L’agence d’information émiratie, Gulf news annonce l’envoi de 3 navires du Croissant Rouge iranien en direction de Gaza afin de briser directement le blocus.  Deux premiers navires iraniens appareilleront dans la semaine et se dirigeront sur Gaza en coordination avec le gouvernement turc.

70 volontaires seront présents sur l’un des deux bateaux. Un troisième navire équipé d’une salle d’opération les rejoindra plus tard. Un envoi de fret aérien sera réalisé en parallèle, en coordination avec le Croissant Rouge égyptien.

Les Gardiens de la Révolution (pasdarans) ont exprimé leur souhait d’accompagner les navires. Concernant l’intervention du commando israélien la semaine dernière, Ali Khamenei, Guide la Révolution, s’en est pris aux USA, au Royaume-Uni et à la France selon Gulf News (Dubaï).

Le même jour le Sunday Telegraph, repris par la presse internationale, révèle que l’Iran a fait transiter de manière illégale par Dubaï, grâce à de faux certificats, des équipements électroniques allemands destinés à son site nucléaire de Natanz. L’Iran, face à la gravité des allégations, a nié toute implication et réitéré ses intentions pacifiques.  Selon le Sunday Telegraph, les autorités de Dubai avaient bloqué l’an dernier la vente à l’Iran d’un distributeur local de Siemens. 

 

 

L'Iran envoie des bateaux à Gaza
Par JPOST.FR 
07.06.10

 

Article associé :

>Nouvelle provocation : L'Iran prêt à escorter les navires de Gaza

 

Le Croissant rouge iranien a annoncé lundi son intention d'envoyer deux bateaux d'aide humanitaire à Gaza au cours de la semaine.


PHOTO: AP , JPOST

Selon le directeur international du Croissant Rouge, Abdolrauf Adibzadeh, cité par l'AFP,"un bateau transportera les dons des particuliers et l'autre acheminera des secouristes. Les bateaux partiront à Gaza avant la fin de la semaine."

La décision d'envoyer des bateaux d'aide humanitaire fait écho aux déclarations d'Ali Khameneï. L'Ayatollah a affirmé récemment que les Gardiens de la révolution pourraient être envoyés pour protéger les bateaux se rendant à Gaza.

En 2009, l'Iran avait déjà envoyé un bateau à Gaza. Il avait été intercepté et n'avait pas pu accoster. Un bateau libanais transportant des dons de sang avait aussi été bloqué, mais le sang avait été acheminé à Gaza.