières, en présence de représentants du Ministère des Infrastructures, COGAT, et la compagnie d’électricité d’Israël. (Côté israélien) et l’Autorité palestinienne de l’énergie pour le côté palestinien.

Un projet d’électricité, financé par la Banque européenne d’investissement (BEI) est actuellement à un stade avancé. En vertu de ce projet, quatre centrales électriques seront construites, à Djénine, Ramallah, Naplouse et Hébron, le coût de l’opération est estimé à 100 millions d’euros. Ce projet fera sensiblement accroître les capacités électriques de la Cisjordanie, et permettra le développement dans un large éventail de secteurs.

En outre, l’approvisionnement en électricité a été augmenté dans certains endroits, des capacités d’énergie solaire ont été implantées dans des localités qui ne sont pas connectées au réseau électrique, des villages ont été connectés au réseau d’électricité, et les réseaux électriques ont été construits dans les villages.



…/…

________________________________

Hanna : webmaster 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis