Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:25

Bann Gil

 

Ahmadinejad - Sa nouvelle blague militaire 

par Gilles Raphel

pour  © 2011 www.aschkel.info

 

Blague précédente - Véridique - L’Iran (et son gouvernement d’abrutis) sera t'il sauvé par une soucoupe volante ?. Par Gilles Raphel

Mardi 23 août 2011 le site internet de la télévision d’Etat iranienne annonçait que Mahmoud avait fièrement dévoilé un nouveau type de missile antinavires baptisé Ghader, d’une portée de 200 km.

 

Missile-noor.png

Il est cependant facilement reconnaissable, il s’agit du Noor 2 déjà présenté en 2006, le Noor 2 qui n’est qu’une pâle copie du C802 chinois.


En clair :

L’Iran, durant les années 1990 a acquis auprès de la Chine environ 200 unités de missiles antinavires C802 (nommé YJ82 ou Ying Ji-2 en Chine, YJ-21 pour la version améliorée de portée de 170 km, C802 pour l’exportation et CSS-N-8 ou Saccade selon le code OTAN).

L’Iran baptisa le C802 ; Noor 1, et suivit ensuite l’évolution de la version YJ-21 en Noor 2. Reconnaissons néanmoins que certaines améliorations du Noor 1 vers le Noor 2, bien que copies de chinoiseries, sont bien iraniennes.

Ainsi, le rayon d’action a été étiré d’une centaine de kilomètres suite à l’allégement du missile, il porte moins de carburant solide grâce à la mise en place d’un moteur turbojet local nommé Tolloue 4 puis Tolloue 5.

Le Noor 2 (ou Ghader), tout comme le C802, a la particularité de finir son approche en très basse altitude (de 3 à 5 mètres de la surface), de plus les chinois ont livré en 2006 à l’Iran le système d’attaque « pop-up », c’est-à-dire que le missile, environ 2 km avant sa cible fait un saut à 180 mètres d’altitude puis s’abat brutalement sur le navire, ce qui a pour effet de détruire les ponts qui sont moins blindés que la coque, de plus, il devient de ce fait très difficile à stopper par la défense du bâtiment.

 

missile-noor-2.png

En résumé donc, et bien que ce missile soit très efficace, rien de nouveau sous le ciel perse, comme le prouve les photographies ci-dessous - Ghader en haut, C802 dessous – (voir le fuselage ainsi que les ailerons), le Ghader est le Noor 2 qui est le C802 chinois version YJ-21.

Pour les amateurs :

Portée : de 140 à 200 km

Longueur : 6,5 mètres

Poids : 715 kg

Charge explosive : 165 kg

Vitesse : Mach 0,9

Guidage : Inertiel au départ puis en approche radar DM-3B et infrarouge Seeker

Moteur turbojet

Très basse altitude en phase terminale, avec système « pop-up » avant la frappe.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:24

 

 

 

 

Iran/Hamas - L'iran à bout de souffle serre les cordons de la bourse - Les terroristes de Gaza - premières victimes ?

par Anna Mahjar-Barducci

Adapté par Aschkel -  © 2011 www.aschkel.info

http://www.hudson-ny.org/2384/topple-iran-hamas-cairo

Le gouvernement du 'Hamas a omis de payer le salaire de ses 40.000 fonctionnaires de sécurité en Juillet, promettant d'honorer leur retard en août, mais ce mois-ci également les paiements font défaut. Le mouvement terroriste a nié qu'il était en pleine crise financière, cependant il affirme qu'il fait face à des problèmes de liquidités dus a l'incohérence des collectes fiscales ainsi que des retards/problèmes avec l'arrivée de l'aide étrangère.

Selon les médias arabes le manque de liquidités serait dû à une détérioration des relations avec l'Iran.

 

Selon des sources diplomatiques, l'Iran aurait suspendu son aide au 'Hamas essentiellement en représailles pour son silence concernant le soulèvement en Syrie, fidèle alliée des Mollah.

Reuters rapporte que "L'Iran a réduit voire arrêté le financement destiné au 'Hamas, après que ce dernier ait échoué à montrer en public son soutien à Bachar Al Assad"

 

La direction terroriste n'a pas fait de déclaration en soutien à Assad, ou contre les manifestants, notamment du fait que le régime syrien ait brutalement réprimé un camp de "réfugiés palestiniens" dans la ville portuaire de Lattaquié. Les forces avait ouvert le feu tuant plus de 60 civils et forçant 10.000 autres a fuir.

 

 

Le scientifique syrien Basem Ezbidi, exerçant à l'université de Bir Zeit à Ramallah estime que le 'Hamas est confronté à un très grand dilemme, car il semble difficile pour lui de concilier ses intérêts contradictoires. D'une part le 'Hamas ne souhaite pas la disparation du régime d'Assad, de l'autre il a des difficultés à justifier une alliance avec un régime qui massacre des "palestiniens".

 

Selon le quotidien Al-Hayat, la direction politique du 'Hamas basée à Damas a été sommée de quitter la Syrie pour sa position de neutralité envers le soulèvement populaire. Selon ce même rapport le Qatar a accepter d'accueillir le chef du 'Hamas Meshaal, ce dernier a refusé et est resté à Damas. Selon certains avis, Meshaal déplacerait plutôt son bureau au Caire.

L'Iran aurait trouvé à financer un groupe d'extrémistes salafistes à Gaza, ces franges les plus extrêmes sont nombreuses à Gaza mais manquent de coordination. Les relations du 'Hamas avec ces groupes sont peu claires, parfois il les utilise parfois il les refoule selon ses intérêts, toutefois selon certains analystes, ces groupes ont peu de chances de prendre Gaza en mains qui restera sous l'emprise du 'Hamas.

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 19:54
Iran: Sarkozy évoque une attaque préventive contre des sites nucléaires

http://www.romandie.com


PARIS - Le président français Nicolas Sarkozy a averti mercredi l'Iran de la possibilité d'une attaque préventive contre ses sites nucléaires s'il maintenait ses ambitions dans ce domaine, sans citer les pays qui pourraient être tentés par une telle option.

Ses ambitions militaires, nucléaires et balistiques constituent une menace croissante qui pourrait conduire à une attaque préventive contre les sites iraniens, qui provoquerait une crise majeure dont la France ne veut à aucun prix, a-t-il déclaré au cours de la conférence annuelle des ambassadeurs de France.

Israël est régulièrement cité par la presse et les experts comme le pays le plus susceptible de lancer une telle attaque contre des sites iraniens, si Téhéran était considéré comme proche de produire des armes nucléaires.

Dans son intervention mercredi, Nicolas Sarkozy s'est également prononcé en faveur d'un nouveau renforcement des sanctions contre Téhéran.

L'Iran refuse de négocier sérieusement. L'Iran se livre à de nouvelles provocations. Face à ce défi, la communauté internationale doit apporter une réponse crédible. Elle le peut si elle fait preuve d'unité, de fermeté et que les sanctions sont plus sévères encore. Nous aurions tort d'en sous-estimer les effets qui sont chaque jour plus perceptibles, a-t-il affirmé.

L'Iran a développé un ambitieux programme nucléaire qui, selon les Occidentaux, a des visées militaires. Téhéran réplique qu'il s'agit d'un programme dont l'objectif est exclusivement civil.

Téhéran est sous le coup de six condamnations de l'ONU, dont quatre assorties de sanctions, contre son programme nucléaire. Les pourparlers menés avec les grandes puissances pour tenter de résoudre cette crise nucléaire sont interrompus depuis janvier.


(©AFP / 31 août 2011 19h19) 

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 07:54

 

 

Iran - "La République Islamique déploiera une flotte en mer rouge pour véhiculer un message de paix à ses voisins"

Par Aschkel

 © 2011 www.aschkel.info

 

L"Iran envisage de déployer la flotte 15, une flotte composée d'un navire de guerre et d'un sous-marin dans le Golfe d'Aden et la mer rouge. Selon l'Agence semi-oficiellepresstv reprenant la déclaration de l'amiral iranien Habibollah Sayyari mardi.

Cette annonce intervient à la suite de celle de l'Etat major Israélien décidant de renforcer la sécurité dans le sud du pays et notamment à Eilat après la vague de terreur arabo-palestinienne de ces derniers jours. IDF

Deux corvettes sont à quai à Eilat pour lutter contre le terrorisme et la contrebande.

 

Sayyari a déclaré que le but de ce déploiement iranien sera de patrouiller en haute mer et d'afficher ainsi les grandes capactites de la République Islamique, ajoutant que la flotte luttera aussi contre les pirates.

Cette flotte assurera la sécurité de tous les pays (ndlr ???? on se demande ce qu'en pense les saoudiens).

 

"La presence de l'armée iranienne en haute-mer sera de véhiculer un message de paix et d'amitié à tous les pays" déclare t-il encore (ndlr – Ben voyons !!!)

 



Les capacités sous-marines Iraniennes 


 

Au début 2006, l’Iran s’est attaqué avec succès àpresque tous les sites Internet Iraniens traitant de ses armées, permettant d’envoyer des images et de diffuser en ligne de nouvelles informations sur la défense Iranienne. En l’espace de quelques semaines, le contenu de ces sites a disparu des moteurs de recherche, ne laissant que les versions enregistrées par certains serveurs cache.

 

Aujourd’hui, il ne reste plus que 2 sites traitant de la défense Iranienne, tous les 2 bloquent les moteurs de recherche, et aucun n’utilise de DNS pour aider à masquer leur localisation [1]. Les informations utilisées dans cet article provient de ces 2 sites. Il est par conséquent assez difficile de les confirmer.

Ce n’est pas l’essaim de petites vedettes rapides qui représente la plus grande menace dans le golfe Persique, mais plutôt l’effet traditionnellement disproportionné des mines et des sous-marins dans n’importe quel théâtre de combat naval. Même si aucun navire ne heurte une mine, le coût des assurances de transport dans des régions où des mines ont été mouillées explosera dans le futur, la menace seule suffit. Lors de la guerre des Malouines, les sous-marins déployés par l’Argentine ont eu un énorme impact sur la Royal Navy, déterminant au début de la guerre où et comment elle pouvait opérer en sécurité.

Il n’est pas facile de s’occuper des mines et des sous-marins. Contrer les menaces dans la guerre sous-marine exige un entraînement qui prend du temps, que les Etats-Unis n’ont pas alloué correctement pour une efficacité suffisante. Je ne suis pas le seul à penser cela, les pressions constantes des écologistes concernant l’utilisation des sonars et des exercices combinées au manque d’une attention suffisante par les commandants de la Navy sont la source de l’inquiétude de la plupart des observateurs.

A cet égard, l’Iran possède un certain nombre (évalué quelque part à environ une douzaine) de mini-sous-marins, 3 sous-marins de la classe Kilo, et un certain nombre de mines de différents types qui créeraient d’énormes problèmes à tout pays qui attaquerait l’Iran.

LES SOUS-MARINS IRANIENS DE LA CLASSE KILO
Un sous-marin Iranien de la classe Kilo, le Yunes
Un sous-marin Iranien de la classe Kilo, le Yunes

© Wikimedia

L’Iran possède 3 sous-marins de la classe Kilo. La base navale récemment terminée dans le port de Chahbahar, sur le golfe d’Oman, peut accueillir les 3 sous-marins. Avec un accès à la haute mer dans le golfe d’Oman, les 3 sous-marins Kilo qui seraient difficiles à utiliser efficacement dans le golfe Persique, seraient beaucoup plus efficaces dans la recherche de cibles en eaux profondes du coté est du détroit d’Ormuz.

Même si le sous-marins Kilo ne sont probablement pas en bon état, ils restent une arme efficace, et leur seule présence forcerait l’US Navy à effectuer des changements importants dans sa tactique. D’abord, l’US Navy serait probablement forcée de maintenir ses porte-avions plus loin dans le golfe d’Oman qu’ils ne le seraient normalement. Elle aurait aussi besoin d’un certain nombre de sous-marins pour localiser et neutraliser la menace Kilo.

Le Kilo, même s’il est potentiellement capable de lancer des missiles de croisière anti-navires, serait moins efficace dans ce rôle. En temps que mouilleur de mines, le Kilo pourrait mouiller environ 36 mines par sortie, et s’il est associé avec un cargo chargé de mines, il pourrait effectuer 2 à 3 sorties de mouillage de mines par semaine. Ce scénario n’a pas seulement été envisagé par les plannificateurs de l’US Navy, mais il est attendu.

LES MINI-SUBMERSIBLES IRANIENS
Mini-sous-marin Iranien
Mini-sous-marin Iranien

On sait que l’Iran possède actuellement au moins 3 types différents de mini-submersibles, et au moins 2 étranges prototypes utilisés dans le Golfe. Ces sous-marins sont considérés pour la plupart génants à utiliser, mais ils seraient tout de même probablement efficaces dans des rôles limités comme l’attaque et le mouillage de mines, et ils seraient très difficiles à détecter en plongée.

Maquette du sous-marin Nahang
Maquette du sous-marin Nahang

L’Iran aurait 2 mini-sous-marins de la classe Nahang (baleine). Ces sous-marins, une conception intéressante pour ceux qui ont un sens de l’histoire des mini-sous-marins, sont remarquables parce qu’ils sont le véhicule qui serait, selon beaucoup d’experts, de la torpille hyper-véloce à super-cavitation Shkval. Utilisés par les Gardiens de la Révolution, leur rôle est une supposition, même si certains observateurs pensent qu’ils pourraient être utilisés pour une surveillance étendue et de la reconnaissance.

Sous-marin de la classe Ghadir
Sous-marin de la classe Ghadir

L’Iran aurait 5 mini-sous-marins de la classe Ghadir. Le Ghadir semble basé sur les mini-sous-marins MG110 de conception Italienne utilisés par le Pakistan. Cette classe pourrait probablement opérer près des plateformes pétrolières pendant une période prolongée, soutenue par une équipe de plongeurs, et effectuer des sorties de mouillage de mines qui seraient très difficiles à détecter jusqu’à 20 nautiques de la plate-forme.

De plus, l’Iran a récemment reçu livraison de 4 mini-sous-marins de la Corée du Nord. On ignore de quelle classe il s’agit, mais les plus petits pourraient être utilisés pour des opérations commandos.

Un "bateau volant"
Un "bateau volant"

L’Iran utilise aussi plusieurs prototypes étranges qui pourraient ou non être en service, mais des photographies prouvent leur existence.

MINES SOUS-MARINES
Mine àorin de la 1ère guerre mondiale
Mine àorin de la 1ère guerre mondiale

Photo prise au musée de la Marine, Paris. © Rémi Kaupp, CC-BY-SA-2.5, Wikimedia Commons

L’Iran disposerait du 4è inventaire au monde en mines sous-marines (autour de 5000) après les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Jusqu’à 1.000 d’entre elles sont des mines de fond à influence EM11, des mines à orin EM31 et des mines propulsées par une fusée EM52. Toutes ces mines sont de conception Chinoise mais fabriquées sur place, et les Chinois sont les plus grands fournisseurs de l’Iran en mines depuis 1998.

Perdu dans le bruit de la vente de sous-marins de la classe Kilo, il a été révélé en 2000 que la Russie avait aussi vendu en même temps à l’Iran1.800 mines.

La mine la plus dangereuse de l’inventaire Iranien est probablement l’EM-52. Il s’agit d’une mine de fond propulsée par une fusée, jusqu’à 4 peuvent être mouillées par un seul petit bateau ou par un dhow. Elles pourraient gravement influencer la navigation dans et aux alentours du golfe Persique.

Alors que les sous-marins de la classe Kilo, les mini-sous-marins et les mines constituent les menaces sous-marines d’un point de vue technologique, l’Iran possède aussi un certain nombre d’équipes de nageurs de combat ainsi que des mammifères spécialement entraînés qui pourraient être aussi très dangereux.

NOTES :

 

[1] Ils n’ont pas d’adresse du type site.com. Ils ne sont accessibles que par leur adresse IP.

 

RÉFÉRENCE :

Information Dissemination (Etats-Unis)  Cet article date de 2007 mais nous donne une idée des capacités iraniennes source

Partager cet article
Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 11:54

 

 

Bann Gil

 

Véridique - L’Iran (et son gouvernement d’abrutis) sera t'il sauvé par une soucoupe volante ?.

Par Gilles Raphel

pour  © 2011 www.aschkel.info

 


 Dans le même genre :

Humour perse : Le 30 mai 2004, jour de blague en Iran

 

Le 16 mars dernier, l’Iran annonçait en grande pompe la mise en action d’un drone de surveillance de nouvelle génération, drone dénommé Zohal (Saturne en Farsi).

Ce drone aurait la forme d’une soucoupe volante, serait guidé par GPS, et porterait une caméra de 10 millions de pixels.

Voici la première image présentée par la très officielle agence Fars :

 

iran-1.png

Juré c'est vrai !

 

 

Whaou, Mars attaque … ou plutôt Saturne attaque !

 

 

Une seconde agence, non moins officielle, l’ISNA, présenta, elle, cette photographie :

 

iran2.png

Or, il s’agit-là du micro drone Draganflyer X6 vendu en ligne par la société américaine Draganfly

 

Finalement, l’agence FARS présenta un modèle au sol avec la photographie suivante :

iran3.png

 

 

L’Iran sera-t-il sauvé par une soucoupe volante ?

 

Pour information, un autre micro drone comparable à quatre rotors mis en vente par la société Microdrone.com est utilisé depuis des années dans la recherche universitaire (archéologie, agronomie …) l’industrie et la surveillance.

 

iran4.png

 

Conclusion - On pourrait passer des heures à rire, seulement voilà ces abrutis sont de véritables fous furieux qui n'hésiteront pas a mettre la planète à feu et à sang pour leurs objectifs débiles.

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 20:35

 

 

 

Bien avant qu'il ne soit "jugé", nous révélions en janvier dernier qui se cachait derrière l'identité tronquée de cet homme de mains des Ayatollahs, brusquement pastiché en "agent du Mossad" pour les besoins d'une enquête qui n'avance pas : l'assassinat de Massoud Ali Mohammadi. Savant iranien qui avait une fâcheuse tendance à critiquer le régime, et dont le domicile était observé par des membres du Hezbollah libanais, premiers "présents sur les lieux", lors de sa mise à mort... Bizarre, qui a dit bizarre? 

 

L'homme accusé du meurtre d'un savant iranien condamné à mort.

 

 


 

Un tribunal iranien a condamé Majid Jamali Fashi à mort pour l'assassinat d'un physiciens iranien à Téhéran, l'an ernier. Faschi est (bien entendu!) aussi accusé d'avoir travaillé pour le Mossad.

Associated Press

Published:  08.28.11, 17:07 / Israel News

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4114866,00.html

Dimanche 16 janvier 2011

Iran : "L'espion du Mossad" passé à table n'est autre que Majid, le "Terminator" des Gardiens de la Révolution

DEBKAfile Reportage Exclusif January 17, 2011, 10:43 AM (GMT+02:00)

 

Adapté par : Marc Brzustowski


Pour © 2010 lessakele et  © 2010 aschkel.info

 Majid-Jamali-Fash-1.jpg

 Voir aussi : aschkel.info / lessakele

PS : si les sources en Iran de Debkafile sont toujours excellentes et documentées, on notera qu'elles ont eu 24h de retard (!) sur celles d'Aschkel.info et Lessakele, en la personne de Faramarz Dadras, spécialiste du renseignement en Iran : 

 

repris en langue persane sur

www.radiokoocheh.com/article/83515

http://balatarin.com/permlink/2011/1/18/2330262

http://www.farhangiran.com/content/view/9392/81/

http://parsdailynews.com/77613.htm


Majid-Jamali-Fash.jpg

 

Tags:  Heidar Moslehi    Intelligence   IRGC   Majid Jamali Fashi   Mossad 


 

Majid, surnommé le "terminator" et champion de kick boxing.

 

 

Les sources iraniennes de Debkafile révèlent que le jeune homme iranien qui a “avoué”, à la TV iranienne, mardi dernier 11 janvier, qu’il avait agi pour le compte du Mossad israélien dans le meurtre de l’expert nucléaire Massoud Ali-Mohammadi, n'est autre, dans la vie réelle, qu'un membre de la réserve secrète des escadrons de la mort des Gardiens de la Révolution iranienne, composée de sportifs musclés utilisés pour faire disparaître les opposants au Régime et briser les manifestations de l'opposition. Les sources iraniennes deDebkafile ont découvert qui était le véritable Majid Jamali Fashi – un champion de kick boxing, assimilé à un « Terminator » professionnel, ardent fanatique du Président Mahmoud Ahmadinedjad. En tant que sportif de haut niveau, son visage est devenu familier, pour le peuple en Iran, par le biais des médias et d’Internet. Jusqu’à la fin de 2009, il représentait son pays dans les compétitions internationales de kick-boxing.

 

Le Ministre iranien des renseignements, Heidar Moslehi a, peut-être, pris conscience que de l’exhiber à la télé nationale iranienne comme "espion israélien" donnerait corps à sa vantardise affichée selon laquelle ce seraient les agents iraniens qui auraient infiltré les réseaux du Mossad [et non l'inverse]. Il a répandu ces supputations à travers tout le pays, en espérant qu’elles feraient à elles seules plus de dégât que la rumeur qui court, à propos d’une affaire de virus informatique.

 

Si Majid avait réellement été recruté par le Mossad, cela aurait alors constitué un exploit au crédit de l'agence d’espionnage israélienne, et non pour Téhéran. Cela révélerait, au contraire, face à l’auditoire des téléspectateurs iraniens au grand complet, que les tentacules du Mossad, non seulement, avaient atteint et paralysé le programme nucléaire iranien, mais également les rangs de l’élite clandestine des Gardiens de la Révolution, le CGRI. Aussi, y aurait-il vraiment une raison quelconque de s’en vanter ?

 

La véritable personnalité de Majid Jamali Fash est ainsi dévoilée par nos sources en Iran : il est né à Téhéran en 1978 et, après avoir achevé son service militaire au sein du CGRI, il s’est consacré au kick-boxing, tout en continuant à faire partie des réservistes de la Garde révolutionnaire. Lui-même et des centaines de sportifs et champions accomplis appartiennent à une unité qui est fréquemment rappelée pour réaliser des missions sous couverture, consistant à liquider des ennemis du régime ou briser les crânes, bras et jambes d’opposants à ce régime.

 

Au cours de l’été 2009, ce jeune sportif a été employé durant la répression brutale des manifestations de masse dans les rues, qui contestaient les fraudes massives durant les élections, offrant son second mandat à Ahmadinedjad.

 

La pratique courante de Téhéran, consistant à employer les talents de sportifs nationaux comme « coupeurs de tête » dans le « contrôle des masses » a déjà provoqué les foudres d’indignation et de colère, de la part des Fédérations internationales de Taekwondo, de Judo, de Karaté, de Kung-Fu et de bien d’autres arts martiaux.

 

 Du fait de sa notoriété, le grand public en Iran a très difficilement avalé la couleuvre selon laquelle Jamali-Fashi aurait pu être un agent du Mossad.

 

Beaucoup se sont faits à l’idée que ses aveux filmés étaient truqués et commandités par le renseignement iranien. A l'inverse, les cercles dans l’opposition continuent bien de croire à son rôle dans l’assassinat du Prof. Mohammadi, non pas lors d'une mission réalisée pour le compte du Mossad, mais bien au service de ses seigneurs et maîtres au sein du CGRI, justement parce que le Professeur soutenait la cause de l’opposition.

 

 

Dans la seconde moitié de 2009, ce scientifique nucléaire iranien a assisté à des réunions publiques organisées par les dirigeants de l’opposition et signé des pétitions contre le Régime.

 

 

Son exécution a été décidée parce que le professeur Mohammadi était perçu comme un traître à la classe dominante des universitaires et de l’intelligentsia, de la corporation des sciences dans le domaine nucléaire, dont la loyauté au régime compte lourdement. Ils ne pouvaient pas se permettre de le laisser ainsi passer de l’autre côté et ainsi être identifié comme étant dans le camp de l’opposition.

 

L’unité secrète des Gardiens spécialisée pour ces missions a alors été mandatée pour le liquider. On a donc enrôlé le jeune kick-boxer Majid.

 

Alors, pourquoi le Ministre des renseignements a t-il éprouvé le besoin de lever un coin du voile sur son rôle dans cet épisode?

Comme d’habitude, les motivations des décideurs de la République islamique demeurent confuses et énigmatiques.

 

La rumeur qui circule à Téhéran dit que le Ministère des renseignements devra aller jusqu’au bout de sa mise en scène et lui donner une conclusion logique par l’annonce de l’exécution de Majid en tant qu’“espion israélien”. On lui donnera alors une nouvelle identité et son visage sera remodelé par la chirurgie esthétique, de façon à ce qu’il disparaisse de l’attention publique.

 

Mais la seconde théorie qui circule est bien plus élaborée : Majid semble mûr pour servir d’atout dans la vague de luttes internes pour le pouvoir qui se joue entre le Ministère des Renseignements et le haut-commandement des Gardiens de la Révolution depuis plusieurs mois. Ce dernier aurait décidé d’utiliser le kick-boxeur comme bouc-émissaire dans le cadre de l’assassinat du Prof. Mohammadi, en annonçant qu’il avait commis ce meurtre sur l’ordre d’une unité dissidente des Gardiens de la Révolution, sans en avoir reçu l’instruction formelle de la part des étages supérieurs de la hiérarchie.

 

 

L’avenir de Majid est, par conséquent, des plus incertains.

 

Après avoir avoué que la mort du scientifique avait provoqué des dommages extrêmes au programme nucléaire iranien, Moslehi devait trouver quelqu’un à punir pour cela. Le Guide Suprême de l’Iran, l’Ayatollah Ali Khamenei, sera, sans aucun doute, appelé à arbitrer la controverse qui agite la communauté du renseignement dans le pays – dont dépend le sort de Majid, le champion-Terminator. Sa mise en scène en tant qu’agent du Mossad pourrait bien être son dernier spectacle. 

 


F.DADRAS
Enquête exclusive : Décodage des mystères de l’assassinat du Physicien iranien Massoud Alimohammadi

F.DADRAS

IRAN- L’homme qui a avoué être l’agent du Mossad, était le champion du kickboxing et membre des Gardiens de la révolution Islamique.

 

Par Faramarz DADRAS

Chercheur et expert du renseignement


Ancien officier du service renseignement de la garde impériale de l’armée d’Iran, chercheur et expert du renseignement, fondateur et le directeur du site Internet de www.farhangiran.com en langue persane, auteur et traducteur des nombreux articles et études sur la question Iranienne et consultant auprès les medias.

Intervenant pour les sites  aschkel.info et lessakele

Lire ou relire l'impressionante enquête de F.Dadras.

Enquête exclusive : Décodage des mystères de l’assassinat du Physicien iranien Massoud Alimohammadi

16 janvier 2011

Majid-Jamali-Fash.jpg

Majid-Jamali-Fash-1.jpg

Dans une information publiée le 15 janvier sur le site Internet du Ministère Israélien des affaires étrangères en langue persane et un blog Iranien, on a découvert que, l’homme qui a avoué être l’agent du Mossad, était le champion du kickboxing et membre des Gardiens de la révolution Islamique les " Pasdaran ".

 

Le 10 janvier, Hojatolislam Moslehi, ministre des renseignements et de la sécurité la " Vevak " a déclaré l’arrestation de dix personnes en rapport avec le " Mossad " impliquées dans l’assassinat d’Alimohammadi. 

 

Le 11 janvier 2011, un jour avant la date anniversaire de l’assassinat de Massoud Alimohhamadi, le physicien Iranien, tué dans un attentat à la bombe, dans une interview diffusée sur la chaine officielle du régime Islamique, un jeune homme Iranien a  prétendu et avoué sa collaboration avec le service Israélien du renseignement extérieur le" Mossad " dans l’assassinat de Massoud Alimohammadi .

 

Certains jeunes Iraniens ont reconnu le visage de leur champion d’équipe nationale de Kickboxing, Majid Jamali Fash, il avait participé dernièrement au championnat du monde, de Kickboxing en catégorie F7 au Qatar  du 30 juin au 10 juillet 2010.

http://www.kickboxing.com.au/kb/images/john_scida/2010/100730_world_title/slides/world_title_082.jpg

Selon ces jeunes Iraniens qui ont découvert l’identité de Jamali Fash, Majid Jamali Fash est né en 1979 et son vrai prénom est " Mahdi " le nom de douzième Imam des chiites, Imam caché depuis plus de 12 siècles  dans un cave dans la ville de " Samara " en Irak.

Les chiites croient à son retour sur  terre pour sauver le monde. Ironie du sort, les membres du " Vevak " sont appelés par le régime Iranien " Les soldats inconnus de l'mam Mehdi  "

 

Les sources de ces informations confirment que, Jamali Fash, a effectué son service militaire dans les unités des " Pasdarans ". Il est un partisan ardent du régime ainsi que du président Iranien Mahmoud Ahmadinejad.

 

D’après les informations publiées sur le site Internet de Wikileaks, un sportif des arts martiaux Iranien a confié à l’ambassade des États-Unis en République d'Azerbaïdjan au mois de septembre 2009, et selon cette information, que le régime Islamique utilise des sportifs des arts martiaux afin d’éliminer les opposants au régime à l’intérieur du pays, et instruire des Gardiens de la révolution et des membres du ministère du " Vevak " en matière d' arts martiaux.

 

Dans cette interview télévisée, Majid Jamali Fash, n’était pas un bon comédien et n’a pas réussi à convaincre les téléspectateurs de rôle du " Mossad " dans cette affaire. Il a relu un texte déjà préparé avec des erreurs impardonnables, pour un agent  du " Vevak ".

 

Au moment précis à 3.30 minutes de son intervention, Majid Jamali Fash, a nommé ses deux instructeurs Israéliens," Omer et Johny " mais huit minutes plus tard il se trompe en les nommant et en parlant d'" Omer et Mickey " ! 

 

En principe, pour ce genre d’interventions télévisées, le " Vevak " prépare à l’avance les participants et supervise le film qui doit passer à l’antenne.  Depuis plus d’un an le " Vevak " est sous pression devant les événements qui le dépasse, il est humilié aux yeux des Iraniens.

 

Enfin, le régime Islamique s’est embrasé pour cette affaire et Jamali Fash, a risqué sa vie pour une aventure qui a mal tourné du " Vevak " le régime n’a pas pitié même pour ses membres et se débarrassera de ce champion ….d’imbécillité. 

Pour © 2010 aschkel.info et © 2010 lessakele

Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 18:00

 

 

 

 

Exclusif - Iran, Syrie, Corée du nord et Pakistan, l’axe du mal en action

 

Par Gilles Raphel

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info 



 

 


L’information parait cette semaine dans la presse occidentale, la Corée du Nord a livré à l’Iran les codes source du programme MCNPX 2.6.0.


Le MCNPX (Monte Carlo N-Particle Extended) est un programme informatique mis au point et développé depuis les années 1940 par le laboratoire national de Los Alamos (USA), il est utilisé par plus de 2500 laboratoires dans le monde et un peu plus de 2000 ont un accès illimité à sa base de données. Il est destiné au développement du nucléaire et est principalement utilisé pour la recherche médicale, néanmoins, il est aussi fonctionnel dans le cadre de l’enrichissement de l’uranium. Sa version 2.6.0 a été publiée en avril 2008.


Comment le MCNPX 2.6.0 est parvenu en Iran – ainsi qu’en Syrie d’ailleurs - ?


Le MCNPX 2.6.0 était légalement au Pakistan, or, il est maintenant connu que la Corée du Nord et le Pakistan ont des liens forts concernant le nucléaire militaire. (Déjà, en 1998, au travers du réseau Khan, la Corée du Nord avait payé 1 million de dollars un responsable de l’armée pakistanaise et un-demi-million accompagné d’une poignée de diamants à un autre afin d’obtenir un transfert de technologies – centrifugeuses et mise à feu - ).


Ayant nettement progressé dans la balistique, la Corée du Nord échange maintenant avec le Pakistan sa technologie de vol contre des informations concernant le nucléaire. Elle a acquis ainsi en 2010 auprès des services pakistanais les codes source du programme MCNPX 2.6.0.


Cette même année, l’Iran a renouvelé un contrat de collaboration avec la Corée du Nord portant sur le nucléaire militaire de 100 millions de dollars. La Syrie aussi d’ailleurs, pour une somme qui nous est inconnue.


Le 19 février dernier, 20 ingénieurs et techniciens nucléaires provenant de Pyongyang atterrissaient à Téhéran, avec dans leurs valises le programme MCNPX et pour mission d’accélérer l’enrichissement d’uranium à des fins militaires.


Ce programme est utilisé dans le site bunker de Fordoo et permet un enrichissement à 20% alors que le taux d’enrichissement de l’uranium actuel en Iran (site de Natanz) n’est que de 3,5%.


Grâce à cette nouvelle technologie, l’Iran vient de progresser grandement vers la production en série d’ogives nucléaires.


Pour information, la récente rencontre (24 août 2011) Kim Jong-il – Medvedev sur une base parachutiste au bord du lac Baïkal a permis l’accord du passage en Corée du Nord d’un gazoduc russe vers le Corée du Sud pour une rente annuelle de 500 millions de dollars, alors que Kim Jong-il a refusé tout moratoire sur le nucléaire avant l’entrée en discussion avec le groupe des Six. Cette manne, pour sûr, ne sera pas destinée à lutter contre la famine endémique du pays le plus fermé au monde.

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:37

 

http://www.lorientlejour.com/

La Corée du Nord a intensifié cette année sa coopération avec l’Iran et lui a fourni un programme informatique pouvant aider la République islamique à fabriquer des armes nucléaires, a rapporté hier le journal allemand Süddeutsche Zeitung, qui cite des milieux du renseignement occidentaux. Selon le quotidien, Pyongyang a livré au printemps un logiciel d’origine américaine qui permettrait de simuler des flux de neutrons. De telles opérations, liées à l’identification d’une réaction en chaîne, sont essentielles pour la construction de réacteurs et pour la mise au point d’explosifs nucléaires. À l’aide de ce programme, l’Iran pourrait acquérir un savoir-faire important pour la fabrication d’armes nucléaires, écrit le journal, qui ne cite pas de source individuelle. Si ces informations se confirment, elles risquent d’aggraver les soupçons nourris en Occident quant aux activités nucléaires de l’Iran et à ses liens avec la Corée du Nord, dont le programme atomique militaire inspire de vives inquiétudes. Un rapport confidentiel de l’ONU indiquait il y a quelques mois que la Corée du Nord et l’Iran semblaient échanger régulièrement des éléments de technologie concernant les missiles balistiques, en dépit de sanctions internationales. Selon le Süddeutsche Zeitung, le programme, baptisé Monte Carlo N-Particle Extended (ou MCNPX 2.6.0.), est largement utilisé à des fins civiles, mais fait l’objet de restrictions à l’importation parce qu’il peut aussi servir à mettre au point des armes atomiques

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 12:23

 

 

freds

 

 

Pour  sauver Israël, une guerre totale contre l’Iran devient inévitable
par Frédéric SROUSSI
pour © 2011 www.aschkel.info

Lire aussi  -

Regardez un combat de boxe anglaise; ce sont les poings des combattants qui frappent mais chacun des deux boxeurs sait bien que ce n’est qu’en cognant la tête ou le corps de l’adversaire que ce dernier ira au tapis. 
Le Hamas, Le Djihad Islamique Palestinien sont, tout comme le Hezbollah, les «poings» de l’Iran. Malheureusement, l’État hébreu s’entête à cogner sur les tentacules de Téhéran au lieu de frapper l’Iran au «corps et à la tête» et mettre enfin à terre ce pays qui se transforme de jour en jour en une super-puissance régionale. 
Israël, quant à lui, n’est plus une puissance régionale (l’a-t-il été un jour ?) car l’État juif n’a quasiment plus aucune influence sur ces voisins et sur le déroulement des affaires du Proche et Moyen-Orient. Pis, ce sont les groupes et États terroristes qui l’environnent qui dictent le calendrier des évènements dans cette région de sauvages. Aujourd’hui, la situation de l’État juif est critique.
Son armée a été émasculée par des politiciens et des généraux israéliens devenus les toutous dociles de Washington dont le but est de garder l’État juif sous sa coupe pour le contrôler en émoussant sa volonté de se battre.
Si Israël n’arrive même pas à faire cesser des tirs de roquettes en provenance de Gaza, qu’adviendra t-il alors le jour où, à D.ieu ne plaise, le Hezbollah, le Hamas, le Djihad Islamique et l’Iran lanceront simultanément leurs missiles et roquettes de tous genres sur le petit territoire hébreu ?
Et que se passera-t-il quand l’Iran aura bouclé son processus de nucléarisation militaire ?
L’État juif a déjà un pied dans le gouffre et Israël n’a plus d’autre solution que d’engager une guerre absolue contre le fanatique régime des Mollahs et des Pasdarans. 
Éliminez la menace iranienne et les mouvements terroristes anti-israéliens seront anéantis.
Éliminez la menace iranienne et c’est le risque d’un Holocauste nucléaire dirigée contre l’Etat juif qui disparaîtra ! Le jeu en vaut la chandelle !
Disons-le tout de go ; si I’armée israélienne n’a pas les moyens de se confronter à son pire ennemi, alors Tsahal est aussi utile pour le peuple juif que les Gardes Suisses du Vatican le sont pour les habitants de Rome.
En fait, ce ne sont pas les moyens qui manquent à Israël mais la volonté et le courage de son personnel politique, de son état-major et de ses services secrets (rien que ça!).
Les représailles israéliennes ne sont que des demi-mesures de plus en plus perçues comme de la faiblesse pure et simple.
Comme l’expliquait Carl Von Clausewitz dans ses Principes fondamentaux de stratégie militaire : «Lorsqu’on esquisse un plan d’attaque, il faut se fixer un grand but (...).Si l’on se fixe un petit but, alors que l’ennemi en poursuit un grand, on sera évidemment trop court […]. La première cause de victoire dans l’art militaire (est) : «Poursuivre un grand but décisif avec énergie et ténacité.»
Il est vrai que, en cas d’insuccès, le péril s’en trouve grandi; mais redoubler de prudence aux dépends du but, ce n’est pas de l’art, ce n’est qu’une fausse prudence, qui, comme je l’ai déjà dit…est contraire à la nature de la guerre…»
De toutes façons, selon nous, Israël n’a plus d’autre choix que de s’attaquer à la racine du mal qu’est la République Islamique d’Iran.
Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 12:18

 

Merci Pierre

 

L'Iran a commencé à installer des centrifugeuses dans son usine de Fordoo

Téhéran - Pendant ce temps, les Mollah travaillent à enrichir leur arsenal de mort

 

 

TEHERAN - (Belga) L'Iran a commencé à installer des centrifugeuses dans son usine souterraine d'enrichissement d'uranium de Fordoo (150 km au sud de Téhéran) a indiqué le chef du programme nucléaire iranien Fereydoun Abbassi Davani cité lundi par le site de la télévision d'Etat.
"Le transfert de centrifugeuses de Natanz (ndlr: le seul site d'enrichissement iranien actuel, dans le centre du pays) vers Fordoo est en cours, avec toutes les mesures de sécurité nécessaires", a déclaré M. Abbassi Davani, chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA). "Une série de centrifugeuses est déjà arrivée à Fordoo", a ajouté le responsable iranien en précisant: "nous n'allons pas précipiter (le transfert) car nous devons suivre les procédures techniques nécessaires".
La révélation en 2009 par les Occidentaux de la construction secrète de l'usine de Fordoo en violation des résolutions de l'ONU avait provoqué une grave crise entre l'Iran et la communauté internationale, aboutissant en juillet 2010 à un renforcement des sanctions économiques et politiques occidentales contre Téhéran.
L'Iran avait annoncé en février à l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA), qui contrôle les activité d'enrichissement de Téhéran, que le site de Fordoo recevrait ses premières centrifugeuses durant l'été. M. Abbassi Davani n'a pas précisé le type des centrifugeuses transférées à Fordoo ni si elle serviraient à produire de l'uranium faiblement ou hautement enrichi. (QUJ)
lavenir
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis