Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 20:07

Par David Rosenfeld
Rubrique: Economie & commerce
Publié le 2 décembre 2007 à 07:51

Israël élargit son réseau d’accords commerciaux bilatéraux avec les marchés de l’Amérique du Sud.

Israël est déjà le seul pays au monde à disposer d’un accord de libre-échange avec les Etats-Unis (NAFTA avec également le Canada et le Mexique) et l’Europe en même temps. Ceci permet des gains précieux en termes de tarifications douanières, ainsi que pour l’autorisation de nouveaux produits par les instituts d’agrément.

C’est désormais avec le Mercosur et ses 250 millions d’habitants qu’Israël signe actuellement un accord commercial de libre-échange. Les tractations se passent actuellement à Genève. C’est une opportunité unique pour Israël, d’autant que les pays du Mercosur s’escriment depuis des années pour signer le libre-échange avec l’Europe, du fait de conditions jugées trop favorables accordées par l’Europe à ses agriculteurs.

Le Mercosur est la communauté économique des pays de l’Amérique du Sud, avec pour membres permanents :

  • le Brésil,
  • l’Argentine,
  • le Paraguay,
  • l’Uruguay,
  • le Venezuela

et pour membres associés :

  • la Bolivie,
  • le Chili,
  • le Pérou,
  • la Colombie,
  • l’Équateur.
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 17:55

Hervé Morin, le Monde

mardi 20 novembre 2007 par Spyworld
logo

Coup sur coup, deux spécialistes mondiaux de la cryptologie - la science des codes secrets - viennent de lancer des mises en garde concernant la sécurité des systèmes d’information. La stature des deux personnages rend leurs avertissements - distincts - parfaitement crédibles.

Le premier est Adi Shamir, le "S" de RSA, un système de cryptographie à clé publique - garantissant la sécurité des transactions en ligne - parmi les plus utilisés dans le monde. Il y a quelques jours, ce chercheur du Weizmann Institute (Israël) a diffusé auprès de ses collègues une note intitulée "Les bugs des microprocesseurs peuvent être des désastres pour la sécurité".

Il y décrit la façon dont de petites erreurs dans la réalisation de calculs élémentaires au sein des puces électroniques pourraient être exploitées pour déchiffrer les clés de chiffrement censées assurer la sécurité des échanges en ligne. "Une simple anomalie (innocente ou intentionnelle) pourrait conduire à un immense désastre de sécurité, qui pourrait être exploité secrètement, de façon indétectable, par une organisation d’espionnage sophistiquée", conclut Adi Shamir.

La seconde alarme vient de Bruce Schneier, qui, le 15 novembre, sur son blog, a déconseillé l’usage d’un générateur de nombres aléatoires - une brique de base de la cryptographie moderne - approuvé par le département du commerce américain. L’algorithme en question "comprend une faiblesse qui ne peut être décrite que comme une porte dérobée" permettant l’accès aux données protégées, écrit-il. Or ce programme a été fortement soutenu par la National Security Agency (NSA), l’agence américaine spécialisée dans la surveillance des communications.

Interrogé par le New York Times sur l’attaque qu’il décrit, Adi Shamir a admis qu’il n’avait aucune preuve qu’elle soit actuellement mise en oeuvre par quiconque. Mais la complexité croissante des microprocesseurs et le secret qui entoure leur mise au point ne permet pas d’exclure le fait qu’ils contiennent de telles failles : au milieu des années 1990, le microprocesseur Pentium d’Intel avait présenté des problèmes dans la réalisation de divisions, rappelle le chercheur.

Chez le fabricant de processeurs Intel, on souligne que la menace découverte par Adi Shamir est "théorique", mais que des vulnérabilités de ce type, régulièrement rendues publiques, font l’objet d’une surveillance attentive.

CONTRE-MESURES

"Une contre-mesure consiste à vérifier tous les calculs cryptographiques pour envoyer sans risque les résultats de ceux d’entre eux utilisant les secrets qui pourraient être compromis, souligne Jean-Jacques Quisquater (Université catholique de Louvain, Belgique). Mais, dans certains cas, la vérification coûte plus cher (en calcul) que l’exécution même de l’algorithme cryptographique."

A court terme, estime le chercheur, le problème évoqué par Bruce Schneier est "certainement plus dangereux". Les deux annonces sont en tout cas propres à nourrir une théorie de la conspiration, convient Jean-Jacques Quisquater. "Mais n’est-ce pas toujours le cas lorsqu’on évoque le nom de la NSA, s’interroge-t-il. Ses agents ne sont-ils pas payés pour espionner ?"

 
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 08:11

Par David Rosenfeld
Rubrique: Hi-tech & innovation

Désormais, les Juifs les plus riches au monde, Sergey Brin et son ami Larry Page sont à la tête de plus de 12 milliards de $ chacun.

Mais ils ne souhaitent pas s’arrêter là. ADN, énergie solaire, bibliothèques, conquête de la Lune par des robots, ils sont partout. Ils se préparent également depuis 2005 à frapper là où ce la fait très mal : le monde de la téléphonie mobile. Un gigantesque semi-cartel où les profits des opérateurs comme des constructeurs se comptent en milliards et où les consommateurs sont contraints de payer très cher leurs communications.

Avec Google Android, il se pourrait que ce temps béni des géants de télécommunication soit révolu dès le 2nd semestre 2008. Alors que l’on s’attendait à 1 GooglePhone (ou gPhone), nous en auront une infinité de toutes formes et toutes tailles à tous les prix. En effet, Google vient de signer un partenariat planétaire avec 33 géants mondiaux, tels Motorola, HTC, LG Electronics, Samsung, Intel, T-Mobile, NTT DoCoMo ou encore Telefónica.

VIDEO – Google Android par ses concepteurs Andy Rubin, Nick Sears et Steve Horowitz

Le but est “d’ouvrir” le marché des téléphones portables en offrant une plateforme ouverte à tous. Le système d’exploitation Google Phone sera installé sur des millions d’unités de SmartPhones dès août 2008 avec pour spécificité d’être totalement ouvert à tous développements, une révolution. Bien entendu, les utilisateurs disposeront de Google Mail, Google Map, etc, mais ils pourront également programmer leurs propres fonctionnalités.

L’homme au coeur de la révolution s’appelle Andy Rubin, un passionné de robotique. Andy Rubin avait déjà fait fortune avec sa société Danger, réalisant des systèmes d’exploitation pour téléphones portables. C’est en 2003 qu’il refait fortune en vendant sa société Android à Google. Désormais DG de Google Android, il s’apprête à s’attaquer à Microsoft Mobile, RIM, Nokia et autres Symbian.

On sait bien peu de choses sur la société Android, très secrète. Ce que l’ont sait c’est que la nouvelle plateforme sera gratuite et baissera les coûts de développement industriel, ainsi que les coûst à la vente. Tandis que la communication était le simple atout du téléphone portable de 1ère génération, et l’Internet avec les téléphones 3G, les gPhones auront pour principal intérêt les infinies possibilités des services de géolocalisation développées notamment par Google Israël.

Vous ne regarderez plus jamais une carte de métro et n’achèterez plus vos billets d’avion sur votre PC, tout sera disponible instantanément à portée de main, dans votre poche. Le tout relié à la 4G avec le WiMAX d’Intel et Alvarion.

-xl-

Source: Google Android

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 08:57

Par IsraelValley Presse
Rubrique: Santé

La zoothérapie soigne les personnes ayant subi un traumatisme psychique au contact des animaux. Chavayot (expériences), une ferme installée dans le Goush Etzion, contient un millier d’animaux et accueille actuellement plus de 70 patients, essentiellement des enfants.

Tribune Juive : “Son fondateur, Yoni Yehuda, a ouvert le centre en 2000, après avoir été victime d’un attentat. Israël est devenu ainsi pionnier dans le traitement des séquelles psychiques du terrorisme. Par la médiation de l’animal, l’enfant retrouve le chemin de la communication avec l’homme. Les animaux sont apprivoisés dès leur naissance pour permettre un tel travail. La zoothérapie traite également la maladie de l’Alzheimer”.—
A. L.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 08:17

Par P.R. ert D.R.
Rubrique: Innovation

Dix ans après la nomination du Nobel de physique Français Claude Cohen-Tannoudji c’est au tour de Albert Fert de recevoir le Prix Nobel de Physique avec Peter Grünberg (Allemand).

Albert Fert a de bonnes relations avec Israël. Il était l’invité de Philippe Carlevan de l’Ambassade de France à Tel-Aviv en Mai 2007 pour une conférence spéciale. Il est Professeur, prix Wolf (Israël) de physique 2007, Japan price 2007 et médaille d’or du CNRS 2003.

Peter Grünberg a été également récompensé par le jury des Prix Nobel. Il est né à Pilsen en République tchèque en 1939 et a obtenu sa thèse de doctorat en 1969 à l’Université technologique de Darmstadt. En 1988, parallèlement au français Albert Fert, son équipe découvre la magnétorésistance géante (GMR).

Selon la théorie de la magnétorésistance géante, un très faible changement du champ magnétique entraîne une plus forte résistance électrique. Ceci a permis de réaliser la première application industrielle des sciences nanotechnologiques. Aujourd’hui, c’est grâce à cette découverte que nous utilisons tous des terminaux mobiles PDA ou MP3 basés sur des disques durs à magnétorésistance géante.

P.S.
Notons encore une fois qu’avant de recevoir le Prix Nobel, le français Albert Fert a reçu le Prix israélien Wolf un peu avant. Ceci renforce le prestige du Prix Wolf comme détecteur de Nobels.—

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 08:08


http://www.israelvalley.com/news/2007/10/01/13179/isrannl-exclusif-

Par Sébastien Fortin à Tel-Aviv
Rubrique: Universités, sciences et r&d

Idan Segev

L’AFIRNe et l’Université Hébraïque de Jérusalem ont organisé la semaine dernière une conférence de presse pour annoncer le 3ème colloque Franco-Israélien pour la Recherche en Neurosciences qui aura lieu le 18 Novembre. IsraelValley a ainsi rencontré le professeur Idan Segev, directeur du CICN (Centre Interdisciplinaire de Calcul Neuronal) qui a présenté les avancées des recherches sur le cerveau menées à l’Université Hébraïque de Jérusalem.

Le Centre Interdisciplinaire de Calcul Neuronal (CICN) intégré à l’Université Hébraïque de Jérusalem est l’unique centre de recherche sur le cerveau en Europe. Le CICN a été nommé « Centre d’Excellence » par la Commission Européenne et a notamment été remarqué pour « la qualité des projets en cours qui couvrent des domaines primordiaux pour la santé de l’homme, comme l’étude de la Maladie de Parkinson ou de la dyslexie ». Le CICN joue également un rôle important dans les projets des 5ème et 6ème programmes cadres de la Commission Européenne. Le professeur Idan Segev, directeur du CICN a déclaré : « Nous sommes très fier que l’Europe est décidé de nous accorder cette distinction. »

Idan Segev est formel : «Le principe de base du Centre – le second centre mondial consacré à la recherche sur le cerveau – est qu’il est impossible de comprendre le fonctionnement du cerveau si vous avez une approche uniquement biologique, médicale ou physique. C’est pourquoi notre Centre accueille 26 professeurs aux compétences vraiment diverses et complémentaires : neurobiologie et médecine, physique théorique et appliquée, ingénierie, informatique, psychologie. Tous sont engagés dans une relation de partage des connaissances. »

Mais ce sont les 72 étudiants en Doctorat – le plus grand nombre affecté à un laboratoire de recherche, dans tous les domaines et dans tous les pays – qui permettent, avec leur contribution quotidienne, l’avancement des projets.

Pour Idan Segev, le CICN sert de modèle de centre de recherche pluridisciplinaire dans le monde. Au sein du CICN, des chercheurs de différents domaines complémentaires travaillent ensemble sur le cerveau : neurobiologistes, psychologistes, mathématiciens, informaticiens, philosophes… Le CICN les forment à être des scientifiques multidisciplinaires.

Les principaux axes de travail du CICN sont :

- Brain Machine Interface. Ce projet permet d’activer directement les gestes d’un être humain par des impulsions électriques dans le cerveau. Les premiers essais ont portés sur le bras d’un singe. Les dirigeants de Samsung sont venus à Jérusalem pour développer un système de télécommunication sans fil entre l’ordinateur et l’être humain.

- Brain plasticity.

- Blue Brain project. Initié par IBM et l’Université Polytechnique de Lausanne, c’est le projet le plus prometteur. Il s’agit de reconstituer un modèle complet du cerveau sur ordinateur. C’est le plus puissant système informatique installé en Suisse (10 000 processeurs). Les dirigeants d’IBM ont fait de Blue Brain leur projet le plus important.

Pour Idan Segev : « Comprendre le fonctionnement du cerveau est une des plus grandes aventures de ce siècle ».

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 23:24

Par Sébastien Fortin
Rubrique: Aéronautique

Le drone ‘intelligent’ pourra décider des combats de demain.

Les scientifiques de l’institut du Technion à Haïfa ont proposé une nouvelle technologie qui permettrait aux drones de se piloter eux-mêmes.

Les combats futurs pourraient voir le déploiement de ces drones. Cependant, un contrôle complet du ciel par ces drones pourrait également poser des problèmes de communication avec le sol.

Yossi Ben-Asher et ses collègues indiquent que cette communication permanente avec le sol pourrait être éliminée complètement si les drones créent leur propre réseau de transmissions et échangent les informations nécessaires pour calculer leurs trajectoires de vol et éviter les collisions.

Cette technologie pourrait être utilisée pour faire un essaim de drones comme un banc d’oiseaux.

Ben-Asher indique que ce comportement d’essaimage peut alors être employé pour réaliser des attaques plus efficaces sur les cibles ennemies.

Les drones pourraient surveiller une cible et décider par eux-mêmes de la meilleure stratégie d’attaque, en se basant sur la position de chaque aéronef et des armes qu’il dispose.-

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 16:50
http://www.israelmagazine.co.il

Traitement des maladies neurodégénératives : du nouveau


 

Il existe un grand nombre de maladies neurologiques, parmi lesquelles la sclérose en plaques et plusieurs neuropathies, dans lesquelles la myéline (substance isolante formant la gaine protectrice qui entoure les nerfs) est endommagée. Des chercheurs de l’Institut Weizmann ont découvert un mécanisme nécessaire au développement des nerfs – permettant une nouvelle ligne de communication entre les cellules du système nerveux, indispensable au développement de nerfs myélinisés. Cette découverte pourrait aider à restaurer le fonctionnement normal des fibres nerveuses lésées, ouvrant ainsi une nouvelle voie dans le traitement des maladies neurodégénératives.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Gad
  • : Lessakele : déjouer les pièges de l'actualité Lessakele, verbe hébraïque qui signifie "déjouer" est un blog de commentaire libre d'une actualité disparate, visant à taquiner l'indépendance et l'esprit critique du lecteur et à lui prêter quelques clés de décrytage personnalisées.
  • Contact

Traducteur

English German Spanish Portuguese Italian Dutch
Russian Polish Hebrew Czech Greek Hindi

Recherche

Magie de la langue hébraïque


A tous nos chers lecteurs.

 

Ne vous est-il jamais venu à l'esprit d'en savoir un peu plus sur le titre de ce blog ?

Puisque nous nous sommes aujourd'hui habillés de bleu, il conviendrait de rentrer plus a fond dans l'explication du mot lessakel.

En fait Lessakel n'est que la façon française de dire le mot léhasskil.

L'hébreu est une langue qui fonctionne en déclinant des racines.

Racines, bilitères, trilitères et quadrilitères.

La majorité d'entre elle sont trilitères.

Aussi Si Gad a souhaité appeler son site Lessakel, c'est parce qu'il souhaitait rendre hommage à l'intelligence.

Celle qui nous est demandée chaque jour.

La racine de l'intelligence est sé'hel שכל qui signifie l'intelligence pure.

De cette racine découlent plusieurs mots

Sé'hel > intelligence, esprit, raison, bon sens, prudence, mais aussi croiser

Léhasskil > Etre intelligent, cultivé, déjouer les pièges

Sé'hli > intelligent, mental, spirituel

Léhistakel > agir prudemment, être retenu et raisonnable, chercher à comprendre

Si'hloute > appréhension et compréhension

Haskala >  Instruction, culture, éducation

Lessa'hlen > rationaliser, intellectualiser

Heschkel > moralité

Si'htanout > rationalisme

Si'hloul > Amélioration, perfectionnement

 

Gageons que ce site puisse nous apporter quelques lumières.

Aschkel pour Lessakel.

 

 

Les news de blogs amis