Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 12:27
abbas (Copier)
 

Jonathan S. Tobin @tobincommentary 13.05.2012 - 11:27 AM

 

Le Dirigeant de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, se plaint qu’Israël empêche ses forces de sécurité d’obtenir des armes. Comme l’a rapporté le New York Times, Abbas a prétendu, le samedi 12 mai, lors d’une rencontre avec des membres du groupe de gauche, J Street, que les problèmes que sa politique avait récemment rencontrés n’étaient dus qu’à la difficulté de pouvoir importer des armes.

 

 

Il a, également, rejeté la lettre que lui a envoyée le Premier ministre Binyamin Netanyahou, conjurant les Palestiniens de revenir à la table des pourparlers de paix sans précondition.

 

Cependant, cette prétention, qu’une suspension des livraisons d’armes rend a tâche impossible à l’AP qu'elle se plie à ses propres engagements de maintenir la paix, est absurde. Comme une source importante israélienne l’a rappelé au Times, il n’y a aucune pénurie d’armes et de munitions dans la Bande Occidentale de Judée-Samarie. Les diverses forces de sécurité de l’AP sont toutes armées jusqu’aux dents. Le matériel qu’Abbas veut importer  de Russie et d’Egypte ne correspond pas à un équipement pour la police, mais à des armements qui transformeraient les forces de l’AP en une sorte d’armée que, précisément, les accords de paix d’Oslo ont formellement interdite. Plus que tout, parce que l’AP fait alliance avec les Islamistes radicaux du Hamas, plutôt que les combattre, quel pourrait bien être l’objectif d’Abbas, à travers l’obtention d’armes lourdes ?

 

Abbas bénéficie d’un courant de sympathie, au sein de J Street. Cette organisation a soutenu ses efforts pour s’exonérer de toute responsabilité dans son refus de parler de paix, afin de justifier son opposition au gouvernement d’Israël. Une telle posture consiste à considérer les Palestiniens comme irresponsables de leurs propres actions. L’AP a, depuis toujours, essayé de prétendre qu’elle était impuissante, mais ce dernier rejet de toute discussion de paix démontre à nouveau qu’elle est à court d’idées, mais pas d’armes.

Le dirigeant de l’AP est encore subjugué par l’impression erronée qu’il n’a aucun besoin de s’adresser au Premier ministre Netanyahou. Il pense que le Président Obama, les Juifs de gauche comme J Street et une communauté internationale profondément hostile à l’Etat Juif vont, probablement matraquer Israël jusqu’à ce qu’il cède à ses exigences et qu’il signe sa reddition sur chaque point de discorde, avant même que les négociations aient seulement commencé. Mais sa tentative ratée d’obtenir la reconnaissance d’une indépendance palestinienne par les Nations Unies – le fameux « Tsunami » diplomatique, censé submerger Israël, mais qui a, plutôt, simplement démontré que le monde ne portait qu’un faible intérêt aux Palestiniens – sans que l’AP ne fasse, d’abord, la paix avec Israël, aurait dû lui apprendre que cette stratégie n’est pas prête de marcher. Pas plus qu’il ne devrait retenir son souffle dans l’attente que le Président Obama risque la colère des électeurs américains, en choisissant une nouvelle confrontation avec Israël, cette année.

Il est malheureux que des groupes comme J Street alimentent ses illusions quant à l’intérêt du monde à contraindre Israël de se conformer à ses moindres désirs. Abbas doit nourrir des espoirs qu’Obama, réélu, reviendra au modèle suivi durant son premier mandat en poste et qu’il cherchera, une fois encore, à faire pression sur Netanyahou pour qu’il se soumette aux exigences palestiniennes. Mais même si cela devait se produire, il n’y a que peu de choses que ses amis à l’étranger puisse faire pour lui s’il n’a pas l’intention de parler avec les Israéliens. Abbas a démontré, maintes et maintes fois, qu’il n’a pas la volonté ni n’est seulement capable de signer un accord de paix qui reconnaîtrait la légitimité d’un Etat Juif, quelle que soit la façon dont ses frontières seraient définies.

Plutôt que d’aller pleurnicher sur l’épaule de groupes qui ne veulent pas le tenir responsable de son incapacité à importer des munitions russes, ce dont Abbas a besoin, c’est de faire connaître sa volonté de faire la paix dans des termes réalistes. Jusqu’à ce que cela soit le cas, pas plus Netanyahou – qui jouit du soutien de la vaste majorité des Israéliens – ni même Obama réélu ne vont prêter la moindre attention supplémentaire à ses plaintes et gémissements.

http://www.commentarymagazine.com/2012/05/13/palestinians-short-of-ideas-not-guns-abbas-peace-netanyahu-obama/

Adaptation : Marc Brzustowski. 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis