Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 13:33

 

Palestiniens et affidés - Une soi-disant frontière peut cacher un but bien plus inavouable !

 

Et pour aller dans ce sens, a lire les médias palarabes ou les déclarations, on parle de plus en plus souvent de 1948, comme ce représentant du Fatah en Afrique du Sud, qui pense que les arabes n'étaient pas au courant du plan de partition.........

 

 

Sources http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/145590

Yéochoua SULTAN


Alors que les participants à la flottille aérienne, manifestation médiatique contre Israël, retournent peu à peu dans leurs pays respectifs, personne ne sait, si on s’en tient aux informations diffusées par les grands médias israéliens, pour quelle raison précise ils ont effectué le déplacement. Un journaliste et analyste, David Bedein, donne une explication. Les informations, il les a recueillies sur les différents sites de l’étranger. D’autre part, elles ont été consignées par le Centre d’information des renseignements et du terrorisme, organe officiel.

Tout d’abord, cette ruée sur Israël a été organisée par le mouvement arabe Al-Awada, le retour, qui s’est muni de cartes précises pour remettre en question la présence juive non pas en Judée-Samarie, où la partie semble avoir bien avancé pour la cause promue, mais dans le «petit Israël», et tout particulièrement dans des endroits qui sont devenus avec le temps des villes et villages juifs, et ce après la guerre de 48. Cette manifestation vient donc renforcer l’une des exigences les plus inadmissibles pour Israël, à savoir le transfert de quelques millions d’individus parqués dans des réserves à cet effet, les fameux «camps « palestiniens »», afin de submerger la population juive et la supplanter. Selon Bedein, les organisateurs auraient même localisé des descendants d’Arabes ayant vécu en terre d’Israël avant 48 et ayant réussi à échapper à leur condition, pour vivre en Europe, au Canada ou encore aux Etats-Unis. Les manifestations, si l’opération avait réussi à drainer des milliers de participants, auraient donc consisté à manifester non pas de l’autre côté de la ligne verte, mais bien dans les centres de villes comme Lod, Safed, ou encore Jaffa.

Bedein a rappelé au micro d’Aroutz 7 qu’il avait à une certaine époque interviewé le terroriste Yasser Arafat, et qu’i lui avait posé la question suivante: «Est-ce que les Juifs des implantations pourront rester en place si un Etat « palestinien » voit le jour?» Ce dernier lui avait alors répondu: «Je n’ai pas de problème avec les implantations juives. Elles n’ont pas été fondées sur des terres arabes.» Le criminel avait ensuite défini le problème qui, pour lui, consistait dans les «implantations illégales» qui auraient été bâties sur les ruines de villages arabes après 48.

Pour Bedein, la motivation des organisateurs et participants à la manifestation par avion se concentre sur Béer-Cheva et non pas sur Ariel ou Ma’alé Adoumim. De plus, le Fatah et autres organisations disposent de cartes qu’ils ont l’intention de soumettre à l’Onu pour demander en septembre la reconnaissance d’un Etat sur la base des cartes de 1947, après révision de la déclaration Balfour. Selon lui, les frontières de 67 ne les intéressent pas. Avec cette carte, ils s’octroieraient donc le Néguev et la Galilée, perdus en 48 à la suite de l’offensive des pays voisins d’Israël.

Bedein considère que de telles informations sont importantes pour le public israélien, qui pourrait enfin se réveiller pour comprendre quelles sont les véritables intentions de l’AP. Or, il explique que les médias, pour des raisons politiques, ont intérêt à faire croire au public que la paix dépendrait uniquement de la souveraineté et de la présence juive en Judée-Samarie, ou plus précisément dans les régions qui, du Nord au Sud, ont été récupérées par les Israéliens au cours du déroulement de la guerre des Six jours.  

«Il faut comprendre ce que fait l’Olp depuis plus de 18 ans. Il s’emploie à éduquer et à convaincre qu’il lutte pour le rapatriement de tous les descendants des Arabes qui vivaient sur la terre d’Israël avant 48. C’est ce qu’ils appellent le droit au retour. Dans deux mois, après les délibérations à l’Onu, il est fort possible que les yeux d’Israël se décillent.»

Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 11:31

 

Israël - La Frontière maritime Israélo-libanaise fixée !

 

 

Le gouvernement israélien a adopté dimanche matin la carte de la frontière des eaux territoriales entre Israël et le Liban. Cette carte sera transmise à l’ONU. Le Liban avait dernièrement fixé de manière unilatérale une carte à laquelle Israël avait préalablement fait part de son opposition, et il est certain que c’est maintenant le Liban, avec son gouvernement contrôlé par le Hezbollah, qui refusera la version israélienne. L’enjeu est de taille puisque les deux pays revendiquent la souveraineté sur d’énormes gisements de gaz et de pétrole d’une valeur de milliards de dollars, et s’accusent mutuellement « d’atteinte à la souveraineté dans les eaux territoriales».
Selon Israël, l’ONU avait publié une décision fixant la frontière selon les exigences libanaises mais sans avoir pris le soin d’entendre l’argumentation israélienne, qui affirme entre autre « qu’il s’agit d’un élargissement conséquent vers le sud de la frontière maritime signée entre le Liban et Chypre en 2007, ce qui lèse les droits israéliens ». Israël entend démontrer « que le Liban tente de s’approprier des ‘territoires maritimes’ qui normalement devraient être sous souveraineté israélienne, et qu’il y de fortes chances que le Liban puisse également trouver des gisements dans les zones maritimes qui seraient sous sa juridiction ».
Les Israéliens sont très irrités du fait qu’une entreprise norvégienne, à la demande du gouvernement libanais, effectue depuis un certain temps des études sismiques dans la zone revendiquée par Israël, comme si la Norvège avait accepté de prime abord la thèse libanaise. Le gouvernement israélien a donc pris une décision dimanche matin, indiquant aux responsables de l’ONU en ce domaine « que l’absence de réaction israélienne jusqu’à ce jour ne signifiait pas un acquiescement aux revendications libanaises. Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a déclaré à « Kol Israël » « qu’il existait des procédures claires et précises dans le domaine de la fixation des frontières maritimes, et qu’elles appuyaient la thèse israélienne ». Le ministre a rajouté « que ce nouvel épisode était une décision du Hezbollah de créer un nouveau point de friction entre le Liban et Israël, qu’Israël ne renoncerait au moindre centimètre de ses droits maritimes » et « que les Etats-Unis soutiennent Israël sur ce point également ».
On s’attend évidemment à ce que les terroristes du Hezbollah accusent Israël « de piller les trésors naturels du Liban ».
Par Shraga BLUM

Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 11:23



Propagande pro-palestinienne  - La pire carte mensongère véhiculée sur le Web

Traduit par Occam pour  © 2011 www.aschkel.info

 

Peut-on en vouloir à des ignorants manipulés de brandir une carte comme celle-là, les organisateurs de manifestations de boycott et autre propagande mensongère eux savent que cette carte est fausse et sont en plein dans la distorsion historique même si ils sont conscients que les gens sérieux les prennent pour des imbéciles…., comment peuvent-ils s'ils avaient une once d'honnêteté intellectuelle et de moralité ne pas avoir honte d'embrigader tant de gens...

Aschkel


   "Les organisations anti-israéliennes (et même d'autres à présent*) adorent montrer les images suivantes sur leurs sites : [cartes que l'on voit même lor de manifestations de boycott}

map-that-lies.jpg

 

 La première carte est le plus gros mensonge :

mapthatlies2.jpg


RETOUR SUR LA VRAIE HISTOIRE


Atlas-10-07.png

    Alors qu'on peut supposer que les zones blanches sont en fait les terrains qui étaient des propriétés privées détenues par les Juifs, les zones en vert n'étaient pas des propriétés privées détenues par des Arabes. Seul un infime pourcentage du territoire en Palestine était constitué de propriétés privées. Les diverses catégories de propriétés incluaient celles-ci :

    - Mulk : Propriété privée au sens occidental.
    - Miri : Territoire détenu par le gouvernement (à l'origine, l'Empire Ottoman) et susceptible d'exploitation agricole. Les particuliers pouvaient obtenir des documents afin de cultiver le terrain et payer une dîme au gouvernement. La propriété ne pouvait être transférée qu'avec l'approbation de l'Etat. Les droits au Miri pouvaient être transférés aux héritiers, et le terrain pouvait être sous-loué à des locataires. Si le propriétaire mourrait sans héritier ou que le terrain n'était pas cultivé depuis trois ans, le terrain revenait à l'Etat.
    - Mahlul : Terrains Miri non cultivés qui devaient revenir à l'Etat, en théorie après trois ans.
    - Mawat (ou Mewat) : Territoire non réclamé et proclamé "mort". Il constituait entre 50 et 60% des terres de Palestine. Il appartenait au gouvernement. ... Si le territoire était cultivé avec un permis, il était déclaré libre d'impôts, du moins pendant la période mandataire.
    Au début des années 1940 les Juifs détenaient environ un tiers des terrains Mulk de Palestine et les Arabes environ deux tiers. La grande majorité du territoire total, toutefois, appartenait au gouvernement, ce qui signifie que lorsque l'Etat d'Israël fut établi, ces terrains devinrent légalement israéliens. (Environ 77% des terrains étaient détenus par le gouvernement, en supposant que 6 millions de dunams constituaient des terrains privés, ainsi que le révèle cet 
inestimable site à partir duquel j'ai tiré la plupart de ces informations.)
    Prétendre que les zones vertes étaient "palestiniennes" est tout simplement un mensonge.

  villes et villages juifs depuis 1882

villes-village-juifs-depuis-1882.jpg

Quelques localités juives fondées depuis la fin du 19é siècle

sur une terre vide et inculte

 Par le Dr Claude Tencer

Archives de C.T

 

Localité

Fondée en

Localité

Fondée en

Localité

Fondée en

Localité

Fondée en

Athlit

1904

Gueva

1921

Kineret

1908

Moza Tahtit

1894

Avihail

1932

Guivat-Brener

1928

Hatsor

1937

Merhavia

1911

Even Yehouda

1932

Guivat-Hashlosha

1925

Hatserim

1946

Nétanya

1929

Ourim

1946

Guivat-Hen

1933

Herev-Laat

1947

Nes Ziyonah

1883

Ousha

1937

Guivat-Haïm

1932

Herout

1930

Petah-Tikva

1878

Ayalon

1938

Guivat-Ada

1903

Tirat-zvi

1937

Raanana

1921

Ayelet-Hashahar

1918

Guivat-Shmouel

1942

Yagour

1922

Ramat Gan

1921

Alonim

1938

Guivataïm

1922

Yad-Mordéhaï

1943

Ramat Hasharon

1923

Elyashiv

1933

Gvaram

1942

Yedidia

1935

Rehovot

1890

Aloumot

1941

Guevet

1926

Yehiam

1946

Ramat Yshaï

1925

Afikim

1932

Guevaton

1933

Yofat

1926

Rishon Le Zion

1882

Efek

1939

Guezer

1945

Yakoum

1947

Rosh Pinnah

1882

Ashdot-Yaakov

1907

Guilon

1946

Yoknam

1935

Sdeh Yaakov

1927

Beer-Touvia

1930

Glil-Yam

1943

Yarkona

1932

Tel-Aviv

1909

Beery

1946

Guan-Hashomron

1934

Kadouri

1931

Tel Mond

1929

Ben-Shemesh

1921

Guan-Haïm

1935

Kfar-Ouria

1944

Yavné’el

1901

Birya

1945

Guan-Yavné

1931

Kfar-Azar

1932

Yesod ha-Ma’alé

1883

Beth-Alfa

1922

Guan-Shlomo

1927

Kfat-Bialik

1934

Zikhron Ya’akov

1882

Beth-Oren

1939

Guan-Shmouel

1931

Kfar-Bilou

1932

Zofit

1933

Beth-Berl

1947

Guenossar

1937

Kfar-Bloum

1943

Heftzi-ba

1922

Beth-Halevy

1945

Guanei-Am

1934

Kfar-Barouh

1926

Kiriyat Ata

1925

Beth-Hilel

1940

Guanei-guer

1922

Kfar-Guidon

1923

Nesher

1925

Beth-Hashita

1935

Guesher

1939

Kfar-Gliksson

1939

Hefetz-Haïm

1944

Beth-Zid

1943

Guat-Rimon

1926

Kfar-Hahoresh

1933

Guevoulot

1943

Beth-Zera

1926

Guat

1941

Kfar-Hamakabi

1933

Tel-Haï

1918

Beth-Hanan

1930

Dovrat

1946

Kfar-Hess

1933

Ayelet ha-Shahar

1918

Beth-Herout

1933

Dorot

1941

Kfar-Haroé

1934

Ramat Rachel

1926

Beth-Yehoshoua

1938

Dalia

1939

   

RAMALLAH - Ville Chrétienne au début du XIX ème siècle colonisée par les musulmans

>Colonisation musulmane - Le saviez-vous ? Ramallah - ville chrétienne envahie !

Maintenant voyons l'illustration suivante :

mapthatlies3.jpg

Atlas 1 10-07

Même s'il s'agit d'une représentation adéquate du plan de partition, elle n'a rien à voir avec la question de la propriété. Tout l'objectif de cette carte est de faire accroire qu'Israël a constamment grignoté des terres arabes, et de servir de pont entre les cartes 1 et 3. Ce qui n'est pas dit, bien sûr, est qu'Israël a accepté la partition et que les Arabes l'ont refusée, et qu'en résultat Israël en 1949

 ressemblait à ce qui apparaît dans la troisième image.


    La carte 3 est encore un mensonge, toutefois, car en aucun cas les zones vertes n'étaient des terres "palestiniennes" à cette époque. La Bande de Gaza était administrée par l'Egypte et la Cisjordanie annexée par la Jordanie. Personne à l'époque ne parlait d'un Etat arabe palestinien dans les zones contrôlées par ces Etats arabes - les prétentions palestiniennes ne concernaient que les territoires israéliens.
    Autrement dit, la progression de ces cartes est une série de mensonges destinée à promouvoir un plus gros mensonge, et il est tragique qu'autant de gens y cherchent la vérité.

Après que les armées arabes aient tenté pour la troisième fois de détruire l'Etat juif. Les arabes ont échoué, et les Israéliens ont conquis des terriroires et libéré la Judée-Samarie illégalement envahie 19 ans plutôt par la Jordanie.

RAPPEL - les arabes de cette région s'appelaient arabes et non palestiniens comme aujourd'hui.

 Palestine est le nom de l'Etat auto-proclamé par Yasser Arafat en 1988 à Alger, et qui n'a absolument rien à voir avec le nom de Palestine donné par Hadrien à la Judée, ni avec le nom de Palestine repris par les anglais désignant la palestine mandataire- Voici encore une distorsion historique de l'histoire.
   

Voici une petite tentative de mon côté pour montrer une image plus juste du processus par lequel Israël a offert les territoires qu'il contrôlait depuis 1967 dans l'espérance d'obtenir la paix :
  

Israeli-land-concessions.jpg


    Cette carte montre qu'Israël a abandonné le contrôle du Sinaï, de Gaza, du Liban-Sud et d'une bonne part de la Cisjordanie tout au long de ces années. Plutôt que d'accuser fallacieusement Israël d'être un Etat voyou grapilleur de territoires, elle révèle justement Israël comme peut-être l'unique Etat de l'Histoire qui ait volontairement abandonné plus des deux tiers des territoires qu'il contrôlait en échange de rien d'autre qu'un accord de peu de valeur - ou peut-être moins que cela. Tout cela au risque de sérieux dangers sécuritaires pour son peuple, rien de moins.
   

Tout cela parce qu'Israël souhaite, désespérément, vivre réellement en paix avec ses voisins. Ce désir n'est pas payé en retour par ces voisins, malheureusement.

    Cette vraie carte montre la réalité des incroyables concessions israéliennes pour un vain espoir de paix.

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 00:09

Entre privations, frustration et statut supérieur de l’homme reconnu par l’islam


L’Egypte fait face à l’explosion du nombre des agressions sur les Femmes

http://mediarabe.info

Les viols et les suicides se multiplient. La chute de Moubarak a accéléré le phénomène dans un terrain fertile

vendredi 8 juillet 2011 - 13h46, par Mediarabe.info - Rome

Logo MédiArabe.Info

Une étude réalisée récemment en Egypte par des ONG spécialisées révèle une hausse inquiétante de la criminalité depuis la chute de Hosni Moubarak, le 12 février dernier. Pourtant, la chute du régime ne peut justifier, à elle seule, l’ampleur de ce fléau. De fait, la société, dominée par un islam rigoureux et agressif, accordant à l’homme un statut supérieur et faisant de la femme un objet sexuel, ne peut éviter ces agressions.

Tip A Friend  Envoyer par email impression Imprimer cet article

Depuis le déclenchement de la « Révolution du 25 janvier » en Egypte, la violence a littéralement explosé dans le pays du Nil, prenant essentiellement les femmes pour cible. Pourtant, les Egyptiennes ont joué un rôle important dans la mobilisation populaire et ont contribué au renversement du régime, pour se retrouver, au lendemain de leur succès, plus marginalisées que jamais. D’autant que les femmes ne bénéficient d’aucune couverture politique, ni de protection, alors que le chaos s’est répandu à la faveur de la révolution.

Ces derniers mois, les ONG ont recensé une centaine d’agressions violentes commises sur des femmes. Il s’agit de 51 tuées – des meurtres souvent motivés par des ruptures ou par le rejet des avances amoureuses – d’au moins onze femmes blessées dans les mêmes conditions, et de quinze autres violées. La frustration et la privation, ajoutées à la supériorité du statut des hommes par rapport aux femmes, considérées comme mineures par la Charia, conduisent les jeunes à commettre ces écarts. Les ONG recensent également douze femmes enlevées. Elles seraient essentiellement des coptes, dont les ravisseurs cherchent à convertir à l’islam pour les épouser. A ces chiffres sinistres s’ajoutent cinq femmes qui se sont données la mort, après avoir été violées, ou pour échapper à des mariages forcés. Le rapport fait également état d’une hausse des violences familiales de près de 60% durant le premier semestre de l’année, une violence relevant notamment des crimes d’honneur.

Pour comprendre les raisons de cette violence contre les femmes, nous vous invitons à lire ou relire notamment :

L’islamisation rampante en Egypte : La bataille du Niqab. Le pays du Nil a du mal à tourner la page de l’intégrisme (26 octobre 2006)

La démographie galopante en Egypte : une prise de conscience tardive (10 juin 2008)

Egypte : la course entre un libéralisme sexuel débridé et une répression religieuse draconienne (28 octobre 2008)

Mediarabe.info

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source« MediArabe.info »

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 23:52

Abbas au beau milieu de la tourmente?

Les Palestiniens sont-ils en train de perdre le soutien européen?

Plus de cent parlementaires européens ont signé une lettre ouverte objectant à une déclaration unilatérale d’indépendance palestinienne ; seules les négociations peuvent apporter la paix, affirme cette lettre, mais les responsables américains admettent que la situation est sombre, déprimante.

 

Ronen Medzini et AP


Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

Publié le: 

.09.07.11, 22:58 / Israel News

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4093049,00.html

 

 

Plus de 100 membres du Parlement de l’Union Européenne affirment objecter à une déclaration unilatérale d’un état palestinien en septembre.

 

Dans une lettre adressée à la cheffe de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, les parlementaires de plusieurs états, traversant tout le spectre politique, soutiennent qu’un geste unilatéral palestinien rendrait la paix encore plus inaccessible.

  

Les signataires disent être “tous unis par la conviction que seule une solution à deux-états négociée peut mettre un terme au conflit israélo-palestinien”.

 

« Les accords passés entre les parties et les médiateurs internationaux rejettent clairement les actions unilatérales”, remarque cette lettre, exhortant les deux camps à relancer les négociations immédiatement et insistant sur le fait que « les deux parties devront faire des compromis douloureux pour atteindre un accord ».

 

Seul un retour immédiat aux négociations – pour lesquelles on doit exercer des pressions sur toutes les parties – peut sauver le processus de paix », rappelle la lettre.

 

Le pessimisme américain

 

Cependant, les efforts de l’Administration, cet été, pour relancer les discussions de paix israélo-palestiniennes bloquées, ne mènent nulle part, et une confrontation imminente à l’ONU ne ferait que repousser les perspectives d’une déclaration négociée aux calendes grecques.

 

Des responsables importants du groupe international des faiseurs de paix au Moyen-Orient – les Etats-Unis, l’ONU, l’Union Européenne et la Russie – projettent de se rencontrer lundi à Washington. Le but est de ranimer le processus en augmentant la pression sur les deux camps afin qu’ils retournent négocier.

 

 

L’Administration Obama plutôt pessimiste? (Photo: Pete Souza)

 

 

Les médiateurs “se réuniront et compareront leurs notes sur le point où nous en sommes et feront des préconisations pour aller de l’avant”, a déclaré la porte-parole du Département d’état, Victoria Nuland, vendredi.

 

 

De plus, un responsable américain a décrit en privé comme très sombre, l’atmosphère globale qui entoure le processus de paix israélo-palestinien. Un autre la qualifie de « déprimante ». Ces responsables ont accepté de parler sous couvert de l'anonymat, de ces rencontres confidentielles.

 

Les Etats-Unis et leurs alliés sont tombés dans une impasse, concernant la question de savoir comment relancer les discussions. Jusqu’à la semaine dernière, les Etats-Unis ont résisté aux appels européens pour que cette réunion ait lieu lundi, pensant qu’il n’y avait strictement rien de nouveau à exposer, disent ces responsables.

 

Les Etats-Unis en ont conclu que cela ne valait pas la peine de continuer à se battre pour faire vivre cette rencontre, malgré de très maigres perspectives de succès, ajoutent ces responsables.

 

L’AP a contribué à ce récit.

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 23:06

Par Khaled Abu Taomeh

Adapté par Aschkel - © 2011 www.aschkel.info

Titre original : Where Is Promised Arab Funding for the Palestinians?
Where is Palestinian Accountability?

 


http://www.hudson-ny.org/2255/arab-funding-palestinians

Lire aussi - Les contribuables européens financent par leurs gourvernements et à leur insu des ONG pro-palestiniennes douteuses voire terroristes- Les Pays-Bas réagissent !

 

Scandale contre Fayyad dilapidant les fonds publics faisant croire à une crise financière– Ex : 10 000 $ une paire de lentille de contact à une de ses proches sous couvert d'aide aux pauvres

>CORRUPTION EFFARANTE : la fortune de l'empire ARAFAT

 

 



Voici un deuxième article du journaliste palestinien Khaled Abu Taomeh, qui fait suite à celui passé vendredi au sujet de la corruption de Salam Fayyad et de son gouvernement.

Khaled comme à son habitude pose les bonnes questions. C'est clair net et sans concessions.

 

L'autorité palestinienne a annoncé qu'elle confrontée à une grave crise financière, et ce principalement parce que les promesses d'aide faites par les pays arabes de contribuer financièrement ne sont pas tenues.

De ce fait l'Autorité palestinienne est presque entièrement tributaire de l'aide des contribuables occidentaux, de l'Union Européenne et des Etats-Unis.

Cette crise financière soulève de sérieux doutes sur la crédibilité des palestiniens à gérer une administration, et si ils sont effectivement prêts pour un futur état. Comment les palestiniens peuvent-ils exiger de l'Organisation des Nations-Unies d'avoir un Etat souverain et indépendant  en Septembre si ils sont incapables de payer les salaires de leurs fonctionnaires pour le mois en cours ?

Quel autre pays dans le monde dépend de l'aide étrangère pour pays ses fonctionnaires et employés ?

Beaucoup de palestiniens pensent que l'argent volé par Yasser Arafat et son équipe pourrait aider à résoudre la crise et améliorer leurs conditions de vie. Pourquoi l'Autorité palestinienne ne lance t'elle pas une enquête réelle et sérieuse pour savoir ce que sont devenus les centaines de millions de dollars qui ont disparu ?

L'Autorité  palestinienne doit montrer aux Etats-Unis et à l'Union européenne qu'elle fait un effort pour récupérer ces énormes sommes détournées et punir les responsables de ces détournements.

L'aide future aux palestiniens doit-être conditionnée aux efforts des dirigeants palestiniens pour récupérer les centaines de millions de dollars dérobés.

Si la direction palestinienne ne se conforme pas et continue d'ignorer la question comme il l'a fait ces dernières années, alors les pays donateurs Etats-Unis et union européenne devraient reconsidérer leur politique de financement à l'égard des dirigeants palestiniens.

 

D'autre part, les Etats-Unis et l'Union Européenne sont en droit d'exiger l'arrêt immédiat par l'Autorité palestinienne de l'incitation à la haine contre Israël et l'Occident, incitation qui a radicalisé la société palestinienne. Il n'y a aucune raison pour que les contribuables américains et européens financent une machine de propagande qui appelle à leur propre destruction.

Jusqu'à présent l'Autorité palestinienne n'a apporté aucune preuve de  sérieux quant au suivi des fonds qui se sont volatilisés, pire encore des responsables impliqués dans les détournements massifs continuent comme si de rien n'était de travailler au sein de l'administration palestinienne.

Les dirigeants corrompus de l'Autorité palestinienne continuent à inciter leur peuple à la haine d'Israël, des Etats-Unis et autres pays occidentaux.

Salam Fayyad lui-même suspecté explique qu'en raison de la crise, les salires de ses fonctionnaires pour le  mois en cours ne seront pas payés et ses collaborateurs affirment qu'ils ne savent pas quand la crise prendra fin.

Trois pays arabes honorent régulièrement leurs contributions – Les Emirats Arabes Unis, l'Algérie et le Qatar – le reste des pays arabes ne respectent pas leurs promesses.

"Nous avons reçu moins de 10 % de ce que le monde arabe nous a promis au cours des 15 dernières années" disent les fonctionnaires.

Pourtant l'attitude du monde arabe envers l'Autorité palestinienne en particulier et des palestiniens en général, ne devrait surprendre personne pour qui suit les relations arabo-palestiniennes

La plupart des pays arabes, les monarchies du golfe riches en pétrole en particulier ont cessé de donner de l'argent aux palestiniens après le soutien de l'OLP à Saddam Hussein lorsque ce dernier a envahi le Koweit dans les années 90.

Jusqu'à l'invasion, les arabes y compris le Koweit, donnaient des milliards de dollars à l'OLP par an. Les palestiniens ont depuis payé le prix de l'erreur de l'OLP, lorsque que la faction a soutenu et félicité S.Hussein d'avoir "libéré le Koweit".

A près la signature des Accords d'Oslo en 1993, de nombreux pays arabes ont promis de reprendre l'aide financière aux palestiniens à la demande des américains et des européens.

Lors de presque chaque sommet qui ont lieu par la suite, des centaines de millions de dollars ont été approuvés pour aider les palestiniens, mais ils ont failli a tenir leur promesses laissant les palestiniens dépendre entièrement des donations américaines et européennes.

Si les Egyptiens ont réussi à mettre la main sur des sommes énormes déposées dans des banques occidentales par la famille Moubarak et ses proches collaborateurs, il n'y a aucune raison pour que l'Autorité palestinienne ne fasse pas de  même pour récupérer les milliards dérobés.

Les Etats-Unis et l'Union Européenne devraient exercer des pressions envers les pays arabes pour qu'ils honorent leurs promesses envers leurs "frères palestiniens".

[NDLR – Il est stupéfiant de voir que ce "peuple palestinien" créé de toutes pièces dans les années 60/70 pour servir d'arme contre d'Israël  par les arabes eux-mêmes devient une charge dont ces pays arabes ne veulent plus, d'autant plus depuis le "printemps arabe", seuls à y croire encore les occidentaux…….]

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 23:05


Création d'un Etat terroriste - la Palestine

 

 

Le Mythe – Les palestiniens sont-ils prêts pour un Etat ? (2/….) – Un des mystères…

Adapté par Aschkel - pour © 2011 www.aschkel.info

par Evelyn Gordon commentarymagazine

 

voir aussi - 

Le Mythe – Les palestiniens sont-ils prêts pour un Etat ? (1/….)

 

Evidemment nous ne parlerons pas de la demande unilatérale et qui est en elle-même irrecevable sur le plan légitime face aux accords déjà passés – voir notre dossier sur le droit international. > ICI

Un des mystères quant à ce mythe est pourquoi des institutions de renom comme la banque Mondiale et le FMI (Bientôt présidée par la dhimmie adepte de la finance islamique C. Lagarde) se discréditent en déclarant que l'Autorité palestinienne est prête pour un état ?

Cette affirmation a été démentie une nouvelle fois la semaine dernière lorsque Salam Fayyad a appelé au secours ne pouvant payer ses fonctionnaires pour le mois en cours, alors que l'Autorité palestinienne a reçu des milliards de dollars d'aide. L'argument avancé par Fayyad est que certains donateurs n'honorent pas leurs promesses.

Un état doit pouvoir payer ses factures et vivre sur son travail et ne pas dépendre seulement des dons extérieurs, il est donc franchement difficile de concevoir que les palestiniens sont prêts pour un état.

Les palestiniens eux-mêmes ne considèrent pas que leur état est prêt a fonctionner de façon autonome. Cet état une fois proclamé sera-t-il autonome ou vivra t'-il constamment de l'aumône internationale ?

Sans parler du fait que l'UNWRA agence de l'ONU dédié aux seuls palestiniens (22 000 employés – Budget depuis sa création des milliards de $ - voir le dossier ICI) n'aura plus raison d'être dans le futur état, a moins que l'Autorité palestinienne considèrent ses propres citoyens comme des réfugiés comme elle le fait actuellement pour émouvoir le visiteur.

Le seul à être a peu près crédible aux yeux des occidentaux et d'une partie des palestiniens est Salam Fayyad, selon un sondage les palestiniens pensent qu'il est le seul à pouvoir convaincre les occidentaux de continuer leurs donations en dépit de leur administration qui a fait l'erreur de s'allier avec les terroristes du 'Hamas au lieu de continuer les négociations avec Israël.

Fayyad est rejeté par le 'Hamas. Abbas qui a compris qu'il s'était tendu lui-même un piège en s'alliant avec des terroristes implore le 'Hamas de le reconnaitre comme premier ministre du futur gouvernement, parce que pense t'-il les occidentaux continueront a croire et à donner à Fayyad qu'ils considèrent comme sérieux et crédible, et non corrompu.

 

Comment l'Autorité palestinienne peut-elle être jugée prête pour un état alors que la crédibilité repose sur un seul homme. Fayyad n'est pas éternel, surtout que beaucoup 'Hamas en tête veulent son éviction.

Il y a quelques jours malheureusement pour Fayyad et les occidentaux, Fayyad a fait l'objet d'accusations sans précédents de corruption.voir ICI

 

En somme qu'avons-nous(sans parler de la vaste manipulation qui nous a amené jusque là) –

 

Un soi disant état dont la viabilité dépend de dons non fiables, lorsque les dons arrivent ils sont en parie détournés par des corrompus, un individu jusque là jugé crédible que la moitié de son gouvernement veut évincer, et qui depuis les révélations de la semaine dernière trempe aussi dans les détournements de fond. Un Fayyad dont les propres citoyens eux-mêmes ne le sentent plus capable de leur assurer les besoins de base.

Avec une grande partie des citoyens qui veulent coûte que coûte la destruction de leur voisin Israël.

Est-ce dont cela être prêt pour un état ?

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 12:12



 

Dossier - la corruption de l'Autorité palestinienne

 

 

Scandale : Fayyad  dilapide les fonds publics, en faisant croire à une crise financière–  Ex : 10 000 $ une paire de lentille de contact à une de ses proches sous couvert d'aide aux pauvres

 

 

par Khaled Abu Taomeh

Adapté par Aschkel

pour - © 2011 www.aschkel.info

www.zstreet.org

 

Et oui pour le chouchou des occidentaux, il fallait bien que cela sorte aussi !!!!!


Lire aussi> L'Autorité palestinienne lance un appel aux bailleurs de fonds, encore !!!    


Le président du syndicat des travailleurs de l'AP, Bassam Zakameh, a lancé une attaque cinglante sans précédent contre le Premier Ministre Salam Fayyad, l'accusant de dilapider les fonds publics et de refuser de prendre des mesures contre les ministres corrompus.

 

Il accuse également les dirigeants de l'AP d'interdire aux médias de divulguer des déclarations émises par lui et le syndicat des travailleurs.

 

L'attaque de Zakameh arrive quelques jours seulement après que Fayyad ait annoncé que L'AP  était dans l'incapacité de payer les salaires de la moitié de ses fonctionnaires, en raison du non-paiement  des pays donateurs, et "le non-respect de leurs obligations financières envers les frères "palestiniens".

Ces critiques acerbes contre S.Fayyad font l'objet d'une interview au journal Al Quds Al Arabi à Londres.


"Nous avons découverts que certains ministres et fonctionnaires reçoivent une aide financière aux noms de leurs épouses. La plupart des aides autorisées par Fayyad aux ministres et aux fonctionnaires proviennent du détournement des aides aux pauvres et aux familles de martyrs, et cet argent est versé à leurs épouses", déclare Zakameh.

Une enquête est ouverte, portant sur les allégations de Zakameh. Celui-ci donne un exemple d'une femme d'un haut fonctionnaire ayant reçu 10.000 dollars pour de nouvelles paires de lentilles de contact..

 

 

'Fayyad continue d'octroyer une aide financière a tous ceux qui sont proches de lui, sous prétexte "d'aide sociale" a-t-il encore ajouté.

 


Zakameh réclame la destitution de trois ministres impliqués dans ces scandales de corruption. "Fayyad se refuse a prendre des mesures contre ces trois ministres, car il craint que son gouvernement et lui-même soient accusés de corruption.


Zakameh se plaint encore que seul Fayyad et un ou deux fonctionnaires du Ministère des Finances ont le contrôle exclusif des fonds publics et ne partagent aucune information avec le Conseil législatif palestinien ou le syndicat des travailleurs"

Zakameh a déclaré qu'il ne croyait pas une seule seconde que l'AP était confrontée à des difficultés financières pour payer ses fonctionnaires.

 

"- Il n'y a pas de crise financière", ajoute t'il encore, "qui oblige le gouvernent a ne pas payer les salaires. Il y a des recettes fiscales équivalant à 350 millions de shekalim, des taxes locales pour 150 millions, une subvention de 40 millions de dollars de l'Union Européenne, ... tout cet argent est entre les mains du Gouvernement!"

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 09:41

 

Apres le Sénat, le Congrès sanctionne les Palestiniens !

Adapté par David Goldstein

ynet.co.il/ - haabir-haisraeli

 © 2011 http://lessakele.over-blog.fr 

 

 

 

 

A lire aussi 

>Renflouement américain de l'économie palestinienne : seulement si Abbas laisse tomber son projet à l'ONU

 

 

Le Congrès des Etats-Unis a autorisé la limitation de l'aide aux palestiniens si ils continuent leurs actions unilaterales !

 

La Chambre Des Représentants a voté, a la majorité absolue, pour la décision de limiter l'aide a l'Autorité Palestinienne si elle continue de refuser les discussions directes avec Israël ainsi que de perseverer dans ses actions unilatérales de reconnaissance d'un état palestinien.

 

407 membres du Congres ont soutenus la proposition alors que seulement 6 s'y sont opposés !

 

Une décision similaire avait ete autorisée par le Sénat américain il y a une semaine, et le vote d'aujourd'hui par la Chambre des Representants en fait une loi qui engage le gouvernement des Etats-Unis !

 

 

Repost 0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 19:21

L'Europe divisée

 

La Roumanie s'oppose à une déclaration unilatérale des palestiniens à l'ONU

Brève par Aschkel -  © 2011 www.aschkel.info

http://www.voanews.com/english/news/europe/Romania-Favors-Two-State-Solution-to-Israeli-Palestinian-Conflict-125079549.html

 

Lors de sa visite Hier Mercredi à Bucarest Benyamin Netanyahou a récu l'assurance de son homologue roumain Emile Boc, que la Roumanie s'opposerait à une déclaration unilatérale d'un Etat palestinien au mois de Septembre devant l'Assemblée Générale des Nations-Unies.

La Roumanie soutient les pourparlers qui permettront des accords et  croit dans une solution à deux Etats et non dans une action unilatérale palestinienne.

Benyamin Netanyahou jeudi  rencontrera son homologue Bulgare Boykyo Borisov et le président bulgare Parvanov et reviendra ensuite en Israël.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis