Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 11:32

 

raoul wallenberg (Copier)

 

 

 

Par Manfred Gerstenfeld

 

En 2012, on commémorera le 100ème anniversaire de la naissance du diplomate suédois Raoul Wallenberg. Ses activités de sauvetage dans Budapest occupée, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ont permis de sauver de nombreux Juifs. La médiatisation d’après- guerre s’est, généralement, focalisée sur l’arrestation de Wallenberg et son emprisonnement par les Soviétiques, en janvier 1945.  Les détails sur ce qu’il lui est arrivé depuis, y compris où et quand il est mort, restent encore troubles.

 

Au-delà de ses mérites historiques, l’histoire de Wallenberg pourrait prendre une importance de plus en plus grande, de nos jours, pour plusieurs raisons. L’une d’entre elles réside dans le contraste saisissant entre ce qu’il fut et ce que sont beaucoup de militants des droits de l’homme d’aujourd’hui. Wallenberg n’était pas un promoteur de tolérance, mais le sauveur de nombreuses vies humaines. Wallenberg a risqué sa vie, de par sa propre volonté, sous le régime nazi –le gouvernement le plus brutal que l’Europe ait connu aux temps modernes.

 

De nos jours, beaucoup de militants porteurs de préjugés ont perverti le mouvement des droits de l’homme. Entre autres exemples : l’organisation de premier plan Human Rights Watch  [l’Observatoire des Droits de l’Homme] s’est laissée infecter par diverses actions de dissimulation du régime libyen, lorsque Kadhafi était au pouvoir. Ce type de comportement donne d’autant plus de relief potentiel à Wallenberg, comme exemple brillant de ce que le véritable humanitarisme signifie. La société contemporaine a grand besoin de gens courageux comme modèles d’émulation. Les éducateurs ont besoin d’exemples de gens qui ont fait des choses justes dans une période où beaucoup d’autres ont commis des crimes d'une gravité extrême, ont collaboré avec les criminels, ou se sont contentés de fermer les yeux et de rester passifs.

 

Dans certains pays, on honore la mémoire de Wallenberg, mais bien moins dans d’autres. Il est devenu citoyen d’honneur, à titre posthume, des Etats-Unis, du Canada, de Hongrie et d’Israël. Des rues ont pris son nom. Il existe des mémoriaux dédiés à Wallenberg dans de nombreuses villes, dont Tel Aviv. Pourtant, commémorer les activités (passées) d’une personne n’est pas aussi significatif que le fait de le présenter comme un modèle d’émulation dans les sociétés contemporaines centrées sur elles-mêmes.

 

Un second thème d’importance est de médiatiser les crimes de l’Union Soviétique contre Wallenberg, aussi bien qu’illustrer le rôle douteux du gouvernement suédois après la Seconde Guerre Mondiale. La Suède n’a pas rendu à Wallenberg l'hommage qu’il méritait. Le pays a, également, à peine enquêté sur ce que devenait son ressortissant courageux. Le gouvernement suédois s’est même vu offrir l’aide des Américains pour en savoir plus, mais il a refusé cette offre.

 

L’Ambassadeur de Suède à Moscou, Staffan Soderblom, a joué un rôle particulièrement néfaste. Il a eu une occasion unique de rencontrer Staline et le ministre des Affaires étrangères Molotov, en 1946. Au lieu de leur demander des informations précises sur le sort de Wallenberg, Soderblom a déclaré qu’il le savait mort -1-. C’était, à l’époque, plus qu’improbable. Le message envoyé aux Soviétiques était évident : la Suède ne leur opposerait aucune exigence concernant Wallenberg. Il y a beaucoup d’autres conséquences négatives dans l’attitude de la Suède d’après-guerre. L’une d’elles est qu’elle est devenue un havre pour les criminels de guerre nazis étrangers, dont aucun n’a été poursuivi -2-.

 

Le gouvernement suédois n’a changé d’attitude envers Raoul Wallenberg qu’au tournant du siècle. Olle Wallenberg, le coordinateur du projet pour le mémorial Wallenberg de l’an prochain, a récemment mentionné à la Télévision que Wallenberg est moins connu en Suède que dans des pays comme l’Argentine, le Canada, Israël et les Etats-Unis -3-. La Suède a annoncé que 2012 sera « l’Année Raoul Wallenberg ». Un timbre sera édité à sa mémoire-4-. Une exposition itinérante sera mise en place-5-. Deux auteurs écriront un livre sur sa vie, au nom du gouvernement. On est en droit de se demander si le livre occultera, d’une manière ou d’une autre, le passé de la Suède ? La nièce de Wallenberg, Louise von Dardel m’a dit que le budget global consacré à la commémoration de Raoul était très faible. La plupart des activités découlera d’initiatives privées. Elle a aussi mentionné que son nom n’apparaît pas  dans les livres scolaires d’histoire du pays -6- .


jrst0005 (Copier)


 

Le ministre des Affaires étrangères Carl Bildt est Président du Comité National en charge de la commémoration de Wallenberg. C’est un choix malencontreux. Bildt soutient un groupe pro-palestinien financé par le gouvernement suédois qui a des liens étroits avec le terrorisme. Il doit être scrupuleusement surveillé pour qu'on soit sûr qu’il n’abusera pas de la mémoire d’un être humain exceptionnellement bon, qui a sauvé des Juifs. Bildt pourrait aisément prétendre que, puisqu’il consacre du temps à honorer un sauveur de Juifs important, cela exclut qu’il puisse être antisémite dans sa nouvelle dimension anti-israélienne [de ce phénomène].

On peut seulement espérer que, non seulement Israël, mais également les communautés juives à travers le monde feront un effort important pour donner à la mémoire de Wallenberg toute l’attention qu’elle mérite. Rares sont les personnalités dans l’histoire qui se sont données autant de mal dans le seul but de sauver tant de Juifs d’une mort certaine.

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld préside le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

 

Son livre :“Behind the Humanitarian Mask: The Nordic Countries, Israel and the Jews,” peut être téléchargé gratuitement au lien suivant :

  http://www.jcpa.org/JCPA/Templates/showpage.asp?DBID=1&LNGID=1&TMID=84&FID=726&PID=0

 

Adaptation : Marc Brzustowski

1-www.raoulwallenberg.net/wallenberg/fate/press-87/sweden-rejected-swap/

2- Efraim Zuroff, “Sweden’s Refusal to Prosecute Nazi War Criminials, 1986-2007,” in Manfred Gerstenfeld’s book, Behind the Humanitarian Mask: The Nordic Countries, Israel and the Jews, (Jerusalem: Jerusalem Center for Public Affairs, 2008), 107-129.

[6] Personal Communication Louise von Dardel.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis