Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 18:18
Vers un défaut de paiement partiel de la Grèce

 

http://www.lefigaro.fr

 

Mots clés : 

Par Guillaume Guichard
21/07/2011 | Mise à jour : 17:42
Réactions (115

Crédits photo : JOHN KOLESIDIS/REUTERS

D'après les projets de conclusion du sommet européen, les conditions de prêts à Athènes seraient allégées. L'idée de taxe bancaire a été abandonnée. Un plan Marshall européen serait lancé en faveur de la Grèce.

Les dirigeants européens ont rendez-vous ce jeudi après-midi pour enrayer la contagion de la crise. Les conditions des prêts déjà accordés à la Grèce, mais aussi à l'Irlande et au Portugal, seraient allégées. La zone euro compte allonger de 7 ans et demi à 15 ans «au minimum» la durée des emprunts. Le taux d'intérêt réclamé serait également abaissé de 4,5 à 3,5%.

Les dirigeants européens ne veulent pas oublier la croissance et la compétitivité qui font tant défaut à la Grèce. «Les fonds structurels devraient être réalloués» en fonction de ces deux priorités «sous un 'plan Marshall' européen», stipule le projet de déclaration.

Rachat de dette d'État

En parallèle, le principal outil de sauvetage de la zone euro, le Fonds européen de stabilité financière (FESF) verrait son champs d'action élargi. Il pourrait notamment prêter aux gouvernements pour refinancer les banques nationales de pays qui n'ont pas recours à l'aide européenne. En ligne de mire, l'Espagne, au secteur bancaire fragile. Surtout, le FESF pourrait racheter des titres de dette d'État en difficulté auprès des investisseurs qui veulent s'en débarasser.

La question de la participation du secteur privé au deuxième plan d'aide à la Grèce aurait également été réglée. Les banques proposeraient en effet l'échange de dettes grecque venant à échéance jusqu'à fin 2019 contre des obligations à 30 ans, selon les propositions aux États de l'Institut de la finance internationale (IFI). Ce mécanisme donne plus de temps à Athènes pour rembourser ses prêts. L'opération laisserait 71 milliards d'euros du second plan d'aide pour la Grèce à financer par la zone euro et le FMI. Ce plan déboucherait «pratiquement certainement» à un défaut sélectif de la Grèce, est-il précisé.

L'accord trouvé entre la France et l'Allemagne dans la nuit de mercredi à jeudi devait servir de base aux négociations. Bien que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel soient restés silencieux sur le contenu de leur accord, des informations ont commencé à filtrer en fin de matinée.

• Abandon de la taxe bancaire. Le chef de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a indiqué jeudi matin que le nouveau plan de sauvetage de la Grèce n'inclura très probablement pas le projet de taxe bancaire. Evoqué lors des premières négociations, ce projet de taxe devait rapporter 50 milliards d'euros sur les 100 milliards d'euros du deuxième plan d'aide pour la Grèce en négociation. «Le président français a accepté d'abandonner le projet de taxe, une victoire significative pour Angela Merkel», analyse le Financial Times.

• Le défaut de la Grèce accepté. «La demande selon laquelle la Grèce ne doit pas faire défaut a été retirée», a déclaré le ministre néerlandais des Finances, Jan Kees de Jager devant le parlement des Pays-Bas jeudi matin. Une telle possibilité est «potentiellement inévitable», a-t-il insisté. Lui-même était opposé à la position défendue par la France et la Banque centrale européenne, qui ne voulaient pas d'un défaut partiel de la Grèce. Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker, n'a «pas exclu» la possibilité d'un défaut de paiement partiel de la Grèce. «Tout devrait être fait pour l'éviter», a-t-il toutefois ajouté.

La Banque centrale européenne, elle-même, aurait plié sur ce point, acceptant le principe d'un défaut partiel de la Grèce, selon des sources bancaires et gouvernementales citées par Reuters.

Les positions défendues par Berlin semblent donc l'emporter à première vue. «Je m'attends à ce que nous soyons capables de sceller un nouveau programme pour la Grèce. C'est là un signal important. Et avec ce programme nous voulons nous saisir des problèmes à la racine», a commenté la chancelière allemande Angela Merkel à son arrivée à Bruxelles pour le sommet des chefs d'État et de gouvernement.

LIRE AUSSI :

» Le «défaut de paiement», sujet n°1 de la zone euro

» Sommet sur l'euro : il n'y aura pas de taxe bancaire

» Londres ne participera pas au sauvetage de la zone euro

» Les dirigeants de la zone euro n'ont plus le droit à l'erreur

Par Guillaume Guichard
RédacteurLe Figaro
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis