Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 07:43

 

Que se passe-t-il à l’UNESCO ? - Lettre ouverte de Seta Papazian

On se souvient d'une pétition à Madame Bukova qui ne nous avait jamais répondu


Lieux saints juifs transformés en mosquées - A.Palestinienne - Unesco, même combat

ALERTE - Un cas de falsification de l'histoire dans le rapport sur la science publié par l'UNESCO.........encore !

A l’attention de Madame Irina Bokova Directrice générale de l’UNESCO

Le tombeau de Rachel - lieu-saint juif et non une mosquée - Nadav Shragai

De l’UNESCO et ses majorités R. ROSSIN

Tombeau de Rachel - B.Netanyahou à Ban Ki Moon "N'effacez pas 4000 ans d'histoire et ne déformez pas des faits historiques simplement par intérêt "

Quand l’Unesco remonte le temps et change le passé sur 3000 ans??? Alain RUBIN

Tombeau de Rachel, colloque de philosophie à Téhéran : R.Prasquier du CRIF écrit a Irina

Bokova,la directrice générale de l’Unesco

Israël n'a pas rompu avec l'UNESCO, mais n'appliquera pas 5 de ses décrets.

 

Netanyahou attaque la décision de l’UNESCO

L'unesco déclare aussi Mosquée le tombeau des patriarches et le tombeau de Rachel-et le

Saint Sépulcre ?

La honte pour l'Unesco qui veut condamner Israel pour ses sites historiques.

L'OCI appelle l'UNESCO à enquêter sur l'annexion de sites "islamiques"

L'ONU veut faire annexer le tombeau des Patriarches et de Rachel par les Palestiniens


 

 


bonjour

Il se passe à l'UNESCO pour les Khatchkars (Arméniens)  et l'Arménie historique ce qui s'est passé il y a quelques mois pour les Hébreux (Juifs) et leur territoire approprié par l'islam. Les sanctuaires juifs cessant pour l'UNESCO, ses "spécialistes" et sa directrice, d'être des sanctuaires juifs...
L'Arménie partiellement rétablie serait condamnée à disparaître, si Israël disparaissait. Comme Israël, elle fait de l'ombre en renaissant sur le "dar es islam". 
L'UNESCO et son directeur se sont inclinés devant le panislamisme culturel et territorial et leurs aspects panturquistes et panarabistes. C'est l'unique raison à l'exigence honteuse, contraire à la recherche de la vérité historique et culturelle, dont vous faite état.
Alain RUBIN

Le 16 juin 2011 23:21, Collectif VAN <contact@collectifvan.org> a écrit :

Que se passe-t-il à l’UNESCO ?  

   

LETTRE OUVERTE  

à Madame Irina Bokova  

Directrice générale de l'UNESCO 
7, place de Fontenoy 75352 Paris 07 SP France

 

 

Issy-les-Moulineaux, le jeudi 16 juin 2011

 

Madame,

 

Ce mercredi 15 juin 2011 à 18h30, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] a assisté à l’inauguration de l’exposition de photographies de Khatchkars [croix de pierre arméniennes ciselées], co-organisée par l’UNESCO et l’Ambassade d’Arménie, exposition qui se tient jusqu’au 24 juin 2011 au siège de l’UNESCO [1].

 

M. Patrick Donabédian, historien de l’art, maître de conférences à l’Université de Provence, spécialiste des Khatchkars, ancien attaché culturel de l’Ambassade de France à Erevan puis à  Kiev, chercheur au CNRS, a informé l’assistance que, dans l’après-midi du 15 juin, les instances de l’UNESCO avaient exigé que les étiquettes indicatives présentes sous chaque photo, et qui mentionnaient les lieux où se trouvaient ces Khatchkars (Arménie, Turquie, Azerbaïdjan, etc.), soient retirées. Les étiquettes explicatives des photos de Khatchkars ne devaient plus mentionner que des dates, comme nous l’avons constaté de visu.

 

Aucune exposition archéologique ne se dispense de préciser la localisation des monuments ou objets, à la fois par des étiquettes individuelles et par une carte murale.

 

Justement la grande carte géographique indiquant l’emplacement des Khatchkars sur les territoires historiquement peuplés d’Améniens a dû être enlevée, tout comme avait déjà été censuré sur le grand panneau d’accueil le texte de présentation de M. Donabédian qui mentionnait le sort des Khatchkars de Djulfa (Nakhitchevan - Azerbaïdjan) [2].

 

Rappelons que l’UNESCO n’avait pas été aussi prompte à réagir au moment où, de toute part, il était fait appel à elle pour qu’elle intervienne au plus vite pendant que les tanks azerbaïdjanais réduisaient en miettes, sous le regard des caméras, les milliers de Khatchkars du cimetière arménien médiéval de Djulfa [Jugha] au Nakhitchevan. Ces merveilles inestimables avaient pourtant fait l'objet de plusieurs campagnes de destruction successives par l’armée azérie, jusqu’à fin 2005-début 2006 [2].

 

Enfin, un drapeau de votre institution, initialement dressé dans la salle d’exposition ce 15 juin, a été retiré avant l’inauguration au cours de laquelle les représentants de l’UNESCO ont, par ailleurs, brillé par leur absence. 

 

Nous vous demandons de bien vouloir nous expliquer comment et pourquoi un organisme international, financé avec, entre autres, nos impôts, dirigé par une personne - vous, Madame – qui vient de parler de « liberté d’expression » en Suède [3], a décidé de « nettoyer » cette exposition, et de censurer de simples informations historiques et géographiques considérées comme élémentaires dans toute manifestation culturelle de ce type, et même, dans tout devoir de collégien ou de lycéen.  

 

La pratique évoquée ici s’apparente, de fait, à du négationnisme par omission et choque d’autant plus que l’UNESCO a inscrit en 2010 l’art des croix de pierre arméniennes [Khatchkars] sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. [4]

 

Nous soulignons que, malgré les efforts visant à l’extermination totale du peuple arménien et de sa culture par les Etats turc et azerbaïdjanais, ce patrimoine « immatériel » a une présence bien matérielle sur les terres ancestrales de peuplement arménien situées en Turquie, en Géorgie, en Azerbaïdjan, en Iran, en plus - bien entendu - de l’actuelle République d’Arménie qui ne représente qu’un dixième des terres historiques. Est-il gênant pour l'UNESCO que des vestiges de la culture arménienne subsistent au-delà des frontières de l'Arménie d’aujourd’hui ?

 

L’UNESCO, qui a pour slogan « Construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes », envisagerait-elle de « construire » cette paix en effaçant toute trace de l’Histoire arménienne de la Mémoire du Monde [3] ?

 

En tant que citoyens français, européens, en tant que contribuables, en tant que descendants d’une nation et d’une culture volontairement anéanties par les Etats qui ont éventuellement fait pression sur vous ; enfin, en tant qu'association luttant contre tous les négationnismes, nous souhaitons une explication précise de votre part et l’assurance d’une remise en état immédiate de l’exposition telle qu’elle était conçue. Nous aimerions en outre une dénonciation claire et sans ambiguïté de l’ethnocide [génocide culturel] qui parachève en Turquie et en Azerbaïdjan le génocide de 1915 dont a été victime le peuple arménien : cela serait conforme à la vocation de l’UNESCO. Nous ne manquerons pas de rendre publique votre position, tout comme cette lettre ouverte.  

Nous adressons ce courrier également à la Représentation de la France auprès de l’UNESCO en espérant avoir une réponse courageuse de Madame Rama Yade avant qu’elle ne quitte ses fonctions, ou de son successeur.

 

Nous vous prions d’agréer, Madame, l’expression de nos salutations distinguées.

 

Séta Papazian

Présidente

Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] 
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France 
Boîte vocale : 09 50 72 33 46 - Email: 
contact@collectifvan.org 
http://www.collectifvan.org

[1] http://www.unesco.org/new/fr/unesco/events/public-events/?tx_browser_pi1%5BshowUid%5D=4000&cHash=99a4a4c40d 

http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&id=54988

 

[2] http://www.collectifvan.org/article.php?id=44

http://www.collectifvan.org/article.php?id=44

 

[3] http://www.unesco.org/new/fr/unesco/about-us/who-we-are/director-general/

 

[4] http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00434

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis