Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 20:14

 

 

02.11.10

 

Contact: Diana Gregor  +44 (0)20 3239 7342   diana.gregor@realite-eu.org

 

Les tentatives de l'Iran afin d’échapper aux sanctions maritimes 

 

http://www.realite-eu.org/site/apps/nlnet/content3.aspx?c=9dJBLLNkGiF&b=2331129&ct=8853323


 

 

 

 

 

 

 

En août 2010, les États-Unis ont désigné trois sociétés maltaises -- Marble Shipping Limited, Bushehr Shipping Company et ISI Maritime Limited—appartenant à une société maritime iranienne, qui ont violé les sanctions américaines empêchant l'Iran d'importer des cargos dangereux. [1] Selon des officiels du Département du Trésor des États-Unis, les Lignes maritimes de la République islamique d'Iran (IRISL), transporteur maritime national iranien et propriétaire de sociétés maltaises, " est un principal transporteur de cargos liés aux missiles d'Iran à d'autres programmes militaires ainsi que des expéditions d'armes au Hezbollah ". [2] 

Le sous-secrétaire du Département du Trésor, Stuart Levey, a dit que les tactiques iraniennes pour échapper aux sanctions comprennent " repeindre ou renommer les navires, falsifier des documents maritimes et attribuer la propriété d'un navire à des sociétés écran à l'extérieur de l'Iran ". [3] Il a dit par ailleurs : " Nous devons redoubler notre vigilance sur leurs lignes maritimes domestiques (Iran) et leurs transitaires pour des cargos illicites. […] Mais alors que les actions des entreprises privées sont critiques pour que les sanctions soient efficaces, il est essentiel que les gouvernements du monde entier garantissent maintenant que les nouvelles sanctions se traduisent également en actions. " [4]

IRISL a été désignée pour la première fois en septembre 2008 par les États-Unis pour avoir facilité le transport d'un cargo pour les proliférateurs désignés par l'ONU et avoir falsifié des documents. [5] Des sanctions sur le secteur maritime de l'Iran ont diminué l'habilité de l'Iran à expédier des marchandises alors que certaines des plus importantes et plus puissantes compagnies d'assurance occidentales ont interrompu des transporteurs maritimes. [6] " Des pavillons iraniens affrontent des problèmes partout dans le monde alors qu'ils n'ont actuellement aucune couverture d'assurance en raison des […] sanctions, " a dit Mohammad Rounaghi, directeur adjoint de Sea Pars, une société iranienne qui fournit des services à des propriétaires de navires internationaux et à des compagnies d'assurance maritime. [7]

Les restrictions de l'UE, des États-Unis et de l'ONU 

Les États-Unis coordonnent étroitement les restrictions maritimes avec l'UE qui visent à limiter les importations de combustible et à augmenter son isolation internationale. Les restrictions précédemment imposées aux secteurs bancaires et énergétiques iraniens ont obligé les banques européennes, y compris le Crédit Suisse à payer des amendes considérables pour les violations des sanctions. [8] En juillet 2010, la Lloyd’s de Londres, le plus grand marché d'assurance au monde, a annoncé qu'elle respecterait les sanctions américaines, le conseiller général de la Lloyd's, Sean McGovern, a dit : " Les États-Unis représentent un marché important pour la Lloyd's … La Lloyd's respectera toujours les sanctions applicables. " [9] Au mois d'août 2010, le marché de l'assurance maritime de Londres a créé une clause pour garantir que les soussignés ne violent pas les sanctions : " Les soussignés ont pris des mesures pour garantir qu'ils ne violeront pas les sanctions. Une manière de le faire est d'écrire soigneusement l'entreprise autorisée qui utilise la clause d'exclusion ou de limitation qui convient " a dit Neil Roberts, principal cadre technique dans l'Association de Marché de la Lloyd's. [10] 

En juillet 2010, les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont décidé d'imposer des sanctions plus sévères sur le secteur pétrolier iranien, en limitant les transactions avec les compagnies maritimes officielles iraniennes et les transporteurs de cargo aérien. [11] En juin, le Conseil de Sécurité de l'ONU a approuvé une nouvelle série de sanctions demandant à " tous les États membres de communiquer au Comité [des sanctions] toute information sur les transferts ou activité par … des navires appartenant ou dirigés par les Lignes Maritimes de la République islamique d'Iran (IRISL) … qui auraient pu être entrepris afin d'échapper aux sanctions. " [12]

----------------------------------------------

Références:

[1] “US and EU struggle to make Iran sanctions watertight,” Deutsche Welle Online, August 24, 2010, http://www.dw-world.de/dw/article/0,,5937320,00.html 

[2] Ibid.

[3] “U.S. urges vigilance in sanctions on Iran shipping,” Reuters, August 15, 2010, http://www.reuters.com/article/idUSTRE67F0FX20100816 

[4] Ibid.

[5] Levitt, Matthew: “Why the Iran Sanctions Matter,” Foreign Policy, June 11, 2010,http://www.foreignpolicy.com/articles/2010/06/11/why_the_iran_sanctions_matter 

[6] Erdbrink, Thomas; Lynch, Colum: “New sanctions crimp Iran’s shipping business as insurers withhold coverage,” The Washington Post, July 21, 2010, http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/07/20/AR2010072005958.html 

[7] Ibid.

[8] “US and EU struggle to make Iran sanctions watertight,” Deutsche Welle Online, August 24, 2010, http://www.dw-world.de/dw/article/0,,5937320,00.html 

[9] Dunkley, Jamie: “Lloyd’s of London backs US sanctions on Iran,” The Telegraph, July 9, 2010, http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/
banksandfinance/insurance/7882144/Lloyds-of-London-backs-US-sanctions-on-Iran.html
  

[10] Saul, Jonathan: “Lloyd’s ship underwriters create sanctions clause,” Reuters, August 2, 2010,http://uk.reuters.com/article/idUKTRE67133Z20100802?loomia_ow=t0:s0:a54:g12:r3:c0.322436:b35553772:z3 

[11] “EU foreign ministers agree to tougher sanctions on Iran,” Reuters. July 26, 2010, http://www.france24.com/en/20100726-foreign-ministers-talks-tougher-sanctions-iran-european-union-oil-sector-nuclear 

[12] Recknagel, Charles: “UN Sanctions Proposals Takes Aim At Iran’s Shipping Industry,” Radio Free Europe/Radio Liberty, June 8, 2010,http://www.globalsecurity.org/wmd/library/news/iran/2010/iran-100608-rferl04.htm
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis