Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 16:10
On n'en revient pas, de la perspicacité européenne, qui a accordé, cette semaine-même 35 millions de $ à la Syrie, pendant que celle-ci ouvrait ses camps d'entraînement à la guerre anti-aérienne, aux groupes du Hezbollah. Celui-ci, par le truchement de son dirigeant, se fait fort d'engager le bras de fer avec l'Administration américaine et les leaders arabes (Arabie Saoudite en tête), afin de faire mordre la poussière à cette influence US au Moyen-Orient. On peut croire que ce défi vaut autant pour les revers des rebelles houtis fréquemment défaits, mais résilients, à l'intérieur même des frontières du royaume Wahhabite, que pour les attentats manqués, servant tant les intérêts du Hezbollah que d'al Qaeda, en Jordanie, contre des diplomates israéliens, ou encore pour l'arrestation de relais du Hezbollah et des Pasdaran en Irak. Ainsi, l'Amérique, croyant renforcer "l'indépendance" plus que sujette à caution -iranienne et syrienne-, du Liban, consolide, en fait, le gel du processus de paix entre Palestiniens et Israéliens, grâce à l'huile sur le feu que verse tant et plus, Nasrallah, cerveau et formateur du Hamas à Gaza, mais, désormais, membre à part entière du gouvernement et donc, diplomatiquement protégé. Ayant momentanément perdu son bras de fer contre l'Egypte,lors de l'arrestation de 49 au moins de ses agents dans le Sinaï, il peut compter sur son allié Erdogan le "modéré", pour faire contrepoids, par son implication dans les désordres à la frontière égypto-israélienne.
Le Hezbollah plus fort qu'Obama
Par AP
17.01.10
 

 

 

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1263147909894&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

 

Le leader du Hezbollah a accusé, samedi, les dirigeants arabes de céder aux pressions américaines encourageant les Palestiniens à reprendre les discussions de paix avec Israël. C'est ce qu'a déclaré le Sheik Hassan Nasrallah, après sa rencontre, vendredi, avec le chef politique du Hamas.

 

 

Hassan Nasrallah.
Photo: AP , JPost


La semaine dernière, l'administration Obama a changé de stratégie au Moyen-Orient, en montant d'un cran la pression exercée sur Israël et les Palestiniens pour reprendre le dialogue, actuellement au point mort. Elle souhaite notamment que des négociations sur les plus importants points de discorde - tels que les frontières et le statut de Jérusalem - soient entamées immédiatement. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré, la semaine dernière, que la prise en compte de ces sujets permettrait d'éliminer les inquiétudes palestiniennes à propos des constructions israéliennes en Judée-Samarie. Pour l'heure, l'Autorité palestinienne impose, en effet, le gel total de toutes les constructions avant de retourner à la table des négociations.

"Un signe de faiblesse"

Pour Nasrallah et le leader du Hamas, Khaled Mashaal, la "reprise des négociations selon les conditions israéliennes" est inacceptable. Cela prouve simplement, selon eux, "la faiblesse de la position arabe face aux dangers israéliens et à la pression américaine".

L'envoyé spécial des Etats-Unis au Proche-Orient, George Mitchell, est attendu cette semaine dans la région pour tenter une de fois de plus de ramener les deux parties à la table des négociations.

Par ailleurs, un haut fonctionnaire américain a révélé dimanche que la Syrie autorisait les guérilleros du Hezbollah à s'entraîner sur son sol, en prévision d'une opération de combat anti-aérien utilisant des technologies de pointe. Dans un entretien avec le journal koweitien A-Rai, le fonctionnaire attirait l'attention sur le fait que si Damas est capable de fournir de tels missiles au Liban, Israël serait susceptible de frapper le territoire syrien.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis