Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 18:27

 

Les Plagiaires
  

 

On a beaucoup glosé sur les plagiaires ces derniers temps, et bien des célébrités du monde littéraire et médiatique (PPDA), politique (Rama Yade), et religieux (Gille Bernheim, grand rabbin de France), ont été mis en cause et stigmatisés pour ce vol de nature intellectuelle.

 

Mais une paire de grands plagiaires, habitués aux ors et aux honneurs de la République et en particulier du Quai d’Orsay, n’ont pas été démasqués jusqu’à présent et c’est l’objet de cet article. J’ai nommé… Pascal Boniface et Hubert Védrine.

 

Dès la sortie de leur dernier livre génial ( ?!), intitulé « Atlas du Monde Global », paru aux éditions Fayard/Armand Colin  en mai 2008, j‘avais soupçonné la supercherie.

 

La vision intelligente du monde à partir du point de vue de chacun des grands pays acteurs de notre planète illustrait ce principe qui veut que c’est bien la géographie qui impose ses contraintes à l’histoire, à la géopolitique, aux échanges économiques.

 

Mais la construction du livre de Pascal Boniface et Hubert Védrine, sa présentation, ses cartes, même s’il a été remis à jour, ses chapitres, ne sont que la copie conforme d’un livre vraiment génial par son originalité conceptuelle et sa nouveauté.

 

Ce livre est celui de Gérard Chaliand et Jean-Pierre Rageau, géographes, historiens, écrivains, journalistes. Ce livre a été publié en 1983 à une échelle discrète au « Club France Loisirs », avec l’autorisation de la librairie Arthème Fayard, ancêtre des éditions éponymes.

 

Je tiens à la disposition des curieux les deux ouvrages comme preuve de la tricherie intellectuelle manifeste de nos deux vedettes des écrans : ils se produisent tellement sur les plateaux télé pour commenter l’actualité internationale, et particulièrement celle du Moyen-Orient, que l’on se demande où M. Pascal Boniface trouve encore le temps d’exhaler sa passion pour le football. Mais comme chacun le sait, son génie n’a pas de limites.

 

Pas plus que celui de M. Hubert Védrine à qui Sarkozy et les socialistes ont vraiment songé confier de nouveau le ministère des Affaires Etrangères qu’il avait occupé autrefois.

 

J’avoue qu’il ne me déplaît pas de dénoncer ces deux plagiaires et de les mettre au pilori : tous deux sont des spécialistes du « Israël Bashing », autrement dit ils ont la manie d’expliquer les malheurs du monde à travers l’existence de l’Etat d’Israël.

 

Et comme leur antisémitisme suintant ne peut pas s’exprimer ouvertement, ils le font à travers leur anti-israélisme qu’ils qualifient « d’antisionisme ».

 

M. Boniface s’interrogeait faussement ingénu pour savoir si l’on a encore le droit de « critiquer Israël sans être taxé d’antisémitisme ». Ma réponse est la suivante : pour critiquer un pays exemplaire, il faut d’abord être bien propre sur soi.

 

Simon Fradenrajch, analyste, 24 mai 2013 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kravi 24/05/2013 19:30

N'ayant pas lu votre livre, je ne saurais dire si vos accusations sont fondées. Mais si c'est le cas, bravo et un grand merci pour river leur clou à ces deux antisiomites patentés.
Plus besoin de présenter Védrine dans la droite ligne de l'abjecte politique arabe du Quai d'Orsay.
Quant à l'imprécateur Boniface, il se permettait de dresser des listes d'intellectuels qui n'avaient pas l'heur de lui plaire car n'entrant pas dans sa ligne idéologique.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis