Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 22:38

Pour aschkel.info et lessakele

Cliquez pour lire ses analyses

Benilou

 

 

TERRORISME : UN MAL INTERNATIONAL

Par Jacques BENILLOUCHE

 

 

 

 

 

 

Il est difficile de se réjouir lorsque d’autres pays qu’Israël subissent le feu des terroristes. Quelque soit leur nationalité, les victimes civiles paient un lourd tribut à une cause qui n’est pas souvent la leur, à un conflit qui a pris racine loin de leurs frontières et à une haine tellement exacerbée qu’elle entraine des jeunes intoxiqués et des femmes désespérées à s’immoler au nom d’une barbarie incompréhensible. Les images de couloirs de métro encombrés de blessés, de corps déchiquetés et de visages brûlés semblaient appartenir au monde irréel de cinéma alors que la réalité douloureuse s’imposait devant des esprits incrédules. Après les bus calcinés de Tel-Aviv, les Twins Towers de New-York et le métro de Moscou démontrent que les deux Grands ont été touchés au cœur de leur chair. Subitement les consciences se réveillent pour faire comprendre au monde libre que la mort et le sang ne peuvent être des justifications à des revendications nationales politiques, si justifiées soit-elles, ou à des exactions subies par des peuples abandonnés.

 

Terrorisme sans frontières

 

            Ces actes terribles ont pour conséquence d’impliquer tous les gouvernements car le terrorisme ignore les frontières.  La France n’a pas été épargnée et les informations diffusées par ses services de sécurité démontrent que plusieurs projets récents d’attentats ont été démantelés à temps. Elle n’est pas non plus à l’abri d’actes de folie. Toutes les images transmises par les médias sur l’attentat de Moscou rappellent à l’identique celles qui ont ensanglanté Tel-Aviv ou Jérusalem avec la même haine, la même inconscience et parfois la même impunité. Les bombes dans le métro de Moscou et les roquettes envoyées depuis Gaza sur les villes frontières poursuivent le même objectif : créer le trouble et la panique parmi une population civile désarmée et privilégier la lâcheté comme critère de réussite.

            Les démocraties prouvent leur impuissance parce qu’elles sont piégées sur la façon de réagir. Parfois la démocratie tue la démocratie. Leurs réactions sont toujours uniquement sécuritaires parce qu’elles ne se donnent pas le droit d’utiliser les mêmes méthodes et les mêmes armes que les terroristes. Pour éviter de fustiger une communauté suspecte, celle des musulmans, ou un donneur d’ordre visible mais intouchable, elles tentent d’ignorer que les tueurs recherchent tous une légitimation idéologique à leurs actes par un soutien en provenance du seul islamisme. Les terroristes instrumentalisent en fait leur religion en faisant croire qu’ils servent une cause cultuelle. L’alibi de la défense d’une religion en danger a été servi plusieurs fois à des gouvernements incrédules qui semblent tétanisés par tant de violence.  

 

Impuissance des démocraties

 

            Le terrorisme a changé de frontières mais on feint de l’ignorer. La seule incidence de l’attentat de Moscou serait d’inciter les Russes à réviser leur doctrine sur l’aide aux pays prétendant lutter pour leur libération et à s’opposer aux organisations terroristes islamistes en combattant les pays qui les soutiennent. En réarmant par exemple l’Iran, on encourage l’impunité et l’on donne à penser que la peur conditionne toutes les faiblesses. Ainsi le Yémen s’est substitué à l’Arabie saoudite pour devenir une base générale du terrorisme après avoir récupéré plusieurs anciens prisonniers de Guantanamo qui ont repris les armes après leur libération. Leur séjour en prison les a radicalisés plutôt que de les calmer. La Somalie, elle aussi, est devenue un terreau fertile pour un islamisme radical, pur et dur, capable de terroriser les opinions publiques internationales sur terre et sur mer.

            Ces morts russes allongent la liste des victimes innocentes mais ils susciteront peut-être une prise de conscience des pays qui doivent s’allier contre la peste moderne du terrorisme. En cherchant à justifier une idéologie ou à excuser des actes inqualifiables, on accrédite l’idée d’une faiblesse et on encourage la réédition d’attentats qui ont pour seul but de marquer les esprits. Les problèmes politiques, les intérêts économiques et les questions d’idéologie doivent être remisés au profit de mesures adéquates pour éradiquer le mal. Les pays dits libres doivent s’unir pour agir contre les associations inscrites sur les listes européenne et américaine des groupes terroristes et, par conséquent, ne pas condamner ceux des pays qui veulent se défendre mais sont accusés de donner la mort de manière « intentionnelle ». 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis