Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 08:09

 

Fichier:Strait tiran 83.jpg

Un pont Saoudien sur la Mer rouge pour "sauver" l'Egypte ?


Adapté par Aschkel - pour © 2011 www.aschkel.info

http://www.spiegel.de/international/world/0,1518,775020,00.html

 

Voici un article très intéressant d'un point de vue géopolitique.

Plutôt bien chronométré de la part des Saoudiens !

Nous savons que les Egyptiens tentent de se rapprocher de Téhéran, ou plutôt, que l'Iran tente de profiter de la faiblesse actuelle de l'Egypte, au choix, ce qui prendrait géographiquement l'Arabie Saoudite en Etau. L'Arabie Saoudite est devenue une cible pour les Iraniens comme on l'a vu ces derniers temps, pour la blesser sur ses flancs notamment au Bahreïn.

L'Egypte, depuis la chute de Moubarak, est très instable, les frères musulmans gagnent du terrain, l'Armée ne souhaite pas vraiment se laisser faire, mais, surtout fait face à une crise économique sans précédent [ en fait, l'Armée laisse les choses se dégrader pour, éventuellement, reprendre la main, dans une configuration plus favorable ou parce qu'on aura besoin d'elle... Les Islamistes profitent également de la dégradation, en remplaçant les services classiques par le caritatif qui leur permet d'avoir la main sur le peuple ].

L'Egypte oscillera donc entre la  tentation de rejoindre l'axe chi'ite et sombrer, ou alors, de façon plus pragmatique, tentera d'opter pour une certaine stabilité, en s'appuyant sur les "frères sunnites". Ce qui pourrait, aussi, faire l'affaire des Frères Musulmans, qui cherchent à se débarrasser du régime Hachémite d'Amman et, ainsi, relancer le Jihad contre Israël...

 

Si ce pont représente un risque sécuritaire certain et, sur le plan économique, notamment, pour la Jordanie déjà en difficulté, n'est-il pas préférable de le voir construit, tenter par tous les moyens de relever l'Egypte, que de se retrouver avec une masse de plus de 80 millions d'habitants exacerbée donc dangereuse.......?

 

Affaire à suivre


L'Egypte a donné son feu vert pour un plan de construction gigantesque pour un pont suspendu à travers la Mer rouge.

Il deviendra un lien direct entre l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Ce projet, dit le journaliste de Spiegel, pourrait perturber la Jordanie et Israël.

 

 

L'Egypte et l'Arabie Saoudite souhaitent construire un pont enjambant le Golfe d'Aqaba pour le trafic routier et ferroviaire. Les responsables du Ministère égyptien des transports ont expliqué à Spiegel que le projet est en discussion depuis 1988, et qu'enfin, il vient d'être approuvé.

Essam Sharaf, premier ministre égyptien, a nommé le Général Abdul Aziz, le président de l'association des routes arabes en charge de superviser la mise en œuvre du projet.

 

Le golfe d'Aqaba longe la bordure orientale se la péninsule du Sinaï. Ces plans prévoient la construction d'un pont suspendu sur l'endroit le plus étroit Ras Nasrani près de  la station balnéaire de Sharm el Cheih soit 32 kms.

 

Une aubaine pour le pèlerinage et le commerce

 

Pour les Arabes, cette construction serait un triomphe, car ainsi les Etats arabes d'Afrique du Nord auraient une liaison routière directe avec d'autres pays du Moyen-Orient sans avoir à traverser le territoire israélien ou jordanien.

Il permettrait également de réduire les traversées souvent périlleuses sur la Mer Rouge.

 

Les planificateurs estiment que les péages acquittés par des millions de pèlerins musulmans en route vers la Mecque par exemple pourraient compenser le coût estimé à 5 milliards de dollars, en permettant, au fil du temps, d'accroitre considérablement le nombre des pèlerins.

 

 

Il y a 5 ans, Moubarak avait brusquement mis le projet en attente en réponse aux préoccupations sécuritaires exprimées par ses voisins, dont Israël.

 

Un porte-parole du gouvernement saoudien déclare :

"Nous ne laisserons personne nous décourager de réaliser nos plans de construction sur le détroit de Tiran qui se trouve dans les eaux internationales"

 

Cette zone de la Mer Rouge est très importante pour Israël et la Jordanie, car elle leur donne l'accès à l'Océan Indien.

 

 

Les diplomates occidentaux voient cette annonce comme étant stratégiquement chronométrée pour soutenir le gouvernement faible de l'Egypte.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis