Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 08:51

 

Processus global de dénégation et machine folle d'essence kafkaïenne. Reconnaître ses erreurs, c'est perdre la maîtrise du droit néocolonial de dire le bien et le mal sur la seule foi de préjugés, commandités par l'Iran, la Libye, le Pakistan et consorts, grands maîtres cagoulés de la Secte des Droits de l'homme de l'ONU.

Gad

 

par Emilie Sanchez - Mardi 5 avril 2011 à 16:05

http://www.guysen.com


Un porte-parole du Foreign Office a indiqué que ''le juge Goldstone n'a pas émis un tel appel (d'annulation du rapport, ndlr)'' et que ''d'autres allégations de viol du droit international'' hormis celles démenties par le juge Goldstone dans sa tribune du Washington Post ''ont été soulevées et méritent attention''.


Le gouvernement britannique a affirmé qu'il ne soutenait pas l'appel pour le retrait du rapport Goldstone. Ces commentaires interviennent à la suite de l'article de Richard Goldstone publié au Washington Post dans lequel il indique qu'Israël n'a pas délibérément ciblé des civils et commis de crimes de guerre lors de l'opération Plomb Durci en 2008-2009.

''Le juge Goldstone n'a pas fait une telle demande et il n'a pas précisé son point de vue concernant les autres allégations contenues dans le rapport, allégations dont nous pensons qu'elles méritent un suivi sérieux des parties en conflit (Israël et le Hamas)'', a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le gouvernement britannique a précisé que malgré les nouvelles déclarations de Goldstone, cela n'engageait que son rapport, qui est loin d'être le seul sur l'opération Plomb Durci. 

''Les accusations de violation du droit international humanitaire émises contre toutes les parties du conflit à Gaza ne sont pas limitées au rapport Goldstone et ont également été émises par d'autres organismes crédibles. Nous pensons que toutes ces accusations doivent permettre (la mise en place) d'enquêtes crédibles et indépendantes faites par les parties en conflit'', a ajouté le porte-parole.

Concernant la déclaration du juge Goldstone selon laquelle s'il ''avait su ce (qu'il) sait maintenant, les conclusions auraient été différentes'', le porte-parole a déclaré que le rapport actuel avait permis de rendre le conflit clair aux yeux de la communauté internationale et de comprendre qui en étaient les responsables.

''Le juge Goldstone a expliqué clairement dans ses récentes déclarations que le rapport aurait été différent s'il avait été écrit aujourd'hui, sur la base de preuves publiées par un comité d'experts indépendants chargé d'assurer le suivi du rapport. Ce dernier aperçu sur les évènements entourant le conflit de Gaza a vu le jour à cause d'un processus qui a été mis en route par sa mission d'enquête'', a-t-il affirmé.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a également souligné que le juge Goldstone lui-même n'avait pas appelé au retrait du rapport controversé.

Paris a également refusé la requête israélienne de l'annulation du rapport. ''La question d'un maintien ou d'un retrait du rapport Goldstone accusant Israël de "crimes de guerre" durant son offensive contre Gaza à l'hiver 2008/2009, ne se pose pas'', a affirmé lundi le ministère français des Affaires étrangères."Le rapport Goldstone a été publié en septembre 2009. C'est un document établi à la demande des Nations Unies qui n'a pas à être maintenu ou retiré", a déclaré lors d'un point-presse le porte-parole du ministère, Bernard Valero. 

De son côté, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies  s'est également élevé contre la demande d'annulation du rapport. L'instance onusienne, au sein de laquelle siège l'Iran et duquel la Libye vient tout récemment d'être suspendue, a affirmé qu'elle n'avait pas l'intention d'annuler le rapport Goldstone. Un porte-parole de l'organisation a déclaré à Genève que ''les rapports onusiens ne sont pas annulés sur la foi d'un article d'opinion paru dans un journal''. Le mois dernier, le Conseil a demandé à l'Assemblée générale de l'Onu de transférer le rapport Goldstone à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis