Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 13:01

 

 

putin9.12

 

 

Vladimir Poutine au Sommet du G8

 

 

 

Le Président Vladimir Poutine a donné le ton de la discussion sur la Syrie, dans le cadre du Sommet du G8, qui s’est ouvert en Irlande du Nord, lundi 17 juin, quand il s’en est pris vertement au Premier Ministre britannique David Cameron, à Londres, dimanche, pour son soutien aux rebelles « qui tuent leurs ennemis et dévorent leurs organes ». Répliquant à la décision du Président américain Barack Obama, cette semaine, - qu’il rencontrera en privé, durant ce sommet- d’apporter aux rebelles un « soutien militaire »- Poutine a demandé, incisif : « Est-ce bien à ce genre d’individus que vous voulez livrer des armes ? ».


Les bords agréables du Lac choisi comme lieu de cette rencontre de deux jours, entre les dirigeants américain, russe, canadien, français, allemand, italien, britannique et japonais étaient à des années-lumière des zones syriennes de massacres, où plus de 94.000 personnes ont été tuées, selon les estimations les plus réservées. Mais, le Président russe s’assurera que la voix de ses alliés, Bachar al Assad, l’Ayatollah Ali Khamenei et Hassan Nasrallah, seront entendues fort et clair, dans le hall de la conférence, jusqu’à ce qu’ils soient reconnus comme les grands vainqueurs de la cruelle guerre de Syrie. Si les dirigeants mondiaux temporisent, les armées syrienne et du Hezbollah continueront leur marche forcée sur Alep, la plus grande ville de Syrie, pour y commettre leur prochain bain de sang.


Les armes légères que le Président Obama propose de livrer aux rebelles syriens ne leur donnent pas la moindre petite chance de faire face aux avions bombardiers et de combat, aux tanks lourds, et aux approvisionnements illimités en munitions, fournies à l’armée de Bachar al Assad par la Russie, ainsi que les missiles et les troupes provenant du Hezbollah et de l’Iran.

 

Cette prépondérance implacable fait de la chute d’Alep et de la victoire d’Assad une conclusion courue d’avance.


Le Ministre de la Défense israélienne, Moshe Ya’alon, s’exprimant à Washington, ce week-end, expliquait que les succès de l’armée syrienne ne s’additionnaient pas au point de constituer une victoire stratégique. Le dirigeant russe exposera le point de vue opposé, auquel ses colistiers du groupe de Huit ne présentent pas de réponse concluante. Ils martèleront, par conséquent, l’unique point sur lequel ils sont d’accord, à savoir la quête d’une solution politique à la crise syrienne, par le biais d’une conférence internationale, c’est-à-dire, de mettre sur pied une Conférence de Genève 2.


Poutine et Obama devront, donc, mettre leurs idées en commun sur des règles de base acceptables en vue de cet évènement.


Bien qu’à première vue, rien ne semblerait plus raisonnable, les sources russes et moyen-orientales de Debkafile rapportent que c’est, effectivement, une gageure, étant donnée la liste d’au moins quatre préconditions que Poutine projette de poser devant le Président des Etats-Unis, du fait de la puissance des succès guerriers de ses partenaires :  


1. Genève-2 ne sera pas convoqué par les USA ni par Poutine, comme on s’en était, d’abord, mis d’accord, mais par le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon. Cela contraindra Washington à s’en tenir aux limites des résolutions de l’ONU et à ne pas pouvoir agir comme l’ont fait les Etats-Unis et l’OTAN en Libye, pour renverser Mouammar Kadhafi, au-delà du mandat qui leur était conféré par le Conseil de Sécurité.


2.  Bachar al Assad doit rester au pouvoir, en tant que dirigeant légitime de Syrie. Par conséquent, cela signifie que les ventes d’armes russes au gouvernement syrien siégeant à Damas sont, bel et bien, légales.


3.  L’Iran doit bénéficier d’un siege à la conference de Genève-2.

Le Président russe est determine à déjouer toute tentative, menée par Obama, pour tirer avantage de l’élection d’Hassan Rouhani, en tant que Président d’Iran pour supplanter les succès sur le champ de bataille de la Russie, de l’Iran et du Hezbollah en Syrie. L’Ayatollah Khamenei est d’accord avec lui sur ce point.


Dès dimanche soir, Washington a commencé, de toute évidence, à explorer de nouveaux terrains diplomatiques avec Téhéran, lorsque Denis Mc Donough, le chef d’équipe de la Maison Blanche, a commenté les évènements en Iran en affirmant que l’élection de Rouhani comme Président représentait potentiellement un signe d’espérance. « S’il montre son intérêt à amender ses relations avec le reste du monde, comme il l’a déclaré durant sa campagne – l’opportunité existe de le faire ».


Mais ensuite, il a ajouté : “Mais parvenir à le faire requerrait que l’Iran devienne net et transparent, à propos de son programme nucléaire illicite”.


C’était la réponse de l’Administration Obama au commentaire de Poutine, mardi 11 juin : “Je n’ai aucun doute sur le fait que l’Iran adhère aux engagements internationaux sur la non-prolifération nucléaire, mais on ne peut ignorer les inquiétudes régionales et internationales, concernant le programme nucléaire de l’Iran », disait le dirigeant russe.


4.  Poutine est revenu sur son consentement initial à une délégation unifiée et unique représentant l’opposition syrienne, lors de cette conférence internationale envisagée. Il maintient, à présent, que le front rebelle est désespérément divisé et que cette délégation devrait véritablement représenter l’état des lieux de la situation réelle. Cela, également, serait une tentative d’irriter les plans occidentaux en vue de constituer un camp unifié de l’opposition, capable de parler d’une seule voix, face au régime Assad, en accentuant les désaccords profonds qui divisent les factions et milices rivales de l’opposition syrienne.


Comme les choses semblent aller, actuellement, les menées d’Assad en vue de reconquérir la totalité d’Alep se poursuivront après le retour à la maison des dirigeants du G8. Poutine, Khamenei, Assad et Nasrallah continueront leur affreuse marche triomphante et les Etats-Unis, l’Occident et Israël continueront de s’abstenir de toute intervention susceptible de renverser la tendance.


http://www.debka.com/article/23052/Putin-will-address-G8-summit-as-head-of-winning-Syrian-war-camp-


DEBKAfile Reportage Spécial  17 juin 2013, 11:04 AM (IDT)


Adaptation : Marc Brzustowski.  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Charlesmartin 22/06/2013 16:07

Politique internationale dans la région,
Une question: qu'ont-ils négocier secrètement entre américains et russes, du pétrole pour les usa, de l'énergie nucléaire civile pour l'iran sous contrôle russe,des voies d'approvisionnement
pour
la russie "le marché des armes et technologies avancées,le pétrole iraniens et garder à termes la main mise sur la région pour la russie,qu'elles sont les vrais raisons si on écarte celles
imputées
aux fronts rebelles dans cette triste histoire de guerre civile alimentée par le quatar, l'arabie saoudite et d'autres acteurs afin de chasser le lion de Damas qui ???
Merci d'éclairer ma lanterne et développer le sujet.
Respectueusement à tous.
Charlesmartin

Charlesmartin 22/06/2013 16:05

Politique internationale dans la région,
Une question: qu'ont-ils négocier secrètement entre américains et russes, du pétrole pour les usa, de l'énergie nucléaire civile pour l'iran sous contrôle russe,des voies d'approvisionnement pour
la russie "le marché des armes et technologies avancées,le pétrole iraniens et garder à termes la main mise sur la région pour la russie,qu'elles sont les vrais raisons si on écarte celles imputées
aux fronts rebelles dans cette triste histoire de guerre civile alimentée par le quatar, l'arabie saoudite et d'autres acteurs afin de chasser le lion de Damas qui ???
Merci d'éclairer ma lanterne et développer le sujet.
Respectueusement à tous.
Charlesmartin

Patrick 17/06/2013 21:55

Je ne serais pas étonné que l'Occident arme les rebelles et que la Russie soit obligé de fournir les S300 qu'Israel n'hésitera pas à détruire (tant mieux!)mais on est pas à l'abri d'un tir venant
de syrie (une batterie ou plusieurs passées à l'as...) avec ou sans Hezbollah envers Israel (je suis toujours inquiet pour Tel Aviv !).Ce tir serait une erreur grave et Israel rayera peut être de
la carte Damas si il s'avère qu'Assad est dèrrière...Et là peut-être certains pays sunnites comme L'Egypte se rapprocheront d'Israel au grand étonnement de tous ...Pour être honnête, les Russes
m'inquiètent plus pour le futur d'Israel que bien des pays arabes qui certains par miracle se réconcilieront avec Israel.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis