Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 12:34

 

 

MEMRI Middle East Media Research Institute

Special Dispatch No. 5152

Réactions en série suite à la publication par MEMRI des déclarations antisémites de 2010 du président égyptien Mohamed Morsi


Le 3 janvier 2013, MEMRI
publiait des déclarations antisémites du président égyptien Mohamed Morsi de mars 2010, dans lesquelles il appelait les juifs « descendants de singes et de porcs » et rejetait toute idée d’une paix avec eux. Cette publication a été relayée dans le monde entier. Ces déclarations ont suscité condamnation et demande de rétraction de la part de l’administration américaine. [1]


En réaction, Morsi a affirmé que ses paroles avaient été sorties de leur contexte, précisant qu’il « n’accepte pas… des propos désobligeants sur... toute religion », marquant là « une première étape importante », selon l´administration américaine. Morsi a également laissé entendre qu´il était victime des médias américains, dirigés par les juifs.


Les propos antisémites du président Morsi relayés dans le monde


Le 11 janvier, Forbes publiait un article du journaliste Richard Behar, basé sur la vidéo de MEMRI TV et les déclarations de Morsi. Behar notait que, si la chaîne Fox News Channel avait déjà mentionné le sujet [2], les grands médias avaient gardé le silence sur ces déclarations, malgré leur intérêt manifeste, et s’interrogeait sur ce mutisme. [3]


Le 14 janvier,
Jeffrey Goldberg écrivait dans The Atlantic un article au sujet de la vidéo de MEMRI TV, appuyant la critique de l´absence de couverture médiatique de Forbes.

Enfin, le 15 janvier, le New York Times publiait, en une, un article sur les commentaires de Morsi, mentionnant la vidéo de

Rapports des médias, de la Maison Blanche, du Département d´Etat, de Canada FM, de sénateurs américains condamnant les déclarations de Morsi ; Allemagne : des commentaires agressifs ou blessants « de toutes les parties » sont inutiles

Le 15 janvier, la Maison Blanche et le Département d´Etat américain ont condamné les déclarations faites par Morsi dans la vidéo de MEMRI TV. Lors d´une conférence de presse à la Maison Blanche, l’attaché de presse Jay Carney qualifiait les remarques de Morsi de "profondément choquantes”. La porte-parole du Département d’Etat Victoria Nuland a employé les mêmes termes et a affirmé : « Nous pensons que ces commentaires doivent être rétractés et qu’ils doivent l’être fermement ». Et d’ajouter : « Nous réprouvons totalement ces déclarations, comme tout discours de haine religieuse. Ce type de rhétorique est utilisé dans cette région depuis bien trop longtemps. » (Pour voir les deux déclarations, cliquer ici.) [4]

Le ministre des Affaires étrangères canadien condamne les propos de Morsi


Dans une interview à la CBC, le ministre des Affaires étrangères canadien, John Baird, condamne les déclarations de Morsi, disant : « Je pense qu’à chaque fois que l’on entend des propos qui relèvent de ce type de diatribe antisémite, cela éveille en nous tous une profonde inquiétude. Ces remarques étaient absolument odieuses et, bien évidemment, le gouvernement canadien condamne toutes déclarations de cet acabit. »

Les sénateurs américains condamnent les déclarations


Le 16 janvier, le sénateur John McCain, qui se trouvait en Egypte pour une visite de la délégation sénatoriale non divulguée, a condamné les propos du président Morsi, tout en réaffirmant son soutien à un plan d´aide à l´Egypte. Le membre de la délégation, le sénateur Richard Blumenthal, a déclaré que la délégation avait « exprimé notre point de vue dans des termes formels » et que les remarques de Morsi « contrecarraient les objectifs d´amitié entre nos deux peuples ». Un autre membre de la délégation, la sénatrice Kirsten Gillibrand, a affirmé : « J´ai été très précise et directe en demandant au président Morsi de retirer ces commentaires, et de s’exprimer sur la relation de l´Egypte avec Israël et sur les droits des femmes égyptiennes... Je continuerai de suivre ces questions de près. » Elle a ajouté : « Les publications récemment mises au jour sur les remarques désobligeantes du président Morsi envers Israël et le peuple juif sont gênantes et profondément troublantes. »


Le gouvernement allemand : des commentaires agressifs ou blessants « de toutes les parties » sont inutiles

Le 25 janvier, Reuters rapportait en amont de la visite du président Morsi en Allemagne prévue pour la semaine prochaine, qu’un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères avait affirmé, lors d´une conférence de presse, qu´il ne « commenterait pas les remarques attribuées à M. Morsi. » Le porte-parole a ajouté que des commentaires agressifs ou blessants « de toutes les parties » étaient inutiles.


Lors d’une rencontre avec des sénateurs américains, le président Morsi sous-entend qu’il est victime des médias américains dirigés par les juifs

Lors d´une rencontre avec le président Morsi qui a été, selon le blog Foreign Policy´s The Cable, « très contentieuse », Morsi a laissé entendre qu´il était victime des médias américains dirigés par les juifs. Alors que, selon le quotidien égyptien Al-Ahram, Morsi « s’excusait auprès des membres » de la délégation sénatoriale américaine, le sénateur Chris Coons a déclaré : « Il essayait de s´expliquer... puis il a déclaré : ’Eh bien, je pense que nous savons tous que les médias aux États-Unis en ont fait toute une histoire et nous savons que les médias américains sont contrôlés par certains pouvoirs et qu’ils ne me voient pas d’un bon œil’ ». Coons a poursuivi : « Il n´a pas dit [les juifs], mais j´ai vu que les autres sénateurs ont eu un mouvement de recul, comme moi », ajoutant : « Selon moi, il était impossible de comprendre autre chose. »


Coons a ajouté : « La réunion a ensuite pris une tournure très fortement négative pendant un certain moment. Il a vraiment menacé de tourner à court toute la réunion et de nous empêcher de poursuivre. »


Le rapport rapporte également que les sénateurs ont été interloqués lorsque Morsi a avancé que les critiques de ses déclarations provenaient des juifs dans les médias. Une telle déclaration était peut-être même plus choquante que ses commentaires de 2010.

Réactions du Bureau du président Morsi : Les déclarations ont été sorties de leur contexte, et il « n’accepte pas… des propos désobligeants sur... toute religion[, quelle qu´elle soit] »

Le New York Times, le Washington Post, l´Associated Press et l´AFP rapportent que le président Morsi a affirmé que ses propos avaient été sortis de leur contexte. En outre, le Global Post et Salon.com ont indiqué que l´Egypte minimisait les propos de Morsi.


Voyant que département d´Etat ne faisait aucun commentaire sur ces réactions, le
bureau du président Morsi a dépêché une déclaration en anglais pour dire que « le président a la conviction que nous devons respecter et même célébrer notre humanité commune et n’accepte ou ne tolère des propos désobligeants sur aucun groupe religieux ou ethnique. »

Le Département d´Etat : La déclaration de Morsi n’est qu’« une première étape importante »

Le 17 janvier, l´Associated Press rapportait que selon la porte-parole du département d´Etat Victoria Nuland, les Etats-Unis n´étaient pas convaincus que Morsi avait renoncé à ses opinions exprimées en 2010, et qu´il leur fallait plus qu’un communiqué du bureau présidentiel.


Elle a déclaré : « De notre point de vue, cette déclaration était un premier pas important pour clarifier que le type de rhétorique choquante dont nous avons pu témoigner en 2010 n´est pas acceptable, ni productif, et ne devait pas exister dans une Egypte démocratique... Cela dit, nous attendons du Président Morsi et des dirigeants égyptiens qu’ils montrent à la fois en paroles et en actions leur engagement à la tolérance religieuse et au respect de toutes les obligations internationales de l´Egypte. »

Lire l´article intégral en anglais : http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/6953.htm


Notes :

[1] Le 16 janvier 2013, MEMRI publiait d’autres déclarations datant de janvier 2010 President Mursi: Obama Insincere; We Must Nurse Our Children and Grandchildren on Hatred of Jews.

[2] Le spectacle Hannity a repris des extraits de la vidéo le 4 janvier et le 9 janvier.
[3] Le 15 janvier 2013, Richard Behar a publié un nouvel article dans Forbes.
[4] Certains des nombreux rapports portant sur les déclarations officielles américaines mentionnaient la vidéo de MEMRI TV. Le Washington Post a publié un article sur la condamnation officielle des États-Unis des commentaires antisémites de Morsi, tout comme Reuters et Al-Arabiya. Dans son rapport, Al-Arabiya mentionne spécifiquement la vidéo de MEMRI TV. Dans son rapport sur la réaction américaine, la BBC relaie MEMRI.org ; Le Figaro / AFP et Middle East Online ont également cité la condamnation des États-Unis.

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

Pour consulter l’intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d’accès, visiter le site www.memri.org/french.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis