Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 08:07
Dany Seaman en "mission hasbara"



http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1268045677276&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull


Daniel Seaman, directeur du Centre de Presse du Gouvernement israélien, a visité Bruxelles et Paris, les 3 et 4 mars dernier. Invité par l'ORT Belgique, il a également eu l'occasion de parler devant le Parlement européen. Il a ensuite rencontré la direction du CRIF et l'association France-Israël à Paris.

Daniel Seaman.
Photo: Ariel Jerozolimski , JPost

"L'existence de l'Etat d'Israël est la cible d'une campagne de délégitimisation en place depuis des années. Aujourd'hui il devient un 'pogrome digital', les Juifs se sentent attaqués via l'image d'Israël", a déclaré Seaman. Pour contrer ces phénomènes, les services du ministère de Diplomatie publique et des Affaires de la diaspora, dirigé par Youli Edelstein, ont conçu un nouveau projet pour aider à mieux comprendre la réalité d'Israël. Ce projet repose sur la création d'un Hub sur Internet, accessible à tous, et une formation personnelle pour maîtriser des arguments utiles à faire valoir les raisons d'Israël. C'est la première ébauche de ce que sera le hub en définitive. Il a pour but d'attirer l'attention sur ce site qui sera finalisé bientôt : www.masbirim.gov.il.

Une couverture toujours biaisée ?

"Israël compte le plus grand nombre de journalistes étrangers au monde : 350 bureaux qui font travailler 900 Israéliens et bien plus de Palestiniens. Plus de 600 journalistes étrangers y vivent en permanence, et plus de mille journalistes visitent le pays en un an."

Mais, pour Seaman, les nouvelles positives de coopération entre les différentes ethnies du pays, les découvertes technologiques, les aides humanitaires, les coopérations commerciales ne semblent intéresser aucun des journalistes. "Un exemple : nous avons amené 80 journalistes dans le nord d'Israël il y a un an, pour montrer comment les Israéliens (Juifs, Arabes et Druzes) grâce à la technologie, les Jordaniens grâce à leur pays, les Palestiniens pour la main d'œuvre, travaillent ensemble pour produire l'huile d'olive la plus qualitative… Ces journalistes ont envoyé l'information et leurs rédacteurs en chef ont refusé de la publier", explique-t-il.

Enfin, Seaman a rappelé toute l'importance de l'éthique journalistique "qui prône l'intégrité, l'impartialité, l'honnêteté, et la précision dans la transmission des informations au public".

Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 19:50
Israël va bientôt annoncer son opinion sur l’affaire Al-Doura.
 
Mis à jour: 05/mars/2010 15:50
Daniel Seaman, directeur du bureau de presse du gouvernement israélien, lors de la conférence organisée par l'ORT à Bruxelles, jeudi 4 mars 2010.
Photo: Doron Chmiel





Enfin ! ce qui forcément aidera à la dure bataille qu'à mené notre ami Philippe Karsenty.

Israël annoncera bientôt son opinion sur l'affaire d'Al-Doura, ce reportage controversé diffusé par la chaîne de télévision France 2 sur la mort d’un d'un garçon de 12 ans pendant le deuxième intifada en septembre 2000, a indiqué Daniel Seaman, directeur du bureau de presse du gouvernement israélien (GPO). 


Selon le reportage, l’armée israélienne a délibérément tiré sur le jeune garçon Mohammed al-Doura au cours d’un tir croisé avec des Palestiniens armés.
 
"L'état de l'Israël a effectué ces deux derniers mois une enquête très approfondie sur cette affaire. Nous sommes actuellement occupés à formuler nos conclusions et nous ferons connaître la position du gouvernement israélien", a-t-il déclaré à Bruxelles au cours d’une conférence à Bruxelles organisée par l’ORT sur le sujet de la "manipulation des médias dans le conflit du Moyen-Orient".
 
En tant que responsable du GPO, Daniel Seaman travaille avec des centaines de médias étrangers qui couvrent les événements en Israël.
 
"Nous ne voulons pas que l’on pense que nous ayons une opinion préconçue au sujet de cette affaire mais nous voulons trouver la vérité. Si Israël croit qu'il doit être blâmé, il prendra ses responsabilités, sinon ce sera la recherche honnête de la vérité," a-t-il dit, rappelant que le gouvernement israélien a maintenu le silence à ce sujet depuis plusieurs années.
 
"Nous donnerons notre avis sur ce qui s'est produit", a-t-il ajouté, refusant de spéculer sur les conclusions de l’enquête.
 
Il a cependant dit soutenir ceux qui remettent en cause le reportage de France 2 "parce qu'il y a assez de preuves indépendantes qui au moins soulignent la nécessité de réévaluer le reportage".
 
Le directeur du site français Média Ratings, Philippe Karsenty, a mis en doute la fiabilité du reportage diffusé par France 2 et réalisé par Charles Enderlin, son correspondant en Israël. Les téléspectateurs ont pu assister à la mort "en direct" de l’enfant palestinien le 30 septembre 2000.
 
Le reporter de France 2 a prétendu que l’enfant et son père avaient été atteints par des balles israéliennes : si le père a survécu à ses blessures, son fils en serait mort.
 
Karsenty a présenté notamment un rapport balistique et des images filmées provenant d’autres sources qui selon lui démontrent que la mort de Mohammed Al-Doura dans les bras de son père avait été "mis en scène".
 
La direction de France 2 soutient son correspondant et le cameraman palestinien qui a filmé la scène.
Par Aschkel
Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 17:01

Centre d'Accueil de la Presse Étrangère
Grand Palais - Cours la Reine - Perron Alexandre III -  75008 Paris
Tél +33 1 53 76 90 60 - Fax +33 1 53 76 90 76 - www.capefrance.com

INVITATION PRESSE

Israël et la presse internationale  


Conférence de presse de 


Daniel Seaman
Directeur du bureau de Presse du gouvernement israélien

 


Daniel Seaman est le directeur du Bureau de Presse du gouvernement israélien qui dépend du Premier Ministre. A ce poste depuis 2000, Daniel Seaman est en charge des relations avec les centaines de médias internationaux présents en Israël.
M. Seaman est un des principaux experts de la couverture médiatique au Proche-Orient.

 

M. Seaman s'exprimera en anglais.

AU CAPE, LE JEUDI 4 MARS 2010 A 15H00

Merci de confirmer votre présence. La conférence de presse est réservée
aux journalistes munis d'une carte de presse en cours de validité.

   

Contact CAPE : Lucile Marbeau
Tél.: 01 53 76 90 73

lucile.marbeau@capefrance.com

Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 13:23

LA PALESTINE, UN VERITABLE ETAT DE L'APARTHEID

 

Par David Bedein                                                      

www.IsraelBehindtheNews.com -02/03/10


Traduit par Albert Soued pour
 
.nuitdorient.

 



En 1948les lois de l'Apartheid ont institutionnalisé la discrimination raciale en Afrique du Sud, refusant tout Droit de l'Homme aux 25 millions de citoyens noirs du pays.

 

En 1948, la Ligue Arabe des Nations a appliqué le modèle sud-africain de l'Apartheid à la Palestine, et a déclaré qu'on devait refuser aux Juifs les droits comme citoyens d'Israël, tout en déclarant l'état de guerre totale pour éliminer le nouvel état juif, guerre qui se poursuit à ce jour.

 

En 1948, sur les directives de la Ligue Arabe des Nations, la Jordanie a dévasté tout vestige de vie juive en Judée et en Samarie et a brûlé toutes les synagogues du quartier Juif de Jérusalem.

 

En 1948, les états membres de la Ligue Arabe des Nations ont commencé à ôter les Droits de l'Homme aux Juifs et à chasser toutes les Communautés juives qui résidaient en leur sein, souvent depuis des siècles.

 

Au milieu des années 60, la Ligue Arabe des Nations a créé l'OLP afin d'organiser les résidents arabes pour qu'ils poursuivent la guerre contre les Juifs et pour nier aux Juifs le droit de vivre comme des citoyens libres sur leur terre – et ceci bien avant qu'Israël ne reprenne la Judée Samarie et la vieille ville de Jérusalem, dans une guerre défensive, la Guerre des Six Jours de 1967.

 

Et dès sa naissance en 1994, l'Autorité Palestinienne (AP), émanation de l'OLP, a préparé les rudiments d'un état palestinien, sur le modèle des règles de l'Apartheid et a institutionnalisé la discrimination:


1- Le droit au retour des Palestiniens arabes réfugiés et de leurs descendants dans les villages perdus en 1948 est protégé par la nouvelle AP.

2 - Alors que 20% des citoyens d'Israël sont des Arabes, aucun Juif n'est autorisé à vivre dans un état palestinien.

3 – Dans l'état Palestinien, toute personne qui vend un terrain à un Juif est vouée à la mort

4 - Ceux qui assassinent un Juif sont honorés dans tous les médias officiels palestiniens

5 – Les cartes de l'AP préparées pour l'état Palestinien montrent que toute la Palestine (du Mandat britannique) est sous administration palestinienne.

6 – Les cartes de Jérusalem de l'AP ne mentionnent pas l'existence d'un quartier Juif à Jérusalem.

7 – Tous les documents récents de l'AP revendiquent tout Jérusalem comme la capitale de l'état Palestinien

8 – Le nouvel état Palestinien refuse le droit aux Juifs d'accéder aux Lieux saints Juifs.

9 – Le texte de la Constitution de l'état palestinien nie tout statut juridique aux non musulmans.

10 – Aucun système protégeant les Droits de l'Homme ne pourra exister dans un Etat palestinien.

 

Et si cet Etat Palestinien n'est pas la description d'un état totalitaire prônant l'Apartheid,

alors qu'est-ce que c'est ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Palestine: the Real Apartheid State In the Making

"Palestine" is an apartheid state in the making.

 

 

By David Bedein                                                       

Mar 2 2010

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 15:02
Hasbara : Israël recrute
Par GIL HOFFMAN
24.02.10

 

 


http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1265631184181&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull


Une campagne est lancée pour former les Israéliens expatriés à devenir les vecteurs de communication de demain. La Hasbara israélienne n'est jamais à court d'idée. Après avoir déployé des trésors d'imagination pour améliorer son image aux yeux du monde, Israël a décidé de former les Israéliens expatriés lambda à devenir de dignes ambassadeurs du pays. La campagne lancée mercredi 17 février par Yuli Edelstein, ministre de l'Information et de la Diaspora, invite les Israéliens à apprendre à donner une image positive de leur pays en dehors de ses frontières. Pour ce faire, le ministère a fait imprimer des petits guides qui seront distribués à l'aéroport Ben Gourion, lancé un site Internet, masbirim.gov.il , et prévu d'organiser des ateliers à travers le pays.

 

 

L’armée de la Hasbara : Tseva Hasbara Leisrael, est en marche.
Photo: Ariel Jerozolimski , JPost

Politiciens, diplomates, hommes d'affaires, guides touristiques, célébrités, athlètes, mouvements de jeunesse et même généraux à la retraite seront conviés. Mais la campagne vise aussi et surtout l'Israélien ordinaire.
"En prenant conscience de l'image très négative que le monde a d'Israël, nous avons décidé d'utiliser nos ressources humaines pour contrer les sommes faramineuses investies par les pays arabes dans leurs campagnes de propagande", explique Edelstein. Et de préciser : "Nous avons décidé de donner aux Israéliens amenés à voyager hors du pays des outils et des conseils efficaces pour les aider à répondre aux attaques contre Israël, que ce soit lors de situations privées ou publiques. J'espère que nous allons réussir ensemble à inverser la donne et à monter au monde qu'il existe un autre visage d'Israël."

Les nouveaux soldats d'Israël

"Tseva Hasbara Leisrael", force d'information publique israélienne, c'est en hébreu le nom donné à la campagne. Un clin d'œil à la Tseva Haganah Leisrael, plus connue sous le nom de Tsahal. Et pour former les presque trois millions de soldats de cette "force spéciale", il aura fallu six mois de préparation. Lorsqu'on leur demande s'ils sont prêts à devenir des représentants du pays, 85 % des 495 Israéliens sondés par le ministère répondent "oui".

Selon ce même sondage, 91 % estiment qu'Israël a une "mauvaise" ou une "très mauvaise" image à l'étranger. Ils sont autant à déplorer qu'il soit perçu comme un pays souffrant du terrorisme et de la guerre. 80 % affirment qu'il est vu comme un pays "trop agressif", 30 % qu'il est considéré comme "peu accueillant" et 26 % considèrent insuffisant le niveau de développement.

Selon les spots publicitaires diffusés à la télévision depuis cette semaine, le reste du monde perçoit Israël comme une nation "guerrière", "primitive" et "sous-développée". Le pays a décidé de surfer sur la vague du second degré. En couverture de la brochure destinée à être distribuée à l'aéroport Ben Gourion : la photo d'un chameau, décrit comme "le mode de transport préféré des Israéliens". Mais le contenu insiste sur des éléments d'information plus sérieux. Au programme : une description des sites touristiques les plus populaires d'Israël, un chapitre sur le traitement des minorités arabes, des rappels sur l'histoire de la démocratie israélienne.

Mais outre les guerres et le processus de paix, le document met aussi l'accent sur des pages d'histoire moins connues du pays : l'invention de la clé USB (Disc-on-key) en 2000, la victoire de l'Eurovision en 1998, le premier prix Nobel israélien en 1966 ou la victoire du Maccabi Tel-Aviv aux championnats d'Europe de 1977.
La brochure n'oublie pas de mentionner la "Tefilat Haderekh", la prière des voyageurs. Une manière de dire que lorsqu'il s'agit d'améliorer l'image d'Israël à l'étranger, toutes les forces, surtout "célestes" sont les bienvenues...

Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 19:01



A la suite de son excellent article, Jacques Benillouche nous fait la faveur de nous expliquer certains points (partagés avec l'éditov de la semaine) de la très médiatique affaire Al Mabhouh.



>"L'affaire" de Dubai par Jacques Benillouche 


Voir l'intervention de Jacques Benillouche
  


http://www.guysen.com/tv/index_flash.php?vida=4350
Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 15:52

Vous trouverez ci-joint  une analyse du sondage sur « les signes religieux » publié ce samedi 20 février dans les colonnes du Soir.

Ce sondage est manipulateur, tout comme le commentaire de Ricardo Gutiérrez, qui l’accompagne. Ce journaliste pro-voile islamique se comporte, une fois de plus, en militant.

En publiant ce sondage bâclé, scientifiquement  non fiable, le Soir mine sa crédibilité auprès de ses lecteurs.

Dans le texte joint en annexe, Franck Zweijd démonte, avec précision, la manipulation. Prenez la peine de lire sa démonstration jusqu’au bout, elle est éclairante.

Franck Zweijd est un designer belge et militant athée qui s’est  fait remarquer à plusieurs reprises,  ces derniers mois, notamment en se promenant avec son célèbre chapeau orné de la devise « Dieu  n’existe pas ».

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Les Résistants (*)

 

(*) « Les Résistants » forment un réseau international  d’intervenants laïques, soucieux de combattre l’intégrisme musulman sous toutes ses formes.

 

Démonstration des manipulations du journal Le Soir

L’opinion publique est manipulée en vue d’influer sur les décisions du monde politique

 

À propos de l’article du Soir de Samedi 20 février 2010.

 

 “Le port du voile dérange moins de 10% des Belges“.  Signé par Ricardo Gutiérrez.

 En 2007 une enquête de l’UCL démontrait que 53,4% des Belges étaient contre le foulard islamique

 

En lisant l’article soigneusement, et en supposant que les chiffres soient fiables, plusieurs erreurs font douter de l’honnêteté et d’un parti pris de l’auteur.

 

Pour rappel :

 

Sondage Dedicated Research  12-18 janvier 2010, pour le Soir.

Les questions ont été posées auprès de 1205 personnes, PAR TELEPHONE.

 

Question 1

“Êtes-vous dérangé…par le port de signes religieux distinctifs“ ?

“Question posée à tous les sondés“

Résultats :

 

Tout à fait                                                        6%

Plutôt                                                               9%

Plutôt pas                                                         16%

Pas du tout                                                      55%

Seulement certains signes distinctifs 13%

(Seuls questionné par la suite)

Sans avis                                                         1%

       

 

 Question 2 

“Pourriez-nous dirent le(s)quel(s ....) vous dérange(nt)“ ?

“Question posée au seuls sondés qui se déclarent dérangés par certains signes distinctifs“.

Puis sont énumérés une série de sept signes  (Kippa, etc.)(Compliqué par téléphone).

Réponse pour le Hijab, (voile musulman laissant paraître le visage)  24%  seulement de cette catégorie.

 

Il conclut:

A. Le voile dérange moins de 10% des Belges. (Première page en tout grand, titre à la une)

B. 71% répondent NON, les SIGNES RELIGIEUX  ne dérangent pas.

C. 24% des 13%  ont été questionnés par rapport à tous les signes religieux, entre autre, 

Croix Chrétienne, Kippa, vêtements Ultra Orthodoxe Juifs, Peots, Hijab, Niqab, Burqa.

D. Plus loin dans l'article,  le voile dérange moins de 4% des Belges.

E. C'est loin des “plus de 50%“ en 2007  de l'enquête UCL, sur le sujet “pour ou contre“ le voile.

F. Les Belges sont tolérants

G. Pas tous les anti-foulards sont des racistes.

  

Remarque 1°

Monsieur Gutiérrez décide que 71% (les plutôt pas et les pas du tout)  répondent NON.

Et donc 28% disent OUI.

 Déjà cela prête à polémique. Seuls les Pas du tout sont clairs. Les autres sont hésitants.

Plutôt pas permet de dire : “sauf…“

Cela change beaucoup, cela changerait en 55% NON et 44% OUI.

 

Remarque 2° 

Il est marqué, en plus dans l’article du soir, pour la deuxième question en ROUGE :

“Question posée au seuls sondés qui se déclarent dérangés par certains signes distinctifs“. (Les 13%)

C’est-à-dire au 13% des sondés. C’est-à-dire 156 personnes.  

Comme 24% de ces 13% se déclarent contre le voile, le calcul est simple :

3,7% sont contre le hijab.  (Beaucoup moins que les 10%).

 Déjà on aurait du lire, comme titre à la une : 3,7%, ou moins de 4%

au lieu de : moins de 10%.

 

Mes ces chiffres seraient apparus totalement farfelus.

 

Remarque 3°

Pourquoi ne pas avoir posé à TOUS LES SONDES 

La 2ème question :

“Pourriez-nous dirent si la Croix Chrétienne, Kippa, vêtements Ultra Orthodoxe Juifs, Peots, Hijab, Niqab, Burqa. vous dérange(nt)“ ?

Moi j’aurais répondu NON à la première question.

Effectivement, je ne suis pas dérangé…par le port de signes religieux distinctifs.

Mais j'aurais répondu OUI contre le voile.

Ce qui m’accable, ce sont les signes de soumission des hommes et des femmes, et donc du voile.

 

Mais, j’aurais été comptabilisé parmi ceux, à qui l’on n’aurait pas posé la deuxième question.

On n’aurait donc jamais su que j’étais contre le voile.

J’en ai parlé autour de moi, et beaucoup sont de mon avis.

Le titre de l’article du Soir répond à une question, qui n’a pas été pas posée à tous les sondés.

Le sondage ne donne donc aucune réponse à la question.

 

Remarque 4°

Il aurait suffi de poser la question clairement. Êtes-vous pour ou contre le port du voile ?

A question claire réponse claire. Pourquoi ne pas avoir posé clairement la question, comme en 2007 ?

Imaginez d’être questionné PAR TELEPHONE.

Six réponses possibles. Le tout dans des nuances incompréhensibles.

“Êtes-vous  PLUTOT PAS dérangé par le port de signes religieux distinctifs“, on se croirait à un spectacle de Coluche… Et Devos aurait répondu: “Êtes-vous  PAS PLUTOT dérangé ?“

 

Remarque 5°

 La conclusion de Monsieur Gutiérrez est incroyable.

Avec 3,7% de Belges contre le voile, il conclut que le Belge est tolérant. Il sous-entend que ceux qui sont contre le voile son intolérants.

Mais il nous rassure : “ Ce qui ne signifie pas que tous ceux qui s’opposent au foulard islamique sont racistes“.

Seulement une petite part des 3,7% des Belges sont racistes. Ouf, on souffle ! 

 

Remarque 6°

 Nous vous citons :

“Une autre enquête, faite par l’Université de Louvain, en 2007 concluait que plus de 53,4% des interrogés, Wallons et Bruxellois, se déclaraient contre le voile“. Par quelle baguette magique, est on tombé à moins de 4% en moins de 3 ans. Cela ne vous fait pas douter de la pertinence de votre enquête?  

 

Remarque 7°

Personnellement, je trouve ce sondage plutôt dérangeant.

Utiliser dans son questionnaire, le mot, “dérange, veux dire : “si vous êtes troublé, c’est que vous avez un problème“. Il y a suspicion.

Monsieur, le voile ne me dérange pas. Le voile est le signe sinistre de la soumission de la femme, et je me bats pour l’égalité des hommes et des femmes.  Cette inégalité ne vous dérange pas ? Je veux dire, clairement dans le sens de ne pas être dérangé dans votre petit monde ?

 

                Frank Sweijd

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 09:47
La campagne mondiale de diabolisation est une véritable guerre qui menace Israël,

Clément Weill-Raynal

http://www.france-israel.org/articles.ahd?idart=122



Un Institut Israélien, le « Reut Institute » vient de publier un rapport très inquiétant qui synthétise l’ensemble des actions anti-israéliennes répertoriées, ces derniers mois, à travers le monde.

 

Selon les conclusions de ce rapport, Israël est réellement confronté à une campagne mondiale de délégitimation.

 

Cette campagne, comme aucun autre pays n’en subit, vise à isoler Israël, à contester la légitimité de son caractère Juif et à affirmer que cet Etat Juif ne peut par essence être un Etat démocratique.

 

Le rapport de l’Institut Reut, a étudié et répertorié les incidents,  les polémiques les campagnes d’opinion menées dans les pays arabes, africains mais aussi occidentaux, en Europe et aux Etats-Unis.

 

Cette vision globale permet d’arriver à la conclusion que ce qui pourrait sembler n’être que des péripéties locales, comme ici pas exemple en France, témoigne en fait d’une diabolisation d’Israël qui se développe au niveau international.

 

Dans chaque pays, ce phénomène est multiforme. Campagne de presses et d’opinion, multiplication des sites Internet, appels au boycott commercial mais aussi universitaire, tentatives d’utiliser le système judiciaire de chaque pays pour lancer des poursuites pénales contre des responsables israéliens.

 

La dernière manifestation en date de cette vague anti-israélienne et anti juive est sans nul doute le rapport Goldstone qui entend priver les Israéliens du droit  à la légitime défense.

 

Les thèmes sont également récurrents. Il s’agit à chaque fois de présenter Israël comme un Etat colonial,  raciste, non démocratique. Les dérapages sont toujours identiques. Ils visent à établir une comparaison entre Israël et l’Allemagne nazie.

 

Ces campagnes, note le rapport de l’Institut Reut, ne sont pas seulement le fait de franges extrémistes de l’opinion publique, ne sont pas seulement inspirées par des officines de propagande arabes, mais bénéficient du soutien de tout un réseau de personnalités, d’intellectuels et d’organisations occidentales prétendument respectables, telles Amnesty International.

 

L’un des premiers à réagir en Israël a été, Nathan Charansky, le président de l’Agence Juive.

Ancien dissident soviétique - il a été emprisonné au Goulag - Nathan Charanski est réputé pour son courage et sa lucidité. « L’antisionisme mondiale qui se développe aujourd’hui est bien le nouvel antisémitisme du XXIe siècle » a-t-il déclaré avant de conclure : « il s’agit d’une véritable guerre qui menace Israël dans ses intérêts stratégiques. Il faut rendre coup pour coup ».

 

Clément Weill-Raynal

Diffusé sur RCJ le 15 février 2010

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 17:11




Aimablement traduite et transmise par Danilette :


Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 09:40

Philippe Karsenty: Le reportage sur la mort d’Al Dura est une mise en scène

 

http://www.actu.co.il/2010/02/link

 

 

[Lundi 15/02/2010 19:15]

 



Cela fait huit ans que Philippe Karsenty se bat pour démontrer, preuves  à l’appui, que le reportage diffusé par France 2 sur la mort du petit Mohamed Al Dura dans la bande de Gaza est une mise en scène et que les images diffusées par cette chaîne télévisée sont fausses. Qu’est-ce qui l’a incité à mener ce combat ? Où en est aujourd’hui cette affaire ? Quels sont les contacts qu’il a pris dans le cadre de sa campagne, en France et en Israël ? Parviendra-t-il à se faire entendre en haut lieu ? Nous l’avons rencontré à Jérusalem.

par Claire Dana-Picard
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis