Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 22:27

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 35  - le 25 avril 2011

 

Libye

Ayman al-Zawahiri, second d'al Qaeda, a appelé les nations musulmanes à combattre les forces de Moammar Gadhafi pour le démettre de ses fonctions et installer un régime régi par la "Sharia'h" (loi islamique).

 

Koweit 

"Des diplomates iraniens accusés d'espionnage et de complot contre la sécurité de l'état ont été expulsés", a déclaré le sheikh Mohammad Sabah al-Salem Al-Sabah, en marge d'une réunion à Abou Dhabi des pays arabes du Golfe avec l'Union européenne. Le Koweït a par ailleurs condamné à mort trois personnes, dont deux Iraniens, pour espionnage au profit de l'Iran.

 

Emirats Arabes Unis (EAU)

Le ministre des Affaires Etrangères des EAU, Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyanl'EAU présidant actuellement le Conseil de Coopération du Golfe a déclaré: "L'Iran doit reconsidérer sa politique dans la région et respecter l'unité et la souveraineté des pays du Golfe". Par ailleurs, il a cherché à apaiser les tensions au Yémen: "Nous avons eu des entretiens avec les dirigeants du Yémen et ceux des groupes d'opposition, afin de trouver une solution à l'impasse actuelle et éviter qu'elle ne se transforme en un conflit majeur"

 

Qatar

Dans un éditorial, Khalid Al Sayed, rédacteur en chef du quotidien de Doha "The Peninsula" a écrit, s'adressant à B H Obama: "Mr le Président, nous avons souvent dit que la politique étrangère des Etats-Unis avait 2 poids et 2 mesures et qu'elle ne saisissait pas bien ce qui se déroule actuellement au Moyen Orient. Nous ne voulons pas de l'exportation de votre démocratie et nous ne voulons pas que l'expérience irakienne se répète ailleurs. Le Qatar fait des progrès en pratiquant la démocratie selon ses propres critères, en matière d'éducation et de débat public. Il est vrai que nous n'avons ni parti ni chambre représentative, mais tous les Qataris sont un seul parti derrière l'Emir, et le parlement viendra bientôt. Le changement et la démocratie viendront de l'intérieur, mais ne seront pas importés, comme en Irak."

 

Egypte

Le New York Times écrit: "Après un soulèvement basé sur des idées laïques, la religion émerge ici comme une puissante force politique. Les Frères Musulmans sont sur l'avant-scène, et sont devenus un partenaire du pouvoir militaire… les jeunes activistes laïcs et éduqués qui ont lancé la révolution ne sont plus ceux qui mènent la force politique"

Lors du référendum sur la Constitution, 77% des Egyptiens ont voté en faveur des positions des Frères Musulmans et un chef de ce groupe, Issam al Arian, résume ainsi la situation: "le désir du peuple d'aller vers l'Islam est le début des valeurs démocratiques en Egypte"

En effet, une majorité démocratique arabe préfère un islamisme non démocratique, plutôt qu'un libéralisme démocratique. La démocratie est un événement unique qui permet à un groupe de parvenir au pouvoir, mettant fin au processus démocratique, jusqu'au moment où il est renversé par un autre groupe ou un soulèvement populaire.

 

Syrie

Les Syriens se révoltent enfin. Bashar el Assad a "finassé" pendant près d'un mois, mais les résultats ne sont pas probants. Alors il a décidé de jouer le tout pour le tout, envoyer le reste de son armée protéger les villes principales, 220 000 hommes mais qui sont aux ¾ des sunnites, druzes ou kurdes, donc favorables à la rébellion. Les défections commencent. Assad quittera-t-il le pouvoir comme Moubarak ou va-t-il se battre comme Kadhafi ? Après tout, il a un bon métier de rechange et la foule lui demande de rejoindre son cabinet d'ophtalmologie. Mais B H Obama ne lui a pas demandé de s'en aller, comme il l'a fait pour les autres.

 

Irak

John Eibner, président de "La Solidarité Chrétienne Internationale", résume ainsi la situation des Chrétiens en Irak, dans une lettre au président B HObama: "La menace d'extermination n'est pas creuse. Depuis la chute du régime de Saddam Hussein (2003), plus de la moitié de la population chrétienne a été obligée de partir à l'étranger ou de se réfugier ailleurs, du fait de la violence subie. 700 chrétiens, dont des évêques et des prêtres, ont été tués, 61 églises ont été incendiées ou subi des explosions. Quiconque n'est pas musulman est citoyen de seconde zone, souvent obligé de se convertir ou de fuir, risquant d'être tué. Cette violence est soutenue par une culture de suprématie musulmane…"

Aussi paradoxal, les Chrétiens se sentaient protégés sous Saddam Hussein et, depuis sa chute, la violence du peuple shiite à leur égard a augmenté exponentiellement en 8 ans. Il n'est pas rare que des Chrétiens soient décapités ou crucifiés, traités de "chiens" et de "païens obscènes"…

 

Hamas

Sous l'impulsion de l'Iran, les groupes terroristes affiliés au Hamas ne cessent de tirer des missiles de moyenne portée sur les villes israéliennes, afin de provoquer des réactions sérieuses d'Israël et détourner l'attention des médias sur ce qui se déroule en Syrie depuis un mois déjà. Tsahal s'est abstenu de toute réaction violente, c'est-à-dire un conflit de grande envergure, mais selon certains militaires haut placés, celui-ci reste inévitable.

 

Autonomie Palestinienne

Eli Hertz rappelle 2 déclarations importantes, l'une de Winston Churchill, alors Secrétaire d'Etat pour les Colonies, en juin 1922: "Les Juifs ne sont pas en Palestine du fait de leurs souffrances, mais de leur droit". L'autre, du Pr Eugène V Rostov, rédacteur de la résolution 242 du Conseil de Sécurité, après la Guerre des 6 Jours de 1967, après examen de la revendication arabo-palestinienne d'auto-détermination: "Le Mandat anglais sur la Palestine nie implicitement aux Arabes tout droit à une revendication politique nationale, en faveur des Juifs dans la région. En effet, le territoire sous mandat est réservé au peuple juif pour leur auto-détermination et leur développement politique, du fait de la reconnaissance du lien historique qui le lie à la terre. Alors qu'il était le Ministre anglais des Affaires Etrangères à l'époque, Lord Curzon a explicité le sens du mandat. La revendication arabe de "loi naturelle" inhérente sur le territoire de Gaza et de Cisjordanie reste toute théorique. Ni la loi coutumière internationale, ni la Charte des Nations Unies ne reconnaissent qu'un groupe, revendiquant simplement d'être une nation, a le droit d'avoir une nation".

 

 

Jordanie

Alors que les Frères Musulmans cherchent à acculer le roi Abdallah II à prendre de plus amples mesures légales en faveur de la Sharia'h, à travers des manifestations qui durent déjà depuis plusieurs mois, Dr Abir Dababneh, directrice du Centre d'Etudes de la Femme à l'Université de Jordanie a confirmé la préférence locale des femmes enceintes à avoir un garçon plutôt qu'une fille. "De plus en plus de couples décident d'avoir peu d'enfants, mais surtout un garçon. Avoir un garçon est devenu une obligation, par la culture, parce qu'un homme a plus de valeur qu'une femme". Ceci est confirmé par Antoine Abou Moussa, professeur travaillant dans les technologies de reproduction à l'université de Beyrouth: "Des parents viennent de tout le Moyen Orient pour connaître le sexe de leur embryon et 80% veulent un garçon". En expansion exponentielle, l'opération obtenue par la technique de "pré- implantation génétique", variante de la fertilisation in vitro", coûte 4000 $. (Source Media Line).

 

Israël

Une étude menée en 2010 par la Fondation allemande Friedrich Ebert auprès d'adolescents de 15/18 ans et de jeunes adultes de 21/24 ans a conclu que 6 jeunes Israéliens sur 10 préfèrent des dirigeants forts plutôt que la démocratie, et 46% soutiennent l'abrogation de certains droits fondamentaux comme le droit des Arabes d'être élus au Parlement. Aujourd'hui les jeunes virent "à droite" (12% seulement se considèrent à gauche, contre 32% en 1998) et pensent que le principal objectif de l'Etat, doit être la promotion de l'identité juive, avant la recherche de la paix avec les voisins et avant la démocratie.

- Dans son dernier livre "la Palestine en Israël – La lutte de la minorité arabe contre l'Etat Juif", Pr Dan Shueftan, directeur du Centre de Sécurité Nationale de l'Université de Haifa et grand spécialiste des Arabes d'Israël, est arrivé à la conclusion que la séparation totale avec les Palestiniens est devenue nécessaire et vitale, avec une zone tampon, afin d'empêcher les tendances radicales qui se profilent dans la minorité arabe d'Israël et d'en minimiser les conséquences, notamment devenir l'agent de l'ennemi palestinien en Israël. La stratégie des Palestiniens depuis Oslo est d'utiliser la démocratie, le pluralisme, les Droits de l'homme et la liberté en Israël pour détruire cet état de l'intérieur. De même, les territoires devront rester autonomes. D'après Shueftan, ce n'est pas l'échelon politique qui a donné une légitimité au terrorisme et à la lutte armée palestinienne pour se débarrasser de l'état juif, mais un acteur et metteur en scène israélien, Mohamed Bakri.

- Le saviez-vous? Sur un territoire de 22 000 km2, seuls 1500 km2 sont privés dont plus de 50% appartiennent à des Arabes. Le reste appartient soit à l'Etat, soit au Fonds National Juif de Développement et géré par ILA (Israel Lands Autority)

 

Etats-Unis

- A l'unanimité, le Congrès américain a demandé au Conseil des Droits de l'Homme de l'Onu d'abroger le rapport Goldstone et au secrétaire général Ban Ki-Moon de faire tout ce qui est en son pouvoir "pour rectifier les dommages causés à la réputation d'Israël" et de réformer le Conseil pour qu'il s'abstienne de critiquer régulièrement et faussement cet état, sans raison valable et d'une façon disproportionnée. 

En cas d'élections présidentielles américaines, un sondage réalisé par le site www.NewsMax.com donne 68% des voix à Donald Trump contre 13% pour Obama, et 13% pour un autre candidat. Selon un sondage réalisé par Washington Post-ABC News, la situation économique étant désastreuse, le taux de satisfaction de la présidence Obama a chuté à 47%. Un sondage Stanley & Poor sur le jugement des Américains sur la politique économique d'Obama donne 46% qui désapprouvent fortement et 23 % qui approuvent fortement.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis