Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 20:27

 

 

398280030741486116116no (Copier)

 

 

 

Les Portiers [Gatekeepers] tombés amoureux.

 

La guerre existentielle que mène Israël a provoqué une identification progressive des Chefs du Shin Bet avec la version palestinienne de la Justice.

 

Hagai Segal

 

Publié le : 

24. 02.13, 20:02 / Israel Opinion

 

 

 

 

Durant son témoignage devant le Tribunal du Département de Jérusalem, la semaine dernière, l’ancien responsable en chef des renseignements militaires de Tsahal (Aman), le Général de Brigade (réserviste) Yossi Kupwasser, a déclaré que le service de sécurité du Shin Bet est « tombé amoureux » des Palestiniens. Kuperwasser ne faisait pas référence à une frénésie nouvelle, mais il cherchait, apparemment, à décrypter le processus mental qu’avait traversée l’organisation, tout au long de la dernière génération.

 

Son témoignage explique, jusqu’à un certain point, les remarques choquantes faites par d’anciens directeurs du Shin Bet dans le documentaire « The Gatekeepers » nominé pour les Oscars, L’un d’entre eux a comparé Tsahal aux Allemands, rien de moins.

 

Comment est-ce possible que le Shin Bet soit, à ce point, tombé amoureux des Palestiniens? Malheureusement, c’est très probable. Evidemment, nous ne parlons pas là d’un amour romantique, mais d’une forme d’amour moral. Les responsables principaux du Shin Bet souffrent d’une sorte de Syndrome de Stockholm à l’envers, qui provoque, chez les gens pris en otage, qu'ils en viennent à s'identifier avec leurs ravisseurs. La guerre existentielle sisyphéenne contre l’ennemi a affaibli leur foi dans la légitimité de notre cause et les a, graduellement, conduit à éprouver de l’empathie pour la version de la Justice, selon l’ennemi.

 

Les innombrables pourparlers à cœurs ouverts avec Jibril Rajoub, au fil des années, ont provoqué chez eux un oubli de la relation historique forte qu’Israël entretient avec la Judée-Samarie. Israël ne contrôle pas la Bande Occidentale de Cisjordanie parce qu'il a, subitement été dévoré par une montée d’avidité et de convoitise envers un état réel qui s’y trouvait – comme les Britanniques en Inde et les Français en Algérie- mais du fait d’une relation antique et spirituelle. En outre, Israël n’a pas d’autre choix que de contrôler la zone, à cause de préoccupations tangibles de sécurité.

 

Le Livre le plus populaire dans le monde (la Bible) tout autant que l’archéologie, indiquent que nos ancêtres vivaient à Hébron bien des années avant que les ancêtres de Mahmoud Abbas ne viennent vivre ici. Le problème provient du fait que certains des signes extérieurs du contrôle israélien de la Cisjordanie sont similaires aux critères de l’occupation, parce que, parfois, il n’existe pas d’autre choix que d’utiliser la force. Ces similarités peuvent éprouver et désorienter jusqu’aux têtes du Shin Bet.

 

 

Depuis des années, les chefs du Shin Bet ont étudié la « chanson » des Palestiniens dans des chambres d’enregistrement. Aujourd’hui, ils en arrivent à se surprendre en train de fredonner les chants palestiniens.


 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4348449,00.html

 

Adaptation : Marc Brzustowski. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis