Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 12:44

 

 

La mode à Turkish Airlines, la compagnie aérienne turque

par Daniel Pipes
10 février 2013

http://fr.danielpipes.org/blog/2013/02/mode-turkish-airlines

Version originale anglaise: Fashion at Turkish Airlines
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Soyez le premier de vos amis à indiquer que vous aimez ça.

Dans un article enjoué de 2008: «Quand la mode rencontre le ciel !» le magazine destiné aux passagers prenant le vol de Turkish Airlines (Turk Hava Yollari, abréviation: THY), appelé Skylife, a célébré 75 ans de mode d'hôtesse de l'air avec photos et prose à l'appui. Voici quelques extraits de l'histoire de la mode de la compagnie aérienne:

«Les hôtesses de l'air ont commencé à honorer nos avions de leur présence à la fin des années 1940. Depuis lors les modes ont apparu et disparu [pour les hôtesses] dans les avions de la Turkish Airlines », portant tout depuis les uniformes de type militaire jusqu'aux mini-jupes rose vif, et maintenant des motifs de tulipes dans les tons de turquoise. ...

Lorsque les hôtesses ont d'abord été introduites pour apporter l'hospitalité turque à bord des avions, on a tout de suite vu l'importance d'avoir du personnel de cabine présentable. Il fut un temps où la silhouette de la femme élégante, issue des années de privation après la Seconde Guerre mondiale, était à la pointe de la mode mondiale. Les hôtesses de Turkish Airlines qui les premières sont montées à bord en 1947, ont donc accueilli leurs passagers avec un degré de chic qui laisse pantois, même aujourd'hui. ...

 

 

En conformité avec la tendance instaurée par Mary Quant [couturière britannique qui a rendu célèbre la minijupe (NDLT)] à Londres, les jupes des hôtesses de la compagnie aérienne Turkish Airlines soudainement devinrent plus courtes en 1968 et, dans un mouvement extraordinairement audacieux, passèrent du bleu ciel au rose vif. Ces uniformes, dont nos passagers d'une cinquantaine d'années se souviennent encore aujourd'hui, n'étaient pas très pratiques, mais ils s'inscrivaient parfaitement dans l'esprit de l'époque en faisant plaisir aux clients avec une touche juvénile de couleur.

Les uniformes de la Turkish Airlines ont changé aussi en 1973, lorsque les chemisiers portés avec des costumes deux pièces beige et brique étaient à pois, reflétant l'influence de l'Op Art [art optique, essentiellement abstrait (NDLT)]. Les hôtesses à l'époque portaient alors aussi des chapeaux bruns style casquette de travailleur comme la mode se tournait vers les couleurs qui signalaient une approche plus terre-à-terre que celle de la période précédente. ...

 

 

La Turkish Airlines en 1989, a adopté un uniforme d'hôtesse rouge et bleu sous la forme d'un costume soit avec une veste rouge et une jupe bleue ou vice-versa. Suite à ces uniformes, qui, combinaient l'ostentation du rouge avec la dignité du bleu, les lignes dures de la décennie des années quatre-vingt dix ont commencé à laisser leur marque sur la Turkish Airlines aussi. Depuis 1993, les modes ont été plus calmes, avec l'uniforme des hôtesses de l'air dans des tons bleu marine et turquoise.

 

 

On ne voit pas les jambes des femmes dans le remaniement de l'uniforme des hôtesses de la compagnie aérienne THY de 2013.

C'était alors. Maintenant l'ère AKP s'est abattue sur la mode de la compagnie aérienne, rapporte le journal Hürriyet Daily aujourd'hui dans un article intitulé les nouveaux uniformes de la Turkish Airlines suscitent la désapprobation (littéralement «font froncer les sourcils»(NDLT)]:

«Le public a trouvé le nouvel habillement des hôtesses de l'air très conservateur, suscitant la controverse sur les médias sociaux tels que Facebook et Twitter. ... Les parties les plus critiquées de l'uniforme sont les chapeaux. Certains ont prétendu que le chapeau - avec toute la tenue - rappellent les costumes de l'époque ottomane dans la série TV du siècle Magnifique (Muhtesem Yüzyıl).... Daily Habertürk a publié les commentaires des autres créateurs turcs, tels que le célèbre Mayruk Yıldırım, qui a dit que les conceptions de Dilek Hanif ne sont rien d'autre qu'une «plaisanterie». Le styliste Vural Gökçaylı a dit que les vêtements ne reflètent pas la Turquie. «Les vêtements ont l'air d'appartenir à des compagnies aériennes du Koweït ou d'Arabie saoudite. Cependant, ils devraient renvoyer l'image de la Turquie et la Turquie ce n'est pas cela."

Les nouveaux uniformes ont aussi suscité quelques blagues aux dépens de la THY

 

 

Traduction Une voix venant de l'avion: « Pourrais-je avoir la permission d'atterrir»
Le pieux contrôleur: «Horreur! D'abord par la grâce de Dieu puis de la nôtre..En outre, à partir de maintenant appelons cela un minaret pas une tour de contrôle!»

Commentaires:

(1) Ces chapeaux peuvent ressembler à des calots de harem du XVIe siècle pour certains; pour moi, ils ressemblent à des versions féminines du fez , interdit par Atatürk en 1925 et qui fait maintenant un retour clandestin.

(2) En miniature, ce changement dans la mode représente la plus grande imposition de la piété partout dans la vie turque par Erdogan et ses collègues.

Encore sur le thème de la compagnie THY, l'une des plus intéressantes et symboliques institutions turques, quelques faits en plus:

  • Elle sert de l'alcool sur ses vols, mais pas de produits provenant du porc, une bizarrerie que j'ai décrite récemment dans « Parler de la Turquie franchement» (Elle ne servait pas de produits dérivés du porc, même avant que l'ère AKP n'ait commencé.)
  • Elle offre des repas casher, hindous, jaïns.
  • Elle dispose d'un réseau qui couvre plus de pays que n'importe quelle autre compagnie, 91 pays contre les 88 d'Air France. Ce qui soulève la question: une compagnie aérienne aux aspirations mondiales doit-elle servir de l'alcool?
  • Le gouvernement turc détient 49 pour cent des actions de THY et, selon Orçun Selçuk, écrivant dans Today's Zaman (le temps d'aujourd'hui), la compagnie aérienne "est ouvertement utilisée par le gouvernement comme un instrument pour soutenir l'expansion de sa politique étrangère." En outre, écrit-il, elle sert «comme un outil de la puissance douce visant à accroître l'attrait de la Turquie auprès du public étranger."
  • Elle s'enorgueillit d'être «la meilleure compagnie aérienne de l'Europe» à en juger par Skytrax, un groupe de consultants britannique.
  • Son grand salon classe affaires , à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, est (de l'avis du voyageur que je suis), de loin, le plus remarquable au monde , avec son design innovant, son aire de jeux pour les enfants, sa bibliothèque, sa table de billard, son panel de télévision [de toutes les TV du monde], sa salle de cinéma, son piano-bar, sa mosquée, ses douches, ses suites pour dormir, ainsi que la gamme et la qualité des aliments. Il a une capacité de 2.000 personnes. En fait, le magazine de Américain express Departures met en vedette le salon THY comme n° 14 sur les 100 «peuples, lieux et choses qui comptent en 2013.»

"Departures" célèbre le salon de THY à Istanbul.

La belle vie sur Turkish Airlines, touche à sa fin.

Mise à jour du 11 février 2013: J'ai noté plus haut que la Turkish Airlines sert de l'alcool, mais ceci nécessite plusieurs nuances, selon un article paru aujourd'hui dans Hürriyet Daily News:

  • La Turkish Airlines ne sert déjà pas d'alcool sur certaines lignes internationales, comme l'Iran, l'Arabie Saoudite, et d'autres pays arabes.
  • Les nouvelles parviennent aujourd'hui que l'alcool ne sera plus servi sur les vols intérieurs autres que ceux concernant six villes (Istanbul, Izmir, Bodrum, Dalaman, Antalya et Ankara), au motif que la demande est trop faible pour justifier le service.
  • «Récemment, la THY a suscité la critique publique avec plusieurs passagers ayant rapporté que lorsqu' ils ont demandé à avoir des boissons alcoolisées, le personnel de bord a refusé leurs demandes, en disant que l'alcool avait été oublié d'être chargé avec la cargaison de l'avion.»

Commentaire: Comme pour la mode, le goutte-à-goutte à goutte, procédé indirect pour transformer la THY continue, avec des réponses du genre «faible demande» et "oublié d'être chargé"

Thèmes connexes: Turquie Il est permis de reposter ou de faire suivre ce texte pour autant qu'il soit présenté dans son intégralité et accompagné de toutes les informations fournies à propos de son auteur, de sa date et son lieu de publication et de son URL originale.

Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 12:36

 

      voir également : http://zebuzzeo.blogspot.fr/2012/09/egypte-les-frustres-du-caire.html

MEMRI Middle East Media Research Institute 

Clip No. 3741 

Le prédicateur égyptien Abou Islam : Les femmes chrétiennes vont place Tahrir pour se faire violer

Pour voir la vidéo sur MEMRI TV, cliquez ici

Ci-dessous des extraits d’une émission cultuelle animée pat le prédicateur égyptien Abou Islam, diffusée sur Al-Omma TV le 7 février 2013 :

 

Une des innombrables victimes de cette islamisation par le viol institué : Caroline Zinz de Fr 3. 

 

Idem : Lara Logan, de CBS.

 

Abou Islam : Ils disent que [porter atteinte] aux femmes est tabou. Les femmes nues, dévoilées qui vont [place Tahrir] afin se faire violer - tout à coup, c’est considéré comme tabou... Alors ils exhortent Morsi et les Frères musulmans à démissionner. Au fait, 90 % d´entre elles sont des femmes de Croisés et les 10 % restants sont des Franc-maçonnes et des veuves intrépides et hors de contrôle. Ces femmes parlent comme des vampires. Elles n´ont aucune honte, aucune manière, nulle crainte et pas un soupçon de féminité. Sois féminine, femme ! Tu as l’obligation religieuse d´être une femme. Mais vous voyez ces femmes échevelées, comme des diablesses ! Ce sont des diables ayant pris la forme de femmes. Vous devriez apprendre des femmes musulmanes.

 

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

 

Pour consulter l’intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d’accès, visiter le site www.memri.org/french.

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 11:18

 

Tant que le torchon brûle entre alliés s'entre-déchirant pour de vagues commissions mercantiles... personne n'a besoin de s'en mêler.

Le Hezbollah pense à répondre - JPG - 41.3 ko 

Le Hezbollah pense à répondre
© Khalid
Les SR syriens responsables de l’assassinat de Imad Moghniyé ?
 
  
15/02/2013


HEZBOLLAH Selon al-Ahram, l’assassinat a été effectué dans le cadre d’un marché servant les intérêts de Ramy Makhlouf, le cousin d'Assad.

Le quotidien égyptien al-Ahram a rapporté des informations sur les circonstances de l’assassinat du chef de l’appareil militaire et sécuritaire du Hezbollah, Imad Moghnieh, en février 2008, en plein Damas, dans un quartier sécurisé.


Citant une source importante au sein de l’opposition syrienne, le quotidien égyptien indique que les informations en question ont été filtrées à la presse par un capitaine de l’un des services de renseignements syriens, qui soutient la révolution syrienne et qui a pris connaissance, il y a huit mois, d’importants documents qui lui ont été présentés par le secrétaire d’un important officier de l’armée syrienne.

Le premier document, daté du 3 janvier 2008, porte sur un ordre de « liquidation rapide d’un agent libanais en plein Damas » et stipule que la personne qui exécutera cet ordre sera originaire d’un pays modéré de la région.

 


Un second document, daté du 3 février 2008, porte sur l’exécution de l’attentat qui aura lieu par voiture piégée dans un quartier de Damas, et ceci en plantant des explosifs dans le dossier du siège avant du véhicule. Le texte en question souligne également que le nom de la cible sera dévoilé ultérieurement.


Citant toujours le capitaine de l’armée syrienne, la source susmentionnée note que le 12 février 2008 (jour de l’assassinat de Imad Moghniyé), le chef de la section des SR syriens a écrit à la main, sur le premier document, à l’aide d’un stylo vert : « Urgent, mission accomplie avec succès. »


Le capitaine a indiqué que le secrétaire l’a informé ultérieurement que la décision visait Imad Moghniyé et qu’il avait entendu des propos non clairs selon lesquels l’assassinat a été effectué dans le cadre d’un marché servant les intérêts de l’homme d’affaires syrien Ramy Makhlouf, cousin du président syrien Bachar el-Assad.

 

 

Pour mémoire

L'Iran et le Hezbollah se préparent à la chute d'Assad

Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 11:14

MEMRI Middle East Media Research Institute 

Clip No. 3739 

Pour voir la vidéo sur MEMRI TV, cliquez ici

Le président tunisien Moncef Marzouki justifie la constitution : c´est un compromis avec les islamistes

Ci-dessous des extraits d´une interview du président tunisien Moncef Marzouki, diffusée sur le réseau Al-Jazeera (via Internet) le 9 février 2013.

Moncef Marzouki : Tout le monde sait où se trouvent les lignes rouges de l’autre partie. Donc je sais aussi… Laissez-moi vous donner un exemple… Je suis contre la peine de mort. Quand je suis arrivé ici, dans ce palais, j´ai trouvé une liste de 220 personnes qui avaient été condamnées à mort et que Ben Ali n´a pas osé exécuter, ni libérer. J´ai dit : regardez, de facto, nous n´aurons jamais la peine de mort ici en Tunisie, mais je sais qu’il s’agit d’une ligne rouge pour les islamistes.

Je ne peux pas l’introduire dans la constitution. Ainsi, ils savent que je n´accepterai jamais la peine de mort ici en Tunisie : ils n´ont pas demandé à ce que des gens soient pendus - mais je ne peux demander non plus d’insérer dans la constitution que la peine de mort est interdite en Tunisie.

C’est notre manière de parvenir à ce consensus. Je sais où est votre ligne rouge et vous savez où est la mienne, et nous essayons d’aboutir à un consensus qui sera acceptable pour les deux parties.

Concernant les droits des femmes, c’est la même chose. Bien sûr, je voudrais écrire dans la constitution que l´égalité entre l´homme et la femme est totale et complète, mais vous ne pouvez pas écrire ceci dans la constitution, parce que cela signifierait que des femmes tunisiennes pourraient épouser des chrétiens ou des juifs, et ainsi de suite. Ce serait un problème.

Donc nous écrirons plutôt dans la constitution que l´égalité est le principe de la relation entre l´homme et la femme.
Nous nous arrêterons là. Ils comprennent ce que je veux dire et je comprends ce qu´ils veulent dire. Si chaque parti politique imposait son point de vue, il s´effondrerait.

[…]

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

 

Pour consulter l’intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d’accès, visiter le site www.memri.org/french.

Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 07:51

 

 

Les innocents à l'étranger forment les armées étrangères

par Daniel Pipes


10 février 2013

http://fr.danielpipes.org/blog/2013/02/innocents-etranger-forment-armees

Version originale anglaise: Innocents Abroad Build Foreign Armies
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

En l'espace de près d'un siècle où les Etats-Unis ont été une grande puissance, ils ont développé des outils originaux et sophistiqués de politique étrangère. Les exemples incluent le Plan Marshall, les forces spéciales , et l'imagerie par satellite. Dans le même temps, la naïveté du pays reste fermement ancrée. Par exemple, la notion persiste que les fonctionnaires sont «particulièrement qualifiés pour [traiter un problème] parce qu'ils ne connaissaient rien sur le sujet." (Pour plus de détails, voir mon analyse sur la diplomatie américaine du ne savoir rien )

La croyance persistante que la formation et l'équipement des troupes étrangères les imprègnent de valeurs politiques et éthiques américaines, ce qui les rend alliés des États-Unis, montre un autre signe de naïveté. Quelques exemples de cette politique délirante de ces dernières décennies:

  • Le Liban: Lors du débarquement de troupes américaines en 1982, la priorité était de former une armée nationale. Bien sûr, cela a échoué, car la plupart des membres sont retournés à leurs milices communautaires avec de nouvelles armes et une formation pour les utiliser contre leurs rivaux. Malgré cet échec, l'effort a été renouvelé il y a juste deux semaines .
  • L'Afghanistan: la formation d'une armée nationale fut une action entreprise après l'invasion de 2001, mais la police afghane locale, une milice soutenue par le gouvernement, a retourné les armes contre leurs collègues internationaux si souvent - 34 fois au cours des huit premiers mois de 2012, tuant 45 personnes - que la formation a été arrêtée.
  • Le Mali: C'est la dernière catastrophe, où les efforts américains pour former la malheureuse armée nationale malienne afin de s'attaquer à Al-Qaïda n'a pas vraiment fonctionné. Selon les mots de Der Spiegel, les spécialistes américains ont formé quatre fameuses unités, un total de 600 hommes, pour lutter contre les terroristes, mais cela a eu l'effet inverse: trois de ces unités d'élite ont fait défection en masse vers les rebelles Touaregs. La plupart des commandants, après tout, sont Touaregs. Le capitaine Amadou Sanogo, formé aux Etats-Unis, était l'un des soldats qui n'ont pas fait défection. Au lieu de cela, il a fait encore plus de dégâts quand, en mars dernier, lui et quelques supporters ont renversé le gouvernement à Bamako et évincé le président élu.»
  • L'Autorité palestinienne: Une catastrophe encore en gestation. La mission de Dayton a formé un personnel de sécurité pour l'Autorité palestinienne de plus de 6.000 hommes dans l'espoir qu'ils deviendront des partenaires d'Israël pour la paix. C'est tout le contraire , je l'ai prédit en écrivant que «ces miliciens finiront par tourner leurs armes contre Israël.»

Quand les politiciens et les chefs militaires américains se rendront-ils enfin compte que la formation des soldats étrangers n'en fait pas des alliés?

Thèmes connexes: Politique étrangère américaine, Société moyen-orientale Il est permis de reposter ou de faire suivre ce texte pour autant qu'il soit présenté dans son intégralité et accompagné de toutes les informations fournies à propos de son auteur, de sa date et son lieu de publication et de son URL originale.

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 10:31

 

Le CF2R détaille, le 3/02/13, l'opération italienne que nous mentionnions, le 14 décembre 2012 : http://lessakele.over-blog.fr/article-la-saisie-d-armes-a-naples-ruine-les-voies-de-trafic-d-armes-de-l-iran-par-les-balkans-et-l-italie-113444021.html 

 

Container-cacheNaple7.12.12 (Copier)

NOTE D'ACTUALITÉ N°302 
ITALIE : RUPTURE DE FILIÈRES D'APPROVISIONNEMENT EN ARMES DE LA BANDE DE GAZA

http://www.cf2r.org

  • Version imprimable 
  • Suggérer par mail
Alain Rodier
03-02-2013

 

 

 

 

 

Image 
FN-2000 belge à Gaza. Cette arme ne peut venir que de Libye.

 

 

Le 7 décembre 2012, les douanes italiennes ont mis à jour un trafic d'armes destiné à la bande de Gaza et supervisé par Téhéran. Grâce à des renseignements fournis par les services israéliens, elles ont intercepté, dans le port de Naples, cinq containers en provenance de Vérone, chargés de matériels militaires. Selon le manifeste de chargement, ces derniers devaient en principe transporter des matériaux nécessaires à l'aménagement de cuisines et de salles de bain, une des spécialités de la ville de Vérone. Ces containers allaient embarquer sur un cargo égyptien.


En fait, les armes étaient achetées par l'intermédiaire du crime organisé au Kosovo et en Macédoine, puis acheminées par voie routière vers l'Italie, via la Croatie. En Italie, les cargaisons étaient regroupées dans des entrepôts discrets à Vérone où elles attendaient le moment favorable pour rejoindre Naples. Là, elles étaient embarquées à bord de navires à destination de l'Egypte. Bien que la destination finale annoncée de ces derniers soit Alexandrie ou Port Saïd, les navires faisaient escale dans le port d'el-Arish, au nord-Sinaï, où leur cargaison était discrètement débarquée puis acheminée vers la bande de Gaza. Les armes pénétraient dans la zone palestinienne en utilisant les tunnels de contrebande creusés à cet effet sous la frontière le long du « couloir de Philadelphie ».


Une autre filière a été découverte parallèlement. Des navires iraniens débarquaient clandestinement des armes dans des petites criques de la côte italienne de la mer Adriatique, dans la province de Vénétie. Des réseaux mafieux italiens se chargeaient ensuite d'acheminer ces armes vers Vérone où elles rejoignaient celles issues de la voie croate.


Il ne fait aucun doute que ces deux filières ont bénéficié de l'appui - contre rémunération - de mafias italiennes, particulièrement de la Camorra qui « gère » la ville  de Naples. En effet, en Italie, aucun trafic de cette importance ne peut échapper au contrôle des organisations criminelles qui se partagent les « territoires ». Cet exemple est symbolique : il démontrer les liens qui peuvent unir un Etat (l'Iran), le crime organisé (les mafias albanophones et italiennes) et un mouvement terroriste (le Hamas).


Les services de renseignement israéliens, qui sont à l'origine de ce coup de filet, se félicitent d'avoir ainsi participé à l'interruption de deux routes importantes d'approvisionnement en armes la bande de Gaza. Toutefois, le 10 décembre 2012, deux navires de guerre iraniens faisaient escale à Port Soudan. Il est probable qu'ils y aient débarqué de nouvelles armes devant profiter aux Palestiniens du Hamas et du Djihad islamique.


Parallèlement, de nombreuses armes provenant des stocks de l'armée libyenne constitués par le colonel Kadhafi transitent actuellement par le Sinaï pour rejoindre la bande de Gaza. En effet, les nouvelles autorités politiques égyptiennes ne se soucient guère de tenter d'éradiquer ce véritable trafic qui traverse le pays, pour ne pas dire qu'elles le facilitent ! Pour preuve, des fusils d'assaut AK 103/2 d'origine russe et FN-2000 qui avaient été vendues à la Libye ont été retrouvés dans la bande de Gaza .


Quant à l'Iran, il se livre en permanence au soutien des groupes qui défendent ses intérêts à l'étranger. Ainsi, un navire chargé de missiles anti-aériens portables, de lance-roquettes et d'explosifs a été intercepté au large du Yémen, fin janvier 2013. Les autorités yéménites pensent que cette cargaison était destinée aux rebelles chiites Houthis qui sont actifs dans le nord du pays. Il est de notoriété publique que ce clan est soutenu en sous-main par Téhéran, qui conduit, par son biais, sa guerre souterraine contre l'Arabie saoudite et les monarchies sunnites et, à travers lui, contre l'Occident.


Enfin, l'aviation militaire israélienne a effectué un raid mercredi 30 janvier sur ce qui a été annoncé comme étant un convoi d'armes, dans la région de Jamarya, au nord de Damas, en Syrie. Selon certaines sources, il s'agissait d'empêcher des missiles sol-air SA-17 de rejoindre le Liban, où ils auraient ensuite été stockés dans des caches du Hezbollah. Il est toutefois étonnant que ce système imposant de défense anti-aérienne qui comporte trois véhicules blindés, ait été destiné à voyager par la route pour rejoindre le Liban. En effet, il était impossible que cela échappe à la sagacité des services de renseignement israéliens. Par contre, il est vrai que la Syrie possédait au moins trois batteries de ce type depuis l'été 2012. Le raid israélien ne visait peut-être pas un convoi en partance pour le Liban, mais à réduire la défense anti-aérienne syrienne de manière à avoir « ciel ouvert » aux alentours de Damas, ce qui est indispensable pour maintenir une surveillance efficace. Cela est indispensable pour tenter de détecter les « vrais » convois d'armes qui peuvent tenter de rejoindre le Liban à l'avenir.

 

 

*

 

 

En dehors de la lutte effrénée que mènent les services israéliens pour ralentir l'effort nucléaire militaire iranien, leur deuxième grand objectif est l'interruption des flux d'armements destinés leurs ennemis immédiats : le Hamas, le Djihad islamique palestinien et le Hezbollah libanais. Et parmi ces armes, tout ce qui peut représenter une menace contre les aéronefs, civils et militaires, a la priorité. Cela est parfaitement compréhensible car les aéroports internationaux israéliens sont tous à portée de tir missiles de type Manpads. Si l'ordre en était donné, des activistes équipés de telles armes pourraient se livrer à des actions terroristes particulièrement spectaculaires et sanglantes.


De plus, en cas de conflit de grande intensité, au nord, contre le Hezbollah, et au sud, contre le Hamas et le Djihad islamique palestinien, la menace que feraient peser des armements anti-aériens sophistiqués est totalement inacceptable pour l'Etat hébreu. En effet, Tsahal ne pourrait plus utiliser librement son arme première : les feux air/sol délivrés par des hélicoptères, des chasseurs bombardiers et des drones.

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 09:59

Deux avions qataris à la rescousse des djihadistes au Mali

 

http://www.letempsdz.com/content/view/84930/1/

Des informations font état de l'atterrissage de deux avions du Qatar au nord du Mali «pour transporter des djihadistes et empêcher leur arrestation ou leur élimination par les armées française et malienne». L'opération qui commence à faire le tour du monde du renseignement, expliquerait, en partie, le fait que des chefs d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ne soient pas arrêtés, jusqu'à présent, plusieurs semaines après le début de l'offensive militaire française et la récupération de plusieurs villes du Mali, dont Kidal, Tombouctou, Monti et Gao. «Cette information circule depuis récemment», nous a déclaré Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R).



Le Qatar, qui n'a, jusqu'à présent, pas démenti cette information, avait, rappelle-t-on, exprimé son désaccord vis-à-vis de l'intervention militaire française, au Mali, après avoir proposé d'assurer la médiation avec les djihadistes armés se trouvant au nord de ce pays.



Pour rappel, quatre humanistes qataris avaient été signalés au nord du Mali. Ce qui nous a été confirmé par Mickael Sibdiga, chef d'antenne de la Croix-Rouge à Kidal.

Les quatre «humanitaires» qataris étaient, ajoute-t-on de source malienne locale, arrivés de façon non officielle, c'est-à-dire sans informer le comité international de la Croix-Rouge. «Ils ont dit qu'ils sont venus pour faire l'appréciation des besoins des populations», a ajouté Mickael Sibdiga.



Le Qatar est soupçonné de soutenir et financer les djihadistes qui sévissaient au nord du Mali et dans d'autres régions du monde.


M. Abi

 

-------------------------

http://www.ledakarois.net


Le Qatar est pointé du doigt par la Communauté Internationale dans le financement du terrorisme dans le Nord du Mali et en Afrique du Nord en général. Ce petit pays arabe finance les Jihadistes par le biais de son ONG « Qatar Charity » qui fait des œuvres de bienfaisance sociale dans les pays comme le Mali, le Burkina, le Niger, le Tchad, la Cote d’Ivoire. Il serait également dans les murs sénégalais.

Dans son édition du mercredi 6 juin, le Canard Enchaîné, hebdomadaire satirique français, affirme que l’émirat du Qatar serait un soutien financier de poids pour les différents groupes islamistes qui ont pris le contrôle de l’Azawad au mois de mars dernier. L’article, intitulé « "Notre ami du Qatar" finance les islamistes du Mali », indique que la Direction du renseignement militaire (DRM, qui dépend du chef d’état-major des armées françaises) a recueilli des renseignements selon lesquels « les insurgés du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA indépendantiste et laïc), les mouvements Ansar Eddine, Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (Mujao) ont reçu une aide en dollars du Qatar ». Le montant de cette aide financière n’est toutefois pas précisée.

Dans son édition du 26 mars dernier, le Canard avait déjà cité des accusations semblables portées par des services de renseignement français contre le petit émirat gazier. Le journal satirique affirme aussi que les responsables français, au premier rang desquels le nouveau ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, n’ignorent rien de la stratégie qatarie au Mali. Au début de l’année, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) aurait transmis plusieurs notes à l’Élysée, informant la présidence des « activités internationales » du Qatar. Apparemment sans grand effet, le prince Hamad Ben Khalifa al-Thani étant un grand allié de l’ancien président français Nicolas Sarkozy.

Les autorités sénégalaises devraient davantage contrôler les actions des ONG arabes qui opèrent au Sénégal. LEDAKAROIS.NET

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 23:26

 

Terrorisme : près de 271 musulmans ont été interpellés à Saint-Pétersbourg
samedi 9 février 2013 - 22h56
Logo MédiArabe.Info

Au total, 271 musulmans ont été interpellés vendredi à Saint-Pétersbourg dans le cadre d’une enquête pour « appels aux actes terroristes », selon le comité d’enquête samedi. Parmi ces personnes figurent des citoyens de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan, de l’Azerbaïdjan, des ressortissants du Caucase du Nord russe ainsi qu’un Egyptien et un Afghan. L’opération a été menée par la police et les services spéciaux russes sur le marché Apraskine Dvor, dans le centre de Saint-Pétersbourg où travaillent et prient des musulmans, ressortissants de l’Asie centrale et du Caucase. (RTS).

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 20:46
Manifestation pro-islamiste et anti-française à Tunis

Mots clés : 

 

http://www.lefigaro.fr/

Par lefigaro.frPublié le 09/02/2013 à 17:38 Réactions (179)
À Tunis, samedi.
À Tunis, samedi. Crédits photo : ZOUBEIR SOUISSI/REUTERS

Plus de 3000 personnes ont manifesté dans le centre de la capitale tunisienne lors d'un rassemblement à l'appel du parti islamiste au pouvoir Ennahda.

«France dégage» et «Le peuple veut protéger la légitimité» du pouvoir en place, ont crié les centaines de militants (sans doute 3000) venus défiler samedi après-midi dans le centre de Tunis, à l'appel du parti islamiste au pouvoir Ennahda. Ils ont défilé sur l'avenue Habib Bourguiba, axe névralgique du centre de la capitale où se trouve aussi l'ambassade de France.

Des militants salafistes se trouvaient dans la foule, brandissant leurs bannières noires et des slogans appelant à l'unité des différents courants islamistes. La manifestation à l'appel des jeunesses d'Ennahda a débuté en début d'après-midi avec pour mots d'ordre «la défense de la légitimité de l'Assemblée nationale constituante» (ANC) et la lutte «contre la violence» politique et «l'ingérence française». La référence à l'ANC vise le premier ministre Hamadi Jebali, pourtant numéro 2 d'Ennahda, qui a répété vendredi se tenir à sa «décision de former un gouvernement de technocrates», si besoin sans «l'aval de l'Assemblée nationale constituante».

«La Tunisie ne sera plus jamais une terre de colonisation»

Les manifestants brandissaient aussi de nombreuses pancartes en français: «France ça suffit! La Tunisie ne sera plus jamais une terre de colonisation». En effet, le rassemblement visait aussi à condamner «l'ingérence française», à la suite de propos du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a dénoncé cette semaine un «fascisme islamiste qui monte un peu partout» après l'assassinat mercredi de l'opposant Chokri Belaïd dont les proches accusent Ennahda.

«Nous devons soutenir les démocrates pour que les valeurs de la révolution du jasmin ne soient pas trahies», avait estimé le ministre sur Europe 1.

Le ministre tunisien des Affaires étrangères et le chef du gouvernement tunisien avaient signifié vendredi leur mécontentement après ces déclarations.

La France s'est abstenue de commenter pour l'heure la tenue de cette manifestation.

(avec AFP)

LIRE AUSSI:

» Ennahda et ses alliés resserent leurs rangs 

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 20:41

Longue polémique publique sur Facebook

avec l’un des principaux dirigeants de la confrérie des FRERES MUSULMANS en Belgique

 

COMMUNIQUE

Michaël Privot, dirigeant des Frères Musulmans,

attaque publiquement la position du parti LA DROITE sur le voile islamique

Faisant suite à l’affaire de l’enfant de 4 ans portant un voile islamique et refusée dans une école d’Aubange, l’islamologue, longtemps à la tête de la confrérie islamiste, est publiquement intervenu sur le mur du profil de Michaël WILLEMAERS, membre du Comité exécutif du parti politique LA DROITE, pour critiquer la position du parti sur le port du voile islamique à l’école.

http://www.facebook.com/michael.willemaers

LA DROITE affirme la liberté totale du choix religieux de chacun ; mais exige la limite de sa pratique à la stricte sphère privée. Cela veut dire que la religion n’est pas libre de s’exprimer sur la place publique et que le prescrit religieux ne peut pas s’imposer aux autres citoyens.

Car lorsque Mahinur Ozdemir, Fatima Zibouh ou d’autres femmes musulmanes disent que le port du voile est leur choix, elles détournent l'attention de son véritable enjeu.

Le respect de tous doit l'emporter sur la décision personnelle.

L’expression religieuse, ou prétendue telle, doit s’effacer devant l’Etat de droit.

Car en permettant de marquer les différences, au lieu d’exiger le partage de notre socle de valeurs, elle hypothèque le respect du principe d’égalité et il nous revient le droit de contraindre quiconque prétend violer notre contrat social.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis