Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 22:51

Samir Kuntar blessé à Beyrouth  

 

Un site internet libanais cite des résidents du bastion du Hezbollah qui affirment que l’archi-terroriste aurait été blessé dans l’explosion.

 

 

 

Roee Nahmias

Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4101980,00.html


Publié le: 

.30.07.11, 13:25 / Israël News

 

 

 

 

Le site internet “Dossiers libanais” a rapporté, ce samedi 30 juillet que des résidents du bastion du Hezbollah dans le sud de Beyrouth affirment que Samir Kuntar, un terroriste lebéré par Israël, il y a trois ans, a été blessé dans une explosion dans un des immeubles touchés.

 

Ce site internet marginal a concédé que ces témoignages pouvaient ne pas être justes et que son reportage se fondait sur les rumeurs qui ont cours dans la banlieue de Dahiyeh.

 

 

En supplément, le reportage cite d’autres témoins affirmant qu’on a retrouvé le corps d’une personne décédée dans l’un des logements. Une source du Hezbollah, de son côté, a raconté au site que l’explosion était due à l’explosion d’une bonbonne de gaz.

 

Selon le journal libanais al-Nahar, l’explosion est survenue vendredi soir dans le sud de Beyrouth. Des sources ont déclaré au journal que ce n’étit pas la conséquence d’une explosion de réserve de gaz, mais plutôt « d’un engin explosif ou d’une grenade à main ».

 

Le Hezbollah a été prompt à boucler toute la zone, ajoute le reportage. L’explosion est apparemment survenue au dixième étage d’un immeuble près de la mosquée centrale fréquentée par le groupe chi’ite.

 

Les forces de police ont été maintenues à l’extérieur de la zone concernée par les gardes armés du Hezbollah, mais le papier a appris qu’une personne avait bien été tuée dans l’explosion.

 

Les sources du journal, cependant, ont rejeté l’idée que le logement était utilisé pour le stockage d’armements, et ont expliqué qu’il s’agissait plus probablement d’un engin explosif ou d’une grenade à main « déclenchée par accident ». Le Hezbollah a préféré garder le silence sur cette affaire.

 

Samir Kuntar faisait partie d’une cellule de quatre terroristes qui était entrée en Israël, le 22 avril 1979. Elle est parvenue sur la plage de Nahariyah et a fait feu sur un croiseur de la police, tuant Eliyahou Shahar.

Juste après, ces homes ont pénétré au domicile de Danny et Smadar Haran, pour kidnapper Danny et sa fille, Einat, âgée de quatre ans, alors que Smadar et une autre de ses filles, Yaël, parvenaient à se cacher.

 Les Terroristes avaient ramené les Haran vers la plage, où des affrontements s’en sont suivis avec la police et les soldats de Tsahal. Deux terroristes ont été tués, mais Kuntar avait réussi à assassiner Danny et Einat, avant d’être arrêté. Yaël Haran a été étouffée et tuée, tandis que Smadar tentait de lui faire garder son calme, mais n’était pas parvenue à la retenir. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

akry 31/07/2011 09:18


Où l'on voit bien qui sont les maîtres au Liban : le hezb boucle un quartier avant la police. Heureux les états de droit.


akry 31/07/2011 09:17


Voilà pourquoi il devrait être impossible de libérer de tels assassins dans les habituelles tractations chantage. Il serait bon qu'un loi pût l'interdire.


Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis