Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 17:00

 

 

 

 

 

basijis-Syria30.4.13

 

 

Les hommes des milices Bassiji iraniennes atterrissent en Syrie

 

 

 

Des responsables américains ont fourni à Israël une vidéo de démonstration des nouvelles pièces qui renforcent les capacités de sa bombe anti-bunker la plus puissante (le missile de Pénétration massive) pour détruire le site d’enrichissement d’uranium souterrain de Fordow près de Qom, dans le but de dissuader Israël de se lancer dans une attaque unilatérale des installations nucléaires de l’Iran.


C’est une révélation du Wall Street Journal. 



 

Cette vidéo dévoile la bombe améliorée que ne possède pas Israël, en train de frapper le sol près de sa cible et diffusant une explosion souterraine de grande ampleur.


Les sources militaires de Debkafile rapportent  que cette vidéo de démonstration est en droite ligne avec la dernière campagne de l’Administration Obama pour convaincre Israël que les Etats-Unis se tiennent prêts à frapper eux-mêmes l’Iran.


ימנע הפצצה ישראלית? המתקן בפורדו (צילום: AFP)
 

En réalité la bombe américaine MOP améliorée n’est pas nouvelle – pas plus que la possession par l’armée de l’Air israélienne de bombes capables de pénétrer le site souterrain de Fordow. Cette capacité a donné aux responsables israéliens la confiance suffisante pour affirmer qu’Israël est en mesure de détruire, par lui-même, les installations nucléaires iraniennes.


Ce que Washington et Jérusalem ont en commun, c’est qu’alors que tous deux ne font pas mystère de leurs capacités – et les dirigeants israéliens sont tout aussi libres de mener leur propre rhétorique menaçante -, aucun d’entre eux ne les appliquent réellement.


Les seules parties en action sont l’Iran et le Hezbollah.


A la fin de la semaine, les sources militaires de Debkafile révèlent que tous deux ont renforcé leur présence militaire en Syrie et au Liban, juste en travers des deux frontières nord d’Israël. Un transport aérien iranien a déployé des bottes iraniennes sur le terrain en Syrie, pour la première fois, en plus de deux ans de guerre civile. C’était aussi la première fois qu’Israël a pu voir des soldats iraniens en uniforme, présents dans les proches quartiers du territoire d’un voisin immédiat.


Les arrivants sont des membres de la milice des volontaires du violent Bassij, qui est entraînée aux tactiques de combats urbains dans le but de réprimer les troubles contre le régime, dans les villes iraniennes. Ce sont les premières troupes iraniennes à affronter les rebelles syriens en combat frontal. Environ 6 à 8.000 miliciens sont arrivés jusqu’à présent – une configuration comparable à la taille des unités d’élite du Hezbollah qui combattent pour Bachar al Assad en Syrie.


Les miliciens du Bassij sont stationnés à Damas et envoyés pour assurer la garde des villages chi’ites syriens de la frontière située en face du Sud-Liban, contrôlé par le Hezbollah. Ce déploiement a placé des troupes iraniennes juste en face de l’intersection des frontières israéliennes, syriennes et libanaises. L’expansion de l’intervention militaire de l’Iran en Syrie rend compte partiellement du rappel surprise de milliers de réservistes israéliens, cette semaine, pour effectuer leur service aux frontières nord d’Israël. Bien qu’ils aient été renvoyés à domicile après 24 h, afin de dissimuler leur mission et calmer les tensions qui montaient en flèche on leur a, en fait, ordonné de revenir dimanche 5 mai. Ces réservistes prendront, alors, en main le matériel et les armes nécessaires à un véritable combat et prendront position tout le long des frontières d’Israël avec la Syrie et le Liban.


Les sirènes ont retenti, dans certaines zones du Golan, vendredi 3 mai, leurs capteurs ayant été touchés par les préparatifs de ces mouvements militaires. Le prétexte officiel mentionné « d’un  simple pépin technique » était à peu près aussi convaincant que la tentative du porte-parole militaire de démentir qu’on puisse savoir qui, en réalité, a envoyé un drone de Beyrouth en direction d’Israël le 25 avril.


Le sirènes sur le Golan n’ont, apparemment, pas  été assez bruyantes pour être entendues jusqu'à Washington et Jérusalem.

 

http://www.debka.com/article/22948/Iranian-troops-face-Israel-from-Syria-US-video-shows-upgraded-bunker-buster  

DEBKAfile Reportage Spécial 3 mai 2013, 3:12 PM (GMT+02:00)

Adaptation : Marc Brzustowski.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yan 03/05/2013 21:11

Bonsoir, après le coucher du soleil en ce vendredi soir je rédige ce commentaire pour dire ceci: une guerre ou une partie d'échec? Cela n'est pas la même chose mais l'un ou bien l'autre ne doivent
pas commencer par nous, la GBU 28 améliorée reste une bombe lisse avec des capacités de pénétration et de destruction limitées, maintenant je sommet à vos avis le théorème suivant: plusieurs GBU 28
qui frappent successivement au même endroit avec quelques secondes ou quelques minutes d’intervalle agrandissent et élargissent les dégâts provoqués par la première; cependant il faut être "sur et
certain" que les ayatollahs n'ont pas fait déménager leur matériel maudit. Cependant je reviens sur la partie d'échecs; une vie n'est pas cotée en bourse et elle est irremplaçable, tandis qu'une
pièce, tout ceci pour dire que nous ne devons pas commencer par nous même la troisième guerre mondiale. Israël état souverain n'a pas besoin de l'autorisation de qui que ce soit pour mettre son
peuple à l'abri d'une telle menace. A l'ère nucléaire le seul et véritable ennemi ne sera jamais vaincu car cet ennemi est la "guerre" elle même. Vous avez compris. Cordialement.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis