Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 18:42

 

 

Syrie : le massacre en cours à Homs, Hama et Zabadani. Plus de 260 morts en une nuit (actualisation permanente)

 

Pour suivre l’actualité, actualisez la page

 

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2102

 

 

samedi 4 février 2012 - 01h32, par Mediarabe.info - Rome

Logo MédiArabe.Info

Après une nuit "rouge de sang", qui a fait plus de 250 morts et 700 blessés à Homs, l’Armée Syrienne Libre décrète la mobilisation générale pour riposter au massacre. Elle menace de frapper des cibles stratégiques à Damas. L’ASL accuse le régime d’avoir obtenu le feu vert russe pour éliminer le peuple.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article 

Pour suivre l’information minute par minute, veuillez actualiser cette page en permanence (heure de Rome)

Samedi 4 février 2012 - 04h36 - Une forte explosion à Hama. La télévision « Al Arabiya » cite à l’instant le centre d’information de la révolution syrienne selon lequel une très forte explosion vient de se produire à Hama, sur la route d’Alep. Le centre d’information ne précise ni la nature de l’explosion, ni les dégâts qu’elle aurait causés, encore moins la cible visée.

Samedi 4 février 2012 - 04h10 - Des déserteurs vengent Homs à Banyas. Selon des sources syriennes, des déserteurs ont attaqué des positions de l’armée et des milices syriennes à Baniyas, sur la côte syrienne. Les cibles ont été touchées, mais aucun bilan des attaques n’a été communiqué.

Samedi 4 février 2012 - 03h46 - Des blessés parmi les manifestants à Arihah (Idlib) Les forces du régime ont tiré à balles réelles sur un rassemblement nocturne organisé à Arihah, dans la province d’Idlib, en soutien avec Homs et Zabadani, endeuillées par plus de 350 morts. L’opposition syrienne affirme que plusieurs manifestants ont été blessés.

Samedi 4 février 2012 - 03h17 - De violents combats sont signalés à Harasta Selon la télévision « Al Jazeera », de fortes explosions ont été entendues dans la région de Harasta, dans la province de Rif Damas. Celle ville, située à une quinzaine de kilomètre au nord de Damas, serait le théâtre de violents combats entre l’Armée Syrienne Libre et les forces du régime.

Samedi 4 février 2012 - 03h05 - Les forces du régime enlèvent les blessés et kidnappent les cadavres à l’hôpital Selon la télévision « Al Jazeera », « les forces du régime ont investi l’hôpital Al-Amal (Espoir) à Homs. Ils ont enlevé plusieurs blessés qui y étaient admis, et ont emporté les cadavres des victimes ». Il ne fait pas de doute que cette opération vise à empêcher la diffusion des images du massacre. Les opposants syriens craignent que ces victimes ne soient enterrés dans des fosses communes.

Samedi 4 février 2012 - 02h59 - Le régime utilise des obus de 240 mm à Homs et Zabadani Selon plusieurs sources, le régime a utilisé des armes lourdes contre Homs et Zabadani, dans le but de détruire et de tuer. Des obus de 240 mm se sont abattus sur les immeubles, détruisant plusieurs bâtisses et faisant plus de 350 morts dans les deux villes, dont 250 dans la seule ville de Homs.

Samedi 4 février 2012 - 02h52 - « Idlib se révolte et se libère » Après la dispersion des manifestations qui se sont déroulées durant la journée de vendredi, et pendant la soirée, les informations venues de Homs annonçant le massacre à grande échelle commis par le régime ont relancé la mobilisation. Selon plusieurs sources concordantes, « plus de 30.000 hommes de la ville et de la province d’Idlib se sont alors révoltés. Ils ont pris les armes et ont attaqué les positions de l’armée et de la milice du régime. Ces derniers se sont enfuis ». Les mêmes sources affirment que la province d’Idlib est sur le point de se déclarer « zone libre ».

Samedi 4 février 2012 - 02h48 - Deux attaques à Damas L’Armée Syrienne Libre affirme avoir attaqué et détruit deux positions tenues par les forces du régime, peu après minuit, dans le quartier Al-Qidam, à Damas.

Samedi 4 février 2012 - 02h41 - Le massacre de Homs fait rougir les Israéliens Selon plusieurs témoins syriens, « le massacre commis cette nuit à Homs dépasse, par son ampleur, les massacres commis par Israël contre tous les Arabes. Même à Qana, au Liban (1996, opération Raisins de la colère), l’armée israélienne n’a pas atteint ce degré de cruauté. Assad a fait rougir les Israéliens ». Selon les mêmes sources, le bilan de la tuerie s’este encore alourdi, atteignant 250 morts. De nombreux blessés risquent de succomber à leurs blessures, faute de soins.

Samedi 4 février 2012 - 02h37 - Les opposants envahissent l’ambassade syrienne en Grèce Selon la télévision « Al Jazeera », des manifestants syriens en Grèce ont envahi l’ambassade de Damas à Athènes. Ils ont remplacé le drapeau syrien (imposé par le parti Baath) par celui adopté par la révolution (le drapeau de l’indépendance).

Samedi 4 février 2012 - 02h23 - L’ASL encercle le siège de la Sûreté de l’Etat à Zabadani L’Armée syrienne libre semble avoir mis ses menaces à exécution. Après avoir attaqué le siège des renseignements de l’armée de l’air à Homs, elle affirme encercler le siège de la Sûreté de l’Etat (la police politique du régime) à Zabadani.

Samedi 4 février 2012 - 02h20 - Des Syriens et des Jordaniens manifestent à Amman Des centaines de ressortissants syriens en Jordanie, ainsi que des Jordaniens, manifestent en ce moment devant l’ambassade de Syrie à Amman, pour dénoncer le massacre de Homs, l’attaque contre Hama, l’offensive à Zabadani et le pilonnage des villes de Rif Damas.

Samedi 4 février 2012 - 02h14 - Des appels à manifester à travers la Syrie L’opposition appelle le peuple syrien révolté à se mobiliser, après le massacre de cette nuit, et à manifester à travers le pays. Grâce à cette mobilisation, et des manifestations géantes permanentes, les révoltés comptent faire plier le régime, qui donne déjà des signes de faiblesse, notamment sur le plan économique.

Samedi 4 février 2012 - 02h11 - L’ASL bombarde le siège des renseignements à Homs Dans un communiqué publié cette nuit, l’Armée Syrielle Libre affirme avoir attaqué aux armes légères et moyennes et aux roquettes RPG le siège des services de renseignement de l’armée de l’air, situé sur le rond point de l’air à Homs. L’Attaque, qui se veut une riposte au massacre commis cette nuit, a provoqué un incendie dans le bâtiment.

Samedi 4 février 2012 - 02h07 - Les forces du régime attaquent HamaPlusieurs sources concordantes affirment, cette nuit, que les forces du régime ont lancé une attaque contre la ville de Hama, notamment par le sud et l’est. Plusieurs dizaines de chars d’assaut et de blindés sont impliqués dans cette offensive.

Samedi 4 février 2012 - 02h05 - L’opposition syrienne s’en prend aux ambassades de Damas L’opposition syrienne a annoncé cette nuit qu’après le massacre de Homs, des militants ont investi et occupé, cette nuit, plusieurs ambassades du régime. Il s’agit notamment de l’ambassade de Syrie à Amman (Jordanie), à Berlin (Allemagne) et au Caire (Egypte).

Samedi 4 février 2012 - 01h55 - L’Armée Syrienne Libre capture 19 soldats à Homs L’ASL a diffusé un enregistrement montrant les 19 soldats capturés à Al-Khaldiyeh, à Homs. Parmi ces captifs figurent plusieurs militaires alaouites. L’ASL affirme qu’ils sont bien traités, car elle refuse de tomber dans le piège du régime qui cherche à donner une connotation confessionnelle au conflit. L’ASL promet de les remettre à un employé de l’ambassade de Russie à Damas, dans trois jours.

Samedi 4 février 2012 - 01h50 - Burhan Ghalioun appelle à la création d’un fonds de reconstruction de la Syrie Le président du Conseil National Syrien (CNS) propose la création d’un fonds pour reconstruire la Syrie et aider la population, qui a tout perdu. Il invite les Européens et les pays arabes à contribuer à ce fonds.

Samedi 4 février 2012 - 01h43 - Burhan Ghalioun affirme que l’arrêt de la violence passe par le départ de Bachar Al-Assad Le président du Conseil national syrien, Burhan Ghalioun, interrogé cette nuit par la télévision « Al Arabiya », affirme que le seul moyen de mettre un terme à la violence en Syrie est le renversement du régime. L’arrêt du crime passe par le départ du criminel Assad. Il a ajouté que le peuple syrien est déterminé à en finir avec le régime. Face à la révolution populaire, le régime recourt au terrorisme de masse. Ce qui atteste que ses heures sont comptées.

Samedi 4 février 2012 - 01h40 - Des appels aux dons de sang à Homs La population de Homs, endeuillée par des bombardements intensifs (230 morts et 700 blessés), lance des appels urgents aux dons de sang pour sauver les blessés, d’autant plus que ces victimes sont soignées dans les hôpitaux de fortune installés dans les maisons privées. Car les miliciens du régime, et certains membres du corps médical achèvent les blessés dès leur admission dans les hôpitaux publics.

Samedi 4 février 2012 - 01h36 - L’Armée Syrienne Libre menaceAmmar Al-Wawi, l’un des commandants de l’Armée Syrienne Libre, affirme que le régime de Bachar Al-Assad est décidé à éliminer tout le peuple. Il vient de distribuer à ses unités et à ses miliciens, déployés autour de Homs, de Hama et de Deraa notamment, des masques à gaz. Ce qui laisse croire que le régime veut recourir à des armes de destruction massive. Mais l’ASL affirme que depuis cette nuit, il n’y a plus de place au dialogue et menace de bombarder Damas et tous les postes de commandement du régime et ses fiefs. L’ASL demande à la population de Damas de s’éloigner de ces cibles.

Samedi 4 février 2012 - 01h28 - L’Armée Syrienne Libre accuse Ammar Al-Wawi, l’un des commandants de l’Armée Syrienne Libre (ASL) accuse, cette nuit, directement la Russie et certains pays voisins (Iran, Liban, Irak) par leur implication, et indirectement la Ligue arabe et la communauté internationale par leur inaction, d’avoir donné le feu vert à Assad pour massacrer le peuple syrien.

Samedi 4 février 2012 - 00h57 - Le Conseil de sécurité se réunira samedi à 15h00 GMT, après le massacre de 230 personnes à Homs Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit se réunir samedi à 15h00 (GMT) pour tenter de voter une résolution relative à la Syrie. Mais pour éviter le veto de la Russie, la Ligue arabe (le projet de résolution étant présenté par le Maroc) et les Occidentaux ont dû vider la résolution de son contenu. La Russie refuse en effet de mettre un terme au massacre en cours en Syrie (le deux régimes alliés mènent un seul et unique combat). La réunion de samedi interviendra ainsi après le massacre commis cette nuit à Homs, où le bilan vient de s’alourdir à 230 morts et 700 blessés.

Samedi 4 février 2012 - 00h49 - De violents combats à Zabadani La télévision « Al Arabiya » cite, à l’instant, le centre d’information de la révolution syrienne, selon lequel de violents combats se déroulent en ce moment entre les forces du régime, qui ont lancé une offensive contre la ville de Zabadani, et l’Armée syrienne libre, qui la défend après l’avoir « libérée » la semaine dernière.

Samedi 4 février 2012 - 00h44 - Le bilan s’alourdit à Homs. 200 morts et plus de 700 blessés cette nuit Les comités de coordination de la révolte syrienne revoit à la hausse le bilan du pilonnage de Homs par les forces du régime. Désormais, les bombardements, qui se poursuivent sans discontinue, ont fait 200 morts et plus de 700 blessés. Ce bilan pourrait encore s’alourdir d’autant plus que de nombreux blessés, ne sont pas secourus, risquent de succomber à leurs blessures ou aux hémorragies. Les cadavres sont entassés dans les rues et sous les décombres. Assad semble tenir sa promesse : faire oublier la criminalité de son père.

Samedi 4 février 2012 - 00h30 - L’armée du régime lance une vaste offensive à l’est de Damas Selon les informations en provenance de Syrie, les forces du régime ont lancé, cette nuit, une vaste offensive contre les villes de la banlieue est de Damas. L’attaque vise notamment la Ghouta, Sebqa, Jesreen, Kafar Batna, et Harmala. Pendant ce temps, les négociations au Conseil de sécurité de l’ONU butent sur l’opposition russe. Les opposants syriens accusent Moscou de bloquer toute résolution, afin de permettre au régime de reconquérir le terrain perdu, au prix de centaines de morts. Ce qui explique la violence de l’attaque contre Homs et contre Rif Damas, lancées cette nuit. Depuis la soirée, 138 personnes ont été tuées à Homs, et plus de 500 autres ont été blessés. Les appels au secours lancés par la population restent vains, les ambulances ne peuvent s’aventurer dans la ville soumise aux violents bombardements, et les miliciens achèvent les blessés dès leur admission aux hôpitaux.

Samedi 4 février 2012 - 00h09 - Plus de 138 morts et 500 blessés. A avec la boucherie de Homs, Bachar Al-Assad veut faire regretter son père ! Selon un nouveau bilan, relayé à l’instant par la télévision « Al Arabiya », l’attaque menée par les forces du régime dans le cadre de sa politique de terre brûlée, a fait au moins 138 morts et plus de 500 blessés. Depuis trois heures, plusieurs quartiers de Homs sont violemment bombardés à l’artillerie lourde et les mortiers de gros calibres. Le pilonnage a commencé dans la soirée après une importante manifestation nocturne. Selon les témoins, les cadavres jonchent le sol, et les ambulances ne parviennent pas à évacuer les victimes. D’ailleurs, les miliciens du régime encerclent plusieurs hôpitaux de la ville pour achever les blessés qui y seront admis. De ce fait, les opposants syriens soulignent, ironiquement, que « Bachar Al-Assad veut faire pire que son père et le faire regretter, faisant allusion au massacre de Hama commis il y a 30 ans jour pour jour. Mais la différence qu’en 2012, les Syriens disposent de caméras, de téléphones et d’internet. Assad ne peut plus massacrer à huis clos et nous ne nous laisserons pas faire. Assad finira comme Kadhafi », concluent-ils.

Vendredi 3 février 2012 - 23h47 - Nouveau bilan du massacre de Homs : 40 morts et 168 blessés Selon un nouveau bilan établi par le comité général de la révolte syrienne, l’attaque menée cette nuit contre le quartier Al-Khaldiyeh, à Homs, par l’armée du régime syrien, fait désormais étant de 40 morts et 168 blessés. Ce bilan s’ajoute aux 38 personnes déjà tuées dans la répression durant la journée de vendredi.

Vendredi 3 février 2012 - 23h33 - Le régime commet un massacre à Homs et s’apprête à attaquer Al-Zabadani Le comité général de la révolte syrienne affirme ce soir que le régime de Bachar Al-Assad a commis un véritable massacre, cette soirée, dans le quartier Al-Khaldiyeh à Homs. Selon l’opposition, les forces du régime ont tué 25 personnes et en ont blessé 150 autres. Ce massacre coïncide avec le 30ème anniversaire du massacres de Hama, en 1982. De son côté, le Rassemblement des libéraux de Damas, un groupe opposant au régime, affirme que l’armée du régime commence son assaut, cette nuit, contre la ville de Zabadani, dans la province de Rif Damas. Plusieurs dizaines de chars d’assaut avaient été massées dans la région depuis plusieurs jours, en prévision de cette attaque. Rappelons que les milieux proches de Bachar Al-Assad, notamment ses alliés libanais, affirment depuis plusieurs jours que « le régime se prépare à éradiquer la révolte ». Des sources syriennes ajoutent à cet égard que « le régime a demandé à la Russie de couvrir politiquement son offensive tous azimuts, et qui pourrait faire jusqu’à 400 morts par jour. Moscou lui aurait suggéré de ne pas dépasser 100 morts par jour pour éviter de susciter une forte émotion internationale ». La diplomatie russe craint de ne pas pouvoir soutenir Damas dans une telle situation.

Mediarabe.info

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis