Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 14:55

Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient

Europe Israël remercie tous ceux qui ont participé à la manifestation devant CANAL+

http://www.europe-israel.org

 mars 22nd, 2011   Europe-Israel.org

 

Share  

Hier à 18 H, à l'appel de la Confédération des Juifs de France et Amis d'Israël, dont Europe Israël est membre, nous étions entre 500 et 600 personnes devant el siège de CANAL+ pour manifester notre colère face à la diffusion d'une série en 4 épisodes présentant de façon très négative Israël et les israéliens.

 Europe Israël remercie tous ses adhérents et sympathisants présents lors de cette manifestation réussie qui a fait entendre notre voix face à cette nouvelles entreprise de désinformation et de délégitimation de l'Etat d'Israël à laquelle CANAL+ se prête en diffusant cette série anti-israélienne. Nous étions en nombre.

Richard Abitbol, Président de la Confédération des Juifs de France et Amis d'Israël, a pris en premier la parole. Puis les interventions se sont succédés: Claude Barouche, Nora Gaillot, Gladys Tibi et Jean-Marc Moskowicz représentant les associations memebres de la Confédération des Juifs de France et Amis d'Israël.

Ensuite sont intervenus plusieurs personnalités dont Méir Habib, vice-président du CRIF, Gil Taïeb de l'association ABSI, Joël Mergui du Consistoire, le Président des Arméniens Amis d'Israël ainsi que le Président de France Israël. Des élus se sont également joint à cette manifestation, saluons particulièrement Claude Goasguen, député maire du 16ème arrondissement et Lynda Asmani, conseillère municipale de Paris.

Nous remercions nos amis de l'UPJF, de la Compol, du LIBI, de l'ABSI, de France Israël, des CCJ, des Arméniens Amis d'Israël, du Bnei Brith qui étaient présents en nombre avec tous les militants d'EuropeIsraël.

Nous tenons également à remercier les jeunes de la LDJ pour leur présence et leur aide ainsi que le SPCJ pour avoir assuré discrètement la sécurité de l'évènement.

Voici la vidéo du discours de Jean-Marc MOSKOWICZ, Président d'Europe Israël, ainsi que celle de Claude GOASGUEN, Député Marie du 16ème arrondissement :

 

Texte du discours:

Au nom de l’association Europe Israël, membre de la Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël, je vous remercie d’être venus si nombreux, je remercie également toutes les personnalités qui ont souhaités se joindre à nous.

Lorsque nous avons décidé d’appeler à cette manifestation devant le siège de CANAL+ c’était pour manifester notre colère contre le choix délibéré de cette chaine privée de programmer une série fiction anti-israélienne en pleine semaine de l’apartheid contre Israël.

Simple opportunisme pour coller à l’information ? Non pas du tout. Cette fiction, si elle retrace dans le premier épisode l’histoire de la création de l’Etat d’Israël, tourne dès le second en un plaidoyer pro-palestinien et le spectateur ne peut qu’être influencé négativement à l’encontre d’Israël après avoir vu les 4 épisodes…

Il ne s’agit donc pas d’une programmation fortuite mais d’un parti pris de chaine CANAL+ d’affirmer son soutienà la campagne anti-israélienne.

Malheureusement, depuis est survenu le drame d’Itamar où la famille Fogel a été sauvagement massacrée à coup de couteau dans leur sommeil par un terroriste palestinien. Ruth et Ehud les parents, mais aussi Yoav, 11 ans, Elad 4 ans, Addas 3 mois.

Ce drame terrible qui touche l’ensemble du peuple juif n’a pratiquement pas été relayé par les médias français !

Doit on en déduire que le sang d’enfants juifs n’intéresse pas les médias français ?

Ou pire encore doit on comprendre que les médias français considèrent que ce sang versé est légitime puisqu’ils qualifient tous cette famille de « colons » donc d’occupant illégitime ?

La mort d’enfants juifs de 11 ans, 4 ans et d’un bébé de 3 mois serait ainsi excusée voir encouragée dans cette logique pro-palestinienne que l’ensemble des médias français distillent quotidiennement.

Rappelez vous :

A Jérusalem, en octobre 2010 une voiture renverse un garçon palestinien devant les caméras. Cette image fit la une de tous les médias français. On apprit quelques heures après que c'était tout simplement une embuscade tendue pour tenter de piéger un automobiliste afin de l'obliger à renverser le gamin. Et tout cela avec la complicité d'au moins 7 journalistes et photographes qui attendaient sagement avec leur objectif pointé sur la scène.

Rappelez vous encore:

Une femme est morte de l'inhalation de gaz lacrymogène lors de la manifestation "pacifiste" de Bi'lin. C'est ainsi que tous les médias français ont diffusé cette pseudo information. En fait, cette femme est morte des suites d'un cancer et n'a jamais participé à cette manifestation, qui n'a jamais été pacifiste d'ailleurs… Ce qui fut reconnu par l'Autorité Palestinienne.

Et encore :

Tollé international et scandale pour la mort de neuf militants islamistes sur le navire Mavi Marmara…

En revanche, quasi silence pour la mort de cette famille innocente, dans les médias français !

L’assassinat par égorgement de trois enfants dans une partie d'Israël qui n'est pas une colonie au sens du droit international, mais une région dont la légalité est encore disputée selon résolution 242 de l’ONUentre Israël et la Jordanie l’ancien occupant, n'intéresse pas les médias !  

Seul le sang des terroristes islamo-palestiniens est important pour l'audience… Ils sont adulés comme les nouveaux révolutionnaires des temps modernes et peu importe qu'ils tuent des innocents une grande partie de la gauche et de l'intelligentsia les élèvent au panthéon des "nouveaux héros" !

N'y a-t-il pas un seul journaliste honnête qui ait le courage d'avoir un peu d'éthique pour informer sans parti-pris anti-israélien ???

C’est pour cela que nous devons faire pression sur l'ensemble des médias et de la presse pour rétablir cette distorsion de l'information, cette désinformation permanente.

Nous sommes ici aussi pour manifester notre colère fasse au silence complice des médias qui encouragent sournoisement l’assassinat d’enfants juifs !

Nous sommes ici pour dire aux médias « ça suffit » !

Nous ne vous laisserons plus désinformer chaque jour !

Nous ne vous laisserons plus distiller goutte après goutte cette haine anti-israélienne qui nécessairement aura des retombées sur l’ensemble des communautés juives françaises et européennes.

Hier, une synagogue en pleine fête de Pourim a fait l’objet de jets de pierres, ici en France !

Hier le stand israélien au salon du livre a été saccagé par une bande de pro-palestiniens !

Les médias français et une certaine partie de la classe politique française se font les complices de cette atmosphère anti-israélienne et à terme antisémite !

Disons leur clairement « ça suffit ! Nous ne vous laisserons plus faire » !

Jean-Marc MOSKOWICZ
Président d'Europe Israël

[View with PicLens]

 

 

 

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:31

 

 

Hessel et Pétain ou la leçon d’Histoire

Par Ariel Gurevitz

Pétain était un héros et patriote aux yeux de l’opinion publique française à la veille de

la Deuxième Guerre Mondiale. À cette époque, il était déjà un homme âgé à qui l’on pouvai difficilement prêter des ambitions de jeune loup cynique cherchant à faire carrière. C’est sur cette base-là qu’il a pu construire sa popularité et mener une politique qu’il croyait — peut-être sincèrement — la meilleure possible. Mais une fois qu’il avait décidé de composer avec les nazis, il s’est retrouvé dans une logique infernale qui relevait non seulement de la trahison, mais aussi du crime contre l’humanité.


On peut se ranger aujourd’hui du côté de Stéphane Hessel, mais il faut savoir que ce n’est pas du Hessel résistant qu’il s’agit, mais bien d’un homme ayant fait un virage à 180 degrés par rapport à ses propres valeurs, en particulier en ce qui concerne les juifs. C’est dans ce sens qu’il fait penser à Pétain, qui comme lui était du bon côté dans son premier combat, et du mauvais dans son dernier.²

Pétain préférait traiter avec Hitler et ne pas se ranger du côté de Churchill. Hessel trouve approprié de serrer la main du premier ministre du Hamas, mais pas celle du premier ministre d’Israël.

Hessel trouve qu’il faut exclure Israël de l’ONU. C’est ce que demandent Ahmadinejad et Kadhafi, ces deux grands démocrates.

Jorg Wollenberg, un journaliste du « Frankfurter Allgemeine Zeitung » rapporte que selon Stéphane Hessel « la politique d’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec la politique d’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une politique relativement inoffensive, si l’on fait abstraction d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art. »

Le Pen au journal « Rivarol » : « En France du moins, l’occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550.000 kilomètres carrés »

L’analogie est frappante.

Stéphane Hessel déteste Israël, or c’est une disposition qui garantit le succès en matière d’édition. Mais pour être logique avec lui-même il devrait peut-être rétrocéder une partie de ses droits d’auteur au Hamas ou à d’autres aimables organisations connues pour leur action en faveur des droits de l’homme et de la femme. Peut-être devrait-il aussi partager fraternellement avec l’extrême gauche française qui a revigoré l’antisémitisme sous couvert d’antisionisme. Il ne serait pas juste que Stéphane Hessel soit seul à bénéficier de ce qui est après tout un travail d’équipe.

Citoyens de France — berceau des droits de l’homme — il est temps de vous indigner contre Stéphane Hessel.

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 07:26

 

Bann C.E.NEPHTALI

 

 

Merci Charles-Etienne,

 

 

Lettre ouverte à Monsieur Daniel

Directeur-fondateur du Nouvel Observateur

Par Charles-Etienne Nephtali

  © 2011 www.aschkel.info

Monsieur Daniel,

 

Pas plus tard que vendredi matin, c’est à dire quelques heures avant l’horrible carnage perpétré à Itamar par des sauvages hors du commun, je recevais une proposition « particulièrement alléchante » du Nouvel Observateur me proposant un abonnement de 2 ans avec offre de cadeaux (un téléviseur écran plat, une montre, un guide routier et je ne sais quoi encore). Mais cette nuit, je « tombe » avec stupeur sur le lien ci-dessous :

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110312.OBS9536/cisjordanie-une-famille-de-colons-israeliens-tuee-pres-de-naplouse.html

 

qui me fit sursauter, qui glaça mon sang. « Une famille de colons israéliens tuée » !!! « TUEE » avez-vous écrit, pas « ASSASSINEE », pas « ASSASSINEE AVEC SAUVAGERIE »………………… même si le résultat final fut l’horrible réalité. Figurez-vous, Monsieur Daniel, que même Le Monde etLe Figaro ont précisé qu’il s’agissait d’un assassinat ! Et ce n’est pas peu dire ! Mais tout comme Le Nouvel Observateur, ces 2 quotidiens « parlent », également de « famille de colons », comme pour mieux encore diaboliser et délégitimer Israël !

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/03/12/97001-20110312FILWWW00393-cisjordanie-fayyad-condamne-un-assassinat.php

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/03/12/une-famille-de-colons-israeliens-assassines-en-cisjordanie_1492432_3218.html

 

Je me refuse, Monsieur Daniel, à réagir avec des mots peu élégants (qui vous conviendraient pourtant parfaitement bien) que l’éducation reçue de mes Parents m’empêche d’utiliser.

 

Oui, Monsieur Daniel, je me dois de vous le faire savoir, je pleure la famille Fogel, cette « famille de colons israéliens tuée près de Naplouse ». Je pleure les Parents : Ruth 35 ans et Oudi 36 ans, ainsi que leurs 3 Enfants : Yoav 11 ans, Alad 3 ans et Hadass, un bébé de 3 mois (oui vous avez bien lu, Monsieur Daniel3 mois), égorgés dans leur sommeil par de « glorieux » terroristes arabes que des gens appellent « palestiniens » ! Prenez un instant, un tout petit instant seulement pour avoir le courage de regarder leurs photos et ensuite regardez vous dans un miroir. Peut être aurez-vous le courage d’avoir honte et que vous pourrez rougir ! (*)

 

fogel.jpg 

   

Oui, Monsieur Daniel, ces « glorieux » terroristes laissent 3 orphelins de 12, 10 et 4 ans traumatisés à vie !

 

Oui, Monsieur Daniel, vous avez peut être oublié, si toutefois vous le sûtes par le passé, que c’est bientôt Pourim, cette fête pendant laquelle les enfants se déguisent à la grande joie de leurs parents. Quel déguisement auront ces malheureux orphelins ?

 

Oui, Monsieur Daniel, pourquoi le ou les rédacteurs de cette infâme dépêche se sont-ils cru obligés, en quelque sorte, de « prier les colons de ne pas se livrer à des représailles » ?

 

Oui, Monsieur Daniel, je me permets de vous demander ce que vous pensez, si toutefois vous pouvez penser, de ces scènes de joie, de ces « you-you » et de ces distributions de bonbons dans les rues de Gaza et des « villes palestiniennes de Cisjordanie » (comme des gens dénomment les villes habitées par des arabes en Judée et Samarie), à l'annonce de cet « acte de bravoure et de résistance » d'un ou deux des leurs. Scènes indécentes passées (pudiquement ?) sous silence !

 

Oui, Monsieur Daniel, je me permets de vous demander d’interroger les signataires de JCALL, que vous soutenez, pour savoir ce qu'ils en pensent ! Et par la même occasion d’interroger la vingtaine de « personnalités juives », dont un ancien Grand-Rabbin de France, qui se prosternèrent en quelque sorte devant M. Abbas lors de son passage à Paris le 26 septembre 2010.

 

Oui, Monsieur Daniel, pourrais-je me permettre de vous demander si, à votre avis, M. Hessel, pour lequel Le Nouvel Observateur, avec en couverture sa photo en pleine page, a consacré dans son n° 2416 du 24 février 2011, un dossier spécial de 9 pages, va s’indigner ? Et vous au fait, Monsieur Daniel, allez-vous vous indigner ?

 

Oui, Monsieur Daniel, tout est bon dans votre hebdomadaire pour calomnier, diaboliser voire délégitimer Israël. Il me souvient encore de cet indécent article paru dans le numéro 1931 du 8 novembre 2001 d’une nommée Sara Daniel (homonyme ou lien de parenté ?) qui accusait les soldats de Tsahal de « crimes de guerre » car ils violaient les femmes « palestiniennes » qui ensuite étaient assassinées par leur propre famille « pour l’honneur ». Vous fîtes à l’époque « unmea culpa technique » et donnâtes une explication plutôt spécieuse sur « un accident technique total, un défaut de guillemets »,………………. des guillemets sauteurs en quelque sorte !

 

http://www.harissa.com/D_forum/Judaisme/affairesaradaniel.htm

 

Oui, Monsieur Daniel, je pourrai encore poursuivre la rédaction de ma lettre mais je préfère m’arrêter là pour cette nuit et vous faire savoir qu’avec mépris et dégoût je décline votre offre « alléchante » d'abonnement me permettant, si naturellement vous en êtes capable, de vous demander de prier pour Ruth, Oudi, Yoav, Alad et Hadass afin qu'ils reposent en paix ! Ces 3 enfants qui viennent s’ajouter à la longue liste des enfants israéliens victimes du terrorisme arabe, ces 3 enfants qui s’ajoutent au million et demi d’enfants juifs exterminés pendant laShoah !

 

Je suppose naturellement que vous ne publierez pas ma lettre que j’ai cependant voulu moins violente que ma colère me le recommandait et vous prie croire,Monsieur Daniel, en mes sentiments très peu respectueux.

 

 

Charles Etienne NEPHTALI

Le 13 mars 2011

 

 

(*) J’espère pour vous que vous ne faites pas partie des ces gens dont parle Jérémie :

Jérémie 8:12…Ils devraient avoir honte des horreurs qu`ils commettent, mais la honte ne les atteint pas, ils ne savent plus rougir, c`est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, ils trébucheront au temps où j`interviendrai contre eux dit l`Éternel. 

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 10:05

Banner Alain Rubin

 

Europe-Israël et la CJFAI appellent à manifester le 21 mars devant Canal Plus

http://www.europe-israel.org/2011/03/europe-israel-et-la-cjfai-appellent-a-manifester-le-21-mars-devant-canal/

 mars 10th, 2011  Daniele - Europe-Israel.org

the promise_a

Israël apartheid ?!

Par Alain RUBIN

pour  © 2011 www.aschkel.info

Lire aussi - Le super apartheid au quotidien… Par Alain RUBIN

Chronique sur Radio J 94.8 - à 14.30

Vos auditeurs sont pour la plupart convaincus qu’Israël est tout, sauf un pays d’apartheid.

Bien sur que l’imperfection y règne, comme ailleurs, comme en France.


Mais le sens des choses, c’est l’amélioration des situations vécues par la population, ce n’est pas l’exclusion d’une partie des habitants, singulièrement les arabes, que l’on priverait de tous droits légaux.


La réalité, il faut la rappeler en quelques mots, ce sont des arabes citoyens d’Israël, les arabes musulmans autant que les chrétiens accédant à toutes les fonctions ; accédant la vice-présidence de la Knesset, par deux fois, ainsi qu’aux fonctions ministérielles. Actuellement, nous avons un ministre arabe. Un juge israélien arabe est membre la Cour suprême ; des jeunes femmes arabes sont devenues Miss Israël, par deux fois. Vous imaginez, un seul instant, que l’Afrique du sud de l’apartheid ou même que l’ancien Alabama ségrégationniste, aient eu pour symbole de la beauté féminine une miss noire ? On voit par ces différents exemples ce que l’accusation d’apartheid, portée contre Israël, a de ridicule et d’odieux.


Si vous voulez, on pourra revenir sur ces questions de vie quotidienne ou institutionnelle, comme la vie syndicale par exemple.


Lorsque je suis retourné en Israël, en 2008, c’était après 35 années. A ce moment là, les Druzes sont venus manifester devant chez le Premier ministre Netanyahou.


Celui-ci a reçu immédiatement une délégation des protestataires. Netanyahou a reconnu qu’ils avaient raison de protester et à vouloir lui dire : que le pays ne faisait pas assez pour eux.


En effet, après avoir hésité en 1948, au moment du déclenchement de la guerre totale se fixant le but d’exterminer les Juifs et jeter à la mer les survivants- c’était, rappelons-le, le mot d’ordre et l’objectif officiel de la Ligue arabe et des appels à la mobilisation arabe de ses alliés les Frères musulmans d’Egypte- les villages druzes basculeront en bloc du côté de leurs voisins Juifs. Depuis, les Druzes d’Israël ont toujours été loyaux, même quand on pouvait redouter pour l’existence du pays.


Je voudrai ouvrir une parenthèse qui nous ramènera à notre propos.


Le leader des Frères musulmans égyptiens vient de se rendre en Iran pour rencontrer Ali Khamenei. Le chef des fanatiques que Juppé trouve si convenables propose un front commun chiite-sunnites pour prendre la tête de l’humanité, parce qu’ils sont-dit-il- la partie la meilleure de l’humanité. Merci pour les autres parties de l’humanité.


Les grandes impostures se révèlent souvent dans des détails. C’est ainsi que le chef Frère musulman accuse l’occident de tous les pêchers. L’occident, accuse-t-il, « veut garder le progrès pour lui », c’est pour cela que la conquête de l’arme atomique par l’Iran des ayatollahs le gênerait. Il rajoute, « c’est pourquoi ils ont fait la guerre au Japon, au Vietnam »…


Ainsi, par la grâce de la science historique musulmane, Pearl Harbour n’a pas existé. L’alliance du militarisme japonais avec le nazisme n’a pas existé, le massacre de dizaines de milliers de civils Chinois désarmés, à Shanghai, par l’armée nippone, n’ont pas existé.

C’est la même science historique musulmane qui est à l’œuvre, pour convertir post-mortem les hébreux et leurs figures de proues devenues, sans le savoir, après leur mort, des musulmans, avec la bénédiction intellectuelle de l’UNESCO. Le film de Kosmynski est de la même veine.


Il fait disparaitre du tableau un personnage majeur, une des principales causes du phénomène dit des réfugiés,  le Mufti Husseini.


Il fait disparaitre la Ligue arabe ainsi que son appel au massacre jusqu’au dernier des deux cent mille Juifs du Ichouv, que le réalisateur qualifie « d’oppresseur » des arabes.


Il fait disparaître l’action des Frères musulmans, qui, comme aujourd’hui, préparent ouvertement la guerre pour imposer leur paix des cimetières pour le triomphe de « la meilleure partie de l’humanité ».


Pour revenir à la question du soi-disant apartheid israélien : C’est incontestable que les Druzes, ces populations montagnardes arabisées, ces hommes et ces femmes pratiquant une religion non prosélyte issue de l’islam chiite, c’est incontestable que les Druzes sont loyaux. C’est incontestable qu’ils prennent toute leur part à la défense militaire et économique du pays, qui le leur rend bien, même si, comme l’a reconnu Netanyahou, le pays devrait faire plus et mieux.


Avec les Bédouins, eux aussi d’incontestables autochtones islamisés, dont certains clans se transmettent la tradition qu’ils descendent de groupes de Juifs restés dans le pays et contraints à l’islamisation, les Druzes illustrent la diversité humaine organique de la société israélienne.


Les Druzes illustrent aussi l’égalité politique et économique entre les composantes humaines d’Israël. Leur existence, leur développement, leur loyauté et les formes de leurs protestations de rue contre ce qui n’est pas bon, ou pas au point, démentent le dogme mensonger d’un apartheid israélien.


Druzes et Bédouins ont choisi Israël. Leurs fils font le service obligatoire. Les « arabes » ne sont pas exclus du service militaire, mais ils ne le font que volontairement. Est-ce que l’on peut parler de discrimination ou d’apartheid, parce qu’Israël n’a pas voulu faire des jeunes arabes des « malgré nous »? On reprocherait avec véhémence à Israël, si il avait décidé le service militaire obligatoire pour les jeunes gens et les jeunes filles arabes d’Israël.


Quand on m’a demandé de venir parler ici, -à cause du tremblement de terre japonais-, j’ai repensé au terrible événement haïtien du 19 janvier 2010.


Vous vous souvenez. Vous n’avez pu oublier le premier haïtien né après la catastrophe. Il a été baptisé Israël. Sa maman, tirée non sans mal de dessous les décombres, a appelé ainsi l’enfant qui venait de sortir d’elle pour voir le ciel, parce que ce sont des sauveteurs israéliens qui l’ont extirpée de dessous des tonnes de gravats. Les nombreux Haïtiens présents ont applaudi la mère, l’enfant et Israël...


Qu’est-ce que l’apartheid israélien prétendu, par les organisateurs de la campagne

BDS et leurs complices ou comparses ?

 

L’apartheid israélien, c’est donc un régime gouvernemental et étatique qui a été le premier a envoyer en Haïti une grosse équipe de médecins et de paramédicaux, complétée d’une grosse équipe de jeunes militaires, garçons et filles, tous spécialement formés pour intervenir dans ces situations terribles.


Apartheid, un petit pays, de la taille d’une petite moitié d’Haïti, qui se trouve de l’autre côté de la planète et parvient à installer, en une demi journée un hôpital de campagne opérationnel pour recevoir 500 personnes chaque jour ?


La France, un grand pays qui dispose de moyens militaires et sanitaires considérables, se trouvant à quelques centaines de kilomètres de l’île dévastée, mettra plusieurs jours pour apporter infiniment moins de moyens humains et matériels qu’Israël.


Et les ennemis farouches de « l’apartheid israéliens, qu’ont-ils alors fait ? Le Venezuela de Chavez, lui, se perdait, pendant toutes ces semaines tragiques, en diatribes « anti impérialistes », mais ne faisait rien, ni pour sortir des décombres ceux qui espéraient un secours ni pour aider les survivants à reconstruire un pays sans dessus dessous...


Lundi, nous irons protester contre le choix de Canal +, qui va diffuser une saga digne du film de propagande nazie « le Juif Süss ».  Ce n’est pas prophétiser que de dire que Canal+ cherchera à nier ses actes irresponsables et fauteurs de haines.


Ici, dans le film de Kosmynski, ce n’est pas un Juif individuel personnifiant les Juifs comme peuple que l’on verra, comme dans la propagande hitlérienne. Ici, sur Canal+, c’est plus sophistiqué. C’est un traitement très spécial des faits historiques.


On a décidé de présenter au téléspectateur, de manière unilatérale et mensongère, de façon sciemment mutilée, la réalité de la renaissance d’Israël en tant qu’Etat nation du peuple Juif.


Via les souvenirs et les émotions reconstruits soixante trois ans plus tard, d’un ancien militaire britannique, qui refléteraient les émotions et les pensées de quatre vingt vieillards qui se retrouveront déployés en Palestine mandataire de 1940 à 1948, on aura donc droit aux poncifs habituels de la logorrhée antisioniste fondée sur le paradigme mensonger que les « arabes de Palestine ont payé pour un crime européen ».


On y parlera de Deir Yassine, mais on ne parlera pas des hommes et des femmes défenseurs des kibboutz des bourgades kibboutz de Kfar etzion, fusillés jusqu’au dernier quand ils se rendront aux combattants arabes plus nombreux et mieux armés.


 On n’en parlera d’autant moins que ces villages collectivistes, formés de cultivateurs socialistes ou sionistes religieux, bâtis sur des terrains laissés pendant des siècles à l’abandon, devenus stériles mais rachetés à pris d’or à leurs propriétaires légaux, étaient installés sur la partie du pays que l’on a attribué en 1947 pour édifier l’Etat arabe, et que le nationalisme arabe, le laïque autant que le religieux, veut une Palestine sans israéliens, une Palestine sans Juifs, sauf peut-être quelques rares dhimmis. Les Kibboutz de Kfar etzion sont devenus  aujourd’hui le Goush etzion. Ils sont ce qu’un Kosmynski et les tenants de BDS appellent « colonies » juives, toujours et tout le temps illégitimes.


J’évoquais le tremblement de terre haïtien. Une autre chaîne TV, RFO, partant de ce sujet, a déjà commencé le boycott moral d’Israël. Comment ?

 

 Le jour même du séisme haïtien, aux alentours de minuit, heure de Paris, RFO avait montré le sauvetage du premier haïtien né après le séisme et l’explosion de joie des présents, laissé entendre les « vive Israël » de ces hommes et femmes. Faisant une rétrospective, un an jour pour jour après le terrible drame, RFO voudra montrer quelques survivants « significatifs », et ce qu’ils étaient devenus.


Evidemment, pour la chaîne, -dûment chapitrée-, ce que sont devenus le premier nouveau né haïtien d’après la catastrophe qui a mis le pays par terre, et sa maman qui l’a appelé Israël, ce n’était pas significatif, cela ne devait pas être significatif. On n’en a donc pas parlé. On avait déjà mis en route le boycott total : Israël n’existe que si on peut le dénigrer. Il n’existe pas si on doit l’applaudir !


Ces choix, ces censures : ce sont les déclinaisons d’un mur de haine et de mensonge.

 

Ce mur de haine et de mensonges doit faire oublier l’engagement exemplaire d’Israël aux côtés des descendants des esclaves révoltés de l’ancienne Saint Domingue.


 Il doit faire aussi faire prendre un moyen de protection, le « mur » en Israël, pour un horrible mur de la honte, un mur d’apartheid...

 

Haïti il y a 14 mois, aujourd’hui le Japon, ont reçu une aide inconditionnelle. Alors les langues de vipères disent : c’est pour se faire bien voir que les sionistes aidaient Les Haïtiens il y a un an, qu’ils aident les Japonais en 2011...


Je leur demande, aux professionnels de l’anti sionisme : Mesdames et messieurs, mais pourquoi le caudillo du Venezuela n’a-t-il pas envoyé des équipes performantes à Haïti ? Son pays n’est pas bien loin, il dispose de la rente pétrolière. Il prétend faire une révolution socialiste, il doit être performant, notamment dans le domaine médical ?


Pourquoi s’est-il contenté de dénigrer puis calomnier les sauveteurs israéliens, en les accusant de trafic d’organe ? 


Pourquoi Chavez et le sandiniste Daniel Ortega n’ont-ils pas cherché « à se faire bien voir », eux aussi, en envoyant des équipes aider les sinistrés d’Haïti ?


Il n’y a pas qu’Haïti et le Japon pour lesquels Israël s’est déclaré présent. Lorsque le peuple iranien subira les assauts de la tectonique des plaques, lorsqu’une ville iranienne se retrouvera à l’état de décombres, avec des centaines de personnes encore vivantes et ensevelies, Israël proposera immédiatement ses équipes spécialement formées pour venir en aide aux survivants prisonniers des ruines.


Ahmadinejad répondra Non !! « Nous ne voulons pas de l’aide du petit Satan ». Plutôt laisser périr des centaines d’Iraniens prisonniers sous les blocs de béton et les masses de poussière que d’accepter l’aide d’un pays que nous voulons vitrifier avec la bombe que nous voulons acquérir.


 La haine d’Israël est distillée principalement par les anciennes officines du stalinisme, ainsi que par les habituels compagnons de route de l’ancienne bureaucratie totalitaire.


Ces gens mentent sur Israël. Ils mentent de manière particulièrement perfide, en l’accusant d’un apartheid imaginaire. Ils mentent pour accuser Israël comme ils mentaient pour vanter les prétendues réalisations des soi-disant édifications socialistes, qu’ils soutenaient ici et là et se sont avérées être des carcans oppresseurs camouflant une profonde inégalité sociale.


Je terminerai sur ce point, restant à votre disposition ainsi qu’à celle de vos auditeurs s’ils ont des questions.

Alain Rubin


PS

Parlons du film lui-même. Ce qu’on en sait, outre les impressions scandalisées des Juifs de Grande Bretagne :


Je veux retenir au moins deux choses des propos du réalisateur montrant que nous sommes devant un parti-pris militant, politicien :


1° le film témoignerait de ce que « les soldats britanniques ont ressenti une empathie croissante avec l’opprimé ». L’opprimé, ici, c’est bien évidemment les Arabes de la Palestine mandataire, pas les Juifs.


2° le mensonge pour les besoins de la « bonne cause » est au centre de la réalisation de Kosmynski.


Deux cent mille Juifs armés de pétoires- n’oublions pas que pendant toutes les années quarante, la puissance mandataire a organisé des descentes dans les kibboutz pour désarmer les Juifs, a combattu l’Irgoun mais aussi la Haganah qui recrutait des combattant pour affronter les forces militaires du nazisme en Europe, au sein des troupes britanniques.

Les deux cent mille Juifs du Ichouv, -à peine armés et angoissés par la jonction que les troupes de Rommel devaient faire avec celles ayant envahies l’URSS et qui devaient passer du Caucase au Proche-Orient via la Turquie, pour réaliser la shoah des poignards au moyen d’un einsatzgruppen organisé à Berlin et formé d’allemands de la colonie allemande de Palestine et des hommes de mains du mufti Husseini – ces Juifs étaient les oppresseurs ??? Merci pour cette découverte, monsieur Kosmynski. C’est d’ailleurs ce qu’expliquaient aux Arabes les réseaux nazis disposant d’une véritable force locale. En effet, 85% des allemands de la colonie palestinienne étaient membres du NSDAP, le parti nazi.


Le film se garde bien de mentionner que les « oppresseurs » subiront de la part de certains des « opprimés » deux pogromes sanglants, particulièrement sauvages, en 1920 et surtout en 1929, puis les tueries liées à la révolte de 1936.


3° j’observe aussi que le réalisateur parle de Deir Yassin. Les chiffres de victimes restent controversés, quelques dizaines, deux cents ? Ce qui n’est pas sujet à controverse, c’est que toutes les organisations juives, tant en Palestine mandataire qu’à l’extérieur, seront unanime à condamner cet acte de vengeance contre des violences arabes.


Kosmynski est choqué parce que le village est devenu un établissement psychiatrique, explique-t-il.


Montre-t-il Ben Gourion et d’autres responsables Juifs, dans le pays et à l’extérieur dénonçant l’action du Lé-i ?


4° j’observe qu’à la même époque, à quelques jours d’intervalles, il y a eu les exécutions sommaires, par fusillades et les décapitations et autres mutilations de dépouilles des hommes et des femmes des kibboutz de Kfar etzion, tués jusqu’au dernier après qu’ils se soient rendus. Ce massacre a provoqué une explosion de joie du côté arabe. Aucune instance n’a dénoncé le fait qu’on ait fusillé puis coupé en morceaux des hommes et des femmes qui s’étaient rendus. Cela, monsieur Kosmynski, qui prétend avoir travaillé avec des historiens, soit ne le sait pas, ce qui serait étonnant, soit qu’il l’approuve, soit que sans l’approuver il ne veut pas noircir les hommes qu’il a choisi de déclarer « opprimés » et « oppresseurs » les femmes et les hommes des kibboutz de Kfar etzion.


Vous savez, il ne faut pas chercher bien loin la raison de ce traitement déséquilibré et odieusement partial. Les kibboutz de Kfar etzion, ce sont ceux du Goush etzion d’aujourd’hui, rebâtis sur l’emplacement des premiers, sur leurs terrains achetés mètre carré par mètre carré, à prix d’or, à leurs propriétaires légaux qui de génération en génération ne les cultivaient pas. Ces terrains, comme tous ceux autour de Jérusalem étaient devenus des pierriers stériles privés de couverture végétale, des sortes de déserts. Le travail collectiviste des kibboutznik les rendra à la vie agricole et les reboisera comme ils l’étaient quand la Judée faisait vivre six millions d’âmes, que la Jérusalem du Temple n’abritait pas loin d’un million de personnes.


5° la presse se veut un tout petit peu critique. Elle relève « l’activisme peu crédible » de l’héroïne, fille d’un de ces anciens soldats britanniques. Elle observe aussi que les Juifs que l’on y montre sont des fanatiques « orthodoxes » ou des Juifs plutôt dans le genre shalom archav, de ceux qui acceptent de dire qu’Israël « judaïse » Jérusalem, c'est-à-dire « colonise »  au sens colonialiste du terme.


En d’autres termes, on ne montre pas des Juifs qui, simplement, rappelleront que sans remonter à l’antiquité, sans remonter au second siècle de l’ère chrétienne, mais du 14èmesiècle jusqu’à mai 1948, Jérusalem était majoritairement peuplée de Juifs, à l’est autant qu’à l’ouest, sauf une brève période dans la première partie du 19ème siècle…


6° Je voudrai revenir sur ces paroles insensées et haineuses du réalisateur. Selon lui, « les scènes (de son film) les plus proches de l’essence politique d’Israël d’aujourd’hui, par exemple, dans l’épisode 4, une femme palestinienne tente d’empêcher que l’armée israélienne se serve de son enfant comme bouclier humain »…

 

Nous sommes ici devant une totale inversion de la réalité. Nous sommes en présence d’une provocation au moyen d’un mensonge digne du procès Dreyfus ou du prétendu assassinat par des Juifs d’un prêtre français en poste à Damas au milieu du 19ème siècle. Prétendu assassinat qui sera le point de départ et le prétexte à une flambée de violence pogromistes. J’ajoute que ce crime inventé est toujours véhiculé par les autorités syriennes.

Inversion des choses en effet, comment présenter ainsi « l’essence d’Israël » quand nous voyons des mères palestinienne heureuse que leur enfant soit allé se faire exploser et manifester de l’enthousiasme pour en offrir d’autre pour d’autres opération d’auto explosion dans un bus, entre les étal d’un marché, dans un restaurant, à l’arrêt des bus ??


Comment ne pas dire à Canal + : vous n’avez pas honte de véhiculer ces choses ? Vous n’avez pas honte de vous faire le vecteur de la haine calomniatrice la plus grossière ?


L’essence des choses, pour parler comme le réalisateur, n’est-ce pas, à Gaza, la militarisation de l’enfance ? Ne sont-ce pas ces enfants de cinq-six ans, le front ceint d’un bandeau sur lequel on a inscrit la formule du djihad, à la taille une ceinture explosive et défilant avec une kalachnikov parfois plus grande qu’eux ?


L’essence des choses et les difficultés entravant la résolution du conflit, ne sont-ce pas ces snipers que le Hamas a envoyé s’installer au milieu des familles et des écoliers, dans les maisons d’habitation, les écoles, les dispensaires, les services hospitaliers, dans les mosquées ?


L’essence politique des choses, que n’a manifestement pas vue Kosmynski  et son armada « d’historiens », c’est la direction du Hamas, déchainant les hostilités de l’hiver 2007-2008 par des mois de bombardements quotidiens de Sderot, puis s’allant planquer sous les installations de soins d’un hôpital pour enfant ? Qui prend les enfants en otage ? Qui les réduit au statut de bouclier et de chair à canon ?


7° Pour conclure, je voudrai dire :

 

Le réalisateur a choisi de verser l’huile du mensonge et du travestissement de la réalité pour alimenter le brasier de la haine. Il se positionne ainsi, comme ces politiciens voulant coloniser les syndicats britanniques et proposant au dernier congrès des TUC d’appeler au boycott d’Israël. Leur coup n’a pas réussi, mais ils vont recommencer, c’est certain. Et le film est un outil à cet effet.


Le réalisateur, parlant de scènes difficiles à filmer, évoque le « mur ». Il parle d’un « mur glacial ».

Décidément rien n’arrête et tempère ce personnage mercenaire. Ce mur glacial a fait cesser les attentats, il les a rendu sinon impossible, du moins extrêmement difficiles à opérer.

Un mur empêchant de faire exploser ses voisins, c’est évidemment très glacial.

Glacial le mur de protection, pas de « séparation » ? Dîtes-moi, monsieur Kosmynski, vous le trouvez comment, plus chaud, pas glacial, le mur qui coupe chypre en deux ?


Un mur pour réaliser le kidnapping de la moitié nord d’un Etat de l’union européenne par la Turquie candidate à l’entrée dans cette union,  un mur qui ne protège pas les Cypriotes turques de leurs voisins cypriotes grecs qui ne sont jamais allés canarder les Turcs ou se faire exploser au milieu d’eux, c’est comment un tel mur ? Glacial, chaud ??


En d’autres termes, ce monsieur Kosmynski appartient à cette catégorie d’hommes qui firent qu’au milieu des années trente du siècle passé, ce sera « minuit dans le siècle ». Kosmynski n’est pas un cinéaste, c’est un idéologue fanatique, ou plutôt c’est une sorte de Procureur Vychinski muni d’une caméra, toujours pour  les besoins d’un procès à grand spectacle. Faute d’accusés venant plaider leur culpabilité et demander leur condamnation à mort, on fabrique « une fiction historique » et l’on recrute des comédiens qui rempliront docilement, contractuellement, la fonction du coupable.


Alain Rubin

AGISSEZ ! 

Contre la semaine de l'Apartheid et Boycott Anti-Israël 

 Dossier complet ICI 

et outils ICI

Lien  du mag ICI

Tracts à télécharger

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 13:44

VENDREDI 18 MARS 2011

Hilarant: Chomsky se fait piéger par Sacha Baron Cohen

philosemitismeblog.blogspot.com
Hilarant.  Le célèbre professeur de linguistique au Massachusetts Institute of Technology et Israel-basher et anti-impérialiste éminent Noam Chomsky se fait piéger et est interviewé par Ali G, alias Sacha Baron Cohen (pour accéder à la vidéo cliquer ICI, déjà visionnée  3.132.028 fois).

La vidéo est amusant même si on ne parle pas l'anglais - la gestuelle est hilarante.

Ci-dessus Ali G à Harvard en 2004
Repost 0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 11:49

AGISSEZ ! 

Contre la semaine de l'Apartheid et Boycott Anti-Israël 

 Dossier complet ICI 

et outils ICI

Lien  du mag ICI

Tracts à télécharger

TRACT
Dossier complet analyses et textes
en cliquant sur l'Icône

non boycott israel

Non

au mythe de l'apartheid

 

Vidéo

 

 

Belgique - L'Université libre de Bruxelles participe à l'Israël Apartheid Week

 

      A lire > La Belgique saura t-elle réagir face aux mensonges et à la désinformation ? Festival anti-Israël à Bruxelles !

Qui sont les organisateurs de l'Israel Apartheid Week à l'Université Libre de Bruxelles et à la VUB?
A droite on trouve le logo de l'Union des étudiants arabes d'Europe de Brahim Harchaoui. Quelques mots sur lui: "La Ligue arabe européenne (AEL) et son dirigeant, Brahim Harchaoui, réclament le retrait de l'article intitulé 'Aan tafel bij Hezbollah' (A la table du Hezbollah) publié sur le site du mensuel Joods Actueel car elle estime que le contenu de cet article est calomnieux. ICI)

Azzam Tamimi, est selon Just Journalism: un propagandiste du Hamas, défenseur des attentats suicides et a déclaré dans un article que si le Hamas acceptait l'existence d'Israël ce serait un capitulation.  Wikipedia a une bonne biographie en anglais : ICI)

Eric David de l'ULB est le "père spirituel de la loi [de compétence universelle] lorsqu'il en fera l'éloge funèbre regrettera que, seul entre tous, le crime de Sabra et Chatila n'ai pas été jugé". [1] 

François Dubuisson de l'ULB également impliqué dans la trouvaille belge francophone: le fumeux tribunal Russell sur la Palestine.

Le journaliste irlandais David Cronin qui a injurié et voulu arrêter Avigdor Lieberman à Bruxelles. Il est l'auteur du best-seller raté L'alliance contre-nature de l'Europe avec Israël. L'Association Belgo-Palestinienne Wallonie-Bruxelles que préside Pierre Galand apprécie beaucoup David Cronin.

Et bien entendu BDS, la campagne si chère au grand humaniste belge francophone de l'ULB Pierre Galand [2], le pape de la laïcité belge. 

On remarquera avec reconnaissance qu'aucun professeur de l'VUB (flamand) ne participe à cette vague furieuse d'Israël-bashing.  Alors que Eric David et François Dubuisson - l'élite de l'ULB - vont tout simplement défendre la thèse: Israël, un régime d'apartheid.
[1] Compétence Universelle. Une loi contre la justiceErich Dachyet Michel Wajs, Filipson Editions, 2004


[2] Pierre Galand: 
- Senior Vice-président de la Fédération Humaniste Européenne
- Président du Centre d’Action Laïque belge francophone;
- ancien sénateur socialiste;
- Maître de conférences et conseiller du Recteur de l'Université Libre de Bruxelles;
- Adoubé comme "Juste" par le président du Parti Socialiste, Elio di Rupo;
  

- Président du Comité Européen de coordination des ONG sur la Palestine (ECCP) basé à Bruxelles;
- membre du comité consultatif du fumeux BRussels Tribunal;
- fondateur des fumeux Tribunaux Russell belges sur la Palestine - Pierre Galand a baptisé ses "tribunaux" fantoches (deux ont déjà eu lieu et deux autres sont annoncés) en détournant le nom du grand philosophe Bertrand Russell et revendiquer sa paternité posthume. Pour cette entreprise "tribunalienne" il reçoit le soutien indéfectible de l'icône française de l'indignation anti-israélienne Stéphane Hessel;
- parrain du "tribunal de la conscience" belge qui condamne violemment Israël en 2009; 
promoteur de la campagne BDS contre Israël en France et en Belgique; 
- grand humaniste; 
- grand pourfendeur d'Israël (d'où il fut expulsé en 2002); 
militant globe-trotteur acharné pour le boycott
- depuis peu promoteur de fashion boycotteuse.
Repost 0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 11:47

AGISSEZ ! 

Contre la semaine de l'Apartheid et Boycott Anti-Israël 

 Dossier complet ICI 

et outils ICI

Lien  du mag ICI

Tracts à télécharger

TRACT
Dossier complet analyses et textes
en cliquant sur l'Icône

non boycott israel

Non

au mythe de l'apartheid

 

Vidéo

 

 

 

 

 

bann Marc Lev

 

Apartheid israélien: vous avez bien dit apartheid ?? 

Marc Lev

 

Loin de tenir compte des dernières atrocités commises par des terroristes sur le sol israélien, les campagnes Boycott Désinvestissement Sanctions (B.D.S) ainsi que "Israeli Apartheid Week" poursuivent leurs actions comme si de rien n'était...

En fait et tout à fait entre nous, quel rapport pourrait-il bien y avoir entre l'assassinat d'enfants et de civils israéliens et la reconnaissance "plus qu'évidente..." d'un état d'apartheid en Israël ?.. Pourquoi m'attendrais-je à ce que la chose soit quelque peu prise en compte ?

D'ailleurs Bruxelles a bien accueilli une manifestation appelant au boycott, dénonçant le régime de l'apartheid israélien ce 13 mars 2011...le lendemain du massacre d'Itamar...avec une scène parfaitement jouée qui a su accrocher le passant bruxellois... Une scène représentant un petit garçon arabe tué par un soldat israélien, pris dans ses bras par sa mère ( mains recouvertes du simili sang de son fils) qui au final le recouvre d'un drapeau palestinien tout en criant au boycott d'Israël...

D'ailleurs cette même journée du 13 mars 2011 a vu l'inauguration à Al-Bireh (ville proche de Ramallah) du square "Dalal-al-Mughrabi", terroriste du Fatah de Mahmoud Abbas, héroïne de la cause palestinienne ayant réussie "la prouesse" de tuer en 1978 pas moins de 38 israéliens dont 13 enfants...

Pour la bonne forme un responsable du parti de Mahmoud Abbas, M. Sabri Seidam, avait spécialement fait le déplacement...D'ailleurs n'oublions pas ici que l'Autorité Palestinienne "modérée" de Mahmoud Abbas n'en est pas à son coup d'essai car Abbas n'a-t-il pas donné le nom de Wafa Idriss ( première kamikaze palestinienne) à un tournoi de football palestinien ?

La situation de dénomination d'apartheid - haine concernant Israël a largement franchi les frontières et il y a malgré tout quelques lueurs d'espoir, quelques personnes prêtes à regarder les choses en face, à les analyser et à les commenter...

Ainsi Jason Kenney le ministre canadien de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme n'a pas hésité à s'exprimer en ces termes: " si les critiques concernant Israël condamnent sélectivement le seul état hébreu et considèrent que ce dernier n'a pas le droit d'exister, cette situation peut créer un environnement haineux. Quand une telle situation se déroule durant la semaine contre l'apartheid israélien, une telle recherche de bouc émissaire devient une fois de plus un symptôme d'une nouvelle acceptation inquiétante du dénigrement d'Israël et des Juifs dans le monde entier"...

Ainsi que dire de cette étudiante arabe et israélienne, Rania Fadel ( vidéo visible sur youtube) qui répondait aux questions quant à l'apartheid israélien par ces mots :

Présentatrice: " Que dites-vous quand les gens vous affirment qu'Israël est une société d'apartheid, ou un pays d'apartheid ?"

Rania Fadel: " Eh bien, tout d'abord, n'importe qui prétendant qu'Israël est un état d'apartheid est dans un de ces deux cas: soit il ment, soit il ne sait vraiment pas ce qu'est l'apartheid, ou bien n'est jamais allé en Israël. Je suggère à ces gens de venir en Israël ou d'écouter les gens comme moi pour connaître davantage la réalité israélienne."...

Et l'on pourrait également citer ici l'exemple de Huda El-Jack, femme d'origine soudanaise, mariée à un palestinien et résidant à Ramallah qui pourrait on ne peut mieux vous parler de cet apartheid israélien si évident et flagrant car...elle est propriétaire d'un café, va en ouvrir un second et à d'ores et déjà des contacts afin d'élargir sa chaîne vers Haïfa, Nazareth et Tel-Aviv et qui s'exprime ainsi : " les chaines de cafés israéliennes ont réussi à empêcher les marques internationales d'inonder le marché. Les cafés israéliens m'ont vraiment aidée à comprendre comment s'adapter au marché local"... 

Il est grand temps que le mensonge d'apartheid israélien  soit dénoncé, décrié et neutralisé, car par des actions telles que cette semaine de l'apartheid israélien, telles que des appels au boycott, vous autres organisateurs et simples sympathisants faites beaucoup plus de mal que de bien aux populations arabes, palestiniennes, aux Rania Fadel, Huda El-Jack, à ceux que vous prétendez défendre et représenter... et qui se retrouvent au final dans des situations où ils se doivent eux, "ces pauvres arabes et palestiniens apartheidisés par vos soins" dans l'obligation de rejeter vos accusations face à une situation qui n'existe pas. Votre logique implacable de défense des populations blâmées, écrasées, rejetées, reléguées au second rang devrait quelque peu tenir compte de la réalité vraie qui, elle, ne s'emplit pas obligatoirement de cette haine que vous vous plaisez à véhiculer...

Marc Lev (auteur de "après-demain ?-Edilivre)

Sources: jssnews.com, israel-infos.net, aschkel.info, association France-Israël Marseille.  

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 11:31

ISRAELVALLEY. JUDO VIRTUEL : LES PREMIERES VICTOIRES DES 1586 "COMBATTANTS DU NET" QUI DEFENDENT L'IMAGE D'ISRAËL. NAISSANCE DE LA FÉDÉRATION DE DÉFENSE CONTRE L’ANTISÉMITISME SUR INTERNET.

MAR 201113

Par Serge Golan (1)

 

http://www.israelvalley.com
Rubrique: Internet
Publié le 13 mars 2011

 

FDIIArmée de son robot informatique et d’une parfaite connaissance du web, la FDII oblige les hébergeurs de contenus à les faire disparaître. Le test est simple à réaliser : il suffit de taper le mot « Israël » dans le moteur de recherche de « Google vidéo ». Une fraction de seconde plus tard s’affichent les résultats des films associés à ce mot-clé : « Israël la plus violente du monde », « Israël, l’Axe du Mal », puis « Sarkozy, Israël et les Juifs »…. Carrément dans cet ordre !

Et pour le mot « Talmud », par exemple, quelles sont les vidéos proposées ? D’abord « Les versets sataniques du Talmud », suivi par « Le Talmud démasqué », puis – enfin… – un cours du rav Ron Chaya ! Une expérience qui peut être répétée ad nauseaum avec tout ce qui a trait au judaïsme.

Fréquenté par plus de 35 millions de Français et plus d’un milliard et demi d’individus dans le monde, le réseau Internet est en effet devenu un formidable outil de propagation de toutes les obsessions antisémites. « Aujourd’hui, n’importe quel ennemi du peuple juif qui dispose d’un peu de connaissances informatiques peut mettre en ligne les pires horreurs et s’assurer qu’elles seront vues par le maximum de gens !, explique Binyamin Benhamou, le directeur et initiateur de la FDII (Fédération de Défense contre l’Antisémitisme sur Internet) (*).

Ils sont notamment omniprésents sur les sites de partage gratuit de vidéo comme ‘Dailymotion’ et ‘Youtube’, ou le réseau social ‘Facebook’ ». 
Derrière ce nom apparemment « à l’ancienne », se cache en fait un redoutable outil de lutte contre les contenus antisémites sur Internet, optimisant les ressources technologiques disponibles sur la Toile. Une sorte de judo virtuel où l’on utilise la force de l’adversaire contre lui.

Un projet lancé en avril dernier par Binyamin Benhamou, un professionnel de l’Internet. Il repose sur un « robot » en fait un programme informatique qui recherche, dans l’immensité du web, tous les documents, textes, vidéos ou photos, susceptibles de constituer une provocation antijuive.

Le résultat de cette « pêche au gros » est ensuite trié par une équipe de spécialistes qui les classent par catégories : négationnisme, antisémitisme, appel à la destruction d’Israël, etc. C’est alors que la FDII lance son armée dans la bataille : 1 586 membres actifs qui sont chargés de contacter les hébergeurs (Dailymotion, Youtube, et autres) pour leurs signaler les contenus constituant des « appels à la haine raciale ». En France, une fois le délit constaté, ceux-ci sont alors obligés de supprimer ces vidéos, conformément à la loi du 21 mai 2004.

Or à peine quelques mois après son lancement, l’opération a déjà permis de faire disparaître de la Toile plus de dix mille documents propageant les pires clichés contre les Juifs. 78 % des contenus signalés ont ainsi été supprimés. Quant au délai de suppression, ils ont diminué de 90 % sur les sites surveillés, passant, par exemple sur Dailymotion, de huit jours à une seule et unique journée.

« De façon générale, nous ne sommes pas aidés par les hébergeurs. Au lieu de prendre les devants et de retirer eux même ces contenus antisémites, ils attendent que nous leur mettions la pression, regrette le directeur de FDII. Car il faut bien comprendre que l’antisémitisme est un marché qui rapporte ».

L’efficacité du travail effectué par la FDII désormais bien établie, ses responsables prévoient déjà de passer à une autre étape : le web anglophone ! Un champ de recherche monumental pour lequel Binyamin Benhamou veut rallier des institutions et des personnalités capables d’apporter un soutien financier, humain et juridique à sa traque de la haine anti-juive.

« C’est vrai, au début, nous avions un peu l’impression d’écoper l’océan à mains nues… Notamment en raison de l’explosion des réseaux sociaux comme Facebook, grâce auquel la moindre vidéo qui fait le buzz se propage instantanément, explique-t-il.

Mais l’effet démultiplicateur joue aussi en notre faveur. Lorsque nous obligeons un hébergeur à retirer une vidéo illégale, toutes celles mises en lignes par le même internaute (parfois plusieurs centaines) disparaissent également. Pour eux, c’est très décourageant… ».

Pour s’en convaincre, il suffit de constater l’inquiétude et l’exaspération grandissantes qui s’exprime contre laFDII sur tous les forums antisémites francophones. La traque est lancée…

Serge Golan

  • Pour rejoindre ou soutenir la Fédération de Défense contre l’Antisémitisme sur Internet, une adresse : www.juif.org/fdii
  • Source: (1) Hamodia

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:25

Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient

Pourquoi le silence des médias français et pourquoi leur parti pris – par Sammy Ghozlan

http://www.europe-israel.org


mars 15th, 2011 Brigitte - Europe-Israel.org

Share  

Chacun se révolte , et à juste titre sur le silence volontaire des médias , à propos du crime monstrueux commis par des palestiniens dans la localité d’Itamar en Samarie dans la nuit du 11 au 12 mars 2011.


Et quel crime ! Une famille juive entièrement  décimée , le père , la mère un enfant de 11 ans, un gamin de 4 ans un bébé de 3 mois.


 Imaginons un instant que les victimes fussent palestiniennes et l’auteur israelien. Il est évident que tous le médias du monde entier auraient écourté leurs «  UNE » réservée la catastrophe au Japon, pour privilégier leurs commentaires récurrents sur le malheur des palestiniens, la sauvagerie des israéliens.


N’est ce pas ce qui se passe lorsqu’un palestinien , pourtant islamo-terroriste ,pourtant coupable ,est ciblé par Tsahal après qu’il ait lancé des missiles sur la population civile d’Israel .La réction d'irael est évidemment  légales  et  conformément aux régles du droit international , relatives à la légitime défense.


Combien d’articles auraient rempli les pages de Libération, le Monde, Le Nouvel Observateur, le Figaro, etc, et les chaines de télévision, avec leur sensationnel, leur romantisme, l’expression de état d’âme, leur parti pris , cela bien sûr si les rôles avaient été différents.


Qui n'a pas en tête les images d'enfant palestinien  mort, dans les bras de son  père Souvent les mises en scène bien  élaborées pour faire un scoop. ou dans le but atteindre l'affect des téléspecateurs, appeler à leur pitié, à la colère contre les juifs et les israeliens ,surtout tenter  de démontrer que les israeliens sont des barbares.


Avons nous entendu l'indignation de Stéphane HESSEL si prompt à plaindre les seuls palestiniens, lui le moraliste à l'indignation sélective, cet ami du Hamas dont le porte parole  a déclaré sans ambage sa solidarité avec les tueurs d'enfants juifs .


Où sont passés les défenseurs des  Droits de L'Homme.


 Alors tellement habitués à présenter les israéliens comme des nazis, des bourreaux, des êtres inhumains, les rédactions de presse , ont été prises de court. Tout leur imaginaire ,leur idéal s’ effondre…leurs certitudes sont ébranlées.Elles  n’ont pu  digérer ce crime odieux , cet attentat antijuif, mais comment en parler, ? Alors la victime redevient le coupable désigné. Ces juifs sont qualifiés de colons. Terme suffisamment péjoratif pour justifier l’assassinat , en excuser le auteurs, et l’idéologie qui les anime. Et ces  juifs israéliens sont déshumanisés. Ils  deviennent la cause de leur propre mort.


Traiter de colon ,un enfant de 11 ans, un gosse de 4 ans , un bébé de 3 mois, c’est abject, et c’est pourtant ce qu’ont fait tous les médias français . Sans compter ceux qui se sont tus.


Pourquoi en parler ,ce ne sont que des colons juifs, donc passibles de la peine de mort.Pourtant mon Bureau leur a transmis les images des scènes de ce crime, diffusées avec l'autorisation de la famille.
.
A qui revient la faute ? Pour le savoir, et partant du principe que les médias français réagissent aux communiqués de l’Agence France Presse, en principe bien informée, j’a contacté la rédaction en chef, du service international de l’AFP. J'ai fait remarquer à mon interlocuteur que même les palestiniens n’ont pas utilisé ce terme devenu tellement automatique sous la plume des journalistes. J’ai demandé que le correspondant AFP à Jérusalem soit rappelé à l’ordre d’autant que la famille assassinée lâchement est d’origine française. Parce que la famille est d’origine française, et que toute la communauté francophone en Israel s’est sentie atteinte,j’ai saisi officiellement le Ministre de la Communication, Mr Frédéric MITTERAND . Je ne manquerai pas de vous faire part de sa réponse.


D’autres que moi ont aussi réagi, immédiatement  Gil TAIEB , Richard ABITBOL,  Claude BARUCH et William GOLDNADEL , Jean Marc MOSKOVITZ, Joel MERGUI,etc…


Le choc qu’a provoqué ce grave et douloureux évènement dans la communauté juive en France et en Israël , de même que nos réactions, ont  certainement conduit l’ambassadeur de France en Israël à condamner au nom de la France cet attentat, de même que le  Consul de France à Jérusalem a assisté aux obsèques à GUIVAT SHAOUL en présence de 20 .000 personnes.


Le BNVCA considère plus que jamais que la propagande palestinienne nuit à la paix, et constitue la source essentielle de l’antisémitisme en Europe en général et en France en particulier.
C’est pourquoi nous appelons aussi au rassemblement prévu le 21 MARS 2011 à 18 H devant les locaux de CANAL PLUS 1 Place  du Spectacle 92130 Issy Les Moulineaux pour protester contre le parti pris des médias , qui d’un part observent le silence quand des juifs sont assassinés , et qui par contre se font les relais de la propagande palestinienne comme Canal Plus qui programme le film « The Promise Le Serment » une saga réputée violemment anti israelienne.
 
Sammy GHOZLAN
Président du Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme

Related Posts

Vidéo - Le massacre de la Famille FOGEL - Nous n'oublierons jamais !

La dernière publication du pape : Une habile digression !

Incitation dans l'“Autorité palestinne” : Les juifs sont présentés comme dans le Der Stürmer

Rassemblement devant l'ambassade d'Israël à Bruxelles en hommage à la famille Fogel, victime de l'attentat d'Itamar

Tuerie à Itamar

Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:33

 

Comme nous avons eu plusieurs fois l'occasion de le montrer sur ce blog, les actions Facebook en vue du déclenchement d'une Troisième Intifada, à travers des actions symboliques devant les ambassades israéliennes à travers le monde, a été décidé lors de la Conférence islamiste de Khartoum. D'autres décisions y ont été prises, comme la réactivation du Hamas en Judée-Samarie et Gaza, qui débouchent directement sur le massacre d'une famille juive, les Fogel, à Itamar. Il s'agit, sous couvert de "révolution arabe", de la détourner pour propager le terrorisme et la délégitmation d'Israël à travers la planète. 

 

 

Facebook : 160 000 palestiniens pour une 3è Intifada le 15 Mai
par Gerard Fredj

 

www.israel-infos.net

 
Les récents évènements du Moyen Orient ont fait des réseaux sociaux, notamment de Facebook,

VOIR LA VIDÉO COLONNE DE DROITE


l

les incubateurs de la révolte sociale. Les palestiniens semblent décidés à utiliser, à leur tour, et pour leur compte, la puissance considérable de ce réseau.

La semaine dernière, une page Facebook appelant au lancement d'une 3è Intifada dans la bande de Gaza et dans les territoires gérés par l'Autorité palestinienne a été créée; en dix jours, près de 166 000 personnes ont adhéré à la page (au rythme de 20 000 par jour environ et le mouvement s'accélère) , et les organisateurs visent le million d'ici à quelques semaines.

Les créateurs de la page, malgré les demandes des internautes, refusent de révéler leur origine, indiquant simplement qu'ils sont palestiniens.

Loin du discours non violent tenu par Mahmoud Abbas et ses déclarations sur la résistance pacifique, les créateurs du compte appellent à attaquer les implantations juives, et demandent au Hezbollah de tirer des roquettes sur Israël.

Ils appellent également à l'application de la résolution 194 de l'ONU, votée en 1948, qui reconnaît le droit au retour de tous les réfugiés qui le souhaitent ou leur indemnisation.

Même si ceux-ci appellent à participer aux rassemblements organisés mardi pour demander la réconciliation du Fatah et du Hamas, ils semblent clairement distincts des organisateurs du groupe Facebook pour la réconciliation.

Un responsable du Fatah interrogé par Yediot Ahahonot a déclaré douter que "Facebook puisse amener à une 3è Intifada" estimant qu'il n'y a pas de force organisée derrière ce groupe, et que "la situation était sous contrôle".

Tout au plus concède-t-il que le groupe pourrait provoquer un ou deux jours d'affrontement "avant le retour au calme". Comme le disaient Moubarak, Ben Ali, Saleh ou Kadhafi.

La date fixée par le pour le début de la 3è Intifada est fixé au 15 mai prochain.

VOIR LA VIDÉO COLONNE DE DROITE 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis