Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 08:14

 

 

Proclamer un Etat palestinien, une fois de plus

par Daniel Pipes


3 août 2011

http://fr.danielpipes.org/blog/2011/08/proclamer-etat-palestinien


Version originale anglaise: Declaring a Palestinian State, Yet Again
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça.

La campagne de l'Autorité palestinienne visant à proclamer un état palestinien n'est guère une idée nouvelle. Selon mes calculs, cela est la quatrième répétition. J'ai décrit le premier cas comme suit:

Le 1er octobre 1948, Amin al-Husseini, le mufti de Jérusalem, se tenait devant le Conseil national palestinien à Gaza et proclamait l'existence du gouvernement de toute la Palestine (Hukumat 'Umum Filastin). En théorie, cet «Etat» gouvernait déjà Gaza et contrôlerait bientôt toute la Palestine. En conséquence, il était né de nobles proclamations de la nature libre, démocratique et souveraine de Palestine, et avec un effectif complet de ministres. Mais toute l'entreprise était une imposture, car la bande de Gaza fut gouvernée par le gouvernement égyptien du roi Farouk, les ministres n'avaient rien à faire, et le gouvernement de toute la Palestine ne fut jamais étendu à l'ensemble de la Palestine. Au lieu de cela, cet Etat rapidement sombra dans l'insignifiance, et pendant les deux décennies qui ont suivi, l'objectif d'un Etat palestinien avait pratiquement disparu.

Et puis encore :

Près de quarante ans exactement après la première proclamation d'un Etat palestinien, une deuxième a eu lieu le 15 novembre 1988, à nouveau devant le Conseil national palestinien réuni. Cette fois, Yasser Arafat, chef de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), déclara l'existence d'un Etat de Palestine. À certains égards, cet effort s'avéra encore plus vain que le premier, car le nouvel Etat fut proclamé à Alger, près de 3000 kilomètres et quatre frontières le séparant de la Palestine; cet Etat ne contrôlait pas un [seul] pouce du territoire qu'il revendiquait ; et celui-ci faisait face au puissant adversaire israélien.

Ces deux situations sont de l'histoire ancienne, mais la troisième tentative, en 1999, ressemblait étrangement à la situation d'aujourd'hui. Comme je l'ai noté à l'époque:

Quand un Etat sera déclaré, les résultats seront sévèrement défavorables pour les Palestiniens comme pour les Israéliens. Cette violation flagrante des accords d'Oslo va provoquer encore plus de réduction dans les relations économiques et une augmentation de la violence. ... Les Etats-Unis et Israël sont plus importants dans ce cas, comme dans tant d'autres, que les 180 autres nations. J'espère qu'ils ne refuseront pas seulement de reconnaître l'Etat palestinien en disant très clairement à Arafat et à l'Autorité palestinienne que la déclaration unilatérale sera coûteuse pour les Palestiniens. La poursuite des négociations est l'alternative sensée à une déclaration unilatérale d'indépendance. Les questions sont difficiles et le processus très long; il ne peut y avoir aucune date arbitraire pour la conclusion des négociations, car cela inviterait simplement à des atermoiements palestiniens. Pour que les négociations réussissent, le processus doit se poursuivre jusqu'à sa conclusion naturelle.

Et maintenant, septembre 2011. Plus ça change, plus c'est la même chose.

Thèmes connexes: Conflit et diplomatie israélo-arabes, Palestiniens Il est permis de reposter ou de faire suivre ce texte pour autant qu'il soit présenté dans son intégralité et accompagné de toutes les informations fournies à propos de son auteur, de sa date et son lieu de publication et de son URL originale.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis