Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 22:39
Violences en Syrie et au Liban voisin, le CNS en quête d’unité
dimanche 13 mai 2012 - 21h50
Logo MédiArabe.Info

Les forces de sécurité syriennes soutenues par des véhicules blindés ont pris le contrôle du village rebelle sunnite de Tamanaa près de la ville rebelle de Hama (centre) et abattu au moins sept de ses habitants, rapportent dimanche des activistes. Au Liban voisin, des affrontements ont par ailleurs opposé des membres de la minorité alaouite favorable au président syrien Bachar Al-Assad et des habitants sunnites, faisant au moins trois morts à Tripoli, ont indiqué des témoins et des sources sécuritaires. Ces violences surviennent au moment où le Conseil national syrien (CNS), qui rassemble plusieurs groupes d’opposition, a ouvert samedi à Rome trois jours de discussions sur le renouvellement de son équipe dirigeante, pour tenter de renforcer sa cohésion et d’assurer sa crédibilité. Le sort du président du CNS, Bourhan Ghalioun, désigné lors de la création du mouvement en août dernier, sera au centre des débats. Ghalioun, un universitaire installé à Paris, est accusé par ses adversaires de négliger les contacts avec les groupes d’opposition en Syrie et de ne pas avoir su unifier les diverses composantes du CNS, qui aimerait être reconnu par la communauté internationale comme le représentant légitime du peuple syrien. « Je pense que le plan Annan est en crise et que si l’approche de la communauté internationale reste aussi faible par rapport aux violences, il y a un risque réel d’impasse », a déclaré Bourhan Ghalioun à Rome. « Il doit y avoir un plan qui permette d’exercer une pression sur le gouvernement syrien. Le régime syrien n’a pas respecté ses engagements. Il continue de tirer sur la population civile, de torturer des membres de l’opposition démocratique et de saboter le plan par tous les moyens possibles », a-t-il déclaré à des journalistes. Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne doivent par ailleurs se rencontrer lundi à Bruxelles pour interdire la délivrance de visas et geler les avoirs de trois Syriens liés à la répression. (Reuters).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis