Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 00:12

Par Khaled Asmar

SYRIE : des centaines de morts à Deraa. Un génocide

Assad dégarnit le front face à Israël pour diriger son armée contre Deraa.

lundi 25 avril 2011 - 15h41, par Khaled Asmar - Beyrouth

 

http://mediarabe.info/spip.php?article1978


Logo MédiArabe.Info

Selon des témoins syriens, qui ont fui Deraa vers la Jordanie, la mosquée Al-Omari a été détruite ce lundi matin, sur les citoyens qui s’y sont réfugiés depuis le début de l’assaut donné par les unités spéciales de la Garde présidentielle syrienne.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article

Saad Silawi, le correspondant de la télévision « Al Arabiya » en Jordanie, cite une syrienne mariée à un jordanien, qui a réussi à quitter Deraa ce matin, selon laquelle plus de 150 personnes ont été tuées ce matin, et des centaines d’autres ont été blessées. Les forces spéciales dirigées par Maher Al-Assad, le frère du président qualifié en Occident de « réformateur », ont investi la ville et bombardé aux chars d’assaut le quartier de la mosquée Al-Omari. Cette mosquée a été détruite sur la tête des habitants qui s’y étaient réfugiés.

Selon plusieurs interlocuteurs, les similitudes sont frappantes entre Hama en 1982 et Deraa en 2011. Ils rappellent comment « le président Hafez Al-Assad, qui bénéficiait déjà de la complicité israélienne et américaine, et qui se présentait comme modéré face aux intégristes, s’est appuyé sur son frère sanguinaire Rifaat pour réduire la contestation à Hama. Près de 30 ans après, le même scénario se reproduit avec Bachar Al-Assad, l’ami de l’Occident (il a étudié en Grande-Bretagne et a été invité au pays des droits de l’homme et honoré un certain 14 juillet) qui se présente comme réformateur pris en otage par les caciques du Baas, et qui sous-traite le génocide à son frère Maher ». Mais contrairement à 1982, l’information circule à la vitesse du son (par téléphones portables) et en 2011, les Syriens sont moins dupes. En outre, le régime est obligé de disperser ses forces, avec plus de dix villes qui sont déjà considérées comme rebelles. L’armée, qui sera vite débordée, ne peut que se diviser. A moins que le régime n’appelle l’Iran, l’OTAN ou Israël à l’aide pour décimer la population !

A cet égard, le soutien iranien à Assad n’est plus un secret pour personne. Le site « Beirut Observer » a révélé hier dimanche qu’un bâtiment de la marine iranienne, chargé d’armes chimiques destinées à la Syrie, a été intercepté à l’entrée sud du Canal de Suez par les Egyptien. D’ailleurs, avec beaucoup d’ironie, les Syriens soulignent que « l’armée syrienne s’est repliée du front du Golan, face à Israël, pour attaquer Deraa et réduire la population qui réclament un peu de liberté et de démocratie et un peu de dignité. Mais avec notre président réformateur, ami de l’Occident et complice d’Israël, nous n’aurons ni démocratie, ni liberté, encore moins de dignité. Au contraire, il est déterminé à nous reprendre notre vie ».

Voir aussi notre récit en cliquant ici

Khaled Asmar

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source« MediArabe.info »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis