Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 13:17

 

 

 


 

Une nouvelle explosion mystérieuse au cœur de la capitale iranienne fait un mort, en blessant deux personnes. Un organe de presse local affirme que l’explosion est une « réminiscence » d’autres attentats préalables contre des scientifiques nucléaires.

 

 

Une nouvelle explosion mystérieuse à Téhéran : un expert scientifique nucléaire iranien est mort dans l’explosion d’une bombe placée sur sa voiture, par un motocycliste, en plein Téhéran, mercredi, et un responsable de la ville a accusé Israël de cet attentat, similaire à d’autres attaques contre des scientifiques nucléaires, il y a à peine plus d’un an.

 

Mostafa Ahmadi Roshan

Selon les reportages de la presse iranienne, l’incident, qui s’est déroulé dans le quartier de Seyed Khandan, au nord de Téhéran, «  apparaît en bien des points similaire aux attentats contre des experts nucléaires  dans la même ville, «  il y a plus d’un an ».

 

L’agence de presse semi-officielle Fars a identifié la victime comme étant Mostafa Ahmadi Roshan, 32 ans, «  professeur en énergie pétrolière à l’Université technique de Téhéran et expert scientifique nucléaire ». Le reportage fait référence à cette attaque comme s’agissant d’un acte de terreur.

 

Roshan était superviseur d’un département de Natanz, l’installation d’enrichissement d’uranium de la Province d’Ispahan.

 

L’adjoint au Gouverneur de Téhéran a été prompt à déclarer qu’Israël se trouvait derrière cet assassinat… dans le but de militariser la situation (diplomatique) et d’interrompre le processus électoral en Iran ».

 

“Il s’agissait d’une bombe magnétique, du même type que celles utilisées précédemment, lors de l’assassinat d’autres scientifiques, et du mode opératoire des Sionistes (Israéliens) », énonce la dépêche de Fars, citant les propos de l’assistant du Gouverneur de Téhéran, Safarali Baratloo.


 

Scène de l’explosion (Photo: AFP)

 

Les témoins ont déclaré qu’ils avaient aperçu deux individus sur la motocyclette, en train de fixer la bombe sur la voiture. En même temps que le sujet tué dans la voiture, un piéton a également trouvé la mort. Une troisième personne présente dans la voiture a été gravement blessée », disent-ils.

 

 

Fars remarque que l’explosion a lieu “pour le second anniversaire du martyr de Majid Shahriari", un expert scientifique iranien qui est mort le 11 janvier 2010. Un autre expert scientifique nucléaire iranien, Massoud Ali Mohammadi, a également été tué dans une attaque similaire, à Téhéran, en janvier 2010.


 

 

(Photo: AFP)

 

 

Les dirigeants iraniens ont fait serment que le programme nucléaire iranien continuera à aller de l’avant. Le Vice-Président d’Iran, Mohammad Reza Rahimi a dénoncé ce que apparaît maintenant, de toute évidence, comme une frappe délibérée, disant que «  ceux qui prétendent combattre le terrorisme ont pris les scientifiques iraniens pour cible, mais ils devraient savoir que nos scientifiques sont, chaque jour, plus déterminés que jamais dans leurs efforts [pour aboutir »].

 

Les ennemis de l’Iran, a t-il ajouté, « doivent savoir que de tels actes de terrorisme ne peuvent empêcher les progrès scientifiques de la République Islamique ».

 

 

A la même heure, mercredi, le blogueur Richard Silverstein a prétendu qu’une source importante israélienne « dotée d’une vaste expérience politique et militaire » lui a confié que ce serait « le Mossad » qui aurait organisé ce coup, aux côtés du groupe des Moudjahidin du Peuple d’Iran (PMOI ou Moudjahidin- e-Khal), appartenant à l’opposition iranienne.

 

 

L’agence de presse IRNA, contrôlée par l’Etat, a diffusé que le Parlement de Téhéran avait dénoncé cette frappe, ajoutant que lorsque Rahimi a terminé sa déclaration, les députés iraniens ont crié « Mort à Israël », « Mort à l’Amérique », et « Mort aux hypocrites », cette dernière expression faisant référence au PMOI.

 

AP et Reuters ont contribué à ce reportage

 

Dudi Cohen

Dernière mise à jour : 

11.01.12, 11:40 / Israel News

 

 

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4174125,00.html

 

Adaptation Marc Brzustowski

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Et un de plus !.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis