Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:15

 

 

 Dexter van Zile (Copier)

Dexter Van Zile

 

 

Manfred Gerstenfeld interviewe Dexter van Zile

 

 

“En 1994, le Révérend Naïm Ateek a fondé le Centre Œcuménique Sabeel de Théologie de la Libération à Jérusalem. Ce prêtre anglican, qui détient la nationalité israélienne et ses associés, présentent les Palestiniens comme des victimes identiques à Jésus, à son époque. Dans un texte, publié en 2005, le Centre Sabeel a établi le parallèle entre la situation dans la bande de Gaza et celle du Christ cloué sur la croix. Il a comparé, à la crucifixion du Christ, la construction de la barrière de sécurité près de la Bande Occidentale, en Judée-Samarie. Sabeel fait aussi la promotion de l’idée qu’Israël est voué à répéter les mêmes péchés que les Israélites de l’antiquité, comme le détaillent les récits du Premier (« Ancien ») Testament.

 

“Ateek a créé une puissante infrastructure antisioniste internationale. En diverses occasions, il a pu influencer les assemblées bien plus vastes des Eglises aux Etats-Unis. Sabeel est parvenu à transformer l’antisionisme en une pratique religieuse concurrente, au sein des courants dominants des Eglises américaines et comme un facteur persistant de la pensée protestante. Cela s’est même produit dans un certain nombre de congrégations où, jusqu’à présent, les militants antisionistes ne constituaient pas la majorité au sein de leurs assemblées nationales ».

 

Dexter Van Zile est l’analyste des Media Chrétiens, au nom du Comité pour une Information Objective dans les Reportages sur le Moyen-Orient en Amérique (Committee for Accuracy in Middle East Reporting in America -CAMERA). Ses écrits sont parus dans de nombreux journaux juifs américains, aussi bien que dans le Jerusalem Post, Tendances Œcuméniques (Ecumenical Trends ) et le Boston Globe.

 

Il fait remarquer que : “En supplément de la publication des écrits de son fondateur, Sabeel diffuse son message à travers des conférences régionales aux Etats-Unis et des missions d’étude régulières en Israël. Les antisionistes de l’extrême-gauche américaine, et de groupes israéliens ou juifs offrent une place de choix dans leurs colonnes, aux conférences de Sabeel, où Israël est réduit à des normes de conduite strictement bibliques.

 

“Les ennemis musulmans d’Israël, y compris les terroristes, ne sont, par contre, tenus d’observer aucune norme particulière. Ateek et le Centre parlent très peu du Hamas et du Hezbollah. Pas plus, ils ne mentionnent les violations perpétrées contre les minorités religieuses et ethniques, dont de nombreux Chrétiens, de la part des majorités musulmanes dans les pays islamiques, à travers tout le Moyen-Orient.

 

“Sabeel publie une newsletter trimestrielle, Cornerstone. Ses militants –dont certains figurent sur les fiches de paie des principales congrégations américaines – accueillent des conférences internationales annuelles à Jérusalem et conduisent des « séjours de témoignage » réguliers en Terre Sainte, où des Pasteurs sont recrutés pour promouvoir la cause de l’Antisionisme. Selon les Amis de Sabeel en Amérique du Nord (FOSNA) Sabeel a accueilli environ trente « séjours de témoignage » en Israël et dans les territoires disputés. La page d’accueil de leur site les détaille, ainsi que l’emploi de guides parlant les langues vernaculaires, afin d’encourager les Chrétiens à tout savoir des « démons » qui hanteraient le régime Sioniste. En 2010, les militants de Sabeel à Washington DC ont également organisé une campagne de boycott, qui a, d'ailleurs, échoué, contre les produits Ahava, fabriqués en Israël, devant un salon de beauté du Maryland qui fournissait ces crèmes de maquillage.  

 

“Ces militants se perçoivent comme ceux qui osent faire face à des adversaires théologiques puissants et bien établis, comme les Chrétiens Sionistes, le “lobby israélien”, et les groupes d’opinion dominante parmi les Juifs Américains. Ils se comparent aux premiers Apôtres Chrétiens, entraînés dans des confrontations similaires, face à leurs adversaires, qui se sont traduites par la conversion de nombreux Juifs au Christianisme. De tels affrontements menés par ces groupes visent à convertir les gens à la cause millénariste et messianique de l’Antisionisme Chrétien -et laïc-.

 

“Ateek a formulé les idées qui l’ont conduit à la fondation de Sabeel, lorsqu’il étudait pour passer son Doctorat de Ministère du culte, au Séminaire Théologique de San Franscisco, au début des années 1980. Lors de la rédaction de son mémoire de Doctorat, en 1982, il a appelé à l’instauration d’un Centre Chrétien consacré à faire la paix, en Israël, qui permettrait aux Chrétiens palestiniens et à leurs partisans, à l’extérieur de la région, particulièrement aux Etats-Unis, de remplir leurs obligations pour mener à bien « leur ministère du culte, à l’égard de la prophétie et de la réalisation de la paix ».

 

“Dans sa dissertation, Ateek développe des arguments qui sapent les fondements de la légitimité de toute souveraineté juive. Son message et celui de son premier livre, affirment que le peuple juif ne peut être titulaire en propre d’un état souverain. Sa critique radicale d’Israël commence par une citation exhaustive de l’historien Arnold J. Toynbee. Ses diatribes extrêmement antisionistes s’en prennent, de manière impitoyable, à la façon dont l’Israël moderne a supplanté l’image d’Israël comme représentant le peuple de D.ieu, où l’appartenance était « conditionnée à notre obéissance des Commandants D.ivins ».

 

“Toynbee comparait aussi les Sionistes aux Nazis. Il a, en outre, déclaré que « les Juifs Sionistes sont un fragment de fossile issu d’un corps étranger ». Le philosophe israélien Nathan Rotenstreich a affirmé que l’antisionisme de Toynbee est clairement motivé par une animosité exclusive envers l’Etat d’Israël. La même chose se vérifie en ce qui concerne l’antisionisme d’Ateek.

 

“Le point de départ intellectuel de l’antisionisme d’Ateek est différent de celui des adversaires musulmans d’Israël. Pourtant, sa conclusion est presque identique : les Juifs ne sont pas une nation destinée à obtenir leur propre Etat souverain. Ce sont des « apostats religieux qui doivent accepter leur statut en tant que peuple assujetti » [équivalent à la dhimmitude des Musulmans]. Dans les écrits d’Ateek, la théologie de la Substitution chrétienne fusionne avec la théologie musulmane de la substitution au Moyen-Orient, pour former un front du mépris uni envers la notion même de souveraineté juive ».

 

Van Zile conclut : “ Sabeel et ses partisans occidentaux mettent en acte un drame théologique. Ils suggèrent à leurs disciples qu’ils sont engagés dans un bras de fer avec les forces d’Israël, incarnées par l’Etat d’Israël et ses partisans aux Etats-Unis. Cette scène contient des similarités troublantes avec le conflit entre l’Eglise et la Synagogue, qui remonte aux fondements du Christianisme, il y a deux mille ans et a constitué la racine originelle de l’antisémitisme massif qui s’est donné libre cours durant vingt siècles.

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

 

Adaptation : Marc Brzustowski.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gerard.david 17/02/2013 14:55

Ben Youda Ben Youssouf était rabien dans la ville de Nazareth, et c'est pas illisonisme qu'il a pétendut être fils de D'Ieu. Ses parents, Marie et Joseph, étaient juif et non jamais prétendu
descendre de la famille de D'ieu, il n'en a pas. Son peuple c'est le peuple de D'ieu, le seul l'unique de tout l'univers. Nous sommes tous juifs sur la terre, grD'ieu. Savouah tov a tous soeurs et
freres grace a D 'ieu.

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis