Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 07:45

Deux morts dans un bombardement aérien près de Port Soudan

 

Un avion de combat “étranger” a tiré sur une voiture près de l’aéroport de Port Soudan. On a attribué à Israël d’être derrière le bombardement contre un convoi de trafiquants d’armes au Soudan en 2009 (janv.) ; Tsahal n’a pas souhaité commenter la dernière attaque.

Reuters

 

Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele  

Dernière mise à jour : 

06. 04.11, 02:37 / Israel News

 

 

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4052789,00.html

 

 

 

Un avion non-identifié a bombardé une voiture près de l’aéroport de la principale ville portuaire du Soudan, Port-Soudan, mardi, tuant deux personnes, selon une déclaration officielle du gouvernement à Reuters.

 

The aircraft flew in from the Red Sea but it was not clear to whom it belonged, Ahmed Tahir, the speaker of parliament in the Red Sea state where the port city is located, told Reuters.

 

L’avion volait en arrivant de la Mer Rouge, mais il n’est pas démontré à quel pays il appartenait, a déclaré à Reuters Ahmed Tahir, le porte-parole du Parlement de cet état de la Mer Rouge où est située la ville portuaire.

 

 

L’avion impliqué dans cette frappe était “étranger”, a expliqué plus tard le centre soudanais des medias. Le reportage, citant un membre du parlement, a établi que la voiture se trouvait sur la route menant à l’aéroport de Port-Soudan quand il a été pris pour cible par l’avion, qui était en train de la suivre.

 

Le Centre des medias précisé que l’armée soudanaise a ajusté et tiré un missile anti-aérien contre l’avion et l’a pourchassé jusqu’hors de l’espace aérien soudanais, ajoutant qu’elle « confirme que c’était un avion étranger ». Le reportage n’explique pas d’où l’avion provenait ni vers où il est reparti, et n’a pas identifié les deux personnes tuées, qui se trouvaient dans la voiture, quand elle a été prise pour cible.

 

 

“Nous avons entendu trois fortes explosions”, a raconté à Reuters une source à l’aéroport de Port-Soudan. « Nous sommes alors sortis à l’extérieur pour essayer de voir ce qui se passait et des témoins oculaires nous ont dit qu’ils avaient vu deux hélicoptères qui ressemblaient à des « Apaches », s’éloigner en volant ».

 

Séparément, un autre témoin sur la scène de l’incident a déclaré à Reuters qu’il avait pu apercevoir deux corps calcinés – l’un à l’intérieur de la voiture et l’autre gisant sur le sol, à l’extérieur du véhicule.

 

Le Centre des Médias soudanais, une agence de presse liée à l’appareil de sécurité du gouvernement du Soudan, a laissé entendre que plusieurs voitures avaient été frappées par un bombardement par un avion inconnu, mais n’a pas été en mesure d’apporter plus de précisions.

 

Les forces de sécurité présentes sur les lieux ont empêché les gens de s’approcher de l’endroit, d’après ce qu’a dit un témoin à Reuters, depuis le site de l’attaque, à environ  20 kms de la ville de Port-Soudan.

 

En janvier 2009, un avion non-identifié avait frappé un convoi de trafiquants d’armes, dans la région Est de la Mer Rouge, selon les autorités soudanaises, une frappe que plusieurs reportages ont dit avoir été perpétrée par Israël pour interrompre les livraisons d’armes vers Gaza.

 

Un total de 119 individus avait été tué Durant cette frappe, près de la frontière soudanaise avec l’Egypte, selon un media étatique.

 

Le Soudan est connu pour être une route de contrebande exploitée par les groups terrorists. Le mois dernier, les forces de sécurité égyptiennes ont prétendu avoir saisi cinq véhicules transportant des armes vers la Bande de Gaza. On a rapporté que les armes avaient été prises le long de la frontière Soudan-Egypte et comprenaient des obus de mortiers, des grenades, des fusils d’assaut et des explosifs.

 

 

Le Bureau du porte-parole de Tsahal n’a pas souhaité faire de commentaires à propos de l’attaque de mardi.

 

AP et Ynet ont contribué à ce récit. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis