Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 08:18

 

 

 

Source : Le Figaro
 

Quand le journalisme s'approprie les dérives du net

Par Ivan Rioufol le 7 juillet 2010 13h07
  
 Le journalisme se déconsidère, quand il se convertit sans retenue aux méthodes des pirates de l'internet, qu'il dénonçait jusqu'alors. Ces dérives peuvent consister à lancer impunément sur le réseau, au mieux des images ou des conversations volées, au pire des accusations ad hominem dénuées de preuves. Or ces procédés sont ceux qu'utilise le site Médiapart, dirigé par Edwy Plenel, avec l'approbation tacite d'une large partie de la profession qui croit y voir un travail "de terrain". Lundi, je déplorais ici l'imposture consistant à faire passer pour du "journalisme d'investigation" la diffusion de conversations frauduleusement enregistrées par le majordome d'Eliane Bettencourt et dont une des cassettes a été aimablement transmises au site d'information. Mardi, un stade supplémentaire dans la dénonciation calomnieuse a été franchi avec la publication des accusations, non étayées, de l'ex-comptable licenciée par Mme Bettencourt, assurant notamment qu'Eric Woerth aurait reçu en 2007, pour financer la campagne de Nicolas Sarkozy, une enveloppe contenant 150.000 euros en liquide. A lire le témoignage de cette femme, on comprend qu'elle n'a, en réalité, pas assisté à la scène et qu'elle ne peut prouver ses dires. Une contre-enquête journalistique aurait donc dû s'imposer.

Quand Nadine Morano fustige "un site de ragots, de déclarations anonymes", cela fait rugir la corporation, mais elle n'a pas tort. Et Xavier Bertrand est bien en droit de dénoncer, l'outrance appelant l'outrance, des "méthodes fascistes". Alors que Plenel et ses amis se présentent volontiers en défenseurs de la morale et de la démocratie, ils piétinent ces valeurs en pratiquant pêle-mêle le tir à vue, le procès à sens unique, la justice expéditive, le lynchage médiatique, la désinformation, dans l'unique objectif d'abattre des adversaires présumés coupables. Pourquoi Plenel, qui sut dénoncer (je le fis également) l'acharnement contre son ami Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, se prête-t-il à son tour à la chasse à l'homme, sans relever au passage le mélange des genres qui permet à l'ancien premier ministre d'utiliser son carnet d'adresses pour faire fructifier désormais son cabinet d'avocat ? La raison tient à la haine hystérique contre Nicolas Sarkozy qui aveugle les médias de la gauche désunie. Début 2009, ils avaient tenu réunion pour s'assurer de leur front commun sur le dos du chef de l'Etat (voir mon blog). On en mesure les résultats désastreux. Le journalisme, ramené au rang de dénonciateur, n'en sort pas grandi.

Je participerai, ce mercredi, à l'émission C dans l'air (17h45-19h) puis à un débat sur ITélé (19h10-19h30)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gad 08/07/2010 12:14


J'espère, Cgétiste Stievenard, que tu as les preuves de ce que tu avances, à savoir qu'elle vit bien en Suisse, sans quoi les vérités prononcées par Rioufol contre la bande de petits maffieux
renifleurs de crottes de chiens à laquelle tu appartiens avec le Plenel que tu soutiens, s'appliquent pleinement à tes commentaires.

Ce qui vous gène bande de ratés, c'est qu'une entreprise réussisse et vous nourrisse, après quoi vous crachez dessus avec vos journaux à scandale.

14 ans sous la dictature Mitterrand, 14 ans d'aggravation monstrueuse du chômage de masse et de délocalisation ne leur ont pas suffi! Ils en redemandent sous la Burqah de Mme Aubry!


Jean pierre Stievenard 08/07/2010 11:55


Que voulez vous qu'elle parte en suisse comme les autres à qui vous léchez les bottes à longueur d'annee !


Gad 08/07/2010 08:28


Qui a jamais douté que Plenel n'était qu'un petit commissaire du peuple moustachu et trotskyste à la recherche de toujours plus d"'influence, dans le seul but de nuire?

Méthodes de maffieux.


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis