Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 00:28
Le BNVCA condamne les propos délirants de Jacques ATTALI

BNVCA

mardi 20 octobre 2009

Jacques ATTALI qui fait preuve d’ignorance, de négationnisme en assurant que les juifs mentent sur l’antisémitisme qu’ils subissent, laissant croire qu’il s’agit d’une propagande d’Israël. Le Bureau National de Vigilance Contre l‘Antisémitisme reçoit un nombre considérable d’appels de correspondants interloqués par les déclarations délirantes de Jacques ATTALI qui, dans une interview donnée au journal israélien HAARETZ soutient qu’il n’y a pas d’antisémitisme en France et que cela n’est que le fait d’une propagande israélienne.

Nous ignorons quelle corruption intellectuelle conduit le sieur ATTALI à avancer de tels mensonges.

Le BNVCA qui recense les faits antijuifs confirme que s’il n’y a heureusement pas d‘antisémitisme officiel, si la France officielle n’est pas antisémite, ce racisme antijuif existe malheureusement bel et bien et persiste depuis 10 ans en dépit des mesures importantes prises par les gouvernants.

A moins d’être sourd et aveugle comme paraît l’être le sieur ATTALI, l’antisémitisme est une triste réalité, avérée, dont les victimes, enfants, rabbins, juifs citoyens ordinaires ou haut placés se seraient bien passés.

Nous considérons que Mr ATTALI fait preuve non seulement d’une ignorance totale des faits qui touchent sa communauté, d’un mépris pour ses coreligionnaires, voire d’un négationnisme caractérisé.

Le BNVCA est disposé à le mettre en présence des trop nombreuses victimes de violences, agressions, injures, tentatives de meurtre. Nous pouvons lui faire lire les trop nombreuses plaintes enregistrées par les services de police. Nous lui recommandons de redescendre de son nuage et de suivre les affaires judiciaires antisémites plutôt que d’injurier la mémoire d’Ilan HALIMI tué parce que juif.

Le sieur ATTALI s’est discrédité, et par sa mise en cause d’Israël dans cette affaire, il apporte sa caution aux nombreux antisémites qui le visent également.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
Parrainé par le Centre Simon Wiesenthal, Verbe et Lumière, LA LICRA, l’Union des CCJ IdF

Le Président
Sammy GHOZLAN

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 10:35


Quand le pantin des Rois et des puissants, J.Attali "nullifie" la mort d'Ilan Halimi z"l, de Sébastien Sellam z"l ou marche sur les mains des gosses qui se font molestés à la sortie des écoles, par pur anti-israélisme et indifférence au sort des Français Juifs de la rue du "Bas" du pavé.... G.


Jacques Attali affirme que « l'antisémitisme en France, c'est de la propagande israélienne », tout comme il protège le grand mensonge de l'affaire al Dura

 

Jacques Attali vient de donner une interview qui a été publiée dans Haaretz du 16 octobre 2009 dans laquelle il affirme que « l’antisémitisme n’existe pas en France ».

Il y déclare aussi que :

« L’antisémitisme est nul en France. C’est un pur mensonge. C’est de la propagande, de la propagande israélienne… C’est ridicule. »

Interrogé sur la difficulté de porter une kippa dans certaines banlieues, ou dans le métro, sa réponse fuse :

« Peut-être que c’est vrai, mais personne ne m’a jamais dit qu’il faisait cela. »

Interrogé sur l’antisémitisme musulman en France, sa réponse :

« Absolument pas ! »

Le journaliste de Haaretz a continué à le questionner sur l’antisémitisme en France mais Attali s’est énervé et l’a interrompu : « Ce n’est pas ce dont nous devrions parler. Je suis déçu. Nous devrions parler de sujets plus importants. Il y a des choses plus importantes à traiter que mon opinion sur un problème inexistant. »

 

Indépendamment de cette analyse peu commune de la situation française, il faut rappeler que Jacques Attali s’est engagé depuis de nombreuses années pour empêcher que ne soit révélée la réalité du reportage mensonger de France 2 et de son ami Charles Enderlin : la fausse mort de Mohamed al Doura.

Ainsi, à l’automne 2004, Jacques Attali est intervenu auprès de L’Express pour empêcher le magazine de publier un article de Luc Rosenzweig dans lequel il s’apprêtait à révéler l’imposture médiatique défendue par Charles Enderlin.

Bien évidemment, M. Attali a signé la pétition de la honte du Nouvel Observateur et a aussi usé de son influence pour défendre le faux reportage de France 2.

Afin d'être complet, je tiens à ajouter il a récemment fourni un témoignage ne représentant pas la réalité dans le cadre d’un procès lié à l’affaire al Doura.

 

Malgré tout cela, Jacques Attali continue à être invité et écouté dans des cercles juifs et israéliens.

 

La fausse mort du petit Mohammed al Doura est le plus gros mensonge médiatique à caractère antisémite des dernières décennies.
Depuis l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris de 2008, je peux affirmer publiquement que le reportage de France 2 est un « faux reportage » une « mise en scène », une « mascarade », une « supercherie » et une « imposture ».

De même, toutes les universités, écoles de journalisme, festivals de journalisme ou colloques qui ont accepté de se pencher sur cette affaire ont reconnu la mise en scène.

Pour sa part, la télévision publique allemande ARD a diffusé en mars 2009 un reportage qui confirme que le reportage de France 2 ne montre pas la réalité qu'il prétend décrire.

Daniel Pearl a été égorgé pour venger cette fausse mort tandis que Ben Laden et la plupart des pays musulmans ont exploité cette image à des fins de propagande anti-israélienne, débouchant sur un endoctrinement antisémite (timbres, rues, places, affiches...).

 

Cette fois encore, comme à chaque période de l’histoire, des juifs servent de relais aux pires accusations antisémites. Rappelons-nous Arthur Meyer, directeur du Gaulois, juif et antidreyfusard.

Certains juifs, par intérêt, par amitié, par opportunisme ou par ignorance, deviennent les « idiots utiles » de la nouvelle propagande antisémite.

 

Pendant toutes ces années de combat pour aboutir à la vérité, vous avez été très nombreux à me demander comment faire pour accélérer la révélation de la vérité.

Je vous suggère d’agir maintenant et de questionner TRES POLIMENT, partout où vous les croiserez, ceux qui défendent cette imposture et de leur demander pourquoi ils protègent un mensonge antisémite.

 

Jacques Attali devrait débattre avec le Rav Steinsaltz à l’hôtel Pullman - 18, avenue de Suffren à Paris 15ème - dimanche prochain, le 25 octobre à 19h30.

Vous pouvez réserver votre place en appelant le 01 40 34 02 60 ou en vous y rendant directement.

Allez-y et demandez poliment à M. Attali pourquoi il défend une imposture médiatique antisémite qui a provoqué tant de drames.

Profitez-en pour demander au Rav Steinsaltz pourquoi il accepte de débattre avec Jacques Attali alors que son entourage a été informé des états de services de son contradicteur.

 

Plus inquiétant encore, Jacques Attali sera ce mercredi 21 octobre en Israël pour animer un débat à la Conférence du Président où interviendront le président israélien, Shimon Peres et Jose Maria Aznar.

Je vous invite à découvrir le panel qu’il sera chargé d’arbitrer : Turning Crisis into Opportunity.

Si vous avez la possibilité de vous y rendre, interrogez M. Attali TRES POLIMENT sur les raisons qui l'amènent à défendre le mensonge Al Doura.

Pour réserver vos places à la Conférence du Président, voici les coordonnées nécessaires : + 972 2 6233443 ou reservations@presidentconf.org.il

 

Vous pouvez aussi faire connaître TRES POLIMENT ET TRES FERMEMENT aux organisateurs votre stupéfaction de voir M. Attali participer à ce type d’événement.

 

Si vous souhaitez faire savoir directement à M. Attali ce que vous pensez de ses prises de position, n’hésitez pas à lui écrire directement : j@attali.com

Peut-être vous répondra-t-il ?

 

Si Jacques Attali joue un rôle important dans cette affaire, lui et Charles Enderlin ne sont pas seuls puisqu’ils disposent d’une armée d’idiots utiles parmi lesquels : Claude Askolovitch (qui avait affirmé sur RTL qu'en diffusant son reportage mensonger, Charles Enderlin avait « défendu l'honneur du journalisme »), Denis Olivennes et Jean Daniel du Nouvel Observateur (qui ont lancé une pétition de soutien pour défendre Charles Enderlin lors de sa défaite à la Cour d’appel de Paris), l’écrivain Pierre Assouline (qui affirmait encore ce week-end que « Charles Enderlin est un très grand journaliste et un ami »), ainsi que quelques autres dont vous pourrez trouver les noms dans la pétition du Nouvel Obs que vous pourrez lire en cliquant ici ; notamment Jack Lang, Serge Moati, Théo Klein, Shlomo Sand, Esther Benbassa, mais aussi Régis Debray, Hubert Vedrine ou Pascal Boniface.

 

Vous êtes bien évidemment encouragés, si vous le souhaitez, à diffuser ces informations qui devraient être connues de tous, pour que les soutiens de l’imposture antisémite de France 2 soient identifiés, en France et dans le monde, et que partout où ils seront invités ils puissent être poliment interpellés.

 

Bien sûr, si certaines des personnes citées venaient à faire amende honorable et retiraient leur soutien à au reportage mensonger de France 2, monté et diffusé par Charles Enderlin, je vous en informerais. De même, si d’autres « idiots utiles » venaient à rejoindre cette cohorte pathétique, je ferais de même.

 

Amitiés et à bientôt,

PS : Je serai aux Etats-Unis (à NY le 21 octobre, à Miami entre le 23 octobre et le 4 novembre) pour une série de conférences. Si vous connaissez des gens qui peuvent être intéressés, n’hésitez pas à leur transmettre mon adresse email.

Philippe Karsenty


www.M-R.fr     Media-Ratings
philippe@karsenty.fr

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 22:53
World organ donations
Not with my kidney (Larry David show)
Israeli organ harvest montage
L’image correspondait à la réalité de la situation, non seulement à Gaza, mais en Cisjordanie. Charles Enderlin (Le Figaro, 27/01/05)
A Gaza et dans les territoires occupés (…) les femmes palestiniennes violées par les soldats israéliens sont systématiquement tuées par leur propre famille. Ici, le viol devient un crime de guerre, car les soldats israéliens agissent en parfaite connaissance de cause.Sara Daniel (Le Nouvel Observateur, le 8 novembre 2001, démenti par la suite)
Le fait est que nous savons qu’il y a un trafic d’organes en Israël. Et nous savons aussi qu’il y a des familles qui affirment que les organes de leurs enfants ont été prélevés. Ces deux faits mis ensemble suscitent le besoin d’une enquête plus élaborée. David Boström (journaliste suédois)
Si on ajoute à cela l’importante pénurie d’organes et de donneurs en Israël, l’affaire de Brooklyn, les témoignages des familles palestiniennes, tout ces éléments rassemblés font qu’il est tout à fait vraisemblable qu’un tel vol et trafic d’organes de Palestiniens aient pu avoir lieu. Alexandra Sandels
Israel est tout en haut de la liste. Il a des tentacules qui s’étendent dans le monde entier. Nancy Scheper-Hughes (anthropologue de Berkeley)
David Boström est à l’honneur à Alger. Le reporter suédois, par qui a éclaté le scandale du trafic d’organes auquel se livrait l’armée israélienne sur des enfants palestiniens, a entamé hier une tournée qui le conduira dans plusieurs pays arabes et musulmans. Mohand Aziri (El Watan, 17.09.09)
Selon la loi israélienne, des autopsies sont immédiatement effectuées après chaque mort non-naturelle comme dans la plupart des autres pays. Moshe Negbi(expert juridique israélien)
On m’a privé du corps de ma femme, qui a été dépecé. Son corps a été autopsié à la morgue de Lens, mais il n’a pas été recousu. C’est un crime de civilisation.Hervé Louvrié (pompier français dont la femme s’est suicidée le 9 avril 2008)
Après les soldats tueurs d’enfants (Enderlin, France 2)…
. Et les soldats violeurs (Sara Daniel, Nouvel observateur) …

Voici, en cette Journée mondiale du don d’organes et de la greffe (?),…les soldats dépeceurs!

Prenez un pays développé qui, pour des raisons principalement religieuses de ses citoyens ou de ses autorités religieuses, se retrouve avec un taux de dons d’organes et de porteurs de carte de donneurs parmi les plus bas (9 contre 26 par million en Espagne mais 0.1 auJapon! et un taux de consentement de 40% contre plus de 50% dans la majorité des pays occidentaux) …

Et qui, exclu de ce fait du programme européen de transplantation d’organes, dépend entièrement des dons faits en Israël et par conséquent contraint d’encourager les rares donneurs ou les greffes de ses citoyens à l’étranger, se retrouve (surprise!) “très actif dans letrafic international d’organes” …

Prenez d’autre part un journaliste vétéran du conflit israélo-palestinien déjà parti enquêter au début des années 90 pour un livre sur la lutte des Palestiniens dans les territoires occupés et en ayant rapporté sans l’ombre d’une preuve une rumeur de prélèvement d’organes de cadavres palestiniens de la part de l’Armée israélienne.

Et qui, suite à l’arrestation en juillet dernier d’un rabbin de Brooklyn impliqué dans un trafic d’organes entre Israël et les Etats-Unis, reprend des témoignages, non vérifiés, de familles palestiniennesinterprétant les autopsies de routine de leurs fils décédés suite à des accrochages avec l’Armée israélienne comme des prélèvements d’organes illégaux …

Et vous avez, à la Charles Enderlin, un article fracassant (sans compter un prix à Alger et une future tournée triomphale dans les capitales arabes!), repris par tous les médias du monde et notamment arabes.

Redécouvrant sans même s’en rendre compte les joies toutes simples des accusations médiévales de crimes rituels par ses insinuations que “les soldats israéliens tuaient de jeunes Palestiniens et volaient leurs organes” …

Le journaliste suédois David Boström à Alger

Mohand Aziri
El Watan

17.09.09Il a dévoilé le trafic d’organes auquel se livrait l’armée israélienneDavid Boström est à l’honneur à Alger. Le reporter suédois, par qui a éclaté le scandale du trafic d’organes auquel se livrait l’armée israélienne sur des enfants palestiniens, a entamé hier une tournée qui le conduira dans plusieurs pays arabes et musulmans.

Journaliste d’investigation, écrivain, photographe, spécialiste du conflit israélo-palestinien auquel il a consacré plus de 30 ans de sa carrière, David Boström était l’invité de la toute nouvelle Fédération nationale des journalistes algériens, un syndicat affilié à l’UGTA. Le 17 août dernier, Aftonblet, un tabloïd populaire suédois proche du parti social démocrate, a publié un article signé par le journaliste qui a fait état, pour la première fois, d’un trafic d’organes humains auquel s’adonnait Tsahal, l’armée israélienne. L’article osé et au vitriol intitulé « Les organes de nos fils pillés – Des Palestiniens accusent l’armée israélienne de voler des organes à ses victimes », fait vite sensation. Il ne manque pas de déclencher une vague d’indignation à travers le monde et sonne le glas des relations diplomatiques entre la Suède et Israël. Et pour cause ! Reprenant des témoignages de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Ghaza, le journaliste suédois raconte comment l’armée israélienne, après avoir assassiné des Palestiniens, récupérait les corps, volait les organes internes puis remettait les dépouilles aux familles.

Les organes en question étaient soit transplantés sur des patients israéliens, soit destinés à la vente, à travers un réseau de trafic international, notamment aux USA. Procédant par recoupements, Boström lie les révélations des familles des victimes palestiniennes au démantèlement d’un vaste cartel dans le New Jersey. Une quarantaine d’individus, des élus et des religieux liés au parti israélien Shas, ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir participé à un blanchiment d’argent lié à une revente de reins en provenance d’Israël. Le réseau était dirigé par un rabbin orthodoxe de Brooklyn, Lévy Izhak Rosenbaum. Ce trafic, a souligné hier le journaliste lors de la brève conférence de presse animée au Centre international de presse d’Alger, existe déjà depuis les années soixante mais ne prendra de l’ampleur qu’après le déclenchement de l’Intifada. « Nous n’avons pas de chiffres exacts du nombre des victimes, mais nous les estimons à plus de 1000, et pas seulement parmi les populations musulmanes », a-t-il déclaré. Des preuves ? « Bien sûr qu’elles existent », a-t-il affirmé. Les révélations du journaliste – auquel la FNJA décernera aujourd’hui un prix spécial – ont été rejetées avec véhémence par les officiels israéliens, qui invoquent « des autopsies de routine » en guise d’argument de défense. Le journaliste est accusé de tous les maux, entre autres d’antisémitisme, et surtout de recycler le mythe ancien « des juifs tueurs d’enfants » dont le sang est récupéré en vue de fabriquer le pain azyme pour la fête de Pâques. Yigal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, qualifiait l’article de raciste : « Ce papier est tellement ouvertement raciste et propice à déclencher des crimes racistes que nous pensons que les autorités doivent s’occuper de cette affaire. » Pour l’ambassade de Suède à Tel-Aviv, l’article est « choquant et exécrable ».

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 10:32


http://antisemitisme-antisionisme-du-web.over-blog.com/article-37158498.html


Qui sont Thomas Werlet et le Parti Solidaire Français ?


http://3.bp.blogspot.com/_AdIHMWrb79k/SQQdPICYKWI/AAAAAAAAATo/BqbZd-l47ew/s400/kemi_seba.jpg



Thomas Werlet est à l’origine de la naissance de la Droite Socialiste en 2008, ce groupuscule dont il est la tête pensante paraît évoluer très vite vers une ligne politique quelque peu trouble, faisant prévaloir des partenariats disparates tout autant que troublants, en se rapprochant du groupuscule de Kémi Seba. Ce partenariat a été facilité par l’entremise de Boris Le Lay, à l’époque.


Ce rapprochement est dû à la proximité de leur idéologie anti-sioniste. Thomas Werlet semble être obnubilé par les thèses de complots et particulièrement celle de la thèse du complot juif. Depuis, la Droite Socialiste a changé de nom pour s’appeler Parti Solidaire Français, sûrement que le nom choisi n’est pas tout à fait étranger au PSF du Colonel De La Rocque (Parti Social Français, ex : Croix de Feu ) dont la devise était "Travail - Famille - Patrie". Thomas Werlet et ses petits "soldats" allient :


  • Nationalisme,
  • Etho-différencialisme (droit à la différence, repli communautaire)=>donc anti-universalisme,
  • Anti-sionisme ( Point IV dans sa charte : " Le Parti est anti-sioniste, il brisera l'échine de l'idéologie sioniste et de ses avatars politiques, pour rendre le pouvoir au peuple français " (1)).
  • Anti-communisme
  • Anti-capitalisme,
  • Anti-maçonnique


Nous retrouvons ce curieux mélange au sein de groupuscules tel celui de Kémi Séba et chez d’autres. Pour eux, chaque peuple doit se développer séparément, dans le but de garder sa propre identité (nationale, culturelle, raciale !). Chacun d'eux viendra vous dire qu’il respecte les autres cultures différentes, mais, en fait, c’est pour mieux préconiser la "séparation"=>donc ségrégationnisme ; cela rappelle les vieux clichés racistes des années 1930 qui ont été instrumentalisés par le nationaliste Charles Maurras.


http://www.tetu.com/files/inline_images/divers/psf_b.jpg
Vichystes fort classiques : dégaines de la Milice mitigée Division SS-Charlemagne, la dernière unité à avoir défendu Hitler dans son Bunker.

Le PSF de Thomas Werlet est aussi homophobe : Il s'est fait connaître dernièrement par un coup de pub sur le dos des gays, lesbiennes, avec une vidéo tardivement retirée qui avait été postée sur Internet à l'encontre de la dernière marche des fiertés parisiennes.


LE FUN-FASCISME

En fait les idéologies véhiculées par Thomas Werlet prônent une xénophobie et un antisémitisme légitimés par un discours " différencialiste " permettant d’endormir la masse populaire et cacher sa haine de ceux que ses prédécesseurs d’extrême droite osaient qualifier de "youpin, sales juifs" pour ce qui concerne les Juifs et de "bougnoules ou nègres" pour les autres. La mise en avant comme idéologie du "différencialisme" lui permet de séduire la jeunesse française issue de l’immigration.


En formant des alliances avec les autres ethno-différencialistes, le Parti Solidaire Français et son maître Thomas Werlet, pensent pouvoir sûrement édifier une force nationale pour "récuser les droits de l’homme", cette "création maçonnique" comme ils se plaisent à le dire, au profit de ce qu’il appelle "le respect des peuples" : ( Point XIV de sa charte).

. Dans sa charte le PSF se dit socialiste, mais ne vous y méprenez pas, ils ne comptent pas vous faire miroiter une "révolution sociale" mais une
"révolution nationale".

Alors oui, le Parti Solidaire Français représenté par Thomas Werlet est un groupuscule fasciste caricatural dont on connaît les dégâts qu’il peut causer dans certaines franges de la population qui se trouvent déjà stigmatisées.

Il est utile de rappeler son attachement avec un autre groupuscule néo-nazi du nom de " Nomad 88 " (ndlr 88 correspondant à la huitième lettre de l'alphabet, le H, en référence au salut nazi "Heil Hitler"). En octobre 2008, un groupe de 14 personnes avait été interpellé suite à une fusillade qui avait eu lieu en Essonne le 28 mai à Saint-Michel-sur-Orge lors de laquelle un individu avait tiré depuis une voiture avec un pistolet mitrailleur en direction de plusieurs groupes de jeunes, bien heureusement sans les atteindre. Trente-cinq douilles avaient été retrouvées sur les lieux. ((3) Nouvel Observateur). Trois des personnes interpellées appartenant à Nomad 88 seraient membres de la Droite socialiste, ayant pour fonction dans le service d’ordre : sa "garde rapprochée".

Chaque nébuleuse apporte sa "pierre à un édifice" sans nom, sur la nature duquel nous devons nous interroger. Actuellement et depuis le 7 octobre Kémi Séba est entendu par la section anti-terroriste, 36 quai des Orfèvres.


Bref rappel :


 Rappelons également que nous retrouvons ce groupuscule se voulant " parti politique" en soutien à d’autres personnes, telles Yahia Gouasmi et le centre Zahra (d'obédience iranienne), la librairie de "Plume et l’Olivier" de Ginette Skrandrani (cofondatrice des Verts mais qui a été exclue de ce parti pour ses collaborations avec le site Internet négationniste Aaargh).Tous ensemble ils avaient voulu organiser la "journée mondiale de Jérusalem" en septembre 2008, cette initiative fut interdite par la préfecture de Paris, les organisateurs du rassemblement se sont alors repliés dans le théâtre de la Main d’Or (appartenant à Dieudonné) afin d’y tenir une conférence de presse.

 Ce bref rappel témoigne de l’existence d’une véritable nébuleuse qui, et il n’y a pas à en douter, se nourrit de ses contradictions et qui, malgré tout, les surmonte grâce à son leitmotiv principal : son "anti-sionisme" que nous pouvons qualifier sans hésiter d’antisémitisme.

 Et quand Dieudonné déclare en ce qui concerne son parti politique qu’ils ont pris soigneusement garde qu’il n’y ait pas d’antisémite dans sa liste, alors que nous pouvons y trouver comme membre Maria Poumier très liée à Garaudy, admiratrice d’Israël Shamir (4), il y a de quoi s'interroger sur leurs réelles motivations !!

 A tout cela si nous y rajoutons le rapprochement Soral, Dieudonné, nous sommes devant la mise en place de quelque chose de préoccupant. Tous ces manipulateurs voudraient vous faire croire qu’ils œuvrent pour le bien-être des Arabes palestiniens, de qui se moque t-on ?

Conclusion :

"Diable comment font-ils, tous ces groupuscules différentialistes" ?

Les alliances ont leurs limites, malgré cela et sans l'ombre d'un doute, nous pouvons avancer que seule la haine qu'ils portent contre un seul et même ennemi est fédératrice !!
________________

1- La charte du PSF :

 

Par Administrateurs - Publié dans : lutte contre l'antisémitisme
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 10:00

Le bon ouvrage   par Gilles Raphel   Nous ne pouvons que nous réjouir de l'interpellation ce matin aux heures légales de l'antisémite Kémi Séba ainsi que de son assistant Fari Taharka.   Ils sont, à l'heure actuelle, entendus  par la section anti-terroriste du 36 Quai des Orfèvres.   La bande à Kémi, à laquelle appartiennent quelques nostalgiques des années 40 dont nous avons parlé hier aurait-elle quelques difficultés à justifier de son financement ?   La question est posée...
 




Dans un article qu'il me ferait un peu mal au ventre de placarder ici,
Hery Djehuty, le "conseiller politique" de Kémi Seba se plaint de l'arrestation ce matin, de celui-ci, expédié manu militari au 36 Quai des Orfèvres, section anti-terroriste, en compagnie de son aide de camp, Fari Taharka. La victimisation commence à sortir ses mouchoirs, chez les apprentis-Pasdaran de Zahra, de la Liste antisioniste, d'Alliance et Réconciliation du transfuge FN Soral, etc., inquiets de devoir, un jour, rendre des comptes pour les financements occultes dont ils seraient  soupçonnés d'être le jouet (de l'Iran). A quand, les charters pour Téhéran? ce serait quand même plus humain que de s'en prendre à des réfugiés afghans, migrants perdus de toutes les guerres de l'Islam.

Gad.


http://www.listeantisioniste.com/archives/1539/kemi-seba-interpelle-par-les-anti-terroristes/
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 22:02
L’antisémitisme rendrait les juifs paranoïaques

J-Ph Katz

 

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=15374


mardi 6 octobre 2009

Sourdement, l’idée se répand que décidément les juifs sont allergiques à la moindre allusion moqueuse, et voient des antisémites partout. Pour un peu, leur situation de victime définitive conjuguée à leur surveillance permanente de tout écart énerverait le citoyen ordinaire, vaguement catholique, et se fichant de ses ancêtres bretons ou toscans.

Pourtant, c’est bien la tolérance stupéfiante de la majorité qui devrait ulcérer les défenseurs des idées républicaines, des droits de l’homme et autres causes majeures. Comment nos responsables politiques, intellectuels, sociaux, peuvent-ils écouter sans broncher des responsables palestiniens, des islamistes plus ou moins radicaux, appeler à la mort des juifs ?

A-t-on jamais vu une aide occidentale (tout à fait défendable dans son principe) suspendue à la mise en sourdine des délires antisémites ? Le Jérusalem Post d’aujourd’hui évoque une émission pour les enfants palestiniens où le nounours appelle au meurtre des juifs, après un Mickey apprenti kamikaze. Des émissions financées par les européens.

Comment peut-on tolérer sans autre réaction les commentaires de la non élection de Farouk Hosni à la tête de l’Unesco ? Le candidat malheureux a pointé du doigt le lobby juif, sans que l’idée d’un lobby arabe à ce type d’élections ne gêne personne.

Mieux, ce fameux lobby juif (incarné par B-H Levy et C. Lanzmann, deux dirigeants bien connus du protocole des sages de Sion) n’ a pas milité pour un candidat juif, l’un des leurs, mais pour ne pas élire un responsable égyptien qui ne retient pas la culture israélienne dans le patrimoine mondial. Plus fort encore, ces quelques voix ont parlé publiquement, s’exposant naturellement aux contre-arguments qui n’ont d’ailleurs pas manqué.

Comment l’Europe peut-elle tolérer que des municipalités et universités françaises, belges, britanniques, en appellent au boycott d’un partenaire de l’UE ? Imagine-t-on Israël boycotter les pays européens quand il s’agit de vendre ou de communiquer leurs découvertes pharmaceutiques ou scientifiques ?

Comment la France peut-elle tolérer un tel déversement de haine antisémite, d‘appels au meurtre sur des sites Internet français ? On a ignoré dans la classe dirigeante la campagne de Dieudonné aux européennes, avec une moue méprisante. Soit. Mais le risque est de voir ce discours antisioniste banalisé, comme faisant partie du paysage. Car l’antisionisme de Dieudonné ne consiste pas en un refus de voir Israël exister (ce qui serait sa définition), mais en une traque de supposés agents sionistes en France, dont 100% sont juifs. Dont la judéité est le principal crime à dire vrai. Car chacun sait que le pauvre Arthur est un chevalier de l’entité sioniste, qu’il profite de toute sa puissance pour faire avancer la cause israélienne en France, etc. Stupidités. Il lui est arrivé d’animer des soirées de soutien à Israël, mais quand Djamel Debbouze organise un voyage de soutien à Gaza, tout le monde trouve que ça tombe sous le sens.

Comment l’éducation nationale peut-elle tolérer l’antisémitisme et son garde du corps, l’antisionisme, dans ses établissements sans broncher ? Claude Lanzmann raconte que dans les années trente un collégien se faisait casser la gueule toutes les semaines dans la cour parce que juif, sans que les éducateurs ne réagissent. Aujourd’hui, dans les cours d’histoire et sous les préaux, les élèves juifs restant sont conspués, montrés du doigt, sommés de répondre des actes d’Israël sans que les éducateurs ne bougent. Mieux, ce sont parfois les enseignants eux-mêmes qui portent la propagande palestinienne auprès de leurs ouailles et qui ricanent de l’embarras des derniers juifs de l’école publique. Car ce silence coupable entraîne une fuite générale des familles juives vers l’enseignement privé. L’éducation nationale « judenrein », beau succès !

Je ne crois pas que les juifs soient paranoïaques, mais j’ai peur que les citoyens occidentaux soient autistes. Au point d’ailleurs, d’abandonner les minorités chrétiennes égyptienne, soudanaises, irakiennes, algériennes ou cisjordaniennes à leur triste sort.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 09:33


Je reprends intégralement le message d'alerte que le blog : http://antisemitisme-antisionisme-du-web.over-blog.com/article-37038059.html 


s'époumone à faire connaître aux autorités, dans un apparent désert du paysage audio-visuel et judiciaire de la France.


Bio-express : qui est B. Le Lay? Visiblement, un jeune angoissé breton de 29 ans vivant terré dans le Finistère-Sud. D'abord pro-sioniste jusqu'en 2006, il écrit alors de véritables lettres de menaces au Maire de Carhaix, cachant mal une soif inextinguible de pouvoir et un terrorisme intellectuel qui se conjugue trop mal avec les attendus de la Démocratie et la défense des pays libres ; avant de retourner sa veste :


il se trouve plus d'accointances avec Kémi Seba et les "Damnés de l'Impérialisme", dont les différents mouvements ont pourtant été interdits par les autorités, du fait de leur incitation permanente au trouble à l'ordre public.


Allié virtuel de différents sites et blogs nationaux-socialistes, repris par les Palestinophiles proches du Hamas et de l'Iran, le difficilement diplômé, à un âge tardif, d'une simple maîtrise d'histoire à Rennes II, en 2009, après avoir usé ses culottes courtes durant une bonne dizaine d'années sur les bans d'une fac. aux frais de sa mère et du contribuable, entend ainsi faire carrière, en pâle copie de Xavier Vallat, rééditant, cette fois, les actes des Lois infâmes de Nuremberg.


Et oui, ironie du sort, nos bonnes universités (!) , à force de céder aux tirs de barrage de l'ultra-gauche, empêchant le monde de travailler pour les examens, pavent le chemin des épigones de Garaudy, Faurisson, à "l'honneur" ces temps sur les scènes parisiennes et dans les prétoires de la XVII è chambre...Il faut bien se créer un personnage, quand on risque de rester à tout jamais, un nain, ou un idiot de village.

 



Va-t-il falloir attendre des ou une victime pour enfin réagir ?



Tous mes amis (es) et correspondants le savent, je mets un point d’honneur à traquer les antisémites sur Internet, je dis bien antisémites, je ne vous parle pas de ceux qui usent ou abusent de la liberté d’expression pour venir nous fustiger dès que nous osons défendre Israël, s’ils ont la liberté de critiquer, nous avons tout autant le droit d’avoir la liberté d’aimer ce pays !

Je me permets de vous écrire pour que vous preniez conscience, si ce n'est pas encore fait, que nous avons sur Internet des individus qui après le génocide nazi des Juifs d’Europe, font renaître de leurs cendres les idéologies anti-juives, là il n’est nullement question d' "anti-sionisme" de base, mais d’un réel antisémitisme prenant ses sources dans l’idéologie nazie et celle de la collaboration…

 

Après l’horreur indicible de cette campagne d’extermination nous aurions pu nous attendre à ce que l’antisémitisme soit définitivement relégué au passé, les conséquences de cet antisémitisme ayant été si claires qu’il aurait pu être discrédité une bonne fois pour toutes ! Hélas, il n’en est rien !


En fait toutes ces vieilles idéologies antisémites sont aussi toxiques qu'avant et ,de plus, répandues plus rapidement grâce à Internet ! Certes, ces idéologies se sont déplacées de l’Europe au monde "islamique radical" empoisonnant et formatant les têtes musulmanes qui si laissent prendre. Mais est-ce une raison pour fermer les yeux sur les résidus antisémites toujours bien ancrés en terre européenne et correspondant à une frange de Français ou Européens dits " de souche", frange née en Bretagne, Roussillon ou ailleurs?


Je suis fatiguée de transmettre sans jamais voir venir de la part de nos autorités si promptes à nous tranquilliser avec leurs beaux discours apaisants et au final renâcler lorsque nous leur envoyons tous les renseignements minutieusement réunis (avoir mâcher le travail pour eux)!  Aussi je vous demande de m'aider à vous insurger contre cet antisémitisme là qui existe toujours !

C'est avec stupéfaction qu’hier au soir j’ai pu prendre connaissance d’un article de l'individu Boris Le Lay mis en ligne sur son blog hébergé par :


Worldpress.com, je ne vous mets pas le lien de son blog vous n’aurez je pense aucune difficulté pour le trouver, nous voilà revenus au temps de la "nationale socialiste nazie"! Il a édité un statut spécial pour Juifs en France et en Europe (NDLR : en fait tiré du Statut des Juifs sous Vichy, octobre 1940, lui-même plagié des Lois infâmes de Nuremberg, Berlin, 1933), dont voici quelques impressions d’écran :



Genre de commentaires que cela a suscité :



Je remercie par avance tous ceux et celles qui voudront apporter une contribution citoyenne face à cette discrimination anti-juive faite par cet individu, en harcelant nos autorités afin que de tels écrits ne soient plus accessibles sur Internet ! Car hélas, je trouve qu’il y a une une démobilisation de la société civile face à ce genre de fléau qui perdure au sein de nos sociétés, semblant s'accommoder de l'atmosphère de cet antisémitisme, le regard étant fixé sur l'islamisme radical !

Aussi je pense que si nous sommes nombreux à dénoncer ce genre de blogs, nous gagnerons la bataille face à ce fléau antisémite et la société en sera grandie !

Merci par avance !

Cordialement,

Par Administrateurs - Publié dans : lutte contre l'antisémitisme - Communauté : L'Equipe J.A.G - TOP NEWS -
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 20:47
Signalé par B. relayant la Fraternité Judéo-Noire de France , un article de la loge Hatikva :
 
 
 
AUDIENCE DU 22 SEPTEMBRE 2009 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS 17 EME CHAMBRE

jeudi 1er octobre 2009


NOTES SUR L’AFFAIRE DU ZENITH- DIEUDONNE


AUDIENCE DU 22 SEPTEMBRE 2009 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS 17 EME CHAMBRE

Le Pôle juridique de la COMMISSION POLITIQUE ELARGIE animé par M° Charles BACCOUCHE a déposé plainte le 2 janvier 2009, à la suite de l’ouverture d’une enquête ouverte par le Parquet de Paris concernant le spectacle donné le 26 décembre 2008 à Paris sur la scène du ZENITH par Dieudonné M’BALA’M’BALA .

La COMPOL a décidé de suivre cette affaire et c’est dans ces conditions que les associations B.B. : Ben Gourion , Hatikva, Deborah Sam Hoffenberg, Tsedek, Agir ensemble pour la République, dans la République, se sont constituées parties civiles en prévision de l’audience du 22 septembre 2009.

La COM POL a aussi donné son accord pour que les avocats représentent aussi LE BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME, Maître Charles BACCOUCHE et Maître Jean Luc SCHETBOUN ont représenté ces associations ainsi que le BNVCA ont plaidé et déposé leurs conclusions

- EXPOSE :

Dieudonné M’BALA M’BALA était poursuivi pour injure publique envers particulier(s) en raison de sa race, de sa religion ou de son origine, par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique - le 26 décembre 2008 à Paris sur la scène du ZENITH

Il a reconnu les faits sans exception aucune, il s’en ait même prévalu dans la presse en général.

DIEUDONNÉ, M’BALA M’BALA a reconnu les faits et s’en est vanté alors que le fait de faire apparaître sur la scène son régisseur déguisé en déporté juif, (pyjama et étoile jaune- supportant la mention « JUIF » cousue sur la poitrine. Pour faire remettre à FAURISSON qui conteste l’existence des chambres à gaz et la réalité de la shoah. « Le prix d’infréquentabilité et de l’insolence » représenté par un chandelier à trois branches supportant trois pommes constitue une injure et même une incitation au meurtre des juifs ;

Durant l’audience qui a duré de 14 heures à 20 h 30, Dieudonné s’est livré à ses provocations habituelles et à démenti contre l’évidence, connaître les thèses négationnistes de Faurisson,

Il était soutenu par une salle largement composée de ses supporters d’extrême droite qui ont perturbé le déroulement de l’audience par des cris de soutien, voire des applaudissements les remarques perfides de Dieudonné, qui a tenté à plusieurs reprise de mêler ses actes antisémites avec la traite négrière, nous avons fait remarquer que le « CODE NOIR » édité par le Roy de France interdit dans son article 1 à tout juif de « ses possessions » de participer à l’entreprise négrière

Le Président du Tribunal n’a pas fait expulser ce perturbateurs (costumes, cravates et âgés pour certains) sauf un pseudo président d’une organisation islamique quia dépassé les limites et hurlant que le tribunal était un lieu « judéo-maçonnique »

Il nous apparaît que le Président a voulu éviter le piège d’un renvoi de l’audience.

L’atmosphère était très tendue, des propos haineux ont été proférés tout au long de l’audience « au bucher » « dommage qu’on ait perdu cette guerre » etc ..

Les associations SOS RACISMES, LICRA, LIGUE DES DROITS DE L’HOMME, etc se sont constituées parties civiles et les plaidoiries des avocats ont été très satisfaisantes car en plus le Bâtonnier de Paris Maître BOURNAZEL a plaidé fortement contre le prévenu.

Nous avons plaidé en soulignant que le mot antisémite attribué à Dieudonné s’accompagnait désormais du qualificatif de « nazi » (à cause du déporté en pyjama rayé + étoile jaune et JUIF sur la poitrine).

Madame la Procureur a confirmé cette qualification et a souligné que Dieudonné et ses comparses souhaitaient la mort des juifs, elle a requis un an de prison avec sursis et 10 000 € d’amende. Le jugement sera rendu le 27 octobre 2009 .

En conclusion, il nous semble important de déposer des plaintes à l’encontre de cet individu et de tous les auteurs de ces incitations à la haine raciale ( V. , L dit R ….)

Il est aussi évident que la haine anti juive est très importante et très répandue dans la société française et probablement plus élevée que nous pouvions le supposer

Charles BACCOUCHE

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 08:17
Extrait du feuilleton syrien 'Al-Shatat' s'inspirant des Protocoles des Sages de Sion



Sous couvert d’« antisionisme », c’est une véritable campagne de haine antijuive qui s’est déchaînée sur le web au cours des dernières semaines. Le prétexte en a été fourni par la publication dans un journal suédois, le 17 août dernier, d’un article (1) établissant un lien entre un trafic de reins impliquant un rabbin américain de 58 ans et les rumeurs accusant l’armée israélienne de prélever secrètement des organes sur des cadavres de Palestiniens. Outrepassant de loin la simple critique de l’Etat d’Israël, plusieurs textes circulent sur le Net qui dénoncent le vol d’organes comme faisant partie intégrante de la culture juive. Le délire conspirationniste culmine avec la dénonciation d’un vaste complot juif international ayant des ramifications jusqu’au Maroc et en Algérie (2), où des enfants seraient kidnappés afin d’« alimenter la banque d'organes de l'entité sioniste » (3). Invité en Algérie, où la Fédération nationale des journalistes algériens lui a décerné le Prix de la distinction journalistique, l’auteur de l’article qui a déclenché la polémique, le journaliste suédois Donald Boström, a déclaré que l’armée israélienne se livrait à ce commerce depuis cinquante ans et que le nombre de Palestiniens ayant fait l'objet de vol d'organes dépassait le millier (4).

On pourrait penser que cette rhétorique est réservée à des sites d’extrême droite – comme ceux des antisémites Hervé Ryssen et Boris Le Lay. On la retrouve aussi, pourtant, sur le « site d’information alternatif » du Collectif Bellaciao, animé par le militant communiste Roberto Ferrario, qui a fait campagne pour Marie-Georges Buffet aux élections présidentielles de 2007. Bellacio.org (5) a en effet reproduit un article d’Alison Weir publié originellement sur le site américain d’extrême gauche CounterPunch.org (6) le 28 août 2009. Dans ce texte, l’auteur va jusqu’à accréditer l’authenticité des crimes rituels juifs au Moyen Age et conclut par : « Israël se sert de ses ressources considérables et planétaires afin de faire obstacle à toute enquête. Il est difficile d’en conclure qu’il n’a rien à cacher ». L’article d’Alison Weir a été traduit par Marcel Charbonnier, un militant pro-palestinien radical gravitant dans l’orbite des négationnistes (7) et dont une trentaine de traductions se retrouvent sur le site du Réseau Voltaire. Il a été repris, entre autres, sur AlterInfo (dont le fondateur, Zeynel Cekici, a été condamné cette année pour négationnisme), sur Vox-NR et Géostratégie (des sites d’extrême droite animés par Christian Bouchet, ancien secrétaire général du groupuscule néo-nazi Unité Radicale), sur le site Mondialisation.ca ainsi que sur les pages personnelles de Michel Collon, un journaliste belge proche de Thierry Meyssan (8).

Al-Manar, la chaîne de télévision du Hezbollah – pour qui, justement, Thierry Meyssan travaille (9) – a pour sa part diffusé des textes intitulés « Un expert égyptien : le Talmud ne condamne pas le vol d’organes des non juifs » ou encore « Trafic d'organes palestiniens: "Israël" est le seul qui confisque les cadavres ». Cet article a été repris sur le site d’Egalité & Réconciliation (l’association d’Alain Soral, un autre proche de Thierry Meyssan), sur Altermedia.info (un site dont la version anglophone a été fondée par David Duke, ancien chef du Ku Klux Klan, le mouvement suprématiste blanc américain), et sur les pages personnelles de l’islamiste genevois Hani Ramadan. En 2003, Al-Manar avait diffusé au Liban et en Syrie un feuilleton inspiré des Protocoles des Sages de Sion comportant une scène au cours de laquelle des Juifs assassinaient un enfant chrétien pour le vider de son sang. Cette série, intitulée Al Shatat, a été rediffusée en Iran en 2004 et en Jordanie en 2005. Elle a de nouveau été programmée sur la deuxième chaîne de télévision publique iranienne cette année, pendant le mois de Ramadan.

Animé par un dénommé Michel Chossudovsky, le site Mondialisation.ca publie fréquemment les écrits de Thierry Meyssan, Silvia Cattori (10) ou Gilad Atzmon. Ce dernier a consacré plusieurs textes à la question du trafic d’organes parmi lesquels il faut citer « L’IDF ou le scalpel d’Israël » (11) ou encore « Le don et le vol d’organe dans le folklore juif contemporain ». Dans cet article publié sur AlterInfo le 1er septembre 2009 – et repris notamment sur le site du MDI, de Kémi Séba (12) –, on peut lire : « On pourrait se demander pourquoi le trafic d'organes est devenu une ‘‘chose juive’’. Pourquoi l’État juif et le peuple juif sont-ils si impliqués dans ce genre de commerce répugnant et non éthique. La réponse est sans doute évidente : c'est une bonne affaire et il n'y a guère de concurrence, peu de gens étant prêts à vivre du trafic ou du vol de foies et de reins ».

Certes, ces textes antisémites ne dépassent pas le cercle étroit des conspirationnistes obsédés par le « complot américano-sioniste ». Mais que faut-il penser lorsque l’un d’eux est repris sur Yahoo-Actualités ? C’est le cas d’un article intitulé « Criminel de guerre jusque dans les tripes ? Israël accusé de trafic d'organes » publié originellement sur le site Oumma.com le 24 août 2009 et reproduit sur Vox-NR et Géostratégie, ainsi que sur le site de « journalisme participatif » AgoraVox. Son auteur s’ingénie, sous des apparences d’objectivité, à semer la confusion entre trafic d’organes impliquant des donneurs consentants et rémunérés (le cas du trafic démantelé aux Etats-Unis en juillet dernier) et pillage d’organes sur des cadavres (13). Il adopte, en outre, un ton plus que complaisant avec « l’information » diffusée le 9 janvier 2002 par l’Agence officielle de presse de la République islamique d’Iran (IRNA) selon laquelle des médecins israéliens de l’Institut Greenberg de Médecine légale de Tel-Aviv auraient volé les organes de trois adolescents palestiniens tués par l’armée israélienne à Khan Younès (Bande de Gaza).

Cette dépêche iranienne (14) prétendait – faussement – que le ministre de la Santé israélien avait reconnu publiquement que Tsahal prélevait des organes sur des Palestiniens. Un passage retient notre attention :

« Zionist Minister of Health Nessim Dahhan said in response to a question by Arab member of the Zionist Parliament 'Knesset', Ahmed Teibi, on Tuesday that he couldn't deny that organs of Palestinian youths and children killed by the Israeli forces were taken out for transplants or scientific research ».

Le « Tuesday » en question correspond au mardi 8 janvier 2002. Or, passé au moulin d’internet, le mardi 8 janvier 2002 se transforme magiquement en mardi 28 juillet 2009. Sur les sites de Christian Bouchet, Géostratégie et Vox-NR – qui semblent être à l’origine de la falsification – on lit en effet, en date du 9 août 2009 :

« Le ministre de la Santé sioniste, Nessim Dahhan, a déclaré, en réponse à une question posée par un membre de la Knesset, Ahmed Teibi, le mardi 28 juillet 2009, qu’il ne pouvait pas refuser des organes provenant de corps de jeunes palestiniens tués par les forces israéliennes et voués à des greffes ou à la recherche scientifique ».

On le voit, il s’agit d’un simple « copier-coller » de la dépêche de l’IRNA datée du 9 janvier 2002. De fait, en Israël, Nessim Dahhan n’est plus ministre depuis… 2003. L’information mensongère de Géostratégie et de Vox-NR s’est toutefois disséminée à travers tout le web. On la retrouve sur les sites du Front national-révolutionnaire français, d’Extrême Résistance (« Blog d’information et de résistance blanche aux envahisseurs de l’Europe »), de LePouvoirMondial.com, du Collectif Cheikh Yassine, ainsi que sur les forums de la Grande mosquée de Lyon, de Novus Ordo Seclorum et de Babnet (le « Portail de la Tunisie »). Elle a même été recyclée dans un article paru le 5 septembre 2009 sur le « journal militant d’information alternative » LeGrandSoir.info, puis repris sur le blog du livre de Paul-Eric Blanrue, ainsi que sur des sites pro-palestiniens. Voilà comment se répandent les rumeurs sur internet. Voilà comment une intox forgée sept ans plus tôt par la propagande d’Etat iranienne est réactualisée par les désinformateurs professionnels. Voilà comment le dernier numéro de Flash (journal d’extrême droite auquel collabore notamment Alain Soral) titre sur les « révélations » de Christian Bouchet concernant le « vol d’organes en Palestine » (voir ci-dessous).
Couverture du n° 23 de 'Flash' daté du 24 septembre 2009

En 2004, deux ans après la publication de la dépêche iranienne, la télévision iranienne Sahar TV - sur laquelle Thierry Meyssan intervient régulièrement - diffusait un feuilleton intitulé Les Yeux bleus de Zahra, dans lequel des « sionistes » complotaient pour kidnapper des enfants afin de voler leurs yeux. En 2006, le film turc La Vallée des loups – Irak mettait en scène un médecin juif américain prélevant les organes de victimes civiles irakiennes de la prison d’Abu Ghraïb pour les envoyer à de riches clients à New York, à Londres et à Tel-Aviv…

Les fables relatives aux vols d’organes ne visent pas que les Juifs, tant s’en faut. En France même, une rumeur persistante s’appuyant sur la légende des « Tziganes voleurs d’enfants » veut qu’un réseau mafieux roumain écume les rues de Marseille à la recherche de jeunes gens pour les dépecer. Ces exemples montrent bien que le mythe contemporain accusant Israël de voler des organes n’est qu’un des avatars de la rumeur moyenâgeuse accusant les Juifs de s’adonner au « meurtre rituel ». Cette accusation a pris naissance en Europe, au XIIe siècle. Elle est à l’origine de nombreuses persécutions antijuives. Le dernier pogrom recensé en Europe suite à une accusation de crime rituel a eu lieu dans la petite ville polonaise de Kielce, en juillet 1946. Il a fait 40 morts et 80 blessés. En 2005, une vingtaine de parlementaires russes ont accusé les Juifs d’être « anti-chrétiens et inhumains avec des pratiques allant jusqu'au meurtre rituel ».
L'Azyme de Sion, du général Moustafa Tlass


Dans le monde arabe, un best-seller réédité à sept reprises et traduit en anglais, français (ci-contre) et italien, présente les meurtres rituels comme une réalité. L’ouvrage, publié en 1983, s’intitule L'Azyme de Sion. Son auteur est le général Moustafa Tlass, ministre de la Défense syrien de 1972 à 2004 (15). Dans Inshallah, un livre publié en 2001 et subventionné par des syndicats suédois, des organisations pro-palestiniennes et le Ministère suédois des affaires étrangères, le journaliste Donald Boström accusait déjà Israël de trafic d’organes. Le 19 août 2009, deux jours après la publication de son article dans le journal Aftonbladet, Boström déclarait pourtant sur les ondes de la radio Kol Israel : « Cela me concerne, dans la mesure où je veux qu'il y ait une enquête, c'est vrai. Mais si cela est vrai ou pas, je n'en ai aucune idée, je n'ai aucune preuve ». La famille et les proches du Palestinien dont la dépouille aurait, selon Boström, fait l'objet d'un vol d'organes, ont également déclaré qu'ils ignoraient si des organes avaient été prélevés.

Le renversement de la charge de la preuve est un procédé classique de la rhétorique conspirationniste. Il s’agit de mettre en demeure les « comploteurs » supposés de prouver leur innocence. Cette logique infernale revient à considérer comme une preuve déterminante de sa culpabilité les réticences de l’accusé à réunir les preuves de son innocence. A l’instar d’Alison Weir, beaucoup pensent que la réaction des autorités israéliennes à la publication de l’article de Donald Boström avait pour but de détourner l’attention des accusations de pillage d’organes dont elles font l’objet. L’Etat hébreu, qui aurait forcément des choses à cacher, craindrait ainsi l’ouverture d’une enquête internationale. Interrogé sur ce point, Benny Dagan, ambassadeur d'Israël en Suède, a répondu, excédé : « Vous savez quoi, j’ai une suggestion à vous faire. Pourquoi ne feriez vous pas une enquête pour savoir si le Mossad et les Juifs étaient derrière l’effondrement des Twin Towers ? Pourquoi ne ferions nous pas une enquête pour savoir si les Juifs répandent le sida dans les pays arabes ? Pourquoi ne ferions nous pas une enquête pour savoir si les Juifs tuent les enfants chrétiens pour préparer les matzot de Pessah ? » (16).

Selon toute vraisemblance, les allégations gratuites qui circulent sur le web selon lesquelles tout un pan de la société israélienne et de la communauté juive dans le monde serait partie prenante d’un vaste complot international visant à dissimuler, depuis cinquante ans, un trafic d’organes prélevés sur des cadavres de Palestiniens ou sur de jeunes Algériens kidnappés dans leur pays ne feront l’objet d’aucune enquête officielle. Une chose est sûre cependant : ceux qui ont insinué le doute sur ce sujet ont d’ores et déjà gagné.


Notes :
(1) Donald Boström, "Våra söner plundras på sina organ", Aftonbladet, 17 août 2009. Traduit en anglais sous le titre "Our Sons Plundered for Their Organs", et publié par The Palestine Chronicle le 23 août 2009. Traduit en français le même jour et publié sous le titre « Palestine : ‘’On pille les organes de nos fils’’ » par The International Solidarity Movement (ISM-France.org).
(2) Haviv Retting Gur, « Prélèvement d'organes: nouvelle polémique », Jerusalem Post, 15 septembre 2009.
(3) Lu sur geostrategie.com.
(4) « Donald Bostrom : “Le nombre de martyrs palestiniens ayant fait l'objet de vol d'organes dépassent mille” », El Moudjahid.com, 17 septembre 2009.
(5) Ce site, comme la plupart de ceux cités dans cet article, est clairement partisan de la théorie du complot concernant les attentats du 11 septembre 2001.
(6) Le site est animé par les journalistes Alexander Cockburn et Jeffrey St. Clair.
(7) Marcel Charbonnier est notamment un proche de Ginette Skandrani, Israël Shamir, Mondher Sfar, Serge Thion, Christian Bouchet, Silvia Catori ou encore Maria Poumier. Cette dernière est en contact étroit avec Hervé Ryssen.
(8) Michel Collon a participé à la conférence conspirationniste organisée par Meyssan en 2005, Axis for Peace.
(9) Dans un entretien accordé à l’association ReOpen911 et publié le 1er septembre 2008, Thierry Meyssan avait déclaré : « Je ne suis pas simplement proche d’Al-Manar, je prépare actuellement des émissions et des documentaires pour elle ».
(10) Silvia Cattori est une « journaliste indépendante » suisse publiant régulièrement sur le site du Réseau Voltaire.
(11) IDF signifie Israel Defense Forces.
(12) MDI pour Mouvement des Damnés de l’Impérialisme.
(13) On lit notamment : « La suspicion, longtemps tenace, envers la validité de l’hypothèse d’un trafic israélien d’organes extraits de corps palestiniens, est comparable au doute officiellement émis en 2004 par le département d’Etat des Etats-Unis, qui rejetait alors la ‘‘rumeur’’ d’un trafic américain d’organes via Israël et New York ».
(14) “Israel Kills Palestinian Boys, Steals Organs For Transplants”, IRNA/Teheran Times.com, 9 janvier 2002.
(15) Le général Tlass est le responsable direct du « massacre de Hama », la répression sanglante de l’insurrection des Frères musulmans en 1982. Le bombardement, pendant un mois, de la population sunnite de la ville de Hama a fait entre 10 et 50 000 victimes civiles. Le chiffre de 25 000 victimes est le plus souvent avancé.
(16) “ Swedish officials may be unwelcome ”, Jerusalem Post, 23 août 2009.

Voir aussi :
* « Vol d’organes. De la rumeur au lynchage », Hoaxbuster, 27 octobre 2008.
* Ronnie Po-chia Hsia, « Le vrai sang de la Pâque juive », Haaretz, 19 février 2007 (Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant). Le Pr. Po-chia Hsia est historien. Maîtrisant une dizaine de langues, parmi lesquelles l'allemand, le français et le japonais, il est aujourd'hui professeur à l'Université d'Etat de Pennsylvanie. Il est l'auteur de The Myth of Ritual Murder: Jews and Magic in Reformation Germany (Yale University Press, 1990) et de Trent, 1475: Stories of a Ritual Murder Trial (Yale University Press, 1992).
* La conférence de Ronnie Po-chia Hsia sur Akadem et le document pdf joint : Un fantasme persistant. Les accusations de meurtre rituel, d'après Léon Poliakov, Histoire de l’Antisémitisme (Seuil, 1981) et Marie-France Rouart, Le crime rituel ou le sang de l’Autre (Berg International, 1998).

Dernière mise à jour : 30/09/2009.
Vendredi 25 Septembre 2009

Permalien | Commentaires (4)

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 12:39
Le "Nouvel Antisémitisme" Européen 
Yerouchalmi basé sur le Pr. Yehuda Bauer, Université de Jérusalem 
et le Pr. Irwin Kotler, Député Canadien


http://yerouchalmi.web.officelive.com/default.aspx
Un nouvel antisémitisme a atteint un dégré jamais atteint depuis la Shoah, dans la mesure où il présente depuis quelques années une forme de discrimination contre les juifs en tant que peuple. Né en même temps que l'antisémitisme islamique, ce nouvel antisémitisme se transforme en une menace de génocide contre les Juifs du fait qu'il appelle ouvertement à l'extermination de l'Etat d'Israël, qui amènerait l'éradication de la plupart de sa population juive.
Antisémitismes : Quand / de Qui ?
          Le Professeur Yehuda Bauer a publié  de nombreuses recherches sur ce nouvel antisémitisme, dénonçant un antisémitisme latent qui éclate lors des grandes crises économiques ou du Proche-Orient : 1958 – 1960 (Guerre du Sinaï) ; 1968 – 1972 (Guerre des 6 jours) ; 1987 – 1992 (1ère intifada/ Guerre du Liban) ; depuis 1999 (2è intifada). 
          Il distingue en Europe 4 types d’antisémitisme: d'extrême-droite, de la gauche extrême ou radicale, des descendants d'immigrants islamiques et de l'Intelligentsia écolo-pacifiste.
          Ce nouvel antisémitisme se transforme en une menace de génocide contre les Juifs du fait qu'il est né en même temps que l'antisémitisme islamique : la gauche européenne s'est jointe à l'Islam extrémiste et à Ahmedinedjad qui appellent ouvertement à l'extermination de l'Etat d'Israël, extermination qui amènera à l'éradication de la plupart de la population.


"L'antisionisme" : un nouvel antijudaïsme
          Cachant sa véritable essence derrière «l’antisionisme», sensé être une critique dite légitime contre les actes d'Israël, il n’hésite pas à nier les propres droits du peuple juif à un état ainsi que sa relation historique à la terre d'Israël. 
          Ce nouvel antisémitisme a ainsi atteint un dégré jamais atteint depuis la Shoah, car il présente depuis quelques années une forme de discrimination contre les juifs en tant que peuple. Il sous entend notamment que les sionistes (essentiellement les juifs… ) contrôlent et déstabilisent le monde avec leurs réseaux politiques et leurs richesses. D’ailleurs, un intellectuel franco-arabe n’a pas hésiter à accuser Israël de l’assassinat de Kennedy. 
Il est bien connu que les juifs sont si puissants qu’ils n’ont pu empêcher que 6 millions des leurs ne périssent dans la Shoah… !!! Comble de la pirouette antisémite, ce même auteur emploie souvent dans son article le terme «Juif» mais en note annonce, que bien sûr, il faut en lieu et place, comprendre "Sioniste"...


Les 8 formes du Nouvel Antisémitisme
Le Pr Kotler explique la différence entre l'antisémitisme classique (négation des droits égaux des juifs) et ce "nouvel anti-judaisme" qui isole/ discrimine Israël sur la scène internationale.
          Il distingue 8 formes de ce nouvel antisémitisme en degré croissant de dangerosité :
   
1. L'antisémitisme idéologique ou culturel selon lequel "sionisme  =  racisme" et "Israël est un pays d'Apartheid". L'antisémitisme du  passé était celui des couches les plus faibles de la population ; il s'agit à présent de l'antisémitisme de la classe sociale moyenne et élevée, fréquent dans les médias, les universités ou dans la gauche européenne.
   
2. Un antisémitisme de gauche qui est une réalité connue depuis Marx et Proudhon. Cette gauche se projette avec délectation dans l'antisionisme, cela lui paraissant peu concevable de s'en prendre directement aux juifs. Elle se solidarise avec l'antisémitisme palestinien et arabe en s'en prenant au sionisme et à Israël, récoltant au passage lors de chaque élection en Europe , les voix des importantes communautés arabo-musulmanes .
   
3. L'antisémitisme politique ou «européen». La Shoah a créé une gène parmi les européens vis-à-vis des Juifs avec "une vie aux 6 millions de fantômes" et créé une mutation dangereuse dans la culture européenne. Après qu’Israël ait été pour eux un soulagement, ces intellos ont cru revivre un drame analogue avec les Palestiniens : la gauche européenne n’a alors pas manqué de soutenir le «peuple combattant pour l'indépendance».  
       L'antisémitisme - qui était latent – s'est ainsi lié à la tragédie palestinienne et a donné aux israéliens le label d'assassins de masses et de "nazis" conduisant à la conclusion que la création d'Israël avait été une erreur historique indélébile.


4. L'anti-judaisme de la scène internationale. Cet antisémitisme nie le droit du peuple juif a une autodétermination et la légitimation d'Israël qu’il démonise comme symbole de violation des droits de l'homme. 
          Cela entraîne une négation de l'égalité d'Israël devant la loi, devenue une sorte de "juif des Nations" traité comme le juif individuel l'était par le vieil antisémitisme non-juif. 
          Il peut aussi prendre la forme 
   - d'une approbation gouvernementale d'une "culture de la haine" contre les juifs et Israël. 
   - d'un anti-judaisme administratif, empêchant la participation d'Israël et d'organisations juives dans des associations internationales (Francophonie,… ).
   
5. L'antisémitisme économique, désignant le boycott arabe. 
Dans le passé, un tel antisémitisme s'exprimait par la discrimination des juifs au logement, à l'éducation et l'emploi. Le boycott arabe exige des compagnies qu'elles boycottent Israël, et, dans les pires des cas, qu’elles n’emploient pas de Juifs à des postes clés.
   
6. La négation de la Shoah. Les juifs sont accusés d'avoir inventé la Shoah pour attendrir les Nations et obtenir la création d’Israël.
  
7. L’antisémitisme génocidaire ou théologique islamique qui voit dans le judaïsme l'ennemi de l'Islam, et d’Israël Etat juif, un tâche en terre d’Islam. Jusqu’à l’appel à l'extermination d'Israël et au génocide des Juifs, comme un devoir religieux ou politique.
   
8. Le terrorisme raciste contre des Juifs ou Israël.
Conclusions
         
La négation de l'existence d'Israël alors que nul ne réclame l'annulation des états nationalistes – cela est de l'antisémitisme et du racisme.
 
   - Au moment de la guerre de Gaza, des 
milliers de Tamouls ont été massacrés au Sri Lanka dans une guerre offensive sans que personne ne parle d’eux 
   - Alors que la presse a quotidiennement dénoncé les 
bien moins nombreuses victimespalestiniennes d’une guerre défensive israélienne de façon quasi obsessionnelle ! 
          
Ceux qui traitent ainsi les juifs et Israël, ceux qui disent que seuls les Juifs n'ont pas le droit à leur indépendance sont anti-juifs et quand ils excluent uniquement les juifs du principe général pour des raisons nationalistes – ils sont racistes et antisémites.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis