Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 21:08

 

 

 

MEMRI    Middle East Media Research Institute

Dépêche spéciale n° 2876

 

Télévision libanaise : Une émission pour enfants encourage les mères à sacrifier leurs enfants

Ci-dessous des extraits d´une émission pour enfants : Un conteur y narre l´histoire d´un enfant martyr envoyé sur le terrain par sa mère. L´émission a été diffusée sur Al-Quds TV l e 21 janvier 2010.

 

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais : http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2428.htm.

Conteur : Asmaa décida de devenir enseignante quand elle serait grande, de se marier et d´avoir beaucoup d´enfants ; elle leur apprendrait l´amour de la terre, en accord avec les dernières volontés de son père, et ils formeraient une armée qui défendrait
la patrie.

[...]

Bien qu´elle souhaitât avoir beaucoup d´enfants, Allah ne lui donna qu´un garçon, qu´elle nomma Moudjahid. Elle l´éleva comme tous les enfants. Il apprit l´amour de la terre et attendait le jour où il deviendrait comme son grand-père et ses oncles. A chaque fois qu´il entendait les garçons de l´Intifada jeter des pierres, il demandait à sa mère de les rejoindre. Sa mère répondait : "Vas-y. Qu´Allah soit avec toi. Va aider tes frères". Moudjahid allait jeter des pierres et des cocktails Molotov sur l´armée ennemie. Dans la soirée, Asmaa attendait son retour sur le pas de la porte et il lui racontait les actions héroïques de la journée.

[...]

< SPAN class=longtext>Un soir, Moudjahid revint seul à la maison. Il s´approcha d´elle, et après lui avoir embrassé la main,  dit : "Mère, je voudrais te dire quelque chose." La mère répondit : "Vas-y, Moudjahid."
Moudjahid dit : "La plupart des garçons qui étaient avec moi à l´école pendant l´Intifada ont rejoint les rangs de la résistance armée, et j´ai honte de ne pas être avec eux." La mère répondit : "Pourquoi n´es-tu pas avec eux ? Je t´ai élevé pour que tu deviennes un héros et que tu défendes la patrie par les armes." Moudjahid rétorqua: "Je suis allé voir le commandant des troupes armées et j´ai demandé à la rejoindre, comme tous mes camarades, mais il m´a répondu : ´Moudjahid, va voir ta mère, et apporte-nous un mot certifiant qu´elle accepte que tu te joignes à nous".


Asmaa n´écrivit pas ce mot, mais elle dit à son fils : "Viens avec moi." Elle marcha jusqu´à la maison du commandant de la résistance. Elle lui dit : "Vous avez demandé à mon fils un mot de ma part. Je suis ici devant vous pour vous dire que je suis d´accord, mais à une condition : que je puisse vous aider aussi." Le commandant fut heureux devant cette noble mère, prête à sacrifier sa vie et celle de son fils unique. Il lui dit : "Vous serez la mère de tous les combattants de la résistance". C´est ainsi que la mère et le fils commencèrent à travailler au service de la résistance.

Un jour, Moudjahid rentra triste à la maison. Sa mère lui demanda: "Que se passe-t-il, mon fils ?" Il répondit : "La résistance prépare une opération fidaai. Certains de mes amis ont été choisis pour cette opération, mais pas moi. C´est pourquoi je suis triste ." La mère mit son manteau et se hâta de rejoindre le commandant de la résistance. Elle lui dit : "J´ai laissé mon fils vous rejoindre pour qu´il puisse exécuter des opérations héroïques". Le commandant répondit : "C´est une opération difficile, et ceux qui l´accompliront connaîtront peut-être le martyre. Nous savons que Moudjahid est ton fils unique et nous ne voulons pas que tu le perdes." La mère répondit : "Moudjahid n´est pas mon fils unique. Tous les garçons de la résistance sont mes fils, mon armée. Moudjahid est celui qui exécutera cette opération." Le commandant dut accepter devant l´insistance de la mère.

Moudjahid et sa mère attendirent le jour de l´opération. Enfin, ce jour arriva. Moudjahid craignait que sa mère ne soit affligée par sa mort, mais elle dit : "Ne t´inquiète pas, mon fils. Montre-leur qui tu es." Elle p répara ses vêtements et son arme et demanda à Allah de lui accorder la réussite. Moudjahid se mit en route après lui avoir embrassé les mains, tandis qu´elle le suivait du regard. Elle veilla longtemps, attendant des nouvelles.

[...]

Les garçons sortirent du tunnel et se retrouvèrent sur le terrain de l´occupant. Ils guettaient l´arrivée d´une grosse voiture. Soudain, on entendit des explosions, et les balles se mirent à pleuvoir. Quelques minutes plus tard, on signala à la radio et la télévision : "Une escouade de jeunes gens a miraculeusement franchi un barrage routier israélien. Ils ont affronté une patrouille et tué tous les soldats. Deux des membres de l´escouade ont trouvé le martyre. L´un d´eux s´appelait Moudjahid."

Lors que Asmaa entendit qu´Allah avait accordé à son fils l´honneur du martyre, après avoir fait goûter l´amertume aux ennemis, elle poussa des cris de joie. Des gens l´entourèrent, croyant à un mariage. Elle leur dit : "Oui, c´est le mariage de mon fils, le martyr qui a suivi la voie de son grand-père, un héros." Asmaa portait sur sa tête un plateau de bonbons, et dit à tous : "Mangez des sucreries. Aujourd´hui, c´est le mariage de Moudjahid. Aujourd´hui est un jour de réjouissances pour moi, mère de martyr, fille de martyr et sœur de martyrs. Tous se porteront garants pour moi au Jour du Jugement."
  
 

 

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

 

Pour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le site www.memri.org/french.

 

Le MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis