Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:39

 

24conversation (Copier)

Obama compte sur Khamenei, qui vient de mettre la pression sur Ahmadinedjad pour accélérer le mouvement vers le nucléaire...

 

Le Président américain Barack Obama a fait suite au Président israélien Shimon Peres, pour s’exprimer à l’ouverture de la convention  de l’AIPAC, le lobby pro-israélien à Washington, dimanche 4 mars. Tous deux ont condamné un Iran nucléaire comme représentant une menace pour les Etats-Unis, Israël et le monde. Le Président Obama a vanté l’efficacité de la diplomatie, soutenue par les pressions, puisque « l’Iran ne dispose pas encore de l’arme nucléaire ».

 

Il a aussi insisté sur le fait que sa politique ne se contenterait pas de contenir, mais bien d’empêcher l’Iran d’obtenir des armes nucléaires, grâce à tous les moyens de la puissance américain, y compris au prix d’un effort militaire. Obama a ajouté : « Il ne doit y avoir aucun doute sur la résolution des Etats-Unis ni sur le droit d’Israël de prendre ses propres décisions sur ses besoins en matière de sécurité ».

 

Il a affirmé que personne ne devrait pouvoir douter de son engagement envers la sécurité d’Israël : « Quand les jeux sont faits, j’ai l’appui d’Israël », a-t-il dit avant d’être applaudi.

 

 

Le Président Obama a alors fait un point en listant l’énorme effort qu’il a consenti au cours de son engagement avec l’Iran et pour mettre en place les sanctions durant les trois ans de son mandat. Il n’a, par contre, pas expliqué pourquoi le seul résultat qu’il ait atteint jusqu’à présent a conduit une accélération sans précédent du programme nucléaire de l’Iran par défi envers les pressions, les sanctions et l’isolement diplomatique.

 

Tout comme en ce qui concerne les sanctions, des sources pétrolières européennes ont rapporté samedi 3 mars que, depuis le mois dernier, lorsque l’Union Européenne a imposé un embargo sur le pétrole iranien, les exportations de Téhéran vers les nations européennes ont littéralement explosé et que l’Iran fournissait, à présent, 46% des besoins en pétrole du continent – pas très loin en-dessous des 49% vendus par l’Arabie Saoudite.

 

“Aucun gouvernement israélien ne peut tolérer que la bombe nucléaire soit entre les mains d’un régime qui nie la Shoah, menace de rayer Israël de la carte et qui soutient des terroristes voués à sa destruction. Aussi je comprends la responsabilité qui repose sur ls épaules de Binyamin Netanyahou », a poursuivi Obama.

 

“Un Iran nucléaire est une menace pour la sécurité nationale”, a t-il souligné. Le travail n’est pas terminé et il reste beaucoup à faire.

 

“Autant Israël que les Etats-Unis ont intérêt à résoudre le problème diplomatiquement », a-t-il continué à dire, sans entrer dans le vif de la controverse avec le Premier ministre israélien, qu’il rencontre à la Maison Blanche lundi, qui consiste à savoir à partir de quel moment l’Amérique décidera d’employer toutes « les ressources de la puissance américaine » pour stopper un Iran nucléaire.

 

“Il reste encore du temps aux dirigeants iraniens pour qu’ils prennent la bonne décision”, a dit Obama. « J’espère que le Président Ahmadinedjad la prendra ».

 

Quelques heures à peine, avant le discours d’Obama devant l’AIPAC, les résultats presque définitifs des élections parlementaires iraniennes étaient disponibles, montrant que le grand rival d’Ahmadinedjad, le Guide Suprême l’Ayatollah Ali Khamenei avait raflé près des trois-quarts des sièges, chassant ainsi la plupart des partisans du Président, ce qui fait de lui un canard boîteux, pour les dix-huit mois restants de sa présidence.

 

Les sources iraniennes de Debkafile révèlent que toute la crédibilité politique d’Ahmadinedjad ne tient plus qu’à l’effort maximal qu’il pourra faire pour mener le programme nucléaire iranien à sa conclusion réussie. Dans ce sens, le temps qui reste n’est pas exactement favorable à la politique du Président américain, et c’est même tout le contraire.


Il a achevé son discours en disant : “Il y a eu trop de discours de guerre” et en citant la célèbre règle de Roosevelt : “Parler doucement en portant un gros bâton ».  

 

Ses premières paroles furent l’annonce que le Président Peres devait recevoir l’honneur insigne de la Médaille Présidentielle de la Liberté.


 

La convention de l’AIPAC doit encore entendre le Premier ministre israélien.

 

DEBKAfile  Reportage spécial 4 mars 2012, 8:53 PM (GMT+02:00)

http://www.debka.com/article/21792/

 

Adaptation : Marc Brzustowski. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis