Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 07:23

 

 l'Argentine réaffirme son engagement à poursuivre l'enquête sur les attentats

 

 

Publié le :  31.03.11, 07:12 / Israel News

      Gad

      Pour © 2011 lessakele   

 

 

Un responsable israélien a déclaré mercredi que le Ministre des Affaires étrangères argentin avait donné l'assurance que son gouvernement s'était engagé à enquêter sur les deux attentats à la bombe contre l'ambassade israélienne en 1992 et le Centre caritatif juif de l'AMIA en 1994, dans ce pays d'Amérique du Sud.

 

 

 

 

 

Mercredi, le Ministre des Affaires étrangères Hector Timmerman a déclaré : "son profond engagement envers cette enquête", a réitéré Nathan Sharansky, directeur de l'Agence Juive, qui s'occupe des relations d'Israël avec les diasporas juives à l'étranger. (AP)

 


Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 11:48

[Vidéo] Le régime iranien produit un clip annonçant l’arrivée proche du Mahdi, le messie musulman + [Mise à jour]

Le président iranien attend  l’Apocalypse avec impatience, parce que selon la foi chiite, elle préfigurera l’arrivée du Mahdi, qui instaurera une société islamique idéale. Ahmadinejad pense que son rôle est de faciliter et de hâter le retour du Messie chiite en précipitant le monde dans l’apocalypse. Savez-vous par exemple que lorsqu’il était Maire de Téhéran, sa première décision fut de construire une autoroute reliant la mosquée Jamkaran, où doit réapparaître le Mahdi, à Téhéran, afin d’assurer la fluidité des déplacements du Mahdi ? C’est dire à quel point Ahmadinejad est obsédé par cette croyance, et dangereux.  

La chaine de télévision évangélique CBN News a diffusé une vidéo diffusée tout récemment par l’État islamique  qui s’intitule “La venue est proche”, dans laquelle il est expliqué que les présents évènements au Moyen Orient préfigurent l’arrivée du mythique 12ème Imam ou Mahdi. Selon leurs Ecritures, il guidera les Armées de l’Islam vers une victoire sur les Non-Musulmans dans les derniers jours. Selon la vidéo, l’Iran se renforcera dans les derniers jours d’une façon telle qu’il pourra vaincre l’Amérique et Israël pour permettre la venue du Mahdi ; l’invasion de l’Iraq par les Etats Unis était prévue dans les Ecritures Islamiques, et lorsque le Mahdi arrivera pour régner sur le monde, il le fera depuis l’Iraq.

Le Guide Suprême de la Révolution islamique d’Iran, Ayatollah Khameini, et Hassan Nasrallah, le secrétaire général de l’organisation chiite Hezbollah, seraient appelés à jouer un rôle, de même que l’actuel Président Mahmoud Ahmadenijad, qui devrait conquérir Jérusalem avant l’arrivée du Mahdi, toujours selon la vidéo.

Vidéo en anglais

Mise à jour le 29/03/11 à 18:08 Par Tnr

Voici l’étrange document iranien dans son intégralité

Source : Express. BECBN

Signalé par Blashyrkh.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 21:19

 

 

BAHREïN, ARABIE, IRAN : RISQUE D'UN EMBRASEMENT ?

Par Alain Rodier .cf2r.

 

 

Alors que le monde a les yeux tournés vers le Japon - suite au tremblement de terre du 11 mars qui a eu les conséquences terrifiantes que l'on sait - environ un millier de militaires saoudiens et cinq cents policiers des Emirats arabes unis sont entrées au Bahreïn, le 13 mars, pour épauler le roi Hamad bin Isa al-Khalifa face à l'insurrection qui prend de plus en plus d'ampleur[1]. Cette intervention entre dans le cadre des accords militaires du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui regroupe le Bahreïn, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes Unis, Koweït, le Qatar et Oman, depuis la création de cette organisation le 25 mai 1985. Les Etats-Unis et l'ONU ont fait état de leur préoccupation suite à cette initiative sécuritaire car ils craignent une extension du conflit dans cette région particulièrement sensible sur les plans économique et stratégique.

Le Bahreïn, lieu d'affrontements entre l'Arabie saoudite et l'Iran

A la différence des insurrections qui se sont déroulées et se déroulent encore sur le continent africain (Tunisie, Egypte, Libye), la situation dans le Golfe persique est bien plus alarmante sur le plan international. En effet, deux grands pays s'y opposent depuis des années pour conserver ou asseoir leur influence.

D'un côté l'Arabie saoudite, où la famille Saoud est mise en difficulté, en particulier par la minorité chiite (10%) qui réclame plus de reconnaissance. Cette population est surtout présente dans la province sud-est d'Ash-Sharqiyah et en particulier dans la ville de Qatif, proches du Bahreïn. Le royaume est déjà menacé à ses frontières avec le Yémen et, dans une bien moindre mesure, avec Oman. Le cas du Bahreïn est crucial car la crédibilité de la famille régnante Al-Khalifa, qui est sunnite, est fortement ébranlée par la majorité de la population qui est chiite (70%).

Alors que le parti d'obédience chiite le plus important, le Al Wefaq, acceptait de négocier avec le pouvoir en place, ne remettant pas en cause la constitution du pays, la « Coalition pour la création d'une république » - qui regroupe depuis le début du mois de mars trois formations chiites plus modestes mais plus extrémistes[2] - se montrait intransigeante. Ses militants occupaient la Place de la perle au centre de Manama et menaçaient directement les quartiers d'affaires. L'intervention du CCG emmené par l'Arabie saoudite démontre d'ailleurs que le régime se sent très vulnérable puisqu'il ne parvient plus à maîtriser la situation avec ses propres forces de sécurité.

De l'autre côté, l'Iran trouve là l'occasion d'étendre son influence en soutenant les rebelles chiites. Cela était une constante depuis des années au nord du Yémen, dans la région de Saada, et jusqu'à maintenant d'une manière plus discrète au Bahreïn.

L'intervention des forces du CCG est le prétexte rêvé pour Téhéran afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour « défendre ses frères agressés ».

La problématique se complique lorsque l'on sait que l'état-major de la Ve flotte américaine qui couvre l'océan Indien se trouve au Bahreïn.

Pour l'Occident, la situation dans la région du Golfe persique est encore plus sensible que celle qui prévaut en Afrique du Nord[3]. En effet, la majorité de ses approvisionnements en hydrocarbures provient de cette zone. Une déstabilisation durable de la région aurait des conséquences catastrophiques pour l'économie mondiale.

 

 

*

 

 

Si un conflit ouvert semble peu probable tant le rapport des forces est défavorable à l'Iran, il est toutefois prévisible que Téhéran va se lancer dans une surenchère de déclarations enflammées sur la scène internationale et intensifier ses opérations secrètes menées par la force Al-Qods des pasdarans et ses services spéciaux, le Vevak. Des démonstrations de force ne sont pas non plus à exclure, en particulier des manœuvres aéronavales dans le Golfe persique et en mer d'Oman. A cette occasion, des incidents dus à des dérapages plus ou moins voulus sont également à craindre.

Enfin, employant une tactique de « contournement » qui lui est chère, Téhéran peut intensifier ses opérations secrètes en Afghanistan, en Irak, au Liban et à Gaza. Les mouvements rebelles et le Hezbollah libanais pourraient voir leurs approvisionnements en armes[4] et instructeurs considérablement augmenter.

Toutefois, les Iraniens savent pertinemment qu'ils ne doivent pas fournir à leur tour le prétexte à une intervention militaire américaine. En gros, sauf accident, ils savent jusqu'où ils peuvent aller.

Il reste l'inconnue de la politique israélienne dont le gouvernement ne rêve que d'une chose : anéantir l'effort nucléaire militaire iranien qui est considéré comme une menace existentielle pour l'Etat hébreu.



  • [1] Il est possible que la date de cette intervention n'ait pas été tout à fait choisie au hasard. En effet, l'attention du monde est effectivement focalisée sur le Japon. L'opération militaire en question a donc moins de retentissement dans les medias internationaux que cela n'aurait été le cas en période « calme ». A noter que le roi Abdallah, âgé de 86 ans, est rentré fin février d'une longue absence pour des raisons médicales.
  • [2] Le parti islamique Al-Wafa, le mouvement pour la vérité (Haq) et le mouvement du Bahreïn libre.
  • [3] A l'exception de la Libye où la production de 1,6 millions de barils/jour de pétrole est quasi arrêtée
  • [4] Les saisies de chargements d'armes en provenance d'Iran ont considérablement augmenté ces derniers temps. Soit les autorités douanières sont plus vigilantes, soit les expéditions sont plus nombreuses.
Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 15:21
Koweït : trois personnes accusées d’espionnage pour le compte de l’Iran condamnées à la peine capitale
mardi 29 mars 2011 - 12h26
Logo MédiArabe.Info

La télévision « Al Arabiya » souligne à l’instant que la justice koweïtienne vient de condamner trois personnes à la peine capitale. Elles sont accusées d’espionnage pour le compte de l’Iran.

© Nos informations, analyses et articles sont à la disposition des lecteurs. Pour toute utilisation, merci de toujours mentionner la source « MediArabe.info »

Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 22:03
Antisémite, soumis à Ahmadinedjad et anti-Français marchent par tierce
Dieudonné en Libye pour rencontrer Kadhafi

http://www.tdg.ch

POLÉMIQUE | Opposé à l'intervention de la coalition occidentale, l'humoriste Dieudonné est en Libye pour rencontrer le colonel Kadhafi. On ne sait toutefois pas comment il entend apporter son aide au "Guide". 

DR
© DR | Sur le blog de l'humoriste, on le voit lundi poser en Libye en dessous d'un portrait du "Guide" libyen.

Rédaction online | 28.03.2011 | 16:26

L'humoriste franco-camérounais Dieudonné est arrivé en Libye, rapportent lundi plusieurs médias français. L'information provient du site antisioniste à tendance antisémite "Médialibre".

Son avion a décollé dimanche matin. Il a voyagé en compagnie notamment de la militante pro-palestinienne Ginette Skandrani, repésentante du courant «rouge-brun» révisionniste, négationniste et pro-Chavez, selon le site d'informations en ligne "Rue 89".

"Agression occidentale"

Dieudonné avait annoncé auparavant ses intentions de rencontrer le colonel Kadhafi "afin de protester contre l'agression occidentale", précise "Rue 89". Sur le blog de l'humoriste, on le voit lundi poser en Libye en dessous d'un portrait du "Guide" libyen.

Selon les médias français, l'intervention du philosophe Bernard-Henri Lévy (BHL), qui soutient l'intervention occidentale en Libye, aurait décidé Dieudonné à se rendre à Tripoli. BHL représente l'une des obsessions de l'humoriste français.

Dans cette interview donnée au site antisioniste à tendance antisémite "Médialibre", Dieudonné se revendique "africain".

Interview Dieudonné / Libye / Kadhafi par labanlieuesex

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 21:05

 

bann-oeil-de-l-epervier.jpg   Dossier Menace iranienne

 

Tags - iranTerrorisme_Nazislamisme_Djihad_mondial_terrorisme_palestinienhamas, hezbolah

logo Meir AMIT

terrorism-info

 

 

L’an dernier, deux nouvelles tentatives iraniennes d'expédier des armes ont été dévoilées. Leurs destinations étaient le Hezbollah (Août 2010) et la Gambie, (Juillet 2010). Les expéditions, camouflées comme des cargaisons "innocentes", ont été envoyées par voie maritime en utilisant des compagnies maritimes civiles, en violation flagrante des sanctions internationales imposées à l'Iran.

Le fait d'expédier des armes aux organisations terroristes,aux groupes d'opposition et à des éléments subversifs, aussi bien qu'à la Syrie, est un facteur important dans la stratégie de l'Iran pour accroître son hégémonie régionale, sa domination et son influence islamique autour du globe.

Selon nous, l'Iran et ses alliés du camp extrémiste ont l'intention de continuer les expéditions en employant la falsification et la dissimulation.


Quelques articles associés

L’Iran et le surarmement du Hezbollah contre Israël - Jacques Neriah

13 conteneurs de missiles iraniens de l'Iran très probablement destiné à Gaza ont été intercepté au Nigeria

Trafic d'armes iranien : une traque sans fin

Le navire pour le 'Hezbollah contenait plusieurs centaines de tonnes d'armes lourdes

Les armes du Francop - Images de l'armée israelienne

Exlusif photos des armes iraniennes saisies par l'armée israélienne sur le Victoria

Victoria -Liste des armes - l'Iran et la Syrie directement mis en cause. Preuve du bien-fondé du blocus maritime israélien le long de la bande de Gaza (mise à jour)

Reportage : La Turquie découvre des armes dans un avion iranien

 


1. L’an dernier, l'Iran a tenté à deux reprises d'expédier des armes par voie maritime à une organisation terroriste (Hezbollah au Liban en Août 2010) et à un pays d'Afrique Occidentale (Gambie en Juillet 2010).

2. Ces deux tentatives témoignent de la stratégie de l'Iran consistant à expédier des armes par voie maritime, aérienne et terrestre à des organisations terroristes, des groupes d'opposition et des éléments subversifs, aussi bien qu'aux pays qui tombent sous la sphère d'influence de Téhéran. Les expéditions sont organisées par la direction iranienne, et mises en oeuvre par le mécanisme secret de la Force Quds des Gardes de la Révolution. La Force Quds est utilisée en tant qu’élément principal pour l'exportation pratique de la révolution iranienne au-delà des frontières de l'Iran.

3. Le fait d'expédier des armes aux organisations terroristes, aux groupes d'opposition et à des éléments subversifs, aussi bien qu'à des pays étrangers, est un facteur important dans la stratégie iranienne, qui lutte pour son hégémonie régionale et sa domination islamique dans divers foyers du Moyen-Orient (Liban, bande de Gaza, Irak, pays arabes modérés) et au-delà (Afrique de l'Est et Occidentale, Amérique Latine, Asie Centrale, etc.). Ses objectifs sont de renforcer le régime islamique de Téhéran, d'assurer son existence et sa survie, de dissuader et de défier ceux que l'Iran perçoit comme ses ennemis, particulièrement les États-Unis et Israël, et de modifier l'équilibre stratégique mondial.

4. Dans sa sphère régionale d’influence, l'Iran fournit des quantités massivesd'armes au Hezbollah au Liban (principalement par la Syrie) ainsi qu’au Hamas et au Jihad Islamique Palestinien dans la bande de Gaza (principalement par le Soudan). Cela permet aux organisations terroristes de s'équiper de matériels militaires qui menacent les centres de population du Nord et du Sud de l'État Israël aussi bien qu'aux forces prooccidentales au Liban. La plupart des armes sont destinées aux forces chi'ites et mêmes sunnites, qui provoquent des confrontations et mènent des activités subversives au Liban, en Irak, au Yémen, au Bahreïn et en Afghanistan.

5. Pour l'Iran, le continent africain est un centre important d'opérations, combinant subversion et diplomatie. L'Iran cherche à établir son pouvoir dans des pays comme le Soudan (considéré comme un canal de soutien aux organisations terroristes de la bande de Gaza) et l'Erythrée (qui se trouve le long de la Mer Rouge), augmentant en même temps sa participation dans des pays d'Afrique Occidentale et Orientale.

6. En agissant conformément à sa politique africaine, l'Iran tente d'exploiter ce qu'il considère comme la faiblesse des régimes locaux et leur empressement à recevoir de l'aide.1 Le fait d'expédier des armes à divers clients, comme des organisations terroristes, des éléments subversifs et des pays variés, s'inscrit dans le cadre d'un "forfait" iranien plus vaste incluant également un soutien financier, éducationnel et logistique. Cette politique est mise en oeuvre dans le cadre d'une structure d'alliances et d'accords de coopération militaire, aussi bien que dans les secteurs technologiques, agricoles, financiers, économiques et politiques.

7. En expédiant des armes, l'Iran viole une série de résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU, dont la Résolution 1747, qui interdit à l'Iran d'exporter des armes. L'utilisation par l'Iran de compagnies maritimes internationales et de ports européens pour exporter des armes est une violation méthodique et flagrante des lois de navigation internationales et un danger véritable pour les bateaux et les ports impliqués.

8. Cette étude examine les méthodes utilisées par l'Iran pour expédier des armes, et donne deux exemples spécifiques d'expéditions d'armes par voie maritime saisies pendant la deuxième moitié de 2010, une au Hezbollah via l'Italie (Août) et l'autre à la Gambie via le Nigéria (Juillet). L'Annexe fournit des exemples de la décennie passée de l'utilisation par l'Iran des couloirs maritimes et aériens ainsi que des routes terrestres. Selon nous, l'Iran et ses alliés du camp extrémiste ont l'intention de continuer leurs expéditions d'armes.

 

Suite de l'étude -  Trafic d'armes iranien Trafic d'armes iranien

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 20:03

logo europe israel

Le gouvernement argentin offre à l’Iran d’« oublier » les attentats contre l’ambassade d’Israël ainsi contre le centre AMIA de Buenos Aires dans les années 90


 mars 27th, 2011   claude-Europe-Israël.org

 

Share  

Au cours de pourparlers secrets avec l’Iran, le gouvernement argentin a offert d’« oublier » l’attentat contre l’ambassade d’Israël ainsi contre le centre communautaire juif de Buenos Aires dans les années 1990 en échange d’une amélioration des relations entre les deux pays.


 L'hebdomadaire argentin, Perfil, a rapporté que les négociations de samedi visaient à augmenter le volume des échanges entre l'Argentine et l'Iran. Actuellement, il est estimé à 1,2 milliard de dollars par an.


Selon le rapport le gouvernement de Cristina Kirchner a offert de suspendre l'enquête sur les attentats, soupçonnés d'avoir été orchestrés par l'Iran. Plus tard une note diplomatique entre le ministre iranien des Affaires étrangères et le président Mahmoud Ahmadinejad a été révélée.


Dans celle-ci le ministre affirmait que « l'Argentine ne s'intéressait plus à résoudre le mystère des deux attaques et préférait améliorer ses relations avec l'Iran ». L'hebdomadaire a également indiqué que le ministre argentin des Affaires étrangères, Hector Timerman, avait demandé au président syrien Bashar el-Assad et à son ministre des Affaires étrangères de relayer l'offre de Téhéran.


En septembre, Mme Kirchner avait affirmé aux Nations-Unies que l'Argentine poursuivrait l'enquête et qu'elle exigeait que l'Iran sanctionne les responsables de l'attaque.


Dans l'attentat sur l'ambassade en 1992, 29 personnes avaient été tuées et 242 blessées.


L'attaque contre le centre AMIA de la communauté juive en 1994 avait fait 85 morts et plus de 300 blessés.


En dépit du fait qu'Israël et les Etats-Unis aient participé à l'enquête, aucun suspect n'avait été arrêté. Le ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, tout comme quatre autres Iraniens, sont recherchés par Interpol en raison de leur responsabilité dans l'attaque.


 Source : ynet-guysen

Partager cet article
Repost0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 21:36

 


L'Iran envoie ses milices bassidji massacrer le peuple syrien

adapté par Israël Boccara

pour © 2011 www.aschkel.info

 

http://www.iba.org.il/arabil/?entity=722357&type=1&topic=196 

et http://www.bangawelat.com/news/file-today/2605-2011-03-21-12-00-49.html

lire aussi : >Syrie - Bachar Al Assad massacre son peuple - Vidéo

Tags : SyrielBachar Al AssadIran, menace iranienne

 

L'Iran s'efforce d'empêcher l'effondrement du régime de son allié syrien, et lui épargner la vague de "révolutions" en cours dans le monde arabe. Le régime de téhéran envoie des bassidjis de la garde révolutionnaire iranienne pour soutenir les forces de sécurité syriennes et éviter le renversement du régime de Bachar Al Assad qui vit des heures difficiles depuis le 15 mai.


Selon certains témoignages sur la situation à Deraa (Syrie) des groupes attaquent les manifestants et parlent la langue persane.


Une centaine de syriens ont manifesté à Dubaï scandant des slogans , exigeant la chute du régime syrien, contre le 'hezbollah et contre l'Iran.


Entres autres slogans….


"La terre, la terre, Bachar, la Syrie est libre"


"Nous n'avons pas peur, nous n'avons pas peur, aujourd'hui nous n'avons pas peur"


"Israël est plus clément, et n'a pas fait ce qu'à fait ce régime" [NDLR - ???]


"Un traitre qui tue son propre peuple"


"Non à l'Iran, non au 'Hezbollah!"


Ils ont accusé le régime syrien d'utiliser des éléments du parti de D' :le 'Hezbollah, soutenu par l'Iran de tuer les manifestants syriens près de la Jordanie.


Un témoin de cette région rapporte que des groupes parlent la langue persane et attaquent les manifestants, il y a un grand nombre de morts.


D'après les sources de Beyrouth observer, 2 avions iraniens sont arrivés à Damas le 19 mars.


L'un de la société iranienne Mahan d'Ispahan arrivé à 00.05 le 19, et l'autre, de la société NIOC de Téhéran à 21.46.


Ces deux avions transportaient des membres de la milice iranienne des bassidjis. D'autres seraient arrivés dans les fameux bateaux iraniens ayant accosté au port de Lattaquié

Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 15:47

 

 

L'Iran recrute des volontaires pour des attentats-suicides contre les intérêts saoudiens dans le monde entier

Cet article est de Reza Kahlili, auteur du livre A Time to Betray . 

postedeveille

_____________________________

Les dirigeants iraniens sont furieux contre l'intervention de l'Arabie Saoudite à Bahreïn et ce qu'ils appellent les crimes contre les chiites de ce pays. Ils ont ouvertement mis sur pied des centres de recrutement de volontaires pour des attentats suicides contre les intérêts de l’Arabie saoudite dans le monde entier.

Iran-martyrsPlusieurs grands ayatollahs d’Iran ont émis une fatwa exhortant les musulmans de secourir leurs frères chiites de Bahreïn qui sont victimes de crimes horribles par leur gouvernement en collaboration avec les forces armées saoudiennes. Ils ont en outre souligné que les Bahreïnis sont entièrement justifiés de réclamer leur liberté et leur juste part de l’État.  
 

Shia-News, un site lié à l'ayatollah Mesbah Yazdi (une chiite duodécimain radical et une figure influente de la répression des Iraniens lors du soulèvement consécutif aux présidentielles frauduleuses de 2009), enregistre les candidats prêts à commettre des attentats suicides contre les intérêts de l'Arabie dans le monde entier. Des centaines de volontaires sont déjà inscrits. Des rapports de l'intérieur de l'Iran indiquent qu'une alerte a été transmise à la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution partout dans le monde les avisant de se préparer à des attaques contre des établissements saoudiens. [...]

Depuis la révolution iranienne, la mission des ayatollahs a consisté à exporter leur idéologie à travers le monde. Leurs agents ont infiltré les chiites de Bahreïn et ont incité la majorité chiite à renverser le gouvernement sunnite, lequel a des liens étroits avec les États-Unis, notamment en accueillant le quartier général de la Cinquième flotte de l’US Navy.  

Les ayatollahs qui crient au scandale pour l'action de l'Arabie Saoudite à Bahreïn n'ont pas dit un mot contre leur propre régime islamique coupable du viol, de  la torture et de l’assassinat de milliers de jeunes Iraniens et Iraniennes qui se sont soulevés pour réclamer la liberté et la démocratie. Des groupes de défense des droits humains ont rapporté qu’en un seul mois, l’Iran a exécuté plus de cent personnes. Le massacre se poursuit sur une base quotidienne : la cour suprême iranienne a récemment intensifié les exécutions en rendant le processus plus « expéditif ».  

La guerre par procuration entre l'Iran et l'Arabie saoudite ne fait que commencer : il faut s’attendre à voir beaucoup d’autres conflits de ce genre au Moyen-Orient déborder sur la scène mondiale.

Source :  Iran Orders Attacks on Saudi Interests Worldwide, par Reza Kahlili, Pajamas Media, 21 mars 2011. Traduction partielle

 


 

Iran : Les Gardiens de la révolution veulent des armes nucléaires capables de frapper l'Europe

C'est ce que révèle un Iranien qui a trahi son pays natal pour le sauver.

Reza Kahlili est le pseudonyme d’un ancien espion de la CIA qui demande l’anonymat pour raisons de sécurité. A Time to Betray (Un temps pour trahir), le livre qu’il a écrit sur sa double vie en tant qu’agent de la CIA chez les Gardiens de la révolution en Iran, a été publié par Simon & Schuster le 6 avril dernier.

 


__________________________________________

Le laisser-faire de l’Occident le tuera, par Reza Kahlili

La semaine dernière, Behzad Soltani - adjoint au directeur de l’organisation de l’énergie atomique en Iran - a annoncé que l’Iran aura rejoint d’ici un mois le club des puissances nucléaires mondiales. Il a par ailleurs affirmé qu’aucun pays ne pourrait même envisager d’attaquer l’Iran une fois que le pays serait membre du club. [...]

Le pays dispose à Ispahan d’une usine capable de produire, annuellement, 10 tonnes de combustible nucléaire et assez de plutonium pour deux armes nucléaires. L’usine d’eau lourde d’Arak - construite en violation du traité de non-prolifération - est presque terminée, alors que l’Occident estimait que ce ne serait pas avant 2015. Cette usine permettra de produire des quantités significatives de plutonium de niveau militaire. Il en est de même de la centrale nucléaire de Bushehr, qui doit démarrer l’été prochain avec l’aide de la Russie.

L’objectif des Gardiens de la révolution est de parvenir à disposer d’un missile à tête nucléaire capable de frapper n’importe où en Europe.

Au même moment, les Gardiens de la révolution font progresser de manière significative le système de missiles du pays, ces travaux étant dissimulés dans le cadre du projet spatial dans lequel ils se sont lancés avec la Corée du nord. Le missile Shahab-3 peut emporter une tête nucléaire et il est actuellement capable d’atteindre Tel Aviv, Riyad, les bases américaines en Irak et le quartier général de la cinquième flotte à Bahrein.

L’objectif des Gardiens de la révolution est de parvenir à disposer d’un missile à tête nucléaire capable de frapper n’importe où en Europe. [...]

Si nous n’agissons pas, les générations futures ne nous le pardonneront jamais.

Tout récemment encore, le Secrétaire à la défense Robert Gates a mis en garde la Maison blanche devant l’absence de plan pour contrer les ambitions nucléaires iraniennes. Si tel est véritablement le cas, notre situation est terrible. On ne peut qu’espérer que le président Obama saura exercer le leadership requis pour permettre au monde de faire face à ce danger grave et croissant. Ce que nous ferons aujourd’hui pourrait sauver des millions de vies et influer pendant des décennies sur la manière dont nos enfants vivront.

Si nous n’agissons pas, les générations futures ne nous le pardonneront jamais.

Source : West’s Complacency Will Bring About Its Demise, par Reza Kahlili, Pajamas Media, 8 mai 2010 Traduction d'extraits par Poste de veille (merci à mon traducteur)

Partager cet article
Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 14:03

22.03.2011

Contact: Gerlinde Gerber, gerlinde.gerber@realite-eu.org  

Tremblements de terre : la sécurité du nucléaire Iranien loin d'être assurée 

http://www.realite-eu.org/site/apps/nlnet/content3.aspx?c=9dJBLLNkGiF&b=2315511&ct=9215009&notoc=1

Par Gerlinde Gerber, initialement publié le 16 mars 2011 dans www.atlantic-community.org  

 

La catastrophe de Fukushima nous oblige à considérer un nouvel élément au sujet du déjà controversé  programme nucléaire iranien. Cet évènement devrait pousser davantage la communauté internationale à renforcer ses efforts pour stopper le développement nucléaire en Iran.

Alors que le monde observe avec anxiété les réacteurs nucléaires au Japon, dont l'un a vu son système de refroidissement être mis hors service à la suite  du dernier tremblement de terre suivi d'un tsunami, les dangers et les vulnérabilités de la production nucléaire occupent à nouveau les esprits. Et l'Iran est un pays qui est autant enclin aux tremblements de terre que le Japon.

Bien que moins avancée et expérimentée dans cette technologie, la République islamique favorise le développement rapide de son propre programme nucléaire, y compris l'enrichissement d'uranium, et envisage de construire une douzaine de nouvelles centrales nucléaires dans un avenir proche.

Ce programme nucléaire, depuis qu'il a été découvert par le groupe d'opposition iranien en 2002, est sous surveillance internationale d'autant plus que de nombreuses puissances mondiales pensent que la République islamique envisage de fabriquer par son biais des armes nucléaires ; une allégation que Téhéran dément. La communauté internationale a déjà imposé quatre séries de sanctions contre le pays. Les Etats-Unis, l'UE, le Canada, le Japon et d'autres pays y ont ajouté d'autres sanctions pour ralentir le développement du programme nucléaire et pour convaincre le gouvernement iranien de reprendre les négociations et de coopérer avec l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA). Mais les demandes de l'AIEA ont été à maintes reprises ignorées par le régime iranien et les inspecteurs ne sont pas autorisés à examiner tous les sites en question.

Le programme nucléaire iranien présente un double risque. Tout d'abord en raison des changements stratégiques régionaux qui se produiraient si le pays accédait à l'arme nucléaire,  au mépris des lois et des réglementations de la communauté internationale et de l'AIEA, parce que cela provoquerait indéniablement une course aux armes nucléaires dans la région.  Mais également en raison de la menace que poseraient les tremblements de terre, les défaillances technologiques et les erreurs humaines sur le peuple iranien lui-même et les voisins de l'Iran.

Tremblements de terre :

L'Iran est l'un des pays les plus sismiques au monde. La République islamique fait l'objet chaque jour d'au moins un léger tremblement de terre et des tremblements de terre modérés ont déjà fait des milliers de morts dans des régions plus éloignées. L'Iran est entouré par des zones sismiques actives et a fait l'objet de plusieurs graves tremblements de terre ces dernières années, frappant tous les coins du pays. Le tremblement de terre le plus célèbre est probablement celui qui a eu lieu à Bam en décembre 2003, tuant environ trente mille personnes. Un tremblement de terre d'une magnitude de 6.5 a également frappé l'Iran, pas plus tard qu'en décembre 2010.

Étonnamment, peu d'attention est portée par les intellectuels et les médias sur la façon dont les tremblements de terre pourraient éventuellement affecter les centrales nucléaires iraniennes. Des officiels iraniens ont été cités dans des articles proposant la délocalisation de la totalité de la ville de Téhéran dans une autre région parce que cette dernière est construite sur une région sismique instable. Cependant aucune mention ne concernait la sécurité d'un site de recherche nucléaire situé à proximité de la ville.

Défaillances technologiques :

Les centrales nucléaires iraniennes telles que celle de Bushehr ont été construites au fil de dizaines d'années, avec l'Allemagne, la Russie et d'autres soutiens et ont connu des problèmes techniques en raison de la corrosion du matériel et de cyber-attaques qui en ont causé le mauvais fonctionnement. Le régime de sanctions internationales empêchant l'Iran d'acquérir les bons matériaux. Le développement de Bushehr a ainsi été retardé à plusieurs reprises en raison, entre autres, d'un virus informatique, surnommé Stuxnet, qui, selon les autorités iraniennes, est aujourd'hui éradiqué. Il a été également retardé à la suite de problèmes liés à une pompe dans le système de refroidissement, probablement causés par la corrosion.

Erreur humaine :

Outre les catastrophes naturelles ou les problèmes techniques, toute centrale nucléaire produisant de l'énergie peut également faire l'objet d'erreurs humaines. Les Iraniens dépendent du savoir-faire des ingénieurs russes pour construire et faire fonctionner l'usine de Bushehr. Ils envoient ainsi près de vingt étudiants en doctorat en Russie chaque année pour y acquérir l'expérience et le savoir-faire nécessaire. Toutefois, faire fonctionner une centrale nucléaire nécessite un plan de prévention global qui inclut toutes les parties pouvant être impliquées en cas d'urgence.

Les Iraniens ont par exemple une tradition de coopération avec leurs voisins en cas - d'incendie, de nappes de pétrole dans le Golfe persique. Pourtant, comme le rapporte un des principaux experts de la sécurité au Koweït, une telle coopération ou un tel plan d'urgence n'existe pas en ce qui concerne la centrale nucléaire de Bushehr, à la grande inquiétude des pays voisins de l'Iran. Aucun plan de prévention n'est prévu ni même de lignes de téléphone rouge. Pour le Koweït, c'est crucial puisque les courants  venteux et  marins transporteraient des substances radioactives vers le minuscule pays et ce bien avant que toute ville iranienne ne soit touchée en cas de catastrophe dans la centrale. Le Koweït, tout comme de nombreux autres pays du Golfe, est majoritairement alimenté en eau via celles du Golfe après dessalement. La pollution radioactive de cette eau ferait peser une menace considérable sur son existence.

La perspective d'un Iran construisant plusieurs autres centrales nucléaires, avec à sa tête un régime qui méprise le droit international, qui bloque les inspections de l'AIEA et qui n'a pas de plans de prévention établis avec ses pays voisins, sans compter l'inexpérience technologique des scientifiques iraniens et l'usage de vieux et douteux matériaux de construction ne font qu'ajouter au dangereux cocktail déjà constitué par  les conditions sismiques. Cela devrait être une raison suffisante pour que la communauté internationale consolide ses efforts pour empêcher davantage l'Iran de construire des centrales nucléaires potentiellement dangereuses et pouvant mettre en danger l'ensemble de la région et au-delà.

Gerlinde Gerber travaille actuellement pour l'organisation Réalité- EU en tant qu’associée européenne chargée de la communication. Elle a obtenu sa maîtrise à l'Université de Potsdam et à la Freie Universität de Berlin.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis