Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 14:41

 

 

 

 

 

 « Halamish » est le nom de code du nouveau plan pluriannuel de Tsahal. Après la guerre du Liban, le plan précédent baptisé « Tefen » avait permis de renforcer les moyens au sol et la protection anti-missiles (chars nouvelle génération, transports de troupes performants, Iron dome etc…). Tout comme le plan précédent, « Halamish » place l’Iran en tête des menaces, suivi du front Nord (Syrie, Liban), puis de Gaza en troisième position.

Seule variante éventuelle, selon le Jerusalem Post, les archives concernant l’Egypte – qui n’est pas considérée comme une menace immédiate- pourraient être ressorties à des fins documentaires.  Pour l’anecdote, des officiers israéliens ont lancé avec humour, pour conjurer le sort, qu’Halamish est l’acronyme hébraïque de « Il nous manque un milliard de Shekels ».  Car la vraie nouveauté introduite par Halamish, c’est l’anticipation d’une guerre simultanée sur plusieurs fronts.  On ne parle plus de risques à ce sujet mais désormais de certitudes.

Dans ce nouveau dispositif la maîtrise de l’espace (et du cyber-espace) tient une place importante. Pour Haaretz Anshel Pfeffer braque aujourdh’ui, le projecteur sur la base de Palmahim au sud de Rishon Le Tsion.  Le saint des saints des satellites et des missiles balistiques israéliens. C’est très précisément  l’unité stratégique Yanat qui retient l’attention de l’expert militaire. Elle supervise les lancements, et procède à des expérimentations sur le champ de tir « 82″ (ou sur d’autres sites lorsqu’un espace plus important est nécessaire).

La salle de commande et contrôle de Yanat rivalise par la qualité de ses équipements électroniques avec celles de la Nasa selon les experts. Les infrastructures israéliennes permettent justement d’effectuer des tests complexes sur les systèmes de missiles face à des menaces simultanées par exemples. Anshel note que 6 satellites d’observations aujourd’hui en orbite (4 gouvernementaux et 2 privés) alimentent en information les renseignements militaires israéliens. Ces satellites couvrent en priorité les zones critiques par définition inaccessibles aux vols d’awacs ou de drones.  L’expert regrette toutefois qu’un seul satellite de cette constellation puisse opérer de nuit comme de jour, indépendamment des conditions météo, et déplore quelques autres limitations techniques. Pour l’instant.

Illustration des coopérations internationales, Tecsar (Ofek 8) a été lancé en Inde depuis le « Satish Dhawan Space Centre » sur l’Ile  de Sriharikotat. Les satellites Eros A et B ont été mis en orbite depuis le Cosmodrome de Svobodny en Sibérie orientale (Russie).  Mais la série Ofek (ici) a été lancée depuis la base de Palmahim  Le secret sur les capacités réelles des satellites est donc bien protégé (ici).

  

Dominique Bourra, CEO NanoJV.

Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis