Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 11:29

L’Iran teste des missiles pour frapper Israël, les bases américaines. 1er singe dans l’espace en juillet.

 
DEBKAfile  Reportage spécial 28 juin 2011, 9:04 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/21072/

 

Tags: Iranian missiles US Israel Iran nuclear Barack Obama Binyamin Netanyahu

 

Premier silo balistique iranien dévoilé

Mardi 28 juin, deuxième jour des 6èmes manœuvres de guerre du Grand Prophète Mohammed, l’Iran a fait un point consistant à exhiber ses muscles à l’attention des Etats-Unis et d’Israël. Après avoir testé la mise à feu simultanée de 14 missiles d’une portée de 2000 kms contre une seule et même cible, le Commandant Amir Ali Hajizadeh, chef de la division aérospatiale des Gardiens de la Révolution, a souligné que : « les missiles iraniens peuvent prendre pour cibles les bases américaines en Afghanistan et sur n’importe quelle partie du territoire israélien ».

Il s’est vanté du fait que l’Amérique avait facilité la tâche de l’Iran : « leurs bases militaires dans la région sont à une portée de 130, 250 et 700 kilomètres maximum, en Afghanistan, nous pouvons donc les frapper grâce à ces missiles ».


Les sources militaires de Debkafile remarquent que c’est la toute première fois que Téhéran menace les bases américaines en Afghanistan.

Lorsqu’on lui demande si les missiles iraniens constituent une menace pour l’Europe, Hajizadeh réplique que, bien que l’Iran ait la capacité technologique de fabriquer des missiles de plus longue portée, ce rayon de 2000 kms a été précisément choisi en ayant les bases israéliennes et américaines à l’esprit, parce que « nous ne ressentons pas de menace de la part d’aucun autre pays ». Le Commandant iranien visait clairement à calmer les angoisses européennes quant à une attaque, particulièrement la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Italie.

Cette déclaration doit être prise comme contenant une très grosse pincée de sel. Selon nos sources, l’Iran travaille à vitesse maximale, sur au moins trois nouveau missiles balistiques de surface, de plus grande portée encore. Ce sont : le Shahab 4, adapté à des cibles situées à 3 200 à 4 000 kms, le Seijil (2.500 kms), et le Ashura-Ghadr 110 A (3000 kms). Le Shahab-4 et l’Ashura/Ghadr 110 A ont sensiblement la même capacité à frapper l’Europe centrale et de l’Ouest. L’Iran développe, de plus, des missiles balistiques intercontinentaux – le Shahab-5 (5000 kms) et le Shahab-6 (10 000 kms) – qui met l’Amérique du Nord à sa portée.

L’industrie des missiles iranienne fera un nouveau bond qualitatif en avant, en juillet, avec le lancement programmé de la fusée Kavoshgar-5, qui enverra un singe dans l’espace. Le médias iraniens prétendent que le dressage de 5 singes s’achève, l’un d’entre eux devant être choisi pour cette mission. Les sources militaires de Debkafile révèlent que, depuis le lancement de l’OMID, qui ne pesait que 27 kgs, en février 2009, l’industrie aérospatiale a réalisé des progrès essentiels, si elle est capable d’envoyer dans l’espace un singe, qui requiert une charge utile de 330 kgs. Cette capacité signifie que l’Iran a atteint le niveau potentiel suffisant à tirer un missile armé d’une tête nucléaire vers n’importe quel point de la planète.

Après le succès de l’OMID, il y a deux ans et demi, les experts américains et israéliens du renseignement balistique avaient averti l’Administration Obama et le Gouvernement israélien que Téhéran avait accompli une percée technologique et militaire dangereuse sur la voie de l’acquisition d’une bombe nucléaire. Tous deux se sont abstenus de répliquer à cette menace par des mesures appropriées, à l’époque et jusqu’à présent, faisant comme si cela ne les concernait pas. 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 22:58

 

 

 

 

 

L’Iran dévoile son silo de missiles souterrain, paré à une attaque américano-turque contre la Syrie. Dôme de Fer protège Haïfa.  


DEBKAfile Reportage exclusif  27 juin 2011, 9:56 PM (GMT+02:00)


Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/21067/

Tags:  Iranian war game      US aircraft carriers    Syria    Turkey    Israel    Iron Dome 

 

 

L’USS Enterprise et l’USS Bush franchissent le détroit de Bab al Mandeb..

 

Les grandes manœuvres du Prophète Mohammed en Iran ont débuté lundi 27 juin, en prévision d’une opération turque contre le régime d’Assad en Syrie, qu’anticipent ses chefs militaires et des Gardiens de la Révolution. Debkafile dévoile que Téhéran s’attend à ce que l’armée turque bénéficie d’un soutien aérien et naval américain, en cas de représailles iraniennes contre ces deux adversaires. Au premier jour de cet exercice, l’Iran a dévoilé son premier silo souterrain de missiles, immune aux frappes aériennes. Il contient ce qui ressemble à un missile balistique Shahab-3.


Israël a répliqué à l’exercice militaire iranien et à la spirale des tensions régionales en positionnant l’une de ses batteries de son nouvel intercepteur de roquettes « Dôme de Fer », dans la ville d’Haïfa au nord du pays.

 

La semaine dernière, l’Iran a déployé des navires de guerre et sous-marins en Mer Rouge, traçant la voie à deux gigantesques porte-avions américains, l’USS Enterprise et l’USS George H.W. Bush, qui, chacun a franchi le détroit de Bab el-Mandeb, le 21 juin, se dirigeant dans des directions opposées, à travers ce goulot d’étranglement entre la Mer Méditerranée et l’Oc »an Indien.


L’USS Enterprise, le plus grand porte-avions au monde, suivait sa route maritime entre le Golfe Persique et la Méditerranée, à travers la Mer rouge et le Canal de Suez, lorsque l’USS George H.W. Bush, le porte-avions le plus récent de la marine américaine, doté de la plus grande puissance de feu de tous ses navires de guerre, a quitté l Méditerranée et a pris la direction opposée, vers le Golfe Persique, avec à son bord, une équipage de 9 000 hommes et 70 bombardiers de combat.


Le même jour, la surveillance maritime iranienne a détecté l’arrivée du sous-marin d’attaque nucléaire USS Bremerton de classe Los Angeles, au large du Bahrein, face à l’Iran.

 

Les stratèges à Téhéran perçoivent un danger dans ces mouvements entrecroisés par les différentes flottes de guerre américaines. Selon nos sources militaires, l’Enterprise, qui est plus ancien, plus lent et dispose d’une force de frappe moindre que le Bush, a été déplacé vers la Méditerranée, parce qu’il reçoit le soutien des bases aériennes dispersées à travers l’Europe centrale et de l’Ouest, tandis que le Bush a été affecté vers les eaux situées en face des rives iraniennes, parce qu’il s’agit d’un vaisseau constituant une machine de combat capable d’agir seul et d’opérer sans soutien.


Les manœuvres iraniennes ont deux objectifs fondamentaux :

 

1. De porter les missiles balistiques iraniens jusqu’à leur rayon d’action maximum, de façon à envoyer des signaux d’Iran à Washington et Ankara, qui concrétisent les mises en garde des deux semaines passées, affirmant qu’une attaque sur la Syrie par une force turque ou de l’OTAN , soutenue par les Etats-Unis, déclencherait des représailles des missiles iraniens contre des cibles militaires turques et américaines sur le territoire turc et contre d’autres régions du Moyen-Orient.

 

2.  L’Iran a ventilé ses forces de combat partout à travers le pays, avec de plus grandes concentrations sur ses côtes du Golfe persique et de la Mer d’Arabie, prêtes à répliquer à toute attaque américaine qui pourrait faire suite à une agression de missiles iraniens sur des cibles américaines, turques ou de tout autre allié.

 

L’exercice aérien, naval et terrestre est prévu pour durer dix jours – ce qui inhabituellement long pour un exercice militaire- de façon à ce que l’Iran reste en état d’alerte en cas de décision à Washington et/ou Ankara d’attaquer la Syrie.


L’annonce de ces manœuvres, faite par le Commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution, le Général Amir-Ali Hajizadeh, dimanche 26 juin, a clarifié les intentions de Téhéran : il a déclaré que l’exercice répondait à « la présence militaire croissante des Etats-Unis dans la Région » et remarqué que les missiles mis à l’épreuve comprendraient le Sijil et le Fateh 110.

 

Il n’a pas même eu besoin d’énoncer le fait que le Saijil-2 dispose d’un rayon d’action de 2000 kms, capable de frapper n’importe quel point au Moyen-Orient et au-delà – jusqu’à la région de la Mer Noire, par exemple, où sont postées les unités aériennes et navales américaines ; ou que le Fateh-110 amélioré avait été fourni à la Syrie et au Hezbollah, afin d’être utilisé contre Israël.

 

L’Iran devrait s’attendre à être rejoint par ces deux alliés, en cas de flambée militaire.

 
Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 19:16

 

Merci à David : http://haabir-haisraeli.over-blog.com

 

Un des missiles qui a été tiré est le Shahab 3, missile capable d'atteindre Israel et ayant une portee de 2000 kilometres. "La capacite de nos missiles est prevue pour atteindre les bases americaines dans la region et le regime sioniste", a declare le Commandant de l'armee de l'air et des forces spaciales des Gardiens de la Revolution.

 

Un missile balistique iranien lancé le 28 juin 2011 d'un lieu non divulgué (photo de l'agence officielle ISNA) Un missile balistique iranien lancé le 28 juin 2011 d'un lieu non divulgué (photo de l'agence officielle ISNA)

 

Les missiles qui arriveront en Israel ? Au deuxieme jour du grand exercice militaire que realisent les Gardiens de la Revolution en Iran, il a ete tire avec succes 14 missiles sol-sol de moyenne et longue distance. C'est ce qui a ete rapporte par la television iranienne en langue anglaise et perse.

 

D'apres le compte rendu, un des missiles qui a ete tire est le Shahab 3, missile de longue portee capable d'atteindre Israel et ayant une portee de 2000 kilometres. Il a aussi ete tire des missiles de moyenne portee telles que le Shahab 1, Shahab 2, et Zelzal. La portee de ces missiles etant de 200 a 700 kilometres.

 

Selon l'agence de presse iranienne "Fares", les Gardiens de la Revolution ont tire cinq missiles simultanement : 2 Shahab1, 2 Shahab 2 et un missile Shahab 3, alimente par carburant solide, un des plus les plus acheve de la gamme appele "Kadar F".

 

Peu de temps apres, rapporte l'agence de presse, il a ete tire 9 missiles Zelzal - missiles que l'Iran a fourni par le passe au Hezbollah.

 

Le Commandant de l'armee de l'air et des forces spaciales des Gardiens de la Revolution, le General Amir Ali Hajizadeh, a declare que les USA et Israel sont les ennemis de l'Iran, et qu'a part eux "nous ne sentons de menaces d'aucun autre Etat. La portee de nos missiles est prevue pour atteindre les bases americaines dans la region ainsi que le regime sioniste". D'apres lui, les missiles iraniens peuvent atteindre la distance de 2000 kilometres.

"La distance entre nous et les territoires occupes ne depasse pas les 1 200 kilometres", a declare Amir Ali Hajizadeh en marge de l'exercice et a precise aussi que "toutes les bases americaines de la regions sont situees dans une portee maximale de 700 kilometres, elles se trouvent a portee des missiles balistiques de l'Iran".

 

"Israel se trouve deja a portee de nos missiles"

 

Amir Ali Hajizadeh a aussi dit que son pays peut allonger la portee des missiles en sa pocession actuellement, mais n'a pas d'interet a le faire puisque ses objectifs sont deja a portee.

 

L'exercice "Le Grand Prophet 6", a commence hier et est cense dure 10 jours. Dans ce cadre, l'Iran a devoile des dispositifs sous-terrains de lancement de missiles longue portee, et a teste des tirs de missiles courte portee de type Fatah 110.

 

En plus, le porte parole du Ministere des Affaires Etrangeres d'Iran a declare ce matin, au cours d'une conference de presse a Teheran, que les sanctions imposees a son pays et qui empechent les avions iraniens de se ravitailler en carburant a l'etranger sont inhumaines. "Ne pas donner d'essence a des avions civils est un acte inhumain qui viole les normes internationales". D'apres lui "nous avons informe toutes les autorites competentes, et si un pays se conduit en dehors des accords, en refusant de fournir nos avions, nous reagirons contre lui et prendrons les mesures necessaires".

Traduit de l'hebreu par David Goldstein a partir de http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4088153,00.html

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 13:29


Par Aschkel © 2011 www.aschkel.info

 

http://www.irna.ir/ENNewsShow.aspx?NID=30451799&SRCH=1

lire aussi -Exclusif : Les missiles de la défense anti aérienne (SAM) de l’Iran  

 

 

>Exclusif - Tableau de la menace nucléaire, ballistique, chimique et bactériologique de l'Iran - Vidéo

>Les capacités balistiques de l’Iran (suite)


L'Iran teste 14 missiles dont certains ont une portée de 1200 miles soit 2000 kms, ce qui est suffisant pour frapper les pays du Golfe, une partie l'Europe et évidemment Israël.

Les gardiens de la Révolution avaient prévu de lancer hier un exercice militaire de grande ampleur nommé le "Grand prophète Mohammad Jeux de guerre 6" d'après l'agence INRA neuf Zelzal, deux shabab – 1, deux shabab-2, 1 shabab – ont été tirés.

Le Général de brigade Amir Ali Hajizadeh dit que le but de l'exercice était de tester la préparation des forces défensives, et la pratique d'utilisation d'équipements de pointe.

L'arsenal balistique de l'Iran, y compris les missiles de longue portée (missiles Sajjil) devrait être testé pendant l'exercice Parmi.

Hajizadeh tient à rassurer que même si ces missiles ont une portée de 1200 miles soit 2000 kms, ce qui est suffisant pour frapper les pays du Golfe, une partie l'europe et évidemment Israël, n'est pas d'effrayer mais plutôt de s'assurer des capacités défensives de la République islamique.

De ce fait l'Iran a du dévoiler des silos souterrains pour la première fois pour réaliser ces tests, et pour communiquer au monde de sa capacité de protéger ses missiles et de discrètement les stocker dans des endroits discrets a travers tout le pays

Le dévoilement de silos souterrains sont la confirmation d'avertissements israéliens et américains depuis ces dernières années que l'Iran disperse ses missiles un peu partout. Dans un des films est représenté un missile tiré depuis une ouverture souterraine fermée par une porte métallique, s'ouvrant sur la surface en pressant sur un bouton

Le Directeur du Centre de recherche spatiale à l'Institut spatial Tal Inbar explique que la décision iranienne de diffuser cette vidéo était probablement une tentative iranienne de renforcer sa dissuasion envers l'Occident et Israël

D'autres pas sont équipés de ces silos de lancement mais ne sont strictement utilisés que pour des missiles équipés d'ogives nucléaires, et non pour les missiles balistiques. 

 

Cet exercice durera 10 jours.

 

 



 

 

Programme iranien

L’Iran développe le programme de missiles Shahab 4 (portée 2500 km) qui semble être un programme intermédiaire pour le lancement du Shahab 5  (portée 5500 km). Le moteur du Shahab 4 est basé sur le modèle de celui du missile russe SS 4, pour cela 7 sociétés d’armement russes ont aidé à son développement.

Le Shahab 5 est lui basé sur le modèle du missile Taepo Dong 2 nord-coréen, dans ce cadre (et dans le cadre du nucléaire militaire), des échanges d’ingénieurs sont à ce jour permanents entre la Corée du Nord et l’Iran.

Il ne fait aucun doute que le Shahab 5 est destiné à lancer des ogives nucléaires. Pour cela le régime iranien a mis au point, avec l’aide d’ingénieurs nord-coréens, le complexe de Khojir au Sud de Téhéran.

La chaine de fabrication de ce projet est aux mains des Gardiens de la Révolution par le biais du groupe national Aerospace Industries Group qui détient les industries Hemmat. Les industries Hemmat sont elles divisées en de nombreuses branches :

-       Industries Nouri (code 8500) ; fabrique des ogives classiques ;

-       Industries Rastegar (code 4500), fabrique des moteurs de missiles ;

-       Industries Cheraghi (code 3000), fabrique des réservoirs ;

-       Industries Kolhar (code 1500), fabrique des systèmes de lancement :

-       Industries Moyahed (code 7500), fabrique des corps des missiles et assemblage final ;

-      Industries Varamini (code 6000), fabrique des systèmes de guidage et de contrôle

-      Industrie Karimi (code 2500), fabrique des têtes nucléaires.

 

Si l’Iran possède aujourd’hui assez d' uranium enrichi pour alimenter deux bombes, il n’a pas encore la capacité de maîtriser le feu nucléaire, cette capacité sera effective d’ici deux ans. Mais il est capable d’alimenter ses nombreux Shahab en bombes sales.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 14:57

 

 

 

Trafic d’armes vers l’Iran : une entreprise française inculpée par les Etats-Unis 

dna

Une entreprise française, Aerotechnic, son président et son responsable commercial ont été inculpés aux États-Unis de trafic d’armes vers l’Iran, a annoncé hier le ministère de la Justice américain. L’entreprise est accusée de s’être «illégalement procuré aux États-Unis de l’équipement militaire destiné à des hélicoptères d’assaut et des chasseurs, et de l’avoir expédié en Iran», a précisé le ministère. Au total, sept personnes et cinq sociétés basées aux États-Unis, en France, aux Émirats arabes unis et en Iran ont été inculpées par un tribunal de Géorgie (sud-est) pour «violation de la législation sur le contrôle de l’exportation d’armes et des réglementations des transactions avec l’Iran, complot pour escroquer les États-Unis, blanchiment d’argent et fausses déclarations». Les deux Français concernés ne se trouvent pas aux États-Unis.

Selon l’acte d’accusation, le complot concernait l’exportation illégale de pièces détachées et d’équipements militaires destinés à des hélicoptères d’assaut et des chasseurs. «Empêcher que des armes aussi sophistiquées tombent aux mains d’États qui financent le terrorisme est plus important que jamais», a déclaré le ministre adjoint de la Justice chargé de la sécurité nationale.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 23:33

Cynisme iranien abject et sans limites

 

 

Tenons-nous bien, un « Sommet international de la lutte contre le terrorisme » s’est ouvert samedi…à Téhéran, en présence de représentants d’une soixantaine de pays, entre autres du président soudanais Omar El-Bashir, responsable du massacre de centaines de milliers de chrétiens dans le sud du pays et au Darfour ! Ces mêmes pays membres de l’ONU qui voteront au mois de septembre en faveur d’un Etat palestinien !!
Lors de la cérémonie d’introduction, un message a été lu venant de la part du « Guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a accusé les pays occidentaux « d’utiliser l’arme du terrorisme pour dominer le monde » !

Le message s’attaquait aussi à Israël en ces termes : « Nous n’oublierons jamais comment les pays impérialistes ont aidé les mouvements terroristes comme le sionisme à conquérir la Palestine ». Israël a été accusé « de pratiquer le terrorisme d’Etat en Palestine et dans le reste du monde ».
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prononcé un discours très applaudi dans lequel il a émis des doutes sur la véracité des attentats du 11 septembre et a établi une comparaison avec la Shoah : « Le jour où l’on pourra ouvrir les boîtes noires de la Shoah et du 11 septembre, des vérités intéressantes se révéleront ».
Il y a deux semaines, l’Iran avait organisé un sommet international pour « la démilitarisation nucléaire » !! L’organisation de ces rencontres a notamment pour but de promouvoir l’Iran comme puissance régionale et qui « fixe l’ordre du jour des grands débats actuels. »  Par Shraga BLUM

Partager cet article
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 16:36

 



DEBKAfile Reportage exclusif  23 juin 2011, 12:00 PM (GMT+02:00)

 

Adapté par Marc Brzustowski

Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

 

http://www.debka.com/article/21053/


Tags:  Iran nuclear      Russia    Bushehr    Stuxnet 

 

Trois des scientifiques russes qui ont bâti Bushehr

 

Les trois scientifiques russes qui ont dessiné les plans, conçu, bâti et mis en marche le premier réacteur nucléaire d’Iran, à Bushehr, cette année, sont mort, mardi 20 juin dans la nuit, lorsqu’un vol de Rusaero, se rendant de Moscou à Petrozavodsk, dans le nord-ouest de la Russie, s’est écrasé.

 

Les sources de Debkafile révèlent qu’ils se trouvaient parmi les 44 passagers qui ont été tués.


Leur perte est un revers grave pour l’industrie des réacteurs atomiques russe, autant que pour son programme nucléaire dans sa totalité, puisque les trois, Sergeï Ryzhov, Gennady Banuyk et Nikolaï Trunov, spécialisés, étaient de grands spécialistes des installations fonctionnelles et, simultanément des divers systèmes de synchronisation.

 

La société russe OKB Gidropress, à Moscou, qui les employait comme chefs de la planification des chantiers nucléaires, est fière d’avoir vendu des réacteurs à 5 pays, dont l’Iran.


Les autorités ont ordonné une enquête pour comprendre pourquoi ces trois scientifiques nucléaires majeurs se trouvaient ensemble à bord du même avion de ligne, en violation des règles de sécurité russes qui interdisent à plus d’un politicien, personnalité militaire ou opérateur d’une industrie sensible de haut rang de monter dans le même vol.

 

L’enquête doit aussi porter sur les causes du crash du TU-134 – bien qu’il ait un taux d’accidents notoirement élevé et qu’il n’aurait pas dû être utilisé par les trois scientifiques. Les huit passagers qui ont survécu, et se trouvent en situation critique, devraient être interrogés pour comprendre ce qui a bien pu se passer à bord de l’avion avant qu’il n s’écrase.

 

La première hypothèse est que ce désastre s’est produit, suite à une erreur humaine. Les trois pilotes ont manqué le couloir aérien permettant d’atterrir à Petrzavodsk, l’aéroport de Nikolaï Trunov, à cuse d’un épais brouillard. L’avion  pris feu près d’une autoroute.


C’est le pire désastre aérien russe depuis le 10 avril 2010, lorsqu’un avion transportant le président polonais, sa femme et beaucoup d’autres dignitaires polonais se sont écrasés dans des circonstances similaires, près de la ville de Smolensk, tuant 97 personnes.

 

Nos sources rapportent que l’Iran a choisi d’acheter son premier réacteur à OKB Gidropress parce que cette firme russe s’affiche elle-même comme regroupant des concepteurs, constructeurs, planificateurs et opérateurs de sites nucléaires, spécialisés dans leur adaptation à des systèmes nucléaires préexistants. Pour Téhéran, cette capacité était absolument cruciale, puisque Bushehr est composé de systèmes mis au point dans différents pays, particulièrement en Allemagne, et l’Iran avait grand besoin d’experts pour les synchroniser en un site fonctionnant en douceur.

 

Les sources du renseignement de Debkafile citent des responsables du renseignement iranien et occidental offrant l’opinion que le réacteur de Bushehr combine des composants qui l’ont vulnérable à l’invasion de ses systèmes de contrôle par le ver Stuxnet, il y a deux ans. Les trois scientifiques russes ont passé février et mars 2011 à Bushehr, à la suite de la demande insistante de la Commission russe à l’énergie atomique que les barres de combustible soient retirés jusqu’à ce qu’on soit sûrs que le site n’explose pas. Les barres ont, depuis, été rechargées et le réacteur a été remis en marche le mois dernier.

 

Mercredi 22 juin, le site internet de la société OKB Gidropress affichait un liseré noir de deuil, pleurant la mort de Sergueï Ryzhov, 52 ans, Directeur Général de la conception à OKB Gidropress, Gennady Banuyk, 65 ans, Directeur-adjoint et concepteur en chef, et de Nikolaï Trunov, 52 ans, concepteur en chef et directeur de Division. 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 10:08

 

Un DSK égyptien chez les Perses? 

Un homme d’affaire égyptien  accusé  d’agression sexuelle sur une fille Iranienne dans un hôtel à Téhéran.

 Par Faramarz DADRAS

 

Intervenant pour le site  © 2011  aschkel.info

revu et adapté par Marc Brzustowski 

Sur le site du Ministère israélien des affaires étrangères en langue persane

http://www.hamdami.com/MFAFA
F.DADRAS

 


 

Chercheur et expert du renseignement

 

Ancien officier du service renseignement de la garde impériale de l’armée d’Iran, chercheur et expert du renseignement, fondateur et le directeur du site Internet de www.farhangiran.com en langue persane, auteur et traducteur des nombreux articles et études sur la question Iranienne et consultant auprès des medias.


Selon une information publiée sur le site Internet Iranien Entekhab, Mohieddin Al- Ghandour, président du comité du commerce égypto- Iranien et candidat à la prochaine élection présidentielle de l’Égypte, qui était récemment  en visite à la tête d'une équipe d’hommes d’affaires égyptiens en Iran, a révélé dans un journal en ligne, Alwafd, qu’Al-Aghili, l’homme d’affaire d’égyptien, a été accusé d’agression sexuelle sur une fille Iranienne pendant son séjour en Iran à l’hôtel Spinale  au cœur de Téhéran. La police Iranienne a procédé à  l’arrestation de quelques personnes de ce groupe d’hommes  d’affaires. A la suite de l’intervention de Mohieddin Al- Ghandour, président du comité du commerce égypto- Iranien et du consul d’Égypte en Iran, Al-Aghili a été autorisé à quitter le territoire Iranien sous 48 heures,  avant que la justice Iranienne n’ait le temps de constituer un procès contre lui.


Al-Aghili est un homme d’affaire Égyptien, exportateur des produits chimiques et pétrochimiques, et actionnaire de la société Polyacryl d’Iran. Le nom d’Aghili a été récemment évoqué comme l'une des personnes la plus endettée envers les banques Iraniennes. L’an dernier,  il a obtenu une lettre d’Esfandyar Rahim Machaei, le chef du cabinet du président Iranien Mahmoud AhmadiNejad pour le ministre de l’économie et des finances, afin de faciliter le paiement de ses dettes. En échange, quelques mois auparavant, Al-Aghili avait embauché Hussein Hatefi Farmad, un des proches d’Esfandyar Rahim Machaei, dans le conseil administration de la filiale de son groupe en Iran.


lettre-du-ministre-de-l-econome-iranien.jpg


Quant à Mohieddin Al- Ghandour, président de la chambre de commerce égypto- Iranien, dans une interview avec une agence presse Iranienne Azadnegar, a évoqué son attachement à l’idée révolutionnaire de l’imam Khomeyni ! Al- Ghandour, a déclaré, ainsi, qu’en cas de victoire à l’élection présidentielle en Égypte, il proposera un traité de coopération entre les trois pays dont L’Égypte, la Turquie et l’Iran, et l’Égypte abandonnera et se retira des accords de Camp David (1979, avec Israël). Mohieddin Al- Ghandour  ajoute : Amar Moussa et Al-Baradei sont des marionnettes des  Etats-Unis.       

Partager cet article
Repost0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 18:21

Londres souligne le rôle du régime iranien dans la répression en Syrie

http://www.ncr-iran.org

et l'approvisionnement en armes des Talibans

CNRI – Le gouvernement britannique a souligné sa position concernant le rôle du régime iranien dans la répression en Syrie, a indiqué l’Agence France Presse jeudi.

Selon l’AFP, après que le chargé d’affaires britannique à Téhéran ait été convoqué au ministère des Affaires étrangères, la Grande-Bretagne a déclaré qu’elle « assumait sa déclaration » concernant l’aide du régime iranien à la Syrie dans la répression brutale des protestations.

Le Foreign Office a déclaré que le chargé d’affaires britannique s’était vu demander des explications sur les récentes déclarations du Royaume-Uni à propos du rôle de l’Iran dans le soutien apporté au régime syrien pour étouffer les protestations.

Nous demeurons extrêmement inquiets de la répression exercée par le gouvernement iranien contre sa propre population, a déclaré le porte-parole du Foreign Office,  et de son soutien à des éléments violents au sein de la région. Nous avons vu des informations crédibles suggérant que l’Iran aide la Syrie dans la répression des protestations sur place, notamment au travers de la mise à disposition de compétences et d’équipement. Le porte-parole a également déclaré que la question avait déjà été débattue avec le chargé d’affaires du régime iranien à Londres.

Le responsable du Foreign Office a ajouté qu’il notait également que l’Iran n’avait fourni aucune réponse aux preuves évidentes de livraison d’armes aux Talibans ; une affaire que nous avons transmis aux Nations Unies pour enquête ».

Partager cet article
Repost0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 08:28

PROGRAMME NUCLEAIRE IRANIEN: LA SURPRISE DU CHEF.

 

Par Dominique Bourra

 

 

Le dernier rapport de l’AIEA daté du 24 mai 2011 mérite le détour. On y obtient la confirmation que l’Iran a déclaré 16 sites nucléaires et que les activités d’enrichissement de l’uranium se poursuivent.

Le 14 mai à Natanz, 8000 centrifugeuses (de type IR1) étaient comptabilisées sur 53 cascades. Entre le 18 octobre 2010 et le 13 mai 2011, environ une tonne d’UF6 a été produite soit plus de 4 tonnesdepuis février 2007 (ndlr : ce qui permet de construire 2 bombes si le processus d’enrichissement se poursuit).

Le PFEP, centre pilote de recherche et développement a produit plus de 50 kg d’U235 enrichi à 20% au cours des derniers mois (selon les experts, cela rapproche clairement l’Iran du seuil nucléaire, l’enrichissement à 90% étant ensuite relativement facile à obtenir).

Enfin en ce qui concerne le nouveau site de Fordow (le FFEP) près de Qom, l’AIEA rappelle qu’il est supposé accueillir 3000 centrifugeuses et vraisemblablement un autre centre de recherche et développement. L’enrichissement devrait débuter au cours de l’été, sans plus de précisions.

Au chapitre « autres activités », l’agence relate qu’elle attend toujours de la part de l’Iran des réponses concernant la construction de…10 nouveaux sites d’enrichissements.

 Pas d’information non plus concernant la nouvelle technologie d‘enrichissement par laser ni pour ce qui est des centrifugeuses de troisième génération. L’Agence reconnaît qu’elle est en plein brouillard sur ces questions cruciales. Elle déplore également que les projets liés à l’eau lourde, dont un réacteur de recherche, n’aient pas été suspendus.

La partie la plus importante du document vient au chapitre intitulé « possible dimensions militaires ». Le rapport évoque des activités secrètes en vue de fabriquer une charge destinée à un missile de croisière.

Le faisceau d’indices comprend 7 points préoccupants, énumérés comme suit: un générateur de neutrons ;  la conversion d’uranium et la production d’uranium métallique ; test et fabrication d’explosifs à haute puissance ; étude de détonateurs de type Exploding bridewire (EBW) ; initiation multipoint  et étude des détonations hémisphériques ;  équipements haut voltage pour mise à feu et préparation d’essais sous-terrains ; travaux de design sur le missile Shahab 3 pour remplacer la charge conventionnelle par une charge nucléaire sphérique.

A part cela tout va très bien.

D.B.
Copyrights Nanojv: http://nanojv.com

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis