Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 09:16

 

POT POURRI POLITIQUE sans PERIODICITE ni PRIORITE

 

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N°14  -  le 20/04/10

 

Islam et Arabes

 

Bill Warner du Centre d'études de l'Islam Politique a analysé le Coran et les doctrines qui y sont enseignées d'une manière approfondie. Sur le plan statistique, il a noté que 61% du contenu dit du mal des incroyants et appelle à leur conquête violente, et qu'au mieux 2,6% montre une bonne volonté à l'égard de l'humanité. Par ailleurs 75% de la biographie du prophète Mohamed consiste en un "jihad" mené contre les incroyants.

 

Lee Smith dans son dernier livre "Le puissant cheval: pouvoir, politique et affrontement des civilisations arabes" explique comment le Moyen Orient est perçu de l'intérieur.

De cette analyse, il ressort six principales idées:

- l'histoire arabe est une saga du pouvoir du fort sur le faible, dans la violence;

- la terreur en Islam et la tyrannie du pouvoir sont les deux facettes d'une même pièce, la pathologie politique arabe;

- les principes démocratiques et libéraux n'y ont aucun attrait, la croyance commune étant que la chose politique doit rester une entreprise violente, préfèrant une narration de résistance à celle de liberté;

- les réformateurs libéraux arabes ne se battront pas pour défendre leurs principes;

- l'ère de domination sunnite sur les minorités qui dure depuis 1400 ans est aujourd'hui sérieusement menacée par une alliance shiite sous la bannière de l'Iran;

- ce sont les rivalités entre Arabes et le désir d'être reconnus comme le puissant cheval qui doit régner, qui motivent les gens du Jihad, et c'est la raison pour laquelle les conflits contre l'Occident et entre pays arabes vont durer.

 

Un sondage auprès des Palestiniens réalisé en avril par le "Center of Opinion Polls and Survey Studies" à l'Université An-Najah à Naplouse, donne:

- 67% sont favorables à une solution à 2 états (contre 28%) sur la base des frontières de 1967, avec des aménagements territoriaux

- 77% rejettent la solution que Jérusalem soit la capitale des 2 états contre 21% qui l'approuvent.

 

Etats-Unis

 

Les langues commencent à se délier quant au lieu de naissance du président Barack Obama, le Kénya, ce qui fait de lui, selon la Constitution américaine, un usurpateur.

Voilà qu'un avocat kényan James Orengo, Ministre chargé des Terres, se demande en pleine Assemblée Nationale le 25/03/10, comment Obama a pu devenir président des Etats-Unis étant né au Kénya. Le journal "The Standard" sort un numéro daté du 23/03/2006 où en gros titre, il annonce "Un sénateur américain né au Kénya cherche les moyens pour aider sa province natale" (Nyanza Province). Deux exemples parmi des dizaines…. En attendant, Moamar Kadhafi se félicite de la politique d'Obama au Moyen Orient et il recommande de l'appuyer.

Barack Hussein Obama vient de demander à l'administration américaine de ne plus mentionner les expressions "radicalisme", "extrémisme", "jihad", "terrorisme islamique" quand on parle de l'Islam. Ce qui est un affront pour l'Islam modéré qui serait alors confondu avec l'Islam radical par la majorité des gens.  D'ailleurs le sénateur Joe Lieberman vient de protester dans ce sens dans une lettre au Président.

 

En février, le vice président Joseph Biden a déclaré "Je suis très optimiste à propos de l'Irak, je veux dire que c'est l'un des plus grands succès de cette Administration" - Or si on commence à compter les attentats, les morts et les blessés quotidiens, on peut dire plutôt que c'est un "bide". Le général Petraeus avait laissé une situation satisfaisante, ayant bien manœuvré avec les groupes tribaux sunnites et ayant su calmer la shiah. Obama s'est empressé de dire qu'il était pressé de s'en aller, et voilà que toutes les factions antidémocratiques renaissaient pour s'emparer d'un soupçon de pouvoir vacant.

Les troupes américaines ont été déplacées d'un lieu stratégique, l'Irak, vers un Afghanistan, somme toute marginal, quoiqu'encore plus difficile à contenir, du fait de la géographie et de la structure super-tribale. A quoi joue-t-on aux Etats-Unis ?

 

Une lettre signée par 76 sénateurs, soit les ¾ du Sénat américain vient compléter celle des 333 Représentants. Adressée au Président Obama, elle critique son attitude vis-à-vis d'Israël et lui demande instamment d'atténuer les tensions et de changer son orientation politique au Moyen Orient. Les spécialistes pensent de plus en plus qu'Obama cherche à se démarquer par rapport à Israël, comme principal allié au Moyen Orient. N'a-t-il pas dit récemment "le conflit du Moyen Orient nous coûte en sang et en argent".

 

Lors d'une cérémonie à l'Holocaust Memorial Museum américain, le général David Petraeus a dit: "Les survivants de l'Holocauste qui ont aidé à construire Israël ont construit un monde meilleur. Eux et leurs descendants ont sans mesure enrichi le monde dans les sciences et les arts, dans la littérature et dans la philanthropie. Leur contribution a été extraordinaire dans les Universités, les affaires et l'administration. Ils ont construit une nation qui est un de nos meilleurs alliés. Ces survivants ont fait des réalisations durables partout où ils se sont installés et ont rendu notre pays et le monde meilleurs".

 

Judaïsme

 

La Grande Bretagne a accepté de recevoir 30 familles yéménites juives comme réfugiés politiques, ayant des parents anglais, ce qui est exceptionnel. Les quelques centaines de Juifs qui restent au Yémen sont harassés et menacés par les jihadistes d'al Qaeda depuis quelques mois. Un maître d'école juif a été assassiné en décembre dernier. La plupart des Juifs se sont réfugiés dans la capitale Sanaa ou dans les grandes villes.

 

Le fondateur d'Oracle, Lawrence Ellison, est le Juif le plus riche du monde, selon TheMarker, sa fortune s'élevant à 28 milliards $ (6ème selon Forbes). Le suivant est Bloomberg, le Juif le plus riche dans les médias avec une fortune évaluée à 18 milliards $ (23ème selon Forbes)

 

Selon un sondage réalisé en avril par MacLaughlin and Associates, il ressort qu'à la sortie des urnes en novembre 2008, 78% des Juifs avaient voté pour Obama. Au bout de 18 mois de pouvoir 42% de Juifs voteraient encore pour lui, et 46% voteraient pour quelqu'un d'autre.

L'American Jewish Committee a procédé à un sondage téléphonique en mars auprès de 800 Juifs américains, d'où il ressort que:

- 47% des Juifs approuvent la stratégie Obama contre 42%

- 63%estiment les relations Israël/Etats-Unis "positives" et 10% "très positives"

- 53% seraient favorables à une action militaire américaine contre l'Iran, alors que 63% seraient favorables à une action d'Israël

- 30% se sentent "très proches"  et 44% "proches" d'Israël

- 56% verraient "quelques" implantations de Judée-Samarie démantelées, 34% "aucune", et 8% "toutes".

- 94% voudraient que les Palestiniens reconnaissent Israël comme état Juif et 61% soutiennent Jérusalem comme capitale d'Israël une et indivisible

-75% pensent que les Arabes veulent la destruction d'Israël et 45% s'opposent à un état palestinien (contre 48%)

 

Israël

 

Ministre des Affaires Stratégiques et ancien cher d'Etat major, Moshé Yaalon a déclaré lors d'une interview au Jerusalem Post: "Si nous parlons de coexistence et de paix, pourquoi les Palestiniens insistent que leur territoire soit "judenrein", sans Juifs ? Pourquoi les Juifs ne peuvent-ils pas vivre en territoire palestinien ? Les Arabes ne vivent-ils pas au Négev et en Galilée ? Pourquoi ne parle-t-on pas de ce sujet en public ? Pourquoi n'élève-ton pas la voix sur ce sujet ?"

 

Dore Gold, ex ambassadeur d'Israël à l'Onu et directeur du Jerusalem Center for Public Affairs se demande, lui, pourquoi le très sensible problème de la Vallée du Jourdain n'a pas été mentionné lors des précédentes négociations. Pour des raisons de sécurité, Israël devrait contrôler toute la Vallée du Jourdain ainsi que les hauteurs qui la surplombent, pratiquement inhabités par les Palestiniens, mais qui constituent 1/3 de la Judée-Samarie, une zone désertique. L'abandon de la Vallée laisserait la porte ouverte à toutes les infiltrations d'armes et de jihadistes, comme on l'a constaté après l'abandon du couloir Philadelphi, après l'évacuation de la bande Gaza en 2005. La Jordanie serait elle-même victime de cet abandon, comme l'est aujourd'hui l'Egypte au Sinaï. Le président Obama y verrait des forces tampon de l'Onu ou de l'Otan… Autant dire personne.

 

Le Bureau du Contre Terrorisme israélien a recensé plus de 20 cellules terroristes au Sinaï liées au Jihad global ou à al Qaeda et d'autres groupes, autonomes, bédouins, s'adonnant au trafic de drogues, d'armes et de prostituées. Leur but est de perturber l'économie égyptienne alimentée par le tourisme et d'enlever des citoyens israéliens pour le compte du Hamas.

 

Le saviez-vous ? Le personnel de la centrale nucléaire de Dimona est interdit de visa d'entrée aux Etats-Unis, ce qui constitue une des premières mesures vexatoires de l'administration Obama, suivant celle de l'Interdiction de construire à Jérusalem-Est, et d'attaquer les installations nucléaires iraniennes. Rappelons qu'un théoricien du jihad, Tareq Ramadan, qui était interdit de visa a été autorisé à entrer aux Etats-Unis pour enseigner à l'Université Notre Dame.

 

A la demande de l'organisation IMRA (Independent Media Review and Analysis) a Ma’agar Mohot a réalisé un sondage auprès de 503 adultes:

- 91% s'opposent à la division de Jérusalem et à l'évacuation de la Vallée du Jourdain (contre 9%), dans le cas où le président Obama imposerait à Israël une solution au conflit qui l'oppose aux Arabes.

- 81% estiment anormal que le président américain impose une solution, alors que 19% approuvent.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis