Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 18:35
Un crime contre l’humanité au cœur de l’Europe
 
Par Simon Frajdenrajch, analyste
 

Pour paraphraser le grand Jacques Brel :

« Nazis pendant les guerres et catholiques entre elles », les Slovaques s’apprêtent suivant la décision de leur Premier ministre Robert Fico et son gouvernement à 
 
« enlever des enfants roms à leurs familles »
 
La dépêche est publiée par l’AFP le 10 mars et n’a ému personne au Parlement Européen qui a décidé de consacrer son temps à condamner Israël en approuvant le « Rapport Goldstone ».
 
Il y a 70 ans, ce sont les mêmes Européens qui non seulement n’ont pas levé le petit doigt mais ont trempé les deux mains dans la déportation des centaines de milliers de Tziganes, manouches, Roms et Gitans vers les camps d’extermination pour y subir le même sort que les six millions et demi de Juifs dont l’Europe a voulu se débarrasser.
 
Aujourd’hui, le Parlement Européen n’a pas émis de protestation contre ce crime prémédité. Il n’a rien trouvé de plus pressant que d’adopter une résolution soutenant le « Rapport Goldstone » condamnant Israël pour l’opération « Plomb durci » à Gaza ; il charge Catherine Ashton, notre fantomatique « ministre des affaires étrangères de l’UE », d’exiger une enquête  sur les soi-disant « crimes de guerre » commis par Israël.
 
Il y a 70, l’Europe sous la botte nazie montrait son jour le plus sombre.
Mais les vieux démons ressurgissent partout :

En Lettonie et en Lituanie, en Moldavie, d’anciens dirigeants pronazis sont glorifiés.

En Autriche jamais dénazifiée, une mère de dix enfants candidate aux présidentielles chante la gloire de l’époque nazie.

En Espagne, des enseignants encouragent des enfants de CM2 à adresser des cartes postales navrantes et injurieuses à l’ambassadeur d’Israël.

Le gouvernement anglais réfléchit à  une loi pour permettre aux dirigeants israéliens de se rendre chez eux sans risquer une arrestation, alors que le criminel proclamé Mahmoud Ahmadinejad peut aller parader de New York à Kaboul sans crainte.

En Grande Bretagne, en Irlande, les autorités s’empourprent de rage après l’élimination de l’archi-terroriste Mahbouh à Dubaï, sans mesurer le bénéfice de l’opération.

En France, au moment où sort le film « la Rafle » pour rappeler à tous de « ne pas oublier que l’irréparable a été commis par les Autorités de l’Etat et sa police, notre ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, après avoir fait voter l’abstention à l’ONU sur le rapport Goldstone, le fait adopter à l’UE.

Hier, sur France Inter, nous apprenons avec bonheur qu’en 1981, « Israël a débarrassé le monde de la menace d’un Irak nucléaire ».  La responsabilité de l’assistance de la France, ou plutôt de Chirac, de Giscard et de Raymond Barre dans la construction de cette centrale n’est pas évoquée.

L’émission, brève, avait pour thème « Israël face à l’Iran nucléaire », comme s’il était entendu que c’est seul contre tous, encore une fois, qu’Israël devra débarrasser le monde d’une menace qui nous concerne tous.
 
La grenouille européenne veut absolument se faire aussi grosse qu’un boeuf en se gonflant d’orgueil diplomatique.

Sera-t-elle comme l’empire babylonien, victime de son arrogance ?

Comme dans le Livre du prophète Daniel, devra-t-on déchiffrer les mots que le roi Belchitsar, successeur de Nabuchodonozor, vit s’inscrire sur le mur lors d’un festin où il buvait dans les coupes d’or volées au Temple de Jérusalem, et que Daniel lui interpréta :
 
« Mené, Mené, Téquel, Farsîn »
 
Tu as été pesé, Tes jours sont comptés,
Ton royaume sera dispersé entre les Mèdes et les Perses
 
L’Union Européenne, cet espace de libre échange ouvert aux quatre vents, qui veut absolument se donner une importance politique en nommant à sa tête un Van Rumpye et une Lady Aston  - les plus passe murailles de la classe politique, risque en effet, au sens propre, d’être dispersée entre les Mèdes – les Arabes – et les Perses, si elle continue la politique insensée qui est la sienne, sans nous représenter ; mais pour laquelle nous payons de lourdes contributions alimentant le terrorisme du Fatah et du Hamas.
 
Doit-on rappeler que les Français, les Hollandais et les Irlandais avaient repoussé à une très large majorité le référendum sur la « constitution européenne », ce qui avait dispensé les Britanniques de se prononcer.
Mais la sanction électorale fut méprisée par les tricheries des dirigeants politiques.
 
Dans cet océan d’ironie amère, nous n’oublierons pas les mérites de chacun.
 
 
Dépêche AFP du 10 mars 2010
 
 
Le 8 mars 2010, le Premier ministre slovaque, Robert Fico, a annoncé que son gouvernement proposait un système dans lequel les enfants roms vivant dans des campements seraient placés dans des internats. Amnesty International estime que « le fait de créer des internats pour les enfants roms et de les détacher progressivement de leur mode de vie actuel dans les campements serait discriminatoire et constituerait une atteinte flagrante au mode de vie des Roms », dans un communiqué publié le même jour.
 
« L’idée que les enfants roms doivent être enlevés de leur famille et placés dans des internats, alors qu’ils pourraient être scolarisés dans des écoles classiques près de leur domicile, est de toute évidence contraire au principe de l’intérêt supérieur de l’enfant. C’est une atteinte à leur identité de les déraciner de leur environnement et de les enlever à leur famille », a déclaré Halya Gowan, directrice du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis