Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 21:02


Dans un entretien à Spiegel sur les drones, Peter Singer de la Brookings Institution livre quelques commentaires intéressants :
SPIEGEL Online : [Avec l'usage intensif des drones], entrons-nous dans une nouvelle ère ?
Singer : Oui, on peut comparer l'impact à celui de l'introduction de la poudre à canon, de la presse écrite ou de l'avion.
Je pense que c'est encore un peu tôt pour être aussi affirmatif. Si les drones sont en effet de nouveaux éléments prépondérants dans les conflits, ils n'en sont pour le moment qu'une composante. Il n'est cependant pas impossible que nous voyions les prémisses de cette nouvelle ère. En effet, l'US Air Force envisage un rôle accru des drones à l'avenir donnant des missions à des drones qui sont aujourd'hui menées par des avions pilotés. D'autres armées suivront sans aucun doute.

Toutefois, avant que l'on assiste à un véritable renversement des rôles, il se passera au moins une décennie. Les budgets de défense sont en chute libre et acheter des drones coûte cher. En plus, ils sont très vulnérables aux missiles sol-air, ce qui peut rendre leur durée de vie assez courte surtout dans des conflits où l'on ne veut pas engager trop de troupes et où le camp ennemi possède ce type d'armes. De plus, les pilotes ne vont probablement pas laisser une telle révolution se dérouler sans une levée de boucliers. Encore aujourd'hui, alors que l'establishment des Etats-majors est de plus en plus acquis à la cause de la contre-insurrection et donc d'un usage modéré des bombardements, l'armée de l'Air maintient sa ligne qui a très bien fonctionné dans les années 1990 et qui risque de continuer à être relativement efficace : avec des bombardements, on évite les pertes de soldats. Dans une ère où l'engagement politique dans les conflits est
a minima, nul doute que ce genre d'arguments va continuer à trouver un écho.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis