Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 09:49

 

Gaza/Israël - Escalade - Terrorisme contre les civils israéliens - Le point heure par heure.

L'équipe Aschkel.info/Lessakele

En cliquant sur cette bannière, retrouvez le point de la situation heure par heure.


 

 
 
 
 

Depuis Samedi dernier, les entités terroristes, tel le 'Hamas, le Djihad islamique (le Jihad est affilié à l’Iran) et autres factions ne cessent de commettre des attentats contre des civils israéliens en lançant aveuglément des roquettes et obus de mortiers sur les quartiers d'habitations, dans le seul but de tuer.


Même si ces terroristes n'ont jamais cessé leurs attentats  (voir nos rapports mensuels), le regain de tension est tel que la situation sécuritaire de la région est mise en péril. Les terroristes armés et financés par l'axe Iran-Syrie Liban (hezbollah) et renforcés désormais par le bouleversement en Egypte et la percée des frères musulmans, veritable menace, profitent des crises dans le monde arabe pour lancer leur djihad dans le silence assourdissant de l’absence de condamnation des occidentaux.

les Occidentaux croient “gagner d’une main” un vent de liberté, incompatible avec ce que veulent les Jihadistes, qui le leur font perdre de l’autre main. La situation à Deraa, en Syrie, parrain du terrorisme du Hamas et relais du Hezbollah, qui l’aide à réprimer dans le sang ce vent de liberté (100 morts hier), atteste qu’il leur faudra choisir entre la complaisance à l’égard de tout ce qui est anti-israélien et la protection équitable de toutes populations civiles, quelles qu’elles soient. 
 
Les Fatah sur place sont des Fatah retournés par le Hamas au moment de la prise de contrôle

 

 

Gaza--terrorisme--roquettes--attentats.jpg 

Par L'équipe
Partager cet article
Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:37

Fethullah Gülen, l’islamiste le plus dangereux sur Terre

 Après lecture de cet article, vous comprendrez sans doute mieux ce que cache vraiment l’oxymore “islamistes modérés” que les médias ont employé pour qualifier le premier ministre turc Erdogan et son parti l’AKP. 

Les adeptes de Gülen n’ont absolument rien de modérés, tout comme les Frères Musulmans, ce sont en réalité des islamistes dormants, qui attendent leur heure pour dévoiler leur vraie nature. Bien que ceci ressemble à une théorie de complot, ça n’a rien d’une théorie.

Les derniers documents de Wikileaks indiquent une préoccupation croissante chez les responsables américains au sujet de Fethullah Gülen et ses efforts pour créer un nouveau monde islamique, ainsi que sur le “lavage de cerveau des étudiants” qui a lieu dans son réseau d’écoles privées, aux États-Unis et partout dans le monde musulman.

Le câble diplomatique qui parle de “lavage de cerveau” a été écrit en 2009 par James Jeffrey, l’ambassadeur américain en Turquie.
M. Jeffrey décrit Gülen comme un “phénomène politique” en Turquie, même s’il vit “en exil”, reclus dans une forteresse au coeur des montagnes de Pennsylvanie.

L’ambassadeur dit que le mouvement de Gülen a pris le contrôle du pouvoir en Turquie et dicte la politique, la rendant de plus en plus anti-israélienne et anti-américaine. Il souligne que les dirigeants du Parti Justice et Développement (AKP) qui régissent actuellement la Turquie, y compris le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et le président Abdullah Gul, semblent être les marionnettes de Gülen.
D’autres  documents nouvellement dévoilés indiquent que les disciples de Gülen ont pris  maintenant directement le contrôle des forces de police qui comptent 200.000 hommes -  une force qui est en conflit avec les militaires, qui considèrent le groupe comme ennemi.

Ces derniers mois, des haut-gradés militaires turcs, et d’autres critiques de l’AKP, ont été arrêtés au milieu de la nuit et ont disparu dans des cellules de prison.
Selon NurettinVeren, qui fut le bras droit de Fethullah Gülen, “Il y a des chefs de la sécurité imams; des imams vêtus d’uniformes de police. Et beaucoup de commissaires de police reçoivent leurs ordres des imams.”

“Il n’est pas possible de confirmer si la police turque est sous le contrôle des membres de la communauté de Gülen, mais nous n’avons rencontré personne qui le nie”, dit un câble.

Les islamistes les plus dangereux sur la planète Terre

Gulen est qualifié d’ ”islamiste le plus dangereux sur la planète terre”, bien qu’il n’ait pas attiré l’attention des experts américains du contre-terrorisme et des médias nationaux.

Gülen est un disciple de Cheikh Saïd Kurdi-i (1878-1960), également connu sous le nom Saïd Nursi-i, fondateur du mouvement islamiste Nur (la lumière). Après la guerre d’indépendance de la Turquie, Kurdi avait exigé, dans une demande au nouveau parlement, que la nouvelle république soit fondée sur les principes islamiques. Kurdi s’est retourné contre Atatürk et ses réformes  et Gulen a suivi l’exemple de son mentor.

Salué comme un éducateur exceptionnel par Graham Fuller et d’autres responsables de la CIA, Gulen n’a aucun diplôme d’études secondaires et il est quasiment analphabète.
En 1999, il fut chassé de son pays natal, la Turquie en raison de ses tentatives de renverser le gouvernement laïc turc.
Son objectif consiste à transformer la Turquie en république Islamique et à créer un nouvel ordre mondial islamique.
Dans ses sermons, Gülen déclare ouvertement ces deux objectifs. Dans un sermon, il a dit:

Vous devez remonter dans les artères du système sans que personne ne s’aperçoive de votre existence jusqu’à ce que vous atteigniez tous les centres du pouvoir … jusqu’à ce que les conditions soient réunies, [les disciples] doivent continuer comme ça. S’ils font quelque chose prématurément, le monde écrasera nos têtes, et les musulmans souffriront partout, comme dans la tragédie en Algérie, comme en 1982 [en Syrie] … comme chaque année dans les catastrophes et les tragédies en Egypte. Le temps n’est pas encore venu. Vous devez attendre le moment où vous serez accomplis et les conditions réunies, jusqu’à ce que nous puissions porter le monde entier sur nos épaules et l’emporter … Vous devez attendre jusqu’à ce que vous ayez pris tous les pouvoir de l’Etat, jusqu’à ce que vous ayez mis de votre côté toutes les pouvoirs des institutions constitutionnelles en Turquie …

Jusqu’à ce moment, toute mesure prise serait prématurée - comme casser un œuf sans attendre les quarante jours pour son éclosion. Ce serait comme tuer le poussin à l’intérieur. Le travail qu’il faut faire est [de] confronter le monde. Maintenant, j’ai exprimé mes sentiments et mes pensées, devant vous en toute confiance … confiance en votre fidélité et discrétio. Je sais que lorsque vous partirez d’ici- tout comme vous vous débarasserez de vos cannettes de jus vides, vous devez jeter les pensées et les sentiments que j’ai exprimés ici […]

Fethullah Gülen et Recep Tayyip Erdogan

En 1998, Gülen a fui aux États-Unis avec une petite armée d’adeptes et il a acheté une parcelle de terrain au milieu des montagnes Pocono en Pennsylvanie, qui est la base pour ses opérations internationales.

A partir de cette base, Gülen, qui a amassé plus de 25 milliards de dollars d’actifs, continue à diriger les activités de l’AKP et des événements dans toute l’Asie centrale et dans une grande partie du monde musulman.

Sous sa direction, la Turquie s’est transformé en quelques années d’un état laïc en un pays islamique avec 85.000 mosquées actives - une mosquée par 350 citoyens - soit le plus grand nombre par habitant dans le monde. 90.000 imams, qui sont en plus grand nombre que les enseignants et les médecins - et des milliers d’écoles islamiques administrées par l’État.

 

Source : Canada Free Press via Jihad Watch Extraits traduits par Bivouac-id.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 14:33

 

 

Hamas, terrorisme

קסאם בנגב (צילום ארכיון: AP)

http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4047201,00.html

Gaza/Terrorisme - Quatrième kassam depuis ce matin sur la région du Shaar Ha Neguev/Aschkélon - Un missile grad sur Ofakim

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:58

Lire aussi :  Le Serment du Hamas à Khartoum : faire oublier la Libye/Syrie, maintenir l’attention médiatique, creuset de la Cause et entraîner l’Egypte à sa suite.

Le Hamas au secours de Damas

 

Des attentats pour faire exploser la coalition

http://www.causeur.fr

 

S’il est trop tôt pour spéculer sur la logique géostratégique à l’œuvre derrière l’attentat de cet après-midi à Jérusalem, il y a de moins en moins de doutes sur celle qui anime le Hamas : il s’agit de faire l’union sacrée du monde arabe contre Israël. On connaît le scénario, huilé comme un billard à deux bandes. En 1991, Saddam Hussein lançait des Scuds sur Israël mais la véritable cible de ses missiles était l’alliance formée par Bush père pour le bouter hors du Koweït. À l’époque, des troupes syriennes et égyptiennes sous mandat onusien se battaient aux côtés des Britanniques et des Américains et le président irakien voulait faire croire aux opinions publiques arabes que Damas et le Caire font le sale boulot des sionistes.

Aujourd’hui, il s’agit entre autres de détourner l’attention, pendant que les Occidentaux jouent contre la montre en Lybie et que les Syriens font le sale boulot chez eux où la répression a déjà fait une dizaine de morts. Ce sont les Palestiniens les plus radicaux – Hamas en tête – qui attaquent Israël avec le même but stratégique : présenter l’Etat hébreu comme le cœur des tous les problèmes et faire voler en éclats la coalition qui se bat actuellement en Libye. Quant à la tactique, elle vise à provoquer une réaction en chaîne : provocation, riposte de Tsahal (avec l’espoir d’une bavure sanglante), images choc en boucle sur les écrans, indignation en Occident et colère dans le monde arabe, écroulement de la coalition. Cela n’a pas marché en Irak mais la fragilité de l’alliance qui opère en Libye et les buts plutôt mouvants de cette intervention pourraient laisser croire aux stratèges du Hamas et autres partisans palestiniens de la lutte armée que le coup mérite d’être tenté.

Pour les islamistes de Gaza sont vitaux : si la Syrie tombe, le Hamas perdra son principal soutien dans la région et ses dirigeants devront déménager en urgence.

Fidèle à la stratégie de son père, Bachar el-Assad a un seul crédo: je nuis, donc je suis. Empêcher toute avancée et mettre des bâtons dans toutes les roues pour vendre ensuite chèrement sa « bonne volonté » – c’est-à-dire la mise en veilleuse provisoire de sa mauvaise volonté -, voilà l’essentiel de la politique syrienne depuis quarante ans. Concrètement, cela signifie étouffer le Liban, encourager le Hezbollah à se maintenir en tant que force armée, mener un jeu trouble en Irak et sponsoriser les mouvements palestiniens les plus intransigeants.

Le président syrien ne cache pas son jeu, il en est même très fier. Dans uneinterview accordée au Wall Street Journal quand il se croyait à l’abri de mouvements comparables à ceux qui emportaient Ben Ali et Moubarak, il a revendiqué cette politique centrée sur l’hostilité à « l’entité sioniste » conforme, selon lui, aux croyances profondes du peuple. Autrement dit, sa ligne politique repose sur la conviction que, pour les Arabes, la haine d’Israël est plus importante que l’aspiration à une vie meilleure et aux libertés civiles. C’est-à-dire exactement le contraire de ce que pensent les Occidentaux.
Dans cette perspective, la Syrie est devenue la pièce-maîtresse du dispositif iranien au Moyen-Orient et – comme l’ont prouvé récemment une belle capture de la marine israélienne et les soupçons croissants des douaniers turcs sur certains vols Téhéran-Damas – une plaque tournante dans le trafic d’armes vers le Liban et le Gaza.

Avec Assad, c’est tout l’édifice stratégique du Hamas et consorts qui pourrait trembler comme une tour de Tokyo pendant un séisme. Un changement d’enseigne en Syrie pourrait engendrer un Liban indépendant et une Autorité palestinienne libérée de la surenchère idéologique islamiste. C’est aussi l’Iran qui pourrait perdre pied en Méditerranée quelques semaines seulement après les y avoir trempés pour la première fois – lorsque les navires de guerre de la République islamique ont franchi le Canal de Suez.

Pour Téhéran et Gaza, ce scénario est un cauchemar stratégique. Il est donc urgent de provoquer Israël en espérant que la riposte sera suffisamment musclée pour donner la victoire cathodique à ces pauvres islamistes innocents victimes de la barbarie sioniste. Peu importent quelques morts, y compris dans leur propre camp : il faut à tout prix sauver le soldat Bachar el-Assad ! Quant à la liberté, Palestiniens et Iraniens la défendent avec enthousiasme en Egypte où ils ont des comptes à régler et des bénéfices stratégiques à empocher.
Quand il s’agit de leurs intérêts vitaux, c’est une autre affaire. Voilà donc Gaza et Téhéran confrontées au même dilemme que les Occidentaux, face aux révoltes du Yémen et de Bahreïn. Curieusement, j’ai comme le sentiment que les premiers ont beaucoup moins d’états d’âme que les seconds. Mais cela doit être de la mauvaise foi sioniste.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 09:31


 

DEBKAfile Reportage spécial 23 mars 2011, 9:58 PM (GMT+02:00)

 

 Adapté par Marc Brzustowski

 

Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

http://www.debka.com/article/20793/
Tags:  Bombing      Israel    Jerusalem    Palestinians    Terror 

 

 

 

Explosion d’une bombe à Jérusalem

 

 

La bombe qui a explosé mercredi 23 mars après-midi près de l’arrêt de bus du n°74, en face de Binyanei Har Homa à l’entrée principale du nord de Jérusalem a été déclenchée par un dispositif de contrôle. Elle a tué une touriste et blessé entre 30 et 40 passants et passagers, plusieurs gravement, sans compter au moins 20 victimes en état de choc qui ont ensuite bénéficié de soins médicaux.

 

Les sources anti-terroristes de Debkafile rapportent que l’attentat a été exécuté de manière professionnelle par une équipe de trois à cinq individus disposant d’un soutien local de la part de Palestiniens de Jérusalem-Est. Alors que les autorités ont cherché à rassurer la ville en expliquant qu’il s’agissait d’un acte isolé, les experts du renseignement et du terrorisme sont certains que c’est une organisation terroriste qui a entraîné activement les poseurs de bombe et qu’ils pourraient récidiver.

 

L’engin d’1  à 2 kg dispose dans une valise a été déclenché à l’un des carrefours les plus populeux de Jérusalem, où les taxis attendent pour convoyer les arrivées en dehors de la ville et où deux bus prennent en charge les passagers. Le site de l’attaque a dû être repéré préalablement, avec le déclencheur de la bombe attendant dans un véhicule près à démarrer à proximité, afin de déclencher le dispositif explosif au moment où l’un des bus prenait son départ et se mettre en route vers les quartiers arabes de Jérusalem ou la Bande occidentale avant l’arrivée de la police. Cette méthode est typique de la période de guerre par la terreur palestinienne des années 2003-2006. La police a dressé des barrages sur l’autoroute de Tel Aviv avant de réaliser trop tard que les artificiers avaient pris la direction de l’Est.


Le matin même, deux missiles Grad fournis par l’Iran ont été tirés depuis Gaza et ont frappé Beersheva, une ville de 200 000 habitants, blessant cinq personnes et endommageant une maison, suivis par sept obus de mortier explosant dans la région des fermes d’Eshkol, plus près de la frontière, une zone (de 200 000 résidents) encore secouée par les 50 obus de mortier lancés en un seul tir de barrage samedi dernier. On a découvert que certains étaient porteurs de phosphore de façon  à accentuer les risques de brûlures par effet inflammatoire.

 

Durant la nuit, deux missiles Grad ont pris pour cible les ports importants des villes d’Ashkelon (170 000 habitants) et d’Ashdod (200 000 habitants).

 

Dans la nuit de mercredi, après avoir subi les tirs de 20 missiles perfectionnés et obus de mortier durant la journée, les trois-quarts des un million d’habitants se sont vus conseillés de rester près des abris à l’épreuve des bombes et des pièces sécurisées.

 

 

Des incidents terroristes sont advenus également Durant les dernières semaines dans d’autres endroits. Plus tôt ce mois-ci, deux Palestiniens ont assassiné cinq membres d’une famille israélienne durant leur sommeil à Itamar dans la Bande Occidentale. Ces assassins n’ont pas encore été capturés. Un engin explosif a été neutralisé à temps, camouflé dans un sac poubelle, dans une grande rue très fréquentée de Jérusalem.

 

Beersheva et Ashdod ont fait fermer toutes les écoles jusqu’à la fin de la semaine. Leurs dirigeants exigent une action pour mettre un terme aux agressions constantes contre leur population, soutenus par plusieurs cabinets ministériels qui poussent dans le sens d’une campagne d’envergure contre le Hamas.

 

Des cercles de plus en plus étendus de mécontentement sont dirigés contre l’attitude tempérée de sang-froid apparent du Ministre de la Défense, Ehud Barak ( : « le Hamas ne souhaite pas plus une véritable escalade que nous ne le souhaitons nous-mêmes ») et son influence sur le Premier Ministre Benyamin Netanyahou, qui a repoussé la date de son séjour à Moscou de quelques heures pour consultations au sujet de l’attentat à la bombe de Jérusalem.

 

L’attentat a rappelé aux Yérosolomitains les années de terreur palestinienne meurtrière qui a emporté des centaines de civils, dans les bus, les cafés, les rues, les écoles, les marches, les grands magasins et lors d’évènements festifs, dans tous les recoins de la ville. Les deux dernières années ont été relativement calmes et comme délivrées de ce genre d’attentats. Le dernier outrage majeur palestinien dans Jérusalem a été le massacre au séminaire de la Yeshiva du Mercaz Harav, le 6 mars 2008. Plus tard, les Palestiniens ont tenté d’utiliser des tractopelles servant à la réfection des voies de circulation.

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 09:30

 

 

Nous remercions Maayan Burroughs (californie) pour cette excellente traduction

 

 

Les Palestiniens sont-ils prêts pour la paix?

Incitation palestinienne comme une violation des normes juridiques internationales 2/2

Alan Baker


http://www.jcpa.org/JCPA/Templates/ShowPage.asp?DRIT=1&DBID=1&LNGID=1&TMID=111&FID=442&PID=0&IID=6515&TTL=Are_the_Palestinians_Ready_for_Peace?_Palestinian_Incitement_as_a_Violation_of_International_L

 

Traduction de Maayan Burroughs

pour © 2011 www.aschkel.info

 

Première partie - ICI

 


 

Du même auteur :

>La question des implantations: Falsification de la Convention de Genève et des Accords d’Oslo Alan Baker

>L'illusion des «frontières de 1967" - Ces frontières n'ont jamais existé Alan Baker

 

>La reconnaissance d'un Etat palestinien : prématurée, légalement invalide, et minant la bonne foi des négociations, Alan Baker  


 


Lire aussi >

Pourquoi l'incitation à la haine de l'Autorité palestinienne, des factions palestiniennes est–elle ignorée ? Par Dore GOLD 

 

 


Les références à l'incitation dans les accords entre Israël et lesPalestiniens

La nécessité d'éviter l'utilisation de l’incitation et de propagande hostile a, dès le début du processus de paix, été reconnue et admise par toutes les parties concernées et considérée comme essentielle pour obtenir une résolution pacifique du conflit israélo-arabeEn conséquencedes dispositions visant à prévenir l'incitation ont été incluses dans les divers accords et protocoles signés entre Israël et les PalestiniensMalheureusement, les  dispositions convenues sont restées «lettre morte» dans le comportement des Palestiniens.

 

 En 1995, le règlement du conflit israélo-palestinien sur la Cisjordanie et la bande de Gaza stipule dans son article XXIIparagraphes 1 et 2portant sur "Les relations entre Israël  et  le Conseil [palestinien]» que :


1.    Israël et le Conseil devront chercher à favoriser la compréhension mutuelle et la tolérance et, en conséquence s'abstenir d'incitation, y compris de la propaganden, hostiledes uns contre les autres etsans déroger au principe de la liberté d'expression, devra prendre des mesures légales pour prévenir une telle incitation, par une organisation, des groupes ou des individus relevant de leur juridiction.


2.     Israël et le Conseil veilleront à ce que leurs systèmes éducatifs respectifs contribuent à la paix entre les peuples israélien et palestinien et à la paix dans toute la régionet de s'abstenir de l'introduction de tout motifs qui pourraient nuire au processus de réconciliation.


 L'annexe VI de l'accord intérimaire - Protocole concernant  le Programme de la Coopération israélo-palestinienne6 au paragraphe 4 du préambuleexprime l'accord des deux côtés « pour relever les défis communs qui nécessitent une approche globale et coordonnée eten tenant compte de leurs caractéristiques distinctivesils agiront dans le respect des valeurs et de la dignité humaine de l'autre parti. »

 

 Dans l'article VII sur la  Coopération Culturelle et Educativece protocole invite les parties à concentrer leur coopération éducative sur « d'autres façons de promouvoir une meilleure compréhension mutuelle de leurs cultures respectives. »

 L'article VII de l'annexe sur «Le programme de Personne a Personne": 7


2.Les deux parties devront coopérer en vue de renforcer le dialogue et les relations entre leurs peuplesainsi que pour obtenir une plus large exposition des deux publics au processus de paixsa situation actuelle et les résultats prévus.


3Les deux parties devront prendre des mesures pour encourager le débat public et la participationà supprimer les obstacles à l'interactionet d'accroître l’échange de personnes à personnes et l'interaction entre les peuples dans tous les domaines de la coopération décrite dans la présente Annexe et en conformité avec les objectifs globaux et les principes énoncés dans la présente Annexe.

 

 

 Selon le Mémorandum de Wye River du 23 Octobre, 1988, paragraphe 3.8  la partie palestinienne a accepté d'émettre un décret interdisant toutes les formes d'incitation à la violence ou à la terreuret l'établissement de mécanismes de lutte systématique contre toutes les manifestations ou les menaces de violence ou de terreurCe décret sera comparable à la législation israélienne existante qui traite du même sujet.

Dans la même veineles parties ont convenu qu'un comité américano-palestino-israélien se réunira de façon régulière afin de surveiller les cas d'incitation à la violence ou à la terreur et de formuler des recommandations et des rapports sur la façon de prévenir une telle incitationLes parties israéliennepalestinienne et américaine désigneront chacune un spécialiste des médiasun représentant de l’application de la loi, un spécialiste de l'éducationet un fonctionnaire actuel ou ancien élu au comité.

 

 La "Feuille de Route pour une Solution Permanente au Conflit Israélo-palestinien(2003) du Quartet 9 prévoit expressément que, dès le début de la mise en œuvre de la première phase du programme, les deux partiesarrêtent  toute incitation contre l'autre par des institutions officielles.

 La nécessité de contrôler l'incitation a été explicitement mentionnée dans la Résolution 1515 du Conseil de sécurité, le 19 Novembre 2003, qui a approuvé la «Feuille de Route", réitérant l'exigence d'une cessation immédiate de tous les actes de violencey compris tous les actes de terrorismede provocation,d'incitation , et de destruction.


Référence à l'incitation dans les outils de cadrage  internationaux


Peut-être que l'instrument international le plus pertinent qui traite avec le fléau de l'incitation à la terreur est la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies1624 (2005).10 Bien que cette résolution ne puisse être officiellement et légalement considérée comme applicable à l'Autorité Palestiniennequi n'est pas un Etat, ni un membre de l'ONU, elle  peut néanmoins être considérée comme indicative de l'avis de la communauté internationaleet  certainement dirigée vers les États qui sont directement impliqués dans le processus de négociation et quiont une influence sur la direction palestinienne.

Cette résolutiondans ses  troisième et quatrième alinéas du préambuleénonce comme suit :
Condamnant ... avec la plus grande fermeté l'incitation aux actes terroristes et les tentatives de répudiation, de justification ou de glorification des actes terroristesqui peuvent inciter d'autres actes terroristes,

 

Profondément préoccupé par l'incitation aux actes terroristes motivés par l'extrémisme et l'intolérance qui posent un danger sérieux et croissant pour la jouissance des droits de l'hommemenacent  le développement social et économique de tous les États et compromettent la stabilité et la prospérité mondialeset doivent être abordées de toute urgence et de façon proactive par l’Organisation des Nations Unies et de tous les Etats,  en soulignant la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires et appropriées conformément au droit international au niveau national et international pourprotéger le droit à la vie.


Dans la même veinel'article premier de la résolution détermine l'obligation faite par le Conseil des états :


Invite tous les États à adopter des mesures qui peuvent être nécessaires et
appropriées et conformément à leurs obligations en vertu du droit international, pour :
(a) Interdire par la loi l'incitation à commettre un acte ou des actes terroristes;
(b) Prévenir une telle incitation;
(c) Refuser l'asile à toute personne à l'égard duquel il est crédible
et les informations pertinentes, qu'il y a des raisons sérieuses de penser qu'elles ont commis de tels actes;


Le troisième article de la résolution appelle les Etats :

à poursuivre les efforts internationaux pour renforcer le dialogue et la compréhension entre les civilisationsdans un effort pour empêcher le dénigrement systématique des autres religions et cultureset de prendre toutes les mesures qui peuvent être nécessaires et appropriées et conformément à leurs obligations en vertu du droit international pour lutter contre l'incitation aux actes terroristes motivés par l'extrémisme et l'intolérance et pour prévenir la subversion des institutions éducatives, culturelles et religieuses par les terroristes et leurs partisans ;


La  Stratégie Antiterroriste Mondiale  des Nations Uniesadoptée en tant que résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies le  11 Septembre 2006,dans son Plan d'action annexéa abordé la question des mesures pour faire face aux conditions propices à la propagation du terrorismeet se référant àl'incitationdéterminée "à continuer à travailler pour adopter des mesures qui peuvent être nécessaires et appropriées et conformément à nos obligations en vertu du droit international pour interdire par la loi l'incitation à commettre un acte ou des actes terroristes et prévenir de tels comportements."


L'incitation actuelle par l'Autorité palestinienne

Malgré les engagements spécifiques ci-dessus vis-à-vis d'Israëlet les obligations internationalesl'Autorité Palestinienne continue délibérément à utiliser un langage viséque ce soit ouvertement ou par annoncepour inciter la population en diffusant la peur et la suspicion visant à nourrir des sentiments  de méfiance, d'hostilitéet la haine envers Israël et les Juifs.


Quand un premier ministre palestinien tape publiquement des pieds sur un drapeau israélienquand les dirigeants palestiniens de manière cohérente, à plusieurs repriseset publiquement remettent en question la légitimité même de l'existence d'Israël et de son héritage juif dans la régionet quand les enfants palestiniensde la maternelle et plus hautsont manipulés par le biais du système d'éducation officiel palestinien à la haine du Juif, à voir le Juif comme l'ennemi,et de glorifier ceux qui ont tué des Juifsl'effet résultant sur ​​le psychisme de la population palestinienne est prévisible.

Un certain nombre récents d’exemples pertinents sont le signe d'un politique active continue d'incitation officielle palestinienne à la peur, la haineet la glorification des attentats-suicides:

 

 L’Agence de Ma’an News a rapporté le 15 mai 2010une décision prise par la commission des affaires étrangères et du Comité des politiques et le Comité de sécurité nationale de la Ligue arabe : 


"pour rompre tous les contacts directs et indirects avec Israël pour protester contre la politique d'expulsion qu’Israël exerce en Palestinela dernière décision étant l'expulsion de dizaines de milliers de Palestiniens vivant en Cisjordanie à Gazaqui est un nouveau chapitre de nettoyage des minorités ethniques"Les comites se réfèrent à deux ordres militaires en vigueur en avril qui a élargi la définition de qu'est un «infiltré», rendant ainsi potentiellement des milliers d'habitants de Gaza en Cisjordanie sensibles à des mesures de déportation.12

L'utilisation exagérée des termes chargés tels que le «nettoyage ethnique»,«apartheid», et d'autres termesqui n'ont aucun rapport avec les actes réels incriminés, est destiné à créer la peur et à fomenter l'objection, l'hostilité et la violenceIl est destiné à inciter les populations civiles arabes en Cisjordanie et à Jérusalem-Est à la violence dans la crainte d'une campagne ( totalement infondéemenée par Israël pour débarrasser la Cisjordanie et Jérusalem-Est de ses populations arabes.


 La Télévision Officielle de l'Autorité Palestinienne a choisi le 15 Mars  2010, de répéter un mensonge accusant Israël d'avoir fomenté  l'incendie criminel de la Mosquée Al-Aqsa en 1969, en reprenant une diffamation  qu’Israël ait pu être impliqué dans l'incendie criminel, affirmant qu'il s'agissait d'un "Juif" qui aurait allumé l'incendie "sur ordre du gouvernement israélien"La diffamation a été relancée grâce à une diffusion de diapositives sur PA TV affirmant que "le Juif Dennis Michael a mis le feu à la mosquée Al-Aqsa, avec le soutien du gouvernement juifqui a coupé l'approvisionnement en eau des quartiers à proximité de la mosquée Al-Aqsa  en vue de retarder les opérations pour éteindre [le feu]. "

En fait, il s'agissait d'un australien non-juif mentalement instable qui a allumé  un feu dans la mosquée Al-Aqsa le 21 août 1969Le feu a été éteint et les dommages réparésAinsidans le but de répéter ce mensonge par la télévision officielle, l'AP ne pouvait pas viser autre chose que  d'augmenter la peur et l'agitation parmi les habitués arabes de la mosquée Al-Aqsa, en vue de générer des émeutesqui se sont effectivement produites.


 L'Autorité palestinienne parraine régulièrement des événements sportifs, des loteries et des tournois pour les jeunes,  à la gloire de kamikazes de premier plan et d'autres terroristesLes exemples incluent la glorification de la première femme kamikaze palestinienne, Wafa Idrisqui s'est faite exploser à Jérusalemtuant une personne et en blessant plus de 150 le 27 Janvier 2002. En tant que bénévole pour le Croissant-Rouge palestinienelle a réussi à contourner la sécurité d'Israël et entrer à Jérusalem dans une ambulance palestinienne.

 

L'Autorité Palestinienne a salué à plusieurs reprises Wafa Idris et d'autres terroristescomme Abu Jihadqui a dirigé l'aile militaire de l'OLP et a été responsable de la mort de dizaines de civils israéliensDe mêmela loterie pour un tournoi de football a été nommée d'après le nom d'Abdallah Daoudqui était responsable de nombreux attentats terroristes et a été l'un des terroristes qui ont pris d'assaut l'église de la Nativité à Bethléem en 2002en utilisant les moines etle site religieux comme bouclier.13


Leçons à retenir


Aucun processus de paix ne  peut être envisagé à se réaliser s’il est constamment et systématiquement mis à mal par une politique généralisée d'incitation et d'endoctrinement, par la peur, la suspicion et la haine contre l'autre, émanant du plus haut niveau du gouvernementà travers les systèmes religieux, sociaux , culturelset le système éducatifdu haut vers le  bas pour les plus jeunes et les plus impressionnables.

Il est raisonnable de supposer que, d'une culture de méfiance et de haineattisée par l'incitation constante religieuse et publiqueil ne peut inévitablement déboucher que la violence et la terreureten tant que tellecontraire au concept de relations pacifiquesUn leadership qui, ouvertement et officiellement, sanctionne  et encourage une telle incitation ne peut pas se présenter les mains propres devant la communauté internationale et  se plaindre du manque de progrès dans le processus de paix.


De toute évidence, l'institution de mécanismes publics appropriés et efficaces au sein des infrastructures religieuses, culturelleset éducatives de l'Autorité Palestinienne est une condition nécessaire et urgente afin de surveiller et de prévenir l'incitation au niveau publicMais une telle politique ne peut être mis en œuvre que si l’Autorité Palestinienne montre par ses propres actes, ses déclarations et un comportement d'une volonté sincère et réelle de mettre fin à l'incitation et de mettre fin à son utilisation en tant qu’armeet de respecter les engagements palestiniens dans leur accords avec IsraëlLe dommage qui a été fait dans le formatage de l'esprit d'innombrables enfants et de jeunes à la haine d'Israëlà la haine du Juif, consistant à voir les terroristes comme des modèles ayant un rôle enviableprendra probablement de nombreuses annéeset peut-être une générationà être réparé.

 

 

Mais il faut bien commencer quelque partAprès l'attentat tragique dans la ville d'Itamar et l’assassinat insensé de toute une familleil est grand temps que les Palestiniens se rendent compte qu'ils ne peuvent pas jouer le jeu de la soi-disante recherche de la paix avec Israël tout, en même temps, compromettre toute chance de parvenir à la paix grâce à une politique d'incitation publique et officielle de diffusion de la haine et de la terreur.

                                                                          

Notes

 

1. http://www.mfa.gov.il/MFA/FAQ/FAQ_Peace_process_with_Palestinians_Dec_2009#Peace6

2. Howard M. SacharA History of Israel: From the Rise of Zionism to Our Time (New York: Alfred Knopf, 2007), p. 175. See also Carl K. Savich, "The Holocaust in Bosnia-Hercegovina, 1941-1945," which describes the Mufti's active involvement with the Nazis.http://forum.b92.net/topic/19222-eiei-konaeno-orden/page__st__90

3. Benny Morris, Righteous Victims, (New York: Alfred Knopf, 1994), pp. 111-120.

4. See http://en.wikipedia.org/wiki/Jyllands-sten_Muhammad_cartoons_controversy andhttp://www.nybooks.com/blogs/nyrblog/2011/feb/09/why-are-muhammad-cartoons-still-inciting-violence/

5. http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/THE+ISRAELI-PALESTINIAN+INTERIM+AGREEMENT.htm

6. http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/THE+ISRAELI-PALESTINIAN+INTERIM+AGREEMENT+-+Annex+VII.htm

7. http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/THE+ISRAELI-PALESTINIAN+INTERIM+AGREEMENT+-+Annex+VI.htm#article8

8. http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Reference+Documents/The+Wye+River+Memorandum.htm

9. http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/A+Performance-Based+Roadmap+to+a+Permanent+Two-Sta.htm

10. Adopted by the Security Council on September 14, 2005.

11. A/RES/60/288.

12. http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=284337

13. http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=4765. For further examples of official acts of incitement and glorification, see http://www.mfa.gov.il/MFA/Terrorism-+Obstacle+to+Peace/Palestinian_incitement/Terror-incitement-Palestinian-media.htm andhttp://www.pmo.gov.il/PMOEng/Communication/Spokesman/2011/03/spokeincitement130311.htm

*     *     *


Alan Bakerdirecteur de l'Institut des Affaires Contemporaines au Centre des Affaires Publiques de Jérusalemest l'ancien conseiller juridique au ministère des Affaires étrangèresd'Israël et ancien ambassadeur d'Israël au CanadaIl est associé dans le cabinet d'avocats deMosheBloomfieldKoboBaker & Co. Il a participé à la négociation et la rédaction des divers accords comprenant les Accords d'Oslo.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 19:41


Banniere Freres musulmans

 

islampays arabo-musulmans Freres_Musulmans-

La confrérie des frères musulmans - la véritable menace ! Document exceptionnel

 

Chers lecteurs, 

 

nous vous proposons ce document exceptionnel sur les frères musulmans que les occidendaux considèrent comme modérés.

Nous avons collecté avec patience depuis près d'un an tout ce qui a été publié sur le sujet, et nous avons sélectionné les textes qui nous semblait les plus pertinents

 

Diffusez au maximum ce document auprès de vos amis et de vos contacts.

avec cette URL :


http://www.aschkel.info/article-la-confrerie-des-freres-musulmans-la-veritable-menace-document-exceptionnel-70051498.html

 

Cette confrèrie est une véritable menace

 

Merci

Aschkel

 

 

 

 

 

 

 

Par L'équipe
Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:52
Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 15:22
Jihad islamique hier : "nous agirons ailleurs, de façon différente...". Le groupe terroriste des "Comités populaires de la résistance" à Gaza s'est réjoui de l'attentat ... Le Journal "Le Monde" aussi a glapi, à sa façon, sournoise, insidieuse, en laissant entendre que le bus 74 se rendait à "Maalé Adoumim, une colonie juive", lorsque c'est, tout simplement faux. Et immonde.


Photo: Gil Yohanan

Attentat terroriste à Jérusalem.

 

 Photo: Shay Shmueli

 

Une explosion a ébranlé la capitale près du Centre Convention de Jérusalem, le MDA déclare qu'1 femme de 60 ans a été tuée , 3 dans un état désespéré, 10 blessés modérés à graves et une trentaine de blesses légers.

 

Omri Efraim

 

Adapté par Marc Brzustowski

 Pour © 2011 lessakele  et © 2011 aschkel.info

 

Dernière mise à jour : 

23.03. 11, 15:52 / Israel News

 

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4046677,00.html

 

Une explosion est survenue près de l'arrêt du bus n° 74, qui joint Benyanei Har Homa, à l'entrée nord de la ville, à Ha Nof, mercredi, en face du Centre (commercial) Convention de Jérusalem. Les forces d’intervention et de premiers secours du Magen David Adom ont fait mention d’un évènement entraînant des dommages massifs et les ambulances ont été dépêchées sur place.

 

 

 

 

 

 

Retransmission en direct de la scène de l'attaque (avec la permission de Channel 10)

 

Jusqu’à présent, les infirmiers et paramédicaux déclarent 1 femme décédée, 3 personnes dans un état désespéré, 10 blessés modérés à graves et une trentaine de blessés légers sur les lieux.

 

 

La police affirme que l’explosion a été provoquée par un engin explosif placé dans un sac attaché à une cabine téléphonique près de l’arrêt de bus, et qui a, plus tard, été retrouvé à proximité. Les officiers de police sont à la recherche d’autres engins supplémentaires tout en tentant d’éloigner les passants de la scène, hurlant que cela peut encore être dangereux.

 

 

 L’explosion a eu lieu autour de 15h. De premiers rapports ont prétendu qu’elle avait eu lieu dans un bus. Un lecteur d’Ynet a écrit un e-mail d’alerte : « une puissante explosion a été entendue dans le centre de Jérusalem. Une minute après, on pouvait entendre de nombreuses sirènes".

 

Le MDA a déclaré que plus de 20 personnes avaient été évacuées vers l’hôpital, trois dans une situation grave, dont une très grave qui est décédée plus tard à l'hôpital, et dix souffrant de blessures modérées. Les autres sont légèrement blessés.

Le Premier Ministre Netnyahou a remis à plus tard son départ prévu pour Moscou. Le dernier attentat mortel à Jérusalem remonte au massacre à l'arme automatique contre le séminaire de la Yeshiva du Mercaz Harav, le 6 mars 2008. Ensuite, les Palestiniens ont utilisé des tractopelles destinées au ravalement des voies de circulation.

 

Ronen Medzini a contribué à ce reportage

Partager cet article
Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:14

 

Les relations israélo-britanniques étaient tendues depuis l'affaire Al-Mabhouh à Dubaï. Les soupçons d'utilisation de vrais-faux passeports envenimait passablement l'atmosphère... Ensuite, la visite du Ministre des Affaires étrangères, William Hague à Ramallah, encourageant les manifestations contre la barrière de sécurité, n'avait pas été du meilleur effet diplomatique... 

 

Depuis, sans parler de nouvelle orientation, David Cameron a décidé de ne plus occulter la question de la manipulation de la cause palestinienne, y compris lorsqu'il est en déplacement dans un pays comme le Qatar... L'hirondelle survivra t-elle au printemps arabe? 

« L’hirondelle » David Cameron : Les dirigeants arabes manipulent les Palestiniens comme un moyen de diversion (lCl )

 

http://www.israel7.com

 

Le ministre britannique chargé des Affaires du Proche-Orient, Alistair Burt, a condamné les bombardements contre Israël le soir de Pourim. Il a déclaré: «Il ne faut pas laisser le Hamas s’imaginer que, parce que l’attention mondiale se focalise sur une autre région, nous nous désintéresserions des actes commis par l’organisation. Les tirs en direction des civils israéliens, au moment-même où ils fêtent Pourim, sont absolument inconcevables».

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis