Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:29

Vidéo: Une chanson israélienne devient l’hymne de l’opposition syrienne

 mai 26th, 2011  Europe-Israel.org

Share  

Trois chansons tirées du nouvel album du chanteur israélien Amir Benayoun sont devenues l'hymne des dissidents syriens. Elles ont été écrites à la demande des manifestants anti-Assad.

 

La stratégie n'est pas nouvelle. Pour expliquer les manifestations qui secouent le pays, Bachar al-Assad, le chef d'Etat syrien s'en est pris à plusieurs reprises à Israël. Toutefois, il est peu probable qu'il ait réellement cru lui-même en cette accusation et devrait donc être surpris de voir les manifestants chantaient des chansons israéliennes.

 

A la demande des leaders de l'opposition syrienne, le chanteur israélien Amir Benayoun a enregistré trois chansons en arabe et les a dédiées aux révolutionnaires syriens.

 

L'une des chansons, ''Zini'', est déjà devenu un hit sur Youtube et est utilisée comme hymne de l'opposition sur les pages Facebook de nombreux leaders anti-Assad.

 

Les trois chansons sont tirées de l'album, également intitulé Zini, qui est sorti plus tôt ce mois ci sous le label de Benayoun, Nevel Asor. Les chansons de l'album, toutes en arabe, sont une adaptation du Livre de l'Ecclésiaste traduit avec l'aide du père d'Ami Benayoun, Maxim, né en Algérie.

 

En février, ''Zenga-Zenga'' un mashup (mélange de musiques) du DJ israélien Noy Alooshe avait déjà eu beaucoup de succès sur internet et était devenu l'hymne officieux de la révolte contre le dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Ce succès a inspiré les leaders de l'opposition syrienne à demander à Ayoub Kara, ministre délégué pour le développement du Néguev et de la Galilée, s'il pouvait convaincre Amir Benayoun d'enregistrer une chanson similaire pour leur propre mouvement de protestation.

 

M. Kara a affirmé qu'Ami Benayoun était très connu en Syrie et qu'il avait déjà reçu des demandes de la part des figures de l'opposition syrienne pour traduire les chansons du chanteur en arabe.

 

Amir Benayoun a ajouté trois chansons à son album et M. Kara a distribué le CD aux leaders des 15 groupes syriens d'opposition lors d'un meeting organisé en Turquie plus tôt dans le mois.

 

Dès lors, la chanson ''Zini'' est devenue une sorte de cri de ralliement anti-gouvernemental. L'un des clips de la chanson posté sur Youtube par ''akhbaralarab'', un utilisateur des Emirats arabes unis, a déjà été visionné plus de 1500 fois. D'autres clips utilisent la chanson comme musique de fond pour les séquences de la répression violente des forces du gouvernement contre les manifestants.

 

Amir Benayoun a déclaré qu'il avait écrit son album pour les Arabes israéliens et de la région.

 

''Ce qui me fait le plus réagir, c'est de voir quelqu'un qui n'est pas de votre religion ou des gens qui viennent demander de l'aide, et qui commencent à voir que leur leader ne les aime pas vraiment mais les oppresse'', a-t-il raconté au Jérusalem Post ce mercredi.

 

''B'ezrat Hashem (avec l'aide de Dieu) ils comprendront ce qu'est Israël et ce que nous sommes'', a-t-il ajouté.

 

Le chanteur, âgé de 35 ans, s'est fait connaitre du grand public israélien en 1999 avec l'album ''Only You'', une sélection de balades Mizrahi et moyen-orientales. Dans les années qui suivirent, il s'est davantage concentré sur la religion et est devenu étroitement lié avec le mouvement Chabad.

 

Aujourd'hui, il est identifié comme appartenant à l'aile droite du mouvement sioniste religieux. L'année dernière, il a sorti la chanson ''Je suis ton frère'', qui critique fermement l'aile gauche de la classepolitique israélienne, qu'il accuse de compromettre la sécurité nationale.

 

Le mois dernier, il a enregistré la chanson ''Je tremble'', avec des membres de la chorale des enfants d'Itamar. La chanson a été écrite en souvenir des cinq membres de la famille Fogel qui ont été assassinés dans leur maison par des terroristes au mois de mars.

 

La tournée de l'album ''Zini'' débutera ce mardi soir à Césarée.

 


 

Guysen.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis