Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 08:22

Les rebelles libyens accusent l'Otan

 

http://lci.tf1.fr

Par TF1 News (d'après agence), le 06 avril 2011 à 07h59, mis à jour le 06 avril 2011 à 08:02

Dossier : Crise en Libye

 

Le chef d'état-major des insurgés lance un appel à l'aide : "Si l'Otan attend encore une semaine de plus, ce sera la fin de Misrata", affirme-t-il, dénonçant le manque de réactivité des frappes internationales, alors que la ville a été bombardée par les pro-Kadhafi toute la journée de mardi.

Rebelles libyens à Ras Lanouf, 7 mars 2011Rebelles libyens à Ras Lanouf, 7 mars 2011 © TF1/LCI

 

Les rebelles libyens, qui ont dû battre en retraite à l'est du port pétrolier de Brega, s'en prennent désormais à l'Otan, l'accusant de ne pas agir assez rapidement pour leur venir en aide. La situation serait particulièrement préoccupante à Misrata, leur dernière position dans l'Ouest, que les forces fidèles à Mouammar Kadhafi ont bombardée pendant sept heures, mardi, faisant deux morts et 26 blessés, rapportent les insurgés. "Soit l'Otan fait son travail correctement, soit nous demanderons au Conseil national de transition (de la rébellion) de soulever la question devant le Conseil de sécurité" de l'Onu, a averti Abdel Fattah Younés, chef d'état-major des insurgés, lors d'une conférence de presse organisée à Benghazi. L'inaction des Occidentaux, a-t-il poursuivi, permet aux forces de Mouammar Kadhafi d'avancer et de massacrer "chaque jour" la population de Misrata, troisième ville de Libye. "L'Otan nous a déçus, elle ne nous a pas donné ce que nous attendions, elle est devenue notre problème. Misrata fait l'objet d'une véritable extermination", a insisté le chef militaire. "Si l'Otan attend encore une semaine de plus, ce sera la fin de Misrata; nous ne trouverons plus personne là-bas".

 

Selon le chef militaire rebelle, les habitants de Misrata sont désormais menacés "d'extermination au vrai sens du terme". "L'eau y est coupée, il n'y a plus d'électricité ou de produits alimentaires, il n'y pas plus de lait pour enfants depuis 40 jours, alors que les forces de Kadhafi bombardent tous les jours maisons, mosquées et hôpitaux à l'artillerie lourde (...). Les habitants boivent de l'eau des égouts. Si l'Otan voulait briser le blocus de la ville, elle l'aurait fait depuis plusieurs jours".

"Les habitants boivent de l'eau des égouts"

Ces accusations d'une virulence sans précédent interviennent quelques heures après que l'Alliance atlantique eut pourtant annoncé qu'elle avait fait de la défense de Misrata sa "priorité numéro un". Interrogée sur ses propos, Oana Lungescu, porte-parole de l'Alliance, a assuré que les raids n'avaient pas diminué. "Les faits parlent d'eux-mêmes (...) Nous avons effectué 851 sorties au cours des six derniers jours". "Les rebelles ne nous voient peut-être pas. Nous sommes peut-être à 100, 150 km d'eux", a ajouté un autre représentant de l'Otan. Selon le général Mark van Uhm, membre de l'état-major de l'Alliance, les raids occidentaux ont jusqu'ici permis de détruire un tiers des capacités militaires des forces de Kadhafi. Ces dernières vingt-quatre heures, les opérations occidentales ont permis de détruire des chars, des véhicules blindés et des batteries anti-aériennes de l'armée gouvernementale autour de Misrata, a-t-il fait valoir. L'officier a toutefois souligné que Kadhafi utilisait des civils comme "boucliers humains" et faisait stationner ses troupes dans des zones très peuplées, ce qui force l'Otan à agir avec prudence. "Quand il y a des boucliers humains, nous ne frappons pas", a-t-il expliqué.

Pendant les frappes et les combats au sol, les discussions se poursuivent : le diplomate Chris Stevens, émissaire des Etats-Unis auprès de la rébellion libyenne, est arrivé à Benghazi où il a entamé des consultations avec le Conseil national de transition. Les Etats-Unis disent toujours réfléchir à la possibilité de reconnaître le Conseil comme interlocuteur légitime, une option déjà retenue par la France, le Qatar et l'Italie. Alain Juppé a affirmé mardi que la France cherchait une solution politique au conflit. "Nous sommes en train de voir avec qui on peut travailler à Tripoli. Il va y avoir de plus en plus de défections autour de Kadhafi et il faut détecter les bons interlocuteurs", a indiqué le chef de la diplomatie française, jugeant la situation sur le terrain "confuse et indécise". Il a précisé que la prochaine réunion du Groupe de contact sur la Libye, créé à Londres il y a une semaine, se réunirait "peut-être le 12 ou 13 avril au Qatar".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis