Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 17:15

 

Cette grossière récupération par les affidés de Shalom Akhshav et J-Street (J-Call en France) ne fait que confirmer ce qui apparaît depuis quelques jours : les anti-sionistes sont dans la place. Leur objectif : tenir jusqu'à la déclaration unilatérale d'un Etat palestien, fin septembre, devant l'ONU :  Les jeunes manifestants israéliens de la “ville des tentes” singent la révolte arabe pour motifs politiques.

 

http://www.israel7.com/

 

Comme il a été écrit sur notre site il y a quelques jours, il ne manquait plus que les écrivains, artistes et intellectuels pour que la récupération politique outrancière du mouvement social soit complète. C’est fait. Après le « Israel New Fund », Kadima, la Histadrout, Meretz, les anarchistes et les Arabes israéliens, quelques « grandes figures » de l’ « intelligentsia éclairée » israélienne sont venues au boulevard Rothschild à Tel-Aviv, accompagnés bien-sûr d’une escouade de journalistes, apporter non seulement leur soutien au mouvement mais surtout exprimer une fois de plus leur aversion envers le gouvernement Netanyahou. Parmi eux, Yoram Kaniuk, Meïr Shalev, Rony Somak, Edgar Keret et Eshkol Nevo.

 
Meïr Shalev n’a pas fait de détours et a appelé « à renverser le gouvernement Netanyahou et provoquer des élections anticipées ». « Il faut faire tomber Bibi », a-t-il lancé sous les applaudissements. Il a eu des mots méprisants sur la personne du Premier ministre, l’accusant également « d’avoir peur du mouvement qui est né parce qu’il est incapable de comprendre le langage du peuple ».

 
Il n’a pas oublié d’égratigner les orthodoxes et les juifs de Judée-Samarie « qui ont toujours exercé du chantage envers les gouvernements pour obtenir ce qu’ils voulaient » (sic).

 
Paradoxalement, ce revirement massif d’un mouvement légitime au départ vers un immense happening gauchisant aura probablement pour conséquence la désolidarisation de nombreux citoyens agacés par cette récupération grossière et indécente.

Repost 0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 15:33

LETTRE A ISRAEL

(27 juillet 2011)

L'actualité mondiale est souvent terrible. Elle est, cette fois-ci, également très surprenante : un attentat meurtrier et un carnage épouvantable commis… par un chrétien fondamentaliste (comme nous !), pro-Israël (nous aussi !) et dénonçant les dangers de l'islamisation (et… que faisons-nous d'autre ? à juste raison, d'ailleurs !!!) Et voilà, nous sommes devenus le danger contre lequel il faut désormais prendre des mesures !

Une seule chose n'est pas surprenante, dans tout cela : Israël a, bien sûr, été désigné comme coupable, par deux universitaires gauchistes espagnols, sur le site "Rebelión". Je ne citerai même pas leurs noms, car… pourquoi les rendre si importants ?

De toute façon, quand on lit, dans de nombreux sites islamiques, par exemple, que "c'est Israël qui a planifié, organisé et exécuté les attentats du 11 septembre 2001", on sait quoi penser de telles accusations ! On avait déjà vu, hélas, dans l'histoire, comment le capitaine Dreyfus fut accusé d'espionnage, condamné au bagne à perpétuité et déporté, tandis que le colonel Picquart, qui découvrit le vrai traître, fut affecté en Afrique du Nord, puis renvoyé de l'armée française !...

C'est pourquoi, pour ma part, ce que disent les hommes politiques, ou les médias, ne m'importe plus guère : je veux m'attacher au fond des choses, à ce qui est seul important :

"Israël… Je t'ai choisi, et ne t'ai pas rejeté.

Ne crains rien, car Je suis avec toi

Ne te laisse pas émouvoir… car Je suis ton D-ieu" (Esaïe 41.8s)

Israël, je sais, par tes Textes, que D-ieu t'a choisi

Pour vivre avec toi une histoire d'Amour

Qui nous enseigne, nous aussi ;

Pour faire de toi la lumière des nations

Et Se révéler au monde, au travers de toi ;

Pour conclure avec toi une alliance,

Alliance éternelle, quoiqu'en disent beaucoup,

Alliance d'Amour bouleversante

De Quelqu'un qui te grave sur Ses mains.

Nul ne peut effacer ce qui fut ainsi gravé !!

"Je t'aime d'un amour éternel,

C'est pourquoi Je te conserve Ma bonté." (Jérémie 31.3)

Même si nous, chrétiens, nous appliquons ces paroles, c'est en réalité à toi qu'elles s'appliquent, puisqu'il est ajouté :

"Tu planteras encore des vignes sur les montagnes de Samarie…

Voici, Je les ramène du pays du nord, Je les rassemble des extrémités de la terre…"

Tu n'as cessé de prier au fil des siècles : "l'Eternel, ton D-ieu, ramènera tes captifs et aura compassion de toi, Il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples chez lesquels l'Eternel, ton D-ieu, t'aura dispersé…" (Deut.30/3)

Et le moment est arrivé : Celui qui dit "Je suis un Père pour Israël" a eu compassion de toi et a réalisé ce miracle de te redonner ton pays ; et, sous nos yeux, Il te ramène des extrémités de la terre. Il te rassemble dans ton pays, où Il t'établit à nouveau, pour toute l'éternité ! N'est-ce pas grand et magnifique ?!!

Il est vrai que ceux qui ne connaissent pas D-ieu, et ceux qui L'ont rejeté, te rejettent aussi, puisque tu Le révèles. Ils te contestent tes droits et ta terre. Ils ont même pris ton nom (et je ne parle pas seulement du nom de Palestine, qui s'applique en réalité à toi ; on t'a pris aussi ton nom, Israël, puisque nous-mêmes, chrétiens, serions le nouvel Israël… Pourtant, la renaissance miraculeuse de ton Etat, et ton retour dans ton pays, prouvent bien que D-ieu ne t'a jamais rejeté, et que Son alliance avec toi est éternelle, comme Il te l'avait promis. Il n'est nul besoin d'un nouvel Israël : il y a l'Israël choisi par D-ieu, le vrai et le seul Israël, et c'est toi !)

Certes, je ne comprends pas toutes tes souffrances, ni les drames et les tragédies de ton histoire. Je n'en connais point les raisons. Je souhaiterais, bien sûr, que cela n'ait jamais existé ! Mais qui suis-je, face au Créateur, qui connaît tout parfaitement… Alors, au moins, Israël, si je pouvais mettre un baume sur ton cœur, sur tes plaies !...

Je ne sais pas pourquoi le Tout-Puissant a permis la jalousie du monde, l'horreur, tant de détresse et de douleur, durant des siècles, presque deux millénaires. Et je vois la haine, encore aujourd'hui, et toutes ces forces qui tentent de s'opposer aux Plans divins pour toi !

Mais j'entends, aussi, de la bouche de tes enfants, Israël, des témoignages bouleversants ; une sagesse qui surpasse tout ce qui est dans ce monde ; sagesse, je le vois bien, née de leur douleur, engendrée dans les épreuves qu'ils ont traversées. Leur paix et parfois même leurs chants dans l'épreuve, leur joie, leur humilité, leur soumission aux Plans du Tout-Puissant pour eux, sont pour moi un exemple et un enseignement constants.

Il est clair que nous sommes arrivés dans un temps où nous devons prendre position : nous situer par rapport à toi, ce qui équivaut à nous situer par rapport à la Volonté divine ! Israël, personne ne reste indifférent à toi : nous prenons des positions passionnées, pour ou contre toi, c'est-à-dire… pour ou contre les Promesses que le Maître du monde est en train de réaliser à ton égard ! Rien de tout cela n'est anodin !

Beaucoup t'expriment leur haine, ou voudraient te détruire.

Mais si leur méchanceté est l'occasion, pour nous, de te dire notre Amour,

Alors, je te dirai, Israël, que je t'aime.

Si leur hostilité rend notre amour doux et précieux pour toi,

Alors, cela remplit mon cœur de joie.

D-ieu t'a choisi. Mais je n'ai point de jalousie.

Je ne veux pas prendre ta place.

C'est, d'ailleurs, une responsabilité bien lourde, bien difficile à porter !!

Par contre, je veux occuper toute la place qui est la mienne !

Quand beaucoup te sont hostiles, ou que tu passes par des souffrances,

Je veux être pour toi l'ami dont parlent tes Proverbes,

Qui t'aime en tout temps et qui, dans le malheur, se montre un frère.

Et je veux être cette voix que D-ieu nous ordonne d'être :

"Nations, écoutez la Parole de l'Eternel,

Et publiez-la jusque dans les rivages lointains.

Dites : Celui qui avait dispersé Israël le rassemblera,

Et Il le gardera comme le berger garde son troupeau". (Jérémie 31.10)

Chacun sa place ; la mienne est d'écouter la Parole de D-ieu,

De proclamer Sa Fidélité et l'accomplissement de Ses promesses pour toi !

Y a-t-il une place plus grande et magnifique

Que de proclamer l'Amour et la Fidélité de Dieu ?!!

D-ieu t'a choisi, et moi Il m'a appelée.

Moi qui ne te connaissais pas, et qui t'étais indifférente,

Il m'a appelée de mon île, de la Corse.

D-ieu m'a appelée pour t'aimer, Israël.

Il a mis dans mon cœur l'Amour pour toi.

Il a rempli mon cœur de toi, et je t'ai aimé.

J'ai glissé ma main dans la tienne,

Comme un jeune frère, ou sœur, saisit la main de son aîné,

En toute confiance, et avec grande affection.

Et tu ne m'as pas repoussée.

Bien que mes pères n'aient cessé de persécuter les tiens,

Toi, Tu ne m'as pas rejetée !

Tu as serré ma main dans la tienne, et je ne t'ai plus quitté.

Nous avons cheminé ensemble.

J'ai appris ta langue, j'ai servi tes personnes âgées.

J'ai aimé tes enfants, et toute ta population.

Je t'ai aimé tout entier, toi, pays d'Israël !!!

Et tu m'as accueillie en ton sein, comme l'aurait fait une grande famille.

Cela m'a bouleversée, et ne cesse de m'émouvoir.

Je n'ai, pour ton D-ieu et pour toi, que de la reconnaissance !!

Et combien je me réjouis, car il fut annoncé par tes prophètes

Que le Créateur nous unira un jour à toi.

"Lui qui rassemble les exilés d'Israël,

Je réunirai d'autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés."

Nous, les étrangers qui nous "attacherons à l'Eternel pour Le servir"…

Il nous réjouira dans Sa maison de prière,

"Car Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples." (Esaïe 56.6s) 

Et, enfin, quand ton Mashiah t'aura acquis la délivrance finale,

Ceux qui resteront de nos nations, monteront chaque année avec toi,

"Pour adorer le roi, l'Eternel des armées,

Et célébrer la fête de Souccot." (Zacharie 14)

Cette montée avec toi vers D-ieu est mon attente ! Mais, déjà, je me réjouis de pouvoir vivre avec toi, sur cette Terre qu'Il t'a donnée, au rythme divin de tes Textes et de tes Fêtes, et cherchant à mieux connaître Celui qui Se nomme Lui-même "l'Eternel ton D-ieu, le Saint d'Israël, ton Sauveur".

Anne-Marie ANTONIETTI

www.antonietti-israel.org

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 10:04

 

 

Les indignés :
degré zéro du politique

Pierre-André Taguieff

 

Pierre-André Taguieff est philosophe, politologue et historien des idées. Il est directeur de recherche au CNRS, rattaché au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Il est l'auteur de Les Fins de l’antiracisme (Michalon, 1995) et La Couleur et le sang. Doctrines racistes à la française (Mille et une nuits, 2002) et Israël et la question juive (Les provinciales, juin 2011).

 

Voir la bio en entier

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/indignes-politique-israel-question-juive-pierre-andre-taguieff-149349.html

 

A l'occasion de la sortie son dernier livre "Israël et la question juive", le philosophe Pierre-André Taguieff a été interviewé par l'historien Andreas Pantazopoulos pour le journal grec Kathimerini. L'interview sera publiée en grec le 31 juillet prochain. La voici en français dans Atlantico. Seconde partie.


Andreas Pantazopoulos : Aujourd’hui en Grèce, mais aussi en Espagne, un nouveau mouvement, les “Indignés”, a fait son apparition spontanée. Il se dirige contre les systèmes politiques “corrompus”, contre l’ “oligarchie”. Comment interpréter ces mobilisations ? L’ “indignation” est-elle l’autre nom d’un populisme de gauche?

Pierre-André Taguieff : Je ne crois pas que les mobilisations se couvrant du mot “indignés”, en Espagne ou en Grèce, soient “spontanées”. Elles ont trouvé leur modèle dans les manifestations de masse qui, dans certains pays du Maghreb et du Machrek, ont abouti à ce que le monde médiatique, dans une flambée d’illusion lyrique, a baptisé le “printemps arabe”.

Leur seule originalité a été de s’emparer du vocable mis à la mode par le libelle insignifiant de Stéphane Hessel, le faux co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Le mot “indignation” est un mot attrape-tout. Il peut être mis à toutes les sauces. Qui n’est pas “indigné” pour telle ou telle raison ? En tout mouvement politique, il faut distinguer la formule oratoire des visées ou des intentions réelles. La formule oratoire des “révoltes arabes” a privilégié les motifs de la “liberté”, de la “démocratie” et de la “justice”, ainsi que la dénonciation de la “corruption”. Leur visée réelle était de chasser l’équipe dirigeante en place (“Dégage !”) : le degré zéro du programme politique, expression d’un rejet accompagné d’un mouvement d’humeur.

Ces prétendues “révolutions” n’ont guère été que des coups d’État, et plus précisément des coups d’État militaires déguisés en victoires du “peuple” ou de la “démocratie”. Dans les démocraties européennes, pour les “indignés”, il s’agit également de prendre le pouvoir (en s’en tenant au moment négatif : chasser du pouvoir les “corrompus” ou les “voleurs”), mais l’ennemi n’est pas clairement désigné, ni le groupe contestataire bien identifié. Les leaders ne sont pas politiquement crédibles. Le programme est ici encore ultra-minimaliste et tout négatif : contre les “corrompus”, etc.

Le marxo-populiste français Jean-Luc Mélenchon en a formulé le slogan : “Qu’ils s’en aillent tous!” La diabolisation de l’ennemi remplace l’analyse de la situation et la réflexion sur les objectifs politiques. Rien n’est plus pitoyable que le recours des “indignés” grecs aux amalgames de propagande les plus éculés, du type “Nazi-Nazi/Merkel-Sarkozy”.

La nazification de l’adversaire est le nouveau socialisme des imbéciles. On reste affligé devant la misère intellectuelle d’une telle contestation politique. L’indignation n’est pas une politique, elle illustre la tendance contemporaine à l’impolitique, qui remplace la réflexion politique par un moralisme sans perspectives ou par des imprécations anticapitalistes relevant du rituel magique. Quant à la stratégie, elle se réduit à cette forme d’expression politique primaire qu’est la manifestation. Une fois de plus, la “colère” du peuple ou des masses est sacralisée. Mais, plus profondément, je crois que ces mobilisations expriment une peur de l’avenir, devenu totalement opaque. Le grand message qu’on entend dans ces rassemblements de victimes de la crise financière, c’est la question sans réponse : “Qu’allons-nous devenir?”.

La question qu’on pose lorsqu’on est pétrifié par le sentiment de vivre une décadence finale. Il s’agit donc moins de revendications que de lamentations, éventuellement accompagnées de violences. Du misérabilisme plutôt que du populisme. Des plaintes de “victimes”, plus ou moins rageuses, plutôt que de véritables révoltes. Les déçus du présent y apparaissent en même temps comme des exclus de l’avenir. La vérité de ces mobilisations, c’est le sentiment d’une impuissance totale des dirigeants politiques, emportés par les turbulences immaîtrisables d’une économie financiarisée. Ce qu’on appelle la globalisation, nouvelle figure du destin, sans visage et impitoyable. Aucune réponse n’est plus crédible à la question “Que faire?”. Ce qui est en progrès, c’est le désespoir, soit la passion impolitique par excellence. La haine des “pourris” ou des “voleurs” peut mener à tout. Y compris à une nouvelle forme de dictature, une dictature post-libérale.

 

Surtout ces derniers temps, “l’Europe de l’extrême droite” ne fait que progresser. Dernier épisode en date : les “Vrais Finlandais”. En France aussi, Marine Le Pen veut respectabiliser son parti. Quelles sont les causes de cette avancée?

Dans les années 2000, on a assisté à la disparition des éléments constitutifs du paysage de l’extrême droite tel qu’il s’était reconfiguré après la Seconde Guerre mondiale. Les “néo-” ont disparu, pour laisser la place à des mouvements ou des partis émergents ne se présentant pas comme des héritiers d’une tradition bien définie.

“Néo-nazi” et “néo-fascistes” ne sont plus que de folkloriques survivances, ayant plus à voir avec la culture “Underground” des années 1960 et 1970 qu’avec le Troisième Reich. Ce qu’on appelle encore aujourd’hui “l’extrême droite”, par une vieille habitude de langage, rassemble et amalgame d’une façon abusive toutes les réactions plus ou moins convulsives contre la globalisation financière et l’européisation dans un sens postnational. Or, ces réactions vont dans tous les sens : elles peuvent être interprétées comme des “progrès” ou comme des “régressions”, des “résistances” légitimes ou non, des formes émergentes de xénophobie ou des réaffirmations identitaires restant dans le cadre du pluralisme démocratique. Leur fond affectivo-imaginaire est la peur, qui se fixe soit sur le présent (peur de perdre des avantages acquis), soit sur l’avenir (peur de guerres civiles ethnicisées).

La paresse intellectuelle conduit à interpréter négativement toutes ces réactions de masse, à les diaboliser en les réduisant à des expressions d’une “extrême droite” fantomatique, qui serait condamnée par le Sens de l’Histoire. Telle est la grande illusion, héritage du XIXe siècle hégéliano-marxiste. Car il n’y a pas de Sens de l’Histoire : la globalisation va dans tous les sens, et engendre des réactions allant elles-mêmes dans tous les sens.

Le renforcement de l’Europe n’est pas plus probable que son effondrement après disparition de l’euro, accompagnée d’une réethnicisation et d’une reparticularisation généralisées, qui peut jouer en faveur des vieux États-nations mais aussi bien favoriser leur éclatement. Le nouveau Front national dirigé par Marine Le Pen illustre bien les ambiguïtés des nouveaux mouvements nationaux-populistes : dans leur discours idéologique, on trouve autant d’emprunts à l’antimondialisme d’extrême gauche que d’éléments issus des traditions nationalistes. C’est ce qui fait à la fois leur inclassabilité et leur attractivité. Mais c’est précisément ce qui doit nous conduire à les intégrer dans le jeu politique “normal”.

 

Que faire?

Les nouveaux populismes identitaires ou protestataires corrompent les démocraties représentatives de l’intérieur. Ils représentent pour elles un défi qu’elles doivent relever avec lucidité et courage. Si la "normalisation" des mouvements populistes ne s’opère pas, les vieux partis de gauche et de droite risquent de perdre ce qui reste de leur attractivité, et de finir par se confondre dans un centre indistinct face auquel s’affirmerait le nouveau camp du "changement" (mot magique aujourd’hui privilégié par tous les démagogues en âge de gouverner), monopolisé par les démagogues "antimondialisation". Ces derniers auront beau jeu de dénoncer la "ploutocratie" internationale ou les oligarchies financières, la "bureaucratie" européiste, etc.

Ce sont là les éléments du nouveau discours de révolte des "damnés de la terre". Que la crise se généralise en se radicalisant, et les nouveaux démagogues qui ne manqueront pas de surgir – la nature politique ayant horreur du vide -, se présentant comme des sauveurs, risquent de séduire les foules désemparées. Or, ces démagogues n’auront d’autre légitimité que celle qu’ils tiendront de leurs chasses aux responsables présumés des malheurs de leur "peuple", chasses aux sorcières prenant la forme d’appels à la guerre civile ou d’engagements dans des guerres régionales. Fuite en avant dans le chaos.

L’ironie de l’Histoire pourrait alors prendre le visage du tragique. Mais qui pouvait croire que la marche de l’Histoire ressemblait à celle d’un fleuve tranquille ?

 

[Première partie de l'entretien: Qui sont les anti-juifs d'aujourd'hui ?]

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 10:41

GAUCHISTES, MILITANTS PRO-PALESTINIENS : REAGISSEZ !

Messagepar Nina » Juillet 22nd, 2011, 10:58 am

CESSEZ DE VOUS TROMPER DE COMBAT !
http://zakhor-online.com/forum/viewtopic.php?f=3&t=117


Image


Image


Image


Image


LA CAUSE EST MOINS RICHE, MÊME L'ONU S'EN FOUT !


GAZA AUJOURD'HUI REGORGE DE NOURRITURE ET DE BIENS DE TOUTES SORTES ! MAIS IL EST ÉVIDENT QUE LES FLOTTILLES DE VOS BOBOS N'IRONT PAS EN SOMALIE, EN ÉTHIOPIE OU AU KENYA OU LA FAMINE TUE DES MILLIERS D'ÊTRES HUMAINS !

VOTRE COMBAT EST DIRIGE CONTRE ISRAËL ET NON POUR LE BIEN ETRE D'UNE POPULATION DONT LES RENTES ANNUELLES DÉPASSENT DE LOIN LE MILLIARD DE DOLLARS !

Image

Image

Image

Image

LE NOUVEAU PARTI ANTI-CAPITALISTE SAIT-IL QUE PRADA, DIOR, DOLCE & GABBANA SONT DISTRIBUES DANS "LA PRISON A CIEL OUVERT" ???

COMPAREZ CE QUI EST COMPARABLE PAUVRES IMBÉCILES !
Repost 0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 17:56

Train (de vie) de sénateur

Publié le 22 juillet 2011

La sénatrice qui se trouvait pauvre...

CONFIDENTIEL ATLANTICO Avec des revenus supérieurs à 10 000 euros par mois, la sénatrice Europe-Écologie Les Verts, Alima Boumediene-Thiery voudrait convaincre les services de l'Etat que sa situation financière est précaire et contourner les critères sociaux d'admission dans un internat public afin que son fils y soit accepté...

 

Si, pour François Hollande, on doit être considéré comme riche à 4000 euros par mois, pour la sénatrice Europe-Écologie, Alima Boumediene-Thiery, 10 000 euros par mois ce n'est pas encore assez  !

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ». 

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

Pour mémoire, le salaire moyen en France est légèrement supérieur à 2000 euros nets selon l'INSEE. Quant au salaire median, il est de 1500 euros nets (50% des Français gagnent moins, 50 autres % gagnent plus).


Repost 0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 23:41

http://www.israel7.com

Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini a annoncé vendredi « que l’Italie avait décidé de ne pas participer à la ‘IIIe Conférence de Durban’ contre le racisme qui doit se dérouler au mois de septembre. Cette conférence a été décidée par l’ONU pour marquer le 10e anniversaire de la première du genre qui s’était tenue dans la ville sud-africaine, et qui avait été le théâtre d’un déferlement antisioniste et antisémite sans précédent, juste avant le lancement de la IIe Intifada par Yasser Arafat.

 
Frattini a justifié la décision de son pays « par le fait que toutes les conditions n’avaient pas été réunies pour que cette tribune ne devienne pas une nouvelle fois une tribune anti-israélienne au lieu d’être un forum contre le racisme et la discrimination ». Le ministre italien rappelle « que son pays avait également boycotté la ‘IIe Conférence de Durban’ qui s’était tenue à Genève en 2009, et lors de laquelle…Mahmoud Ahmadinejad était présent et avait prononcé un discours anti-israélien ». Neuf pays seulement avaient boycotté ce sommet de la haine antisémite, d’autres, dont la France, y étaient présent et s’étaient contentés de quitter la salle lorsque le président iranien avait débuté son discours.

 
Pour cette IIIe Conférence, d’autres pays européens s’apprêtent à prendre la même décision, après celles des Etats-Unis, du Canada et d’Israël qui ont déjà annoncé leur absence. Rappelons que lors de la Iere Conférence de Durban, l’ordre du jour avait été « kidnappé » par des ONG venues pour en faire une tribune anti-israélienne et antisémite. Parmi les plus actives, « Adallah » organisation arabe israélienne qui reçoit des fonds du « New Israel Fund » et des subsides venus de l’étranger…

Repost 0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 17:47

 

 

 

http://philosemitismeblog.blogspot.com

 

mais aussi, qui l'eût cru? : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article119271

 

JEUDI 21 JUILLET 2011

"La Palestine est le secret le mieux gardé de l'industrie de l'aide"

"La Palestine est le secret le mieux gardé de l'industrie de l'aide. [...] Les gens ont besoin d'expérience de terrain et en Palestine ça sonne cool et dangereux car la zone peut être qualifiée comme zone de guerre, alors qu'en réalité la vie y est assez sûre et offre tout le confort que le personnel international demande."

Nous avons traduit ce texte qui nous semble intéressant dans la mesure où "ces secrets" sur l'impact des 200 ONG qui opèrent à Gaza et en Cisjordanie, pourtant bien connus, ne sont pas rapportés par ces mêmes journalistes qui "après avoir écrit sur la pauvreté et la souffrance à Gaza, rejoignent leurs hôtels front de mer très chers et vont dîner dans l'un des restaurants de poisson chers". 

Source: SkyNews (Palestine - 'Occupation Incorporated', par Tim Marshall)

Un Africain qui travaille pour l'ONU en Cisjordanie a confié récemment à un ami commun "Quand les gens me voient arriver ils me prennent pour un distributeur automatique de billets ambulant". ('When people see me coming they see a walking ATM machine'.)
Roulant l'autre jour à travers Ramallah, et ensuite Jericho, et  en voyant tous  les restaurants chics, les nouveaux hôtels rutilants, et l'ampleur des travaux de construction je me suis rappelé cette boutade.
L'Autorité palestinienne aime à se vanter que la Cisjordanie enregistre une croissance économique de 8% et le gouvernement israélien tient le même discours afin de suggérer qu'une Palestine prospère serait un partenaire plus facile pour les négociations de paix. Ils savent aussi que les Palestiniens ont beaucoup à perdre si une troisième intifada éclate.

Ce qu'ils oublient de nous dire c'est qu'il y a bien plus de 200 ONG en Cisjordanie et à Gaza, et que 30% du PIB provient de l'aide internationale. Les Palestiniens sont parmi les peuples que reçoivent le plus gros montant d'aide internationale dans le monde et l'endroit regorge d'argent.
Ce problème qui affecte toute l'économie est rendu encore plus complexe par le fait que l'UNRWA [L'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA - United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East en anglais] décrète que les bénéficiaires de l'aide ne sont pas seulement les réfugiés palestiniens qui ont fui leurs maisons en 1948, mais également, leurs fils et filles et petits-fils et petites-filles, et ainsi de suite dans le temps. En Palestine, beaucoup de gens naissent réfugiés. Il y a des gens qui ont intérêt à ce que cette situation perdure. En 1950, il y avait 750.000 Palestiniens au Moyen-Orient, aujourd'hui ils sont  4,8 millions. L'UNWRA est considérée comme une "agence d'intérim"('temporary agency').
Même si les Palestiniens déclarent l'indépendance totale en septembre, ils ne seront pas véritablement indépendants, non seulement en raison de la poursuite de l'occupation israélienne, des checkpoints, des entraves à la libre circulation des marchandises, etc, mais également parce que la Palestiniens sont accros à l'aide et aussi longtemps qu'on est accro on reste sous la coupe de son fournisseur.
Les milliards qui affluent ici permettent à l'Autorité palestinienne de ne pas faire de gros efforts pour offrir les services que les électeurs demandent.  Ces milliards étouffent aussi le secteur privé en faisant grimper les salaires et en favorisant une "fuite des cerveaux" interne.
Devant le restaurant où je suis allé à Ramallah il y avait une rangée de voitures chères et à l'intérieur, de nombreux employés d'ONG consultaient conscieusement la carte qui était également chère. Les ONG font du bon travail pour soulager les souffrances, leur expertise aide à réaliser des projets, etc, mais ils recrutent les meilleurs talents sur place et profitent de leur statut d'ONG pour obtenir des allègements fiscaux.

Aucune entreprise ne peut rivaliser avec les ONG car elles offrent souvent un salaire trois fois supérieur à celui d'une société locale. Beaucoup d'ONG offre du "danger money" et même des primes pour conditions de vie difficiles à la fois au personnel local et expatrié ce qui fragilise encore davantage les entreprises privées locales. C'est ainsi que les ONG s'offrent les éléments les plus brillants et les mieux payés, et les entreprises privées locales doivent se contenter des autres sans, non plus, bénéficier d'exonérations fiscales.

Un employé d'une ONG d'assistance médicale a récemment déclaré à This Week in Palestine
"La Palestine est le secret le mieux gardé de l'industrie de l'aide""Les gens ont besoin d'expérience de terrain et en Palestine ça sonne cool et dangereux car la zone peut être qualifiée comme une zone de guerre, alors qu'en réalité la vie y est  assez sûre et offre tout le confort que le personnel international demande", a-t-il ajouté.

Bien sûr, la situation pourrait changer. La Cisjordanie peut exploser à tout moment.  On peut échafauder des scénarios qui suggèrent qu'il y aura de la violence en septembre après la déclaration, ou pas, d'indépendance. Mais la Palestine reste un lieu convivial, accueillant, hospitalier, qui regorge de climatiseurs, de hi-fi, de wi-fi et de vin.

Les journalistes profitent également de la situation.  Par exemple, après avoir écrit sur la pauvreté et la souffrance à Gaza, ils rejoignent leurs très coûteux hôtels front de mer et vont dîner dans l'un des restaurants de poisson chers. 

Cela ne veut pas dire que les ONG ne sont pas nécessaires, nombreuses le sont, mais elles faussent la situation et fondamentalement les Palestiniens ne peuvent pas avoir des entreprises qui fonctionnement correctement ni être totalement indépendants aussi longtemps que leurs dirigeants ne seront pas sevrés partiellement de leur dépendance à l'argent des autres peuples.

Repost 0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 20:00

 

Merci à David de ces remarques accablantes pour le post-colonialisme arabo-musulman qui s'exprime à travers l'aide massive et prioritaire aux seuls Palestiniens, au détriment de tous les réfugiés et de toutes les victimes des conflits mondiaux.

Il est suffisamment rare qu'un quotidien chrétien ose le souligner pour que cet article soit mis en évidence http://haabir-haisraeli.over-blog.com

Le journal La Croix a publié un article commentant le rapport d'Oxfam France du 19 août 2010 : Conflits et protection des populations - Baromètre de la protection des civils 2010

  

« Un rapport publié jeudi 19 août à l’occasion de la journée humanitaire mondiale, met en évidence des disparités dans le traitement des crises »

« Pourquoi le Conseil de sécurité des Nations unies ne se penche-t-il que sur certains conflits, et pas sur d’autres, tout aussi voire plus meurtriers ? », s’interrogent les rapporteurs.

  

Le diagramme publié par La Croix a éveillé ma curiosité, je suis donc allée aux sources, et ai lu plusieurs pages du rapport d'Oxfam France, organisation non suspecte de complaisance à l’égard d’Israël et proche du pro-palestinisme militant.

  

(Les diagrammes proviennent du rapport. On peut cliquer pour agrandir. J'ai ajouté le cadre rouge. )

  

A. Extraits du rapport concernant l’aide au développement :

 

- Action de la communauté internationale (page 2)

 

"En termes d’APD (aide publique au développement) par habitant, un Afghan a reçu en 2008 179 dollars d’aide, un Irakien 340 dollars, un Palestinien 682 dollars, un Congolais 25 dollars, un Pakistanais moins de 10 dollars.
Un Congolais a bénéficié de 27 fois moins d’aide au développement qu’un Palestinien, de 7 fois moins qu’un Afghan ;

 

 

aide humanitaire par tête.jpg

(TPO = Territoires Palestiniens Occupés ; RDC = République Démocratique du Congo)

 

 


De la part de la France, un Congolais a reçu 0,49 dollar en 2008, un Irakien près de 11 dollars, un Palestinien 20 dollars." (page 45).

 

Je traduis :

De la part de la France un Palestinien a donc bénéficié de 40 fois plus d’aide au développement qu’un Congolais !

 

(diagramme également publié par le journal La Croix )

 

AIDE HUMANITAIRE.jpg

 

 

- aide européenne :

 

« en comparant la proportion d’APD par habitant, on s’aperçoit que les Palestiniens reçoivent le financement le plus important par habitant : plus de 680 dollars par personne, alors qu’un congolais reçoit 25 dollars. » (page 47)

 

aide au développement UE.jpg

 

 B. Extrait du rapport concernant les violences

 

20101.2. Violences

1.2.1. Les civils, principales cibles des conflits

 

En 2009...

v Sur l’ensemble de l’année 2009, 5 000 civils ont été tués dans le conflit entre le gouvernement pakistanais et les rebelles, plus de 8 500 civils ont été blessés ;

v Au sud-soudan, où un accord de paix a été signé en 2005, au moins 2 500 civils ont été tués en 2009 ;

v En 2009, le conflit dans le territoire palestinien occupé a blessé six fois plus de civils palestiniens à Gaza qu’en 2008, et a tué près de trois fois plus d’enfants ;

v En Afghanistan, on a compté officiellement 3 566 civils blessés et 2 412 civils tués en 2009. Un enfant par jour y a été tué en 2009 ;

v Plus de 15 000 viols ont été documentés par les nations unies en RDC. Plus de 200 000 viols ont été recensés depuis 1998. La MONUC a encore documenté 848 nouveaux cas de recrutement d’enfants en 2009 – contre 8 000 documentés par le Fonds des nations unies pour la population en 2008 ;

v La Colombie comptait en 2008 entre 8 000 à 11 000 enfants soldats, sans que les chiffres soient disponibles pour 2009.

 

On notera que, très curieusement  (!), et contrairement aux données qu’il publie pour les autres pays, le rapport ne donne pas de chiffre global du nombre de civils palestiniens tués à Gaza. Ce nombre bien plus faible que celui des autres pays cités, et cependant plus élevé que les autres années puisque il s’agit de l’année de la « disproportionnée » riposte israélienne contre les tirs de Qassam, ne serait pas en faveur de l’image d’un Israël état criminel, amateur de sang d’enfant palestinien.

 

Et une fois de plus, il convient d’insister sur la situation tragique du Congo, principalement le Kivu, lieu de conflits interminables qui ont fait environ 5 millions de morts depuis 1996 selon OXFAM, ce qui en fait le conflit le plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale. Mais en Belgique, le pays colonisateur du Congo, les militants belges d’Oxfam sont indifférents et préfèrent manifester en se travestissant en soldats israéliens buveurs de sang. (voir ici ) Et aux violences meurtrières, il faut ajouter les centaines milliers de viols perpétrés de manière atroce sur des femmes et des fillettes, et les deux millions de réfugiés en provenance du Kivu. Et cela se passe dans l’indifférence totale.

 

Quant au Pakistan « Avant même la crise climatique de ces dernières semaines, ce pays a été en 2009 le théâtre du plus important déplacement de population dans le monde depuis dix ans au moins, note Nicolas Vercken, d’Oxfam-France. Sauf qu’on n’en a pas parlé. »

Ce qui nous amène au traitement des conflits par les médias.

 

C. Couverture des différents conflits

 

Le rapport insiste sur l’attention ciblée des médias. Ce sont les choix éditoriaux qui influencent la réponse humanitaire.

 

« L’image qu’ils donnent oriente de manière significative la perception de la communauté internationale comme son intérêt potentiel pour une crise ou un pays en particulier ; cela a donc un impact direct sur la volonté et la capacité des décideurs à mobiliser des ressources économiques, militaires ou diplomatiques pour résoudre un conflit et protéger les civils de manière adéquate dans un conflit donné. Ils peuvent également influer sur la volonté ou la capacité des acteurs humanitaires à intervenir dans un pays donné. »

 
On découvre aussi dans le rapport un autre élément étonnant : le nombre de déclarations du ministre des affaires étrangères français Bernard Kouchner. Pour la Palestine, trois fois plus de déclarations que pour l’Afghanistan et le Tchad, pays où la France est engagée militairement.

interventions kouchner.jpg

 

Le rapport d’Oxfam met bien en évidence, en faits et en chiffres, le caractère irrationnel de la "focalisation sur les événements du Proche-Orient ». Mais ce caractère irrationnel affecte l’organisation elle-même, puisque le rapport émane d'une organisation dont l'un des dossiers prioritaires est l'arrêt du blocus de Gaza. N'y a-t-il pas une contradiction ?

 

Et qu’en est-il du pouvoir des Juifs si puissants, ceux qui sont censés contrôler les médias ? Sont-ce eux qui « orientent de manière significative » l’intérêt de la communauté internationale pour la Palestine et les Palestiniens ?

 

http://lavissauveaconditiondeclairer.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/08/22/palestine-congo-40-a-1.html

Repost 0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 14:46

Le Dignité – Al Karama a été arraisonné et est en route vers le port d’Ashdod


Article mis à jour le 19-07-2011

http://www.upjf.org


UN BATEAU POUR LE HAMAS
UN BATEAU POUR LE HAMAS

 

12h57 : Des soldats de la Marine Israélienne sont montés sur le bateau Dignité – Al Karama peu de temps avant son arrivée sur les côtes de la bande de Gaza. Le bateau est conduit en ce moment vers le port d’Ashdod. Le Porte-Parole de l’Armée indique que les soldats de la Marine Israélienne sont montés sur le bateau Dignité – Al Karama il y a quelques instants. L’embarquement sur le bateau s’est fait en conformité avec la décision du gouvernement israélien et après avoir épuisé tous les recours, aussi bien adressés directement au bateau que via les canaux diplomatiques, afin d’empêcher le bateau Dignité – Al Karama d’atteindre les côtes de Gaza. Comme mentionné précédemment, l’opération a été réalisée après de nombreuses demandes adressées à l’équipage du bateau à différents endroits en mer. L’équipage du bateau a clarifié qu’il n’était pas dans son intention de coopérer et a décliné l’invitation à rejoindre le port d’Ashdod. C’est alors que la décision d’arraisonner le bateau et de le conduire au port d’Ashdod a été prise.

 



 

Les soldats ont opéré selon un plan prédéfini et ont pris toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité des soldats ainsi que celle des passagers à bord. A l’issue de l’arraisonnement, les soldats se sont assurés que les passagers se portaient bien et leur ont offert à boire et à manger.

Dès l’arrivée du bateau au port d’Ashdod, les passagers seront transférés à des représentants de la police et des services de l’immigration du Ministère de l’Intérieur.

Le Porte-Parole de Tsahal tient à souligner que tout organisme ou représentant étatique désireux de se rendre à Gaza ou de transférer de l’aide humanitaire peut le faire à tout moment, légalement, de façon ordonnée et en coordination avec les autorités israéliennes, en passant par les points de passage terrestres frontaliers.

VIDÉO : UN PORTE-PAROLE DE TSAHAL DIALOGUE EN FRANÇAIS AVEC L’ÉQUIPAGE DU DIGNITÉ-AL KARAMA

PHOTO : LE DIGNITÉ – AL KARAMA PRIS EN PHOTO PAR LA MARINE ISRAÉLIENNE

VIDÉO : L’ÉQUIPAGE DU DIGNITÉ AL-KARAMA DÉCLARE QU’IL SE DIRIGE VERS LE BANDE DE GAZA

 

Verbatim de la discussion :

Marine Israélienne : « Dignité – Al Karama, c’est la Marine Israélienne. Quel est votre port d’origine ? »

Dignité – Al Karama : « L’origine est la France. Elle est de France. Corse. France, Corse. »

Marine Israélienne : « Quelle est votre cargaison ? »

Dignité – Al Karama : « Le Dignité – Al Karama n’a pas de cargaison. Nous sommes un bateau de croisière privé. »

Marine Israélienne : « Quelle est votre destination finale ? »

Dignité – Al Karama : « Notre destination finale est le port de Gaza. C’est Gaza City, le port de Gaza. »

11h40 : Le dialogue entre la Marine Israélienne et l’équipage du navire Dignité-Al Karama se poursuit.

La Marine Israélienne dialogue actuellement avec les passagers du bateau Dignité-Al Karama, et tente de  les dissuader de poursuivre leur route au large des côtes de la bande de Gaza, zone soumise à un blocus maritime imposé pour des raisons de sécurité. En accord avec les directives du gouvernement israélien, et comme cela a déjà été précisé précédemment, la Marine Israélienne va permettre aux passagers de rebrousser chemin à tout moment, avant l’arraisonnement du bateau par les soldats israéliens.

Repost 0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 21:51


Par Aschkel -

pour  © 2011 www.aschkel.info

La-derniere-d-Ashton-copie-1.jpg

Des millions d'euros sont transférés chaque année aux mouvements qui soutiennent avec ferveur la délégitimation d'Israël, le boycott, et qui incitent aux sanctions contre l'état Hébreu.

L'Union Européenne et les pays européens sont les principaux bailleurs de fonds de cette entreprise haineuse qui est en contradiction totale avec le discours de politique étrangère des pays de l'Union contre le boycott et le soutien à une solution à deux états.

Madame Ashton qui donne l'impression de n'ouvrir les dossiers que pour attaquer, diffamer et trouver à redire a l'encontre d'Israël, ferait mieux de s'attaquer aux fonds versés par l'Union européenne à destination de mouvements douteux qui œuvrent non pas pour la paix, mais à l'inverse ne font que renforcer les tensions sur le terrain.

 

La flottille 2 a, entre autres, révélé au grand jour, le but de toute cette manigance. D'ailleurs le gouvernement néerlandais a commandé une enquête approfondie sur la destination des fonds des contribuables.

Nous espérons que tous les gouvernements européens et, en premier lieu, la chef de la diplomatie Catherine Ashton, se pencheront sérieusement sur la question à l'approche de la conférence des donateurs organisée par Paris.

 

Nous vous proposerons bientôt une analyse sur la loi Anti-Boycott passée par le gouvernement israélien en attendant nous vous invitons à lire le texte du Dr Emannuel Navon ICI

 

Vous disposez d'un dossier complet à ce sujet ici

non boycott israel

Non

au mythe de l'apartheid

 

Et un autre sur les ONG

Logo le scandale des ONG-copie-1

Petit rappel

ngo-monitor

 

 

BDS, Boycott, désinvestissment, sanctions, est une campagne ciblant exclusivement Israël. Le Boycott n'est pas un phénomène nouveau, divers boycotts arabes ont été utilisés pendant de nombreuses décennies comme une arme contre Israël.

 

BDS est la principale composante de la "stratégie Durban" adoptée par un forum d'ONG virulentes durant la conférence onusienne de Durban 2001 et basé sur de fausses allégations de "crimes de guerre, nettoyage ethnique et d'apartheid".

A partir de cette conférence des groupes pro-palestiniens n'ont pas ménagé leurs efforts pour promouvoir le boycott économique et culturel d'Israël, depuis 2002, en particulier l'appel au boycott des institutions académiques israéliennes 2003

En juillet 20005, un certain nombre de ces groupes a publié "l'appel des palestiniens pour BDS et contre Israël", pour davantage élargir son rayon d'action et accroître les ressources consacrées à cette forme de guerre politique.

Les partisans de BDS, comme ils le disent eux-mêmes, nient au peuple juif le droit à l'autodétermination

 

BDS est immoral

BDS and co singularisent Israël et utilisent des doubles standards. Ils sont l'antithèse des valeurs universelles des droits humains, punissent collectivement les Israéliens et leurs soutiens, appliquent de fausses comparaisons, telle que l'apartheid en Afrique du sud en essayant de transformer un différend politique complexe en une question de discrimination raciale.

 

Comme l'a reconnu lui-même l'idéologue Omar Barghouti à la tête de Bds – BDS compromet les valeurs libérales telles que la liberté académique et la liberté d'expression par l'intolérance et en limitant ainsi tout débat.

 

BDS est anti-paix


Les boycott sont l'antithèse du dialogue, de la coopération et du développement des relations pacifiques entre israéliens et palestiniens.

Ali Abunimah, BDS ou Electronic intifada, dans leurs discours de haine, étiquettent les dirigeants palestiniens, négociant avec Israël comme "collaborateurs".

Ces derniers temps, d'ailleurs l'autorité palestinienne n'a pas lésiné pour officialiser les thèses du boycott.

 

BDS and co ont pour objectif "un seul état" et optent pour l'élimination d'Israël comme la patrie historique du peuple juif. Ils dénient aux Juifs un état leur appartenant. Ils s'opposent également à la "feuille de route" ou toute autre initiative de paix, notamment l'initiative de paix arabe.

BDS est antisémite

 

Les campagnes orchestrées pas ces promoteurs de la haine violent explicitement la définition européenne de l'antisémitisme. Beaucoup de militants BDS and co refusent le droit au peuple juif à l'auto-détermination, en affirmant par exemple que l'Existence même d'un Etat d'Israël est une entreprise raciste. Ils utilisent des symboles et des images associées à l'antisémitisme classique (par exemple, les Juifs ayant tué Jésus, ou mettent en avant les meurtres rituels) pour caractériser Israël et les Israéliens. Nombre de caricatures et de portraits sont utilisés pour comparer la politique actuelle du gouvernement israélien avec  celle des nazis.

           

Je vous conseille encore une fois de visiter le site NGO monitor et d'en faire un de vos favoris.

 ngo-monitor

 

*NDC est le secrétariat d'une organisation des droits de l'homme et pour la bonne gouvernance créé et financé par la Suisse, Suède, Danemark, Pays-Bas et géré par l'ONG pour le développement à Ramallah.

Financements publics accordés de 2008 à 2013

 

*UE=Union Européenne

 

Certaines de ses ONG ont des liens avérés avec des groupes terroristes comme le 'HAMAS

  

ONG

Provenance des fonds

Montant

Fonds impliqués

Addameer

Suède

€207,000 (2009)

 Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

NDC*

$127,000  (2010-12)

Al Haq

Hollande

$426,201 (Fin de financement 2008)

Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

Irelande

$88,928 (2009)

Norvège

$156,163 (2009, Fin de financement)

Fondation Ford

$600,000 (2009-10)

Diakonia – Organisation chrétienne pour le développement

$120,490 (2009)

NDC*

$134,000 (2010-12)

Al Mezan

Suède

€105,000 (2007-9)

Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

NDC*

$425,000 (2010-12)

Norvège - UE

Fonds non transparents

Alternative Information Center

Belqgique

Fonds non transparents

 "Yes to Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) Against Israel"

ICCO

434,024NIS (2009)

Suède (via Diakonia)

164,225NIS (2009)

Gouvernement espagnol (via MUNDUBAT)

711,182NIS (2009)

Gouvernement catalan (via Sodepau)

173,271NIS (2009)

Alternatives (Montreal)

Canada

$2,000,000CAN (2008-10)

(Fonds en cessation?)

Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

Applied Research Institute Jerusalem (PA)

UE

€374,174 (2009-11)   

Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

Espagne

€98,347 (2009)

Suisse

 Fonds non transparents

Badil (PA)

NDC*

$575,000 (2010-12)

 Leader of BDS movement

Christian Aid

Irelande, UE

24,521,692£ (2009-10)

"Partner supporting"

Coalition of Women for Peace

UE

€247,954 (2005-7) 

 Runs "Who profits?" website, Campagne centrale de financement en Norverge

NIF

$294,129 (2006-9)( Fin de financement 2011)

Defence of Children International - Palestine Section

Suède (via sauvez un enfant)

459,000SEK (2009-11)

 Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

UE

600,000 (2009-12)

NDC*

$639,000  (2010-12)

Angleterre

£12,500

Diakonia

Suède

$52.7 million (2009)

 Advocates for divestment strategy against Israel, Contre les lobbies Europe-Israël

UE

10,500,000SEK

Human Rights Watch

Soros Institut

$2,353,895 (2007-8)

$100,000,000 (2010-20)

Support du boycott,Call for cuts in U.S. foreign aid to Israel

Ford Fondation

$445,000 (2009-11)

Pays-bas via Oxfam-NOVIB 

$987,818 (2007-8)

Israel Committee Against House Demolitions (ICAHD)

Espagne

€105,000 (2009)

 Leader in BDS activism

NDC*

 

UE

$76,000  (2010-12)

 

€169,661 (2010-12)

KAIROS

Canada – cessation de financement 2009

$1,575,966 (2008) 

 Main supporter of church divestment campaign

Machsom Watch

UE

€251,650 (2007-2010)

 Norwegian Pension Fund divestment campaign

NIF

$204,698(2006-9)

Miftah

UE

$79,906 (2010)

Signataires de l'appel BDS de 2005 (http://www.bdsmovement.net/)

Danemark

$28,077 (2010)

Autriche

 

NDC*

$60,624 (2010)

 

$110,000 (2010-12)

Mossawa

NIF

$517,642 (2006-8)

Norwegian Pension Fund divestment campaign

UE

€298,660 (2006-8)

UK

Fonds non transparents

Norwegian Association of NGOs for Palestine (incl. Norwegian People's Aid)

Norvège

€57,000 (2008) 

Coordinates Norwegian Boycott Israel Campaign

USA

€8,000 (2008)

Suisse, pays-Bas

Fonds non transparents

Palestinian NGO Network (PNGO)

NDC*

$130,000 

Leader of BDS movement

 

A reçu de la France le prix des droits de

 

Sabeel

Suède

€76,000 (2006-8)

Leader of global church divestment movement

Trocaire

Irlande

€23,499,837 (2008)

Soutien de BDS, contre les lobbies Europe-Israël, soutient de revoir les aides à l'exportation d'armes

UK

€640,682 (2008)

UE

€1,698,692 (2008)

War on Want

UK

€256,000 (2008)

Advocates for sanctions, including arms boycott

Irelande

€77,000 (2008)

UE

€266,000 (2008)

Palestinian Center for Human Rights (Gaza)

NDC*

$425,000 (2010-12)

Leader of BDS movement

UE, Hollande, Irlande; Norvège, Danemark, Suisse, Suède

Fonds non transparents

NDC mechanism 

 

 

 

NDC est le secrétariat d'une organisation des droits de l'homme et pour la bonne gouvernance créé et financé par la Suisse, Suède, Danemark, Pays-Bas et géré par l'ONG pour le développement à Ramallah.

Financements publics accordés de 2008 à 2013

 

 * Le mécanisme est le NDC : "droits de l'homme et la bonne gouvernance" du Secrétariat, créé et financé par la Suisse, Suède, Danemark, Pays-Bas, et géré par l'ONG Centre pour le développement à Ramallah. Financements publics accordés en 2008-2013.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis