Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 20:45

 

 

Saud al-Faisal Ali Akbar Salehi12.5.13 (Copier)

 

Les Ministres des Affaires étrangères Saud al Faisal et Ali Akbar Salehi

 

 

L’Arabie Saoudite a décidé d’explorer la voie du dialogue avec son grand rival régional, l’Iran, afin de mettre un terme au conflit syrien et assurer l’avenir politique du Liban, révèlent les sources de Debkafile dans le Golfe. Ils ont renoncé à la politique américaine pour la Syrie, au vu du soutien inflexible russe et iranien à Bachar al Assad ; son armée, sur les champs de bataille, bénéficie de l’aide du Hezbollah et des forces bassijies iraniennes ; et la Turquie est restée passive, après les attentats à la bombe de samedi, dans la ville de Reyhanli, près de la frontière syrienne, qui ont fait 46 morts.

 

 

Le Ministre des affaires étrangères saoudien, Saud al-Faiçal, a tiré parti de la Conférence de l’Organisation Islamique –OCI, à Jeddah, cette semaine, consacrée au conflit malien, pour rencontrer, lundi 13 mai, le Ministre des Affaires étrangères iranien, Ali Akbar Salehi, qui faisait partie de l’assistance.

 

 

Nos sources révèlent que la première priorité de Riyad est de stabiliser le Liban, par le biais d’une entente saoudo-iranienne, en vue de l’atteinte d’un équilibre politique à Beyrouth. Les Saoudiens chercheraient, alors, un accord avec Téhéran sur les conséquences de la guerre civile syrienne.


Les dirigeants saoudiens en sont arrivés à la conclusion, que l’Occident et Israël restent lents à reconnaître que, depuis que l’alliance irano-syrienne, s’appuyant sur le Hezbollah, poursuit son avance, dans le conflit syrien et remporte des victoires, ils feraient mieux de veiller à leurs intérêts au Liban, qui reposent massivement sur le clan sunnite, conduit par Saad Hariri. S’ils attendent jusqu’à ce qu’un Hezbollah victorieux entame sa marche triomphale pour s’emparer, définitivement, du pouvoir à Beyrouth, tenter de protéger la communauté sunnite du Liban deviendra, à partir de là, de plus en plus épineux.

 

Le Hezbollah a renforcé son influence stratégique au Liban et en Syrie et son dirigeant Hassan Nasrallah aura plus facilement son mot à dire, dans tout accord concernant le Liban, en s’appuyant sur la force de son soutien, couronné de succès, pour Assad.

 

 

Ces problèmes ont été parcourus, après plusieurs heures de discussion, entre les ministres des affaires étrangères saoudien et iranien. Riyad a très peu confiance en l’initiative entreprise par le Secrétaire d’Etat américain John Kerry pour parvenir à convoquer une conférence internationale avec la Russie et mettre un terme au conflit syrien.

 

 

Obama lui-même, a laissé grande ouverte la question du sens de cette conférence, lors de sa conférence de presse à la Maison Blanche, avec le Premier Ministre britannique David Cameron, lundi, où il a évoqué « des soupçons persistants entre la Russie et les Etats-Unis » , qui continuent de courir, depuis la Guerre Froide.

 

Le Président américain a déclaré ne pas savoir si la Russie coopérerait à des initiatives visant à exclure Assad du pouvoir, de façon à permettre à Washington et Moscou de travailler ensemble à une solution.

 

La vérité est que Poutine a résolument appuyé le dictateur syrien au cours des plus de deux ans de conflit syrien.

 

 

Tout accord saoudo-iranien, s’ils poursuivent, effectivement, en ce sens, jusqu’à terme, irait à l’encontre de la vision d’Obama sur le problème syrien. Riyad devrait satisfaire Téhéran, au moins sur la moitié des aspirations du Hezbollah pro-iranien, qui vise à assurer un rôle à Assad dans tout arrangement politique futur, qui chercherait à mettre fin à la guerre interne syrienne.

 

Les Saoudiens désapprouvent, également, profondément le rôle joué par la Turquie en Syrie.

 

La voie qu’ils ont ouverte, avec Téhéran, vise l’objectif supplémentaire de déjouer la stratégie du Premier Ministre turc Tayyip Erdogan, avant qu’il n’atteigne la Maison Blanche, jeudi 16 mai, pour s’entretenir avec le Président Obama, au sujet de l’imbroglio syrien.

 

http://debka.com/article/22967/Saudis-explore-Iranian-options-for-Syria-Lebanon-in-talks-with-Iran%E2%80%99s-Salehi

 

DEBKAfile Reportage Spécial May 13 mai 2013, 7:49 PM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis