Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 10:11

 

 

 ANALYSE-A-LA-UNE

 

Retour triomphal de Qaradawi, guide suprême et « Khomeyni » des Frères Musulmans, place Tahrir (Le Caire)

 

Par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info 


Peu, voire aucun média, à notre connaissance, n’a fait écho à cette nouvelle. Seul, dans l’un de ses billets quotidiens, Barry Rubin (ICl- et  Examiner, dont Melba de Bivouac tire sa source : ici-) annonce que l’histoire bégaie et que le « Guide Suprême » des Frères Musulmans fait un retour triomphal en Egypte, ce vendredi 18 février.

 

Comme l’Ayatollah Khomeyni –vous savez ? Cet inoffensif vieillard qui allait savoir remercier l’Occident de ses largesses ?- l’avait fait, depuis sa résidence française de Neauphle-le-Château, en 1979, raccompagné par Air-France jusqu’au trône qui l’attendait à Téhéran. C’est lui qui commentera la prière du vendredi au Caire, et, friand de symbole, elle n’aura pas lieu n’importe où, mais bien sur la désormais célèbre place Tahrir, auréolée de gloire, une semaine après le départ de Moubarak. L’appropriation du lieu consiste à fustiger les démocrates laïcs qui « s’égarent sous l’influence » des Occidentaux et qui « affaiblissent les structures profondes » de cet Islam qui doit diriger les destinées du monde.

 

 Qui est Youssouf al-Qaradawi ? Tout simplement ce prêcheur de la shumuliyya al-islam [globalisation de l'Islam, seule réponse à tous les maux de l'univers] qui tient tribune sur Al-Jazeera et édicte des Fatwas, à l’intention des Musulmans en migration en Europe. Il leur intime chaque semaine, de s’installer dans toute l’Europe et d’être patients, puisque ce continent finira, d’ici quelques années, par tomber dans leur escarcelle, sous la férule de la Chari’a. Parmi ses diktats et conseils, on se souvient de l’approbation des attentats-suicides contre les civils israéliens et occidentaux, du moment que c’est pour la grandeur de l’Islam. Qu’on ne dise donc pas, à l’instar des grands myopes du Renseignement américain, que cette confrérie mondiale est « laïque » et « non-violente », quand elle n’est que « taqqyia » et dans l’attente de fenêtres d’opportunité. Il est le maître-à-penser de l’UOIE, l’Union des Organisations Islamiques Européennes, qui relie l’UOIF de France à l'ombilic de l’ensemble de ses petits frères, sur le vieux continent, avec l’approbation des Ministères du Culte, qui se défaussent un peu tard, en reconnaissant « l’échec du multiculturalisme »…



 

 

Si l’on peut opposer Al-Qaradawi à al-Qaeda, ce n’est que parce que l’un applique la doctrine du long terme, tandis que l’autre prône les méga-attentats violents, censés frapper l'Occident de stupeur et le soumettre sur-le-champ. Par contre, leur complémentarité est subtile, comme dans le « bon, la brute et le truand », puisque l’un fait peur, tandis que l’autre apaise : vieux principe de soumission à l’autorité, dont les expériences à la Western Electric dans les années 27-32 (Mayo - puis, Milgram, 1960-63), ou encore, l’excellent « Marathon Man » de John Slessinger, avec Dustin Hoffman (1976) nous ont expliqué, depuis fort longtemps, le mécanisme. « C'est sans danger », nous assène, comme un arracheur de dents, le Président américain Barack Obama.

 

 

Malgré (ou grâce) à ses 84 ans d’expérience, Youssouf al-Qaradawi possède les talents que ni son prédécesseur Ruhola Khomeiny, ni les bandits de grands chemins massacrants d’al Qaeda, Ben Laden et Ayman a-Zawahiri ne possèdent : il est stratège, tactique et patient dans l’application de son programme mondial pour l’instauration du Qalifat. Il saura habilement marier l’aile radicale des Frères Musulmans avec l’agenda politique très « smart » de Mohammed el-Baradei, lequel a déjà abusé l’AIEA durant une dizaine d’années, à propos du nucléaire iranien. Il peut aussi, momentanément, s’arranger de la présence du très anti-israélien Amr Moussa sur l’échiquier égyptien et celui de la Ligue Arabe, pour unir les forces contre l’armée et le renseignement entre les mains d’Omar Suleiman.

 

 

Mieux encore, en tant que grand argentier, en Arabie Saoudite, au Qatar et les pays du Golfe, du « Fonds pour le Bien », qui alimente les caisses de l’IHH turque, le Hamas et d’autres officines afghanes ou des Balkans, il a le pouvoir financier de faire converger les intérêts de l’Egypte islamique, de la Turquie de l’AKP et de suffisamment de princes saoudiens, pour un mariage de raison entre les différents agendas.

 

Influent dans toute l’Europe, il y dispose d’une force de persuasion sur le moyen terme, incitant Bruxelles à ne pas trop manifester sa soudaine prise de conscience des « échecs du multiculturalisme ». L’Establishment américain, favorable à une « entente laïque » avec les Frères Musulmans, autant qu’au vieux projet gelé d’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, ne devrait pas s’opposer à cette « résistible ascension » qu’il aura lui-même favorisé, par l’entremise de la « politique CNN » pour seule diplomatie.

(extrait de "I Comme Icare", l'expérience de Milgram-soumission à l'autorité)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

nanou42 20/02/2011 15:41


catho non praticante, 42 ans à l'EN ...j'en ai vu des musulmans "doux" ...mais les jeunes de maintenant sont trés impliqués et surtout "catéchisés" par des imams non francophones, et deviennent
adeptes d'idées toutes faites qui les conduisent à renier la France ,(mais en profitant de tout ce qu'il peuvent en tirer!!!)que ce soit "en douceur" où violemment, les musulmans n'acceptent pas
les autres religions ce qui ressemble très fortement à ce qui se passait avec les catholiques au temps des croisades...et de toute façon , pourquoi s'inquieter ...regardez ce qui se passe à Lille,
et dans d'autres ville de France ...lentement mais sûrement ,nous sommes "assimilés" et NON le contraire !!et tout le monde laisse faire ,dans la joie et la bonne humeur , par lâcheté,par
indiffférrence, par conviction politique, bref, l'Islam nous dévorre de plus en plus , sournoisement , et il n'est pas besoin d'aller chercher qui que ce soit pour s'interroger sur le devenir de
notre culture ! dans peu de temps ,en France aussi, il faudra porter le voile, rester à la maison et cesser de se cultiver si l'on est une femme...(et un homme aussi d'ailleurs ,le savoir nuit à
l'application de la Loi islamique !!!)
Donc , nous sommes perdus , sauf réactions energiques et URGENTES ...mais nous en sommes loin ....et j'espère que je ne le verrai pas, mes petits enfants eux , oui !!!et Dieu me pardonne s'ils
m'accusent d'avoir laissé faire!!!


aval31 18/02/2011 16:03


merde, j'espère que j'aie fait de mon mieux (c'est à dire pas grand chose) pour éviter le pire.

et vous ?


Gad 18/02/2011 15:31


A "Martinez" encore, le soumis : niez-vous ceci? Tâchez de trouver un début d'argument convaincant, en dehors de "si t'es pas musulman ferme-là", sans quoi je vous colle sur le fauteuil d'Hoffman
et on va voir qui rit le dernier :

le Cheik Yussuf Al-Qaradawi est sans conteste le mentor spirituel des Frères musulmans. Il diffuse son venin tous le samedi soir sur la chaîne arabe, al-Jazeera, maniant le verbe avec maestria pour
exacerber la haine des musulmans contre l’Occident et les Juifs.

Il appelle à tuer les apostats, les homosexuels et il a confié en direct son admiration pour Hitler, qu’il voit comme un envoyé d’Allah chargé de punir les juifs. «Allah a imposé Hitler sur les
juifs pour les punir, et si Allah le veut, la prochaine fois, ce sera par la main des croyants» (voir vidéo). Il a également émis une fatwa appelant à tuer Wafa Sultan.


Gad 18/02/2011 12:35


C'est distrayant, monsieur l'adepte de la lapidation des femmes, des homosexuels et des attentats-suicides (si vous suivez correctement les enseignements de ce vieux filou, car tout ceci et autres
joyeusetés font partie intégrante de ses enseignements), de venir faire votre prêche, dès qu'on toucherait à l'icône des extrémistes d'Al-Banna et Al Jazeera, actuels adeptes de la Taqqyia en
Europe.

Les Salafistes sont repérables à deux cent mètres à la ronde, lui beaucoup plus "soft", tout en ronds de jambes, qui a dit le contraire? L'Iran a, globalement, échoué par rigorisme, et est
contraint de verser dans l'islamo-fascisme en condamnant à mort tout opposant, les frères sont plus "patients" : n'"est-ce pas ce qui est écrit noir sur blanc? Ou on désapprend à lire en répétant
des mantras appris par coeur?

Aussitôt on voit débarquer un petit flic des ligues de vertu, tout effarouché et prêt à servir à l'emploi de ses nouveaux maîtres. Comme "Martinez": "nous les Musulmans". J'en connaissais, mais
plutôt versés dans la Corrida, jusqu'à présent. On se passionne soudain pour la Place Tahrir? Bien que d'être directement passé du franquisme au socialo-vert tendance Kieffieh-Zapatero, des fois,
ça peut déclencher un chocs psychologique irréversibles...

Contrairement à vos maquillages malahabiles, il est repéré depuis longtemps, à travers ses fondations saoudiennes et qataries, dont la fameuse "Fondation pour le Bien", pour être un des
fournisseurs d'argent frais à la colonisation spirituelle de la Turquie, via les Ministres des finances AKP, lorsque la Turquie était essentiellement soufie durant des siècles. Mais, en Islam, il
n'est pas dit que les minorités spirituelles aient seulement leur mot à dire.

Qaradawi est dans l'import-export d'Islam toxique à petites doses et c'est toute sa force (on peut aussi lui reconnaître des "qualités" ou est-ce également blasphématoire?), ce qu'explique plutôt
bien ce texte, quoi que de façon "lapidaire", aurait dit Frère Tariq, le petit-fils!. Certains préfèrent le "hard", d'autres les drogues douces, en matière d'opium du peuple.

Sachez, en tout cas, que vous ne leurrez personne en venant ici faire remarquer qu'il serait BLASPHEMATOIRE de parler de Qaradawi SI et seulement SI on n'est pas Musulman, et pas seulement
MUSULMAN, mais PRATIQUANT!.


Vos atteintes aux libertés et à la libre écriture ou parole, on s'en tape. Ok, "Martinez" de Toulouse? Quand on a un peu de cran, on respecte déjà ses traditions et on ne la joue pas "je file à
l'andalouse avec les FM".

En logique, cela s'appelle un raisonnement tautologique. Il revient à dire : "Allah Waqbar". Et les Kuffar, vous n'avez qu'un droit : la fermer.

Allez donc vous écraser comme les mouches du coche de sa Majesté Qaradawi, avec vos professions de foi, auprès d'autres vitrines.


Martinez 18/02/2011 12:01


Bonjour.

Encore un article orienté.

Qaradawi est un des savants musulmans les plus modérés du monde musulman.

Le comparer avec Khomeny c'est n'importe quoi.

Les salafistes et l'Arabie Saoudite ne peuvent pas l'encadrer car il est trop souple sur bien des avis religieux.

Quand on ne connait pas un sujet et quand on est pas pratiquant de l'Islam, on en parle pas, nous musulmans pratiquants nous savons que Qaradawi n'est pas un extrémiste.


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis