Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:19

 

 

Manfred Gerstenfeld


      624 341 5504cb01ddc012e3778a0ebba43dd12d-1321203646 (1) (Co

Au début de ce mois, un gang néo-nazi a été appréhendé en Allemagne. Il a perpétré, sans être démasqué, dix meurtres, quatorze vols de banques et deux attentats au colis piégé, sur une période de douze ans. La plupart des victimes de leurs meurtres était d’origine turque.

 

Cette nouvelle découverte a autant de conséquences matérielles que psychologiques en Allemagne. C’est aussi un évènement d’importance pour la perception du pays à l’étranger et il reflète, également, des aspects qui intéressent Israël. Qu’un petit gang puisse perpétrer des meurtres en Allemagne sur une aussi longue période de temps soulève beaucoup de questions. Elles contiennent des requêtes concernant les relations troubles du gang avec des membres des services secrets allemands. Le Parlement allemand a présenté ses excuses aux familles des victimes pour les failles dans les enquêtes.

 

L’impact psychologique est aussi d’une nature différente. Depuis longtemps déjà, beaucoup en Allemagne veulent s’absoudre de l’histoire de leur pays. De nombreux d’Allemands ont été, au cours des dernières années, grandement impliqués dans le blanchiment de ce qui s’est passé sous le régime nazi.

 

L’Historienne allemande Susanne Urban est l’une de ceux qui ont écrit sur la façon dont les familles allemandes ont systématiquement falsifié le comportement de leurs ancêtres et de leurs proches. Elles ont créé une image selon laquelle, de 1939 à 1945, la société allemande dans sa globalité n’avait pas coopéré du tout avec les Nazis.

 

Il y a déjà dix ans, on a souligné à quel point cela a conduit à établir un tableau totalement tronqué de l’histoire. Selon ce récit, 26% des Allemands ont aidé des gens persécutés, 13% des Allemands étaient actifs dans la résistance, environ 9% des Allemands ont prié pour les persécutés et 17% des Allemands ont toujours objecté ouvertement à la propagande nazie. Seulement 1% des Allemands étaient directement impliqués dans des crimes et 3% seulement étaient antisémites. L‘historien Jörg Friedrich a également joué un rôle important. Dans ses derniers livres, par exemple, il compare le bombardement des villes allemandes avec les crématoires d’Auschwitz. On a vendu des dizaines de milliers de copies de ces livres.

 

Ce monde imaginaire allemand a, une fois encore, dû subir un réveil brutal. Des informations sont disponibles sur des dizaines d’autres groupes radicaux néo-nazis actifs dans l’Allemagne d’aujourd’hui. La Fondation Amadeu-Antonio affirme que 182 personnes ont été tuées par des extrémistes de droite de 1990 à aujourd’hui. L’extrême- gauche est sous surveillance, à cause de son passé meurtrier, dont le Groupe Baader-Meinhof (Armée Rouge) est l’élément le plus connu. Le radicalisme musulman est aussi très surveillé, pourtant le caractère meurtrier de la xénophobie allemande n’a suscité que très peu d’attention.

 

En ce qui concerne les aspects internationaux de cette affaire, dans la crise économique présente en Europe, l’Allemagne joue un rôle crucial. Elle aura à faire l’essentiel des efforts financiers pour essayer d’assurer la survie de l’Euro. Des voix dominantes dans le pays demandent  à ce que la voix de l’Allemagne porte plus fort au sein des institutions européennes, comme la Banque Centrale Européenne. Exiger une influence plus grande dans une période où le néonazisme est au centre de l’attention publique soulève des questions supplémentaires sur la façon dont certains Allemands perçoivent le rôle de leur pays dans la future Europe.

 

Un élément essentiel des efforts visant à assainir les crimes passés immenses de l’Allemagne a consisté à accuser Israël d’agir de façon similaire. Des exemples de cette façon d’agir remontent à des années en arrière. Norbert Blum, ancien ministre démocrate-chrétien du parti travailliste, écrivait, en 2002 à l’ambassadeur israélien d’alors, Shimon Stein, en faisant référence à la "Vernichtungskrieg" d’Israël contre les Palestiniens. C’est l’expression nazie pour « une guerre d’extermination ». Blum a répété ceci lors d’une interview avec l’hebdomadaire Stern..

 

 

Israël doit prêter bien plus d’attention aux évolutions actuelles en Europe. Le préjudice causé à Israël par une grande diversité de forces en Europe est déterminant et comporte de multiples aspects. Ce dommage est bien plus important que beaucoup d’Israéliens ne le réalisent. Il s’exprime, cependant, rarement à travers des actes terroristes anti-israéliens commis par des Européens. Un aspect important passe par le soutien financier européen aux Palestiniens, dont une partie termine dans le financement de groupes terroristes. Une autre facette importante concerne les nombreuses et différentes formes d’agression verbale européenne. Ses principales manifestations sont la diabolisation d’Israël par le biais de condamnations injustifiées, la propagande haineuse, la discrimination, aussi bien que l’usage du deux-poids-deux-mesures et de l’équivalence morale.

 

 

Israël est un témoin important dans la révélation de la criminalité multi-facettes –idéologiquement et par d’autres moyens – désormais endémique en Europe. Elle a imprégné des parties de la plus vaste société européenne qui, il y a quelques décennies, en était bien moins affectée.

 

 

Si on veut combattre l’agression verbale contre Israël, des Israéliens plus nombreux et leurs supporters doivent être avertis de la réalité de l’Europe. Plus important que de se défendre quand on est attaqué verbalement, c’est de contrer et de révéler les nombreux aspects hideux de la société européenne contemporaine. Le très médiatisé gang néonazi allemand n’est rien de plus qu’une part minuscule du tableau dans son entier.

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld préside le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

 

Adapté par Marc Brzustowski

 

“Bundestag entschuldigt sich nach Nazimorden,” Die Welt, 22 November 2011. [German]   

Susanne Y. Urban, “Representations of the Holocaust in Today’s Germany: Between Justification and Empathy,” in Manfred Gerstenfeld, The Abuse of Holocaust Memory: Distortions and Responses, (Jerusalem, Jerusalem Center for Public Affairs, 2009), 202.

Jörg Friedrich, Der Brand. Deutschland im Bombenkrieg (Berlin: Propyläen Verlag, 2002) [German]; idem, Brandstätten (Berlin: Propyläen Verlag, 2003) [German].

“182 Todesopfer durch rechte Gewalt in Deutschland,” Die Welt, 20 November 2011. [German]   

"Der Vorwurf des Antisemitismus wird auch als Knuppel benutzt," Stern, 18 June 2002. [German].

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis